Le Pinet par les sangles de Fouda Blanc et
du Pinet

Le Pinet par les sangles de Fouda Blanc et
du Pinet

  • Altitude départ : 1042
  • Altitude sommet : 1867
  • Dénivelé : 1000
  • Distance : 14 km
  • Temps de montée : 2h10
  • Temps de descente : 1h50
  • Orientation : Ouest
  • Balisage : se déroule toujours sur sentier
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Des Varvat, prendre la large piste qui monte en direction du Vallon de Pratcel. Prendre gauche à un moment vers une partie plus raide (l'autre chemin part en direction du Habert de la Dame).
Une fois passée la Clairière du Pré de Pratcel, le chemin part sur la gauche (tout droit il continue vers le col de l'Alpe)
Lorsque débute le pas de l'Echelle, une sente apparaît sur la gauche, sur une partie horizontale facilement identifiable (cf photo) (environ 1 h de marche). La prendre. Ce chemin se dirige vers la base de la Roche de Fitta. Le sangle de Fouda Blanc débute alors et c'est toute la vallée des Entremonts qui s'offre à nos yeux.
A environ mi chemin, on coupe le sentier de descente qui part de la crête et qui se dirige vers la grotte à l'échelle.
Le sangle continue toujours sur une partie plus ou moins horizontale, mais les marques se font moins marquées. Il s'agit dès lors du Sangle du Pinet. On aperçoit la Croix érigée au sommet du Pinet.
Le sangle se finit lorqu'on découvre le Granier (sous la croix). Faire quelques mètres en arrière pour gagner alors la crête à environ 100-200 m au sud du sommet.
Le retour peut se faire par la crête : sentier pépère qui nous mêne au Pas de l'Echelle via les Rochers de Fouda Blanc. On reprend alors le sentier de montée.
Il y a aussi la possibilité de basculer dans la pente pour passer par la grotte à l'echelle (cairn visible sur la crête qui marque le départ). Après la grotte, on débouche alors dans un vallon d'éboulis pas très agréable pour ensuite atteindre le point de départ.
A lire
  • Chartreuse, Vercors Les randonnées du vertige par Pascal Sombardier. Référence : proposé par poyo

Précautions

ne pas s'écarter du sangle


Commentaires difficultés

certains diront que c'est plutôt un R3 en raison de l'exposition du moment que l'on reste sur le sangle, aucun souci
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

se garer aux Varvat au dessus de St Pierre d'Entremont


Situation




Sortie du 20-10-2012

Caramba! Encore râté...


Edit :
Après un cycle de randonnées au Col de Bellefont, j'entame bien malgré moi une nouvelle série, semble-t-il, au Sangle du Fouda Blanc. La dernière sortie, dont les conditions auraient dû être parfaites si le monde n'avait pas décidé de me priver du coucher de soleil, m'a laissé sur ma fin et j'attendais par conséquent les premières bonnes visibilités pour revenir. Sauf que voilà, le temps est gris et humide depuis une grosse semaine. Ce samedi, il est correct... meilleur qu'il ne le sera Dimanche en tout cas (d'après Caplain). Il y aura un voile laiteux à très haute altitude pour altérer le bleu du ciel, mais ce sera toujours mieux que ce sale gris uniforme qui vous saisit parfois au matin, vous prive d'ombre et de mystère pour peser sur vous toute la journée, annihilant tout espoir d'émerger.

Bref, ce Samedi matin, je décide au réveil de le tenter, sans grand espoir de faire de belles images vu les conditions. Départ de lyon autour de 13h00 pour une arrivée vers 15h00 aux Varvats sous un soleil assez généreux. Il n'y a pas grand monde au parking et l'automne est déjà bien installé en Chartreuse. J'avoue ne pas être enthousiaste à l'idée de refaire ce chemin qui n'est pas foncièrement intéressant : le sentier attaque par une montée assez traitre qui vous cueille à froid, puis vient une succession de petites montées et de petites descentes sur une piste forestière assez fade. Ensuite débute le raidillon qui mène à Pratcel dont l'intérêt reste peu prononcé (l'équipement abondant de contremarches en rondin, mains courantes en câble métallique etc réduit son charme forestier). Arrivée à la clairière après 1h10 d'effort modéré. De là, classique poursuite vers le Pas de l'Echelle et bifurcation sur la vire aux encorbellements jusqu'au pied de la Roche de Fitta atteint après 1h45.

C'est précisément le moment que les nuages ont choisi pour cacher le soleil. Le sangle sera donc parcouru dans des lumières un peu ternes. Alors que j'évolue sur ce dernier, je me demande si une sortie par le Pas du Fouda Blanc est une bonne idée. En effet, ça impliquerait de faire de nuit le chemin de crête que je ne connais que sur une portion réduite. J'avais pu constater que le marquage (bleu) n'étais pas très lisible et découvrir le reste de nuit ne me semble pas forcément très judicieux, d'autant plus qu'une partie se fait sur des lapiaz. Je décide donc de revenir sur mes pas et de refaire le sangle à l'envers. Il paraît d'ailleurs nécessiter plus de prudence dans ce sens que dans l'autre. En route, je prends quelques photos, mais j'en arrive vite à la conclusion que c'est soit prendre une photo, soit marcher... Une petite éclaircie se produit mais je suis au milieu d'un cirque. j'aimerais en atteindre une extrémité pendant le bref laps de temps qu'elle durera mais je me raisonne rapidement : il n'est pas sage de hâter son pas sur ce type d'itinéraires...

Retour par le même sentier en nocturne. Les températures sont remarquablement douces et la descente se fait en t-shirt. Sur le trajet, de fortes odeurs de champignon se révèlent parfois et il suffit de s'écarter du chemin pour constater une forte densité de chapeaux ça et là. Comme je suis une brêle en cueillette, je me garde bien d'en prélever : le fait qu'ils soient d'ailleurs si visibles sur ce chemin si fréquenté me laisse penser que s'ils sont encore là, c'est que personne n'a voulu d'eux et que si personne n'en a voulu, c'est sans doute pour une bonne raison... Voilà : à défaut de belles lumières, c'est probablement mon sens de l'odorat qui aura été comblé : exhalaisons d'autome, humides et poivrées...

Le retour "chrono en main" me permet de confirmer les incohérences de signalétique pressenties lors des derniers passages. Alors qu'à Pratcel les Varvats sont indiqués à 50 min, il existe sur le sentier deux affichages intérmédiaires dont le premier stipule "30 min" et le second, situé 15 minutes plus loin, mentionne quand même "20 min" (ce qui ne me semble d'aiileurs pas loin de la réalité). C'est en tout cas le premier itinéraire sur lequel je constate que le temps que je mets est proche (voire supérieur) au temps annoncé. Le tout en déscente : ça me semble donc louche...

Retour à la voiture vers 21h00 et vers Lyon vers 23h00. A la prochaine fenêtre de beau temps, je reviendrai. Je passerai peut-être par la grotte à l'échelle à la montée, histoire de varier un peu...

Commentaires

GLaG
31-10-2012 08:42:27

Sur des randos à la journée (contrairement aux bivouacs, avec la nuit très longue et évidemment froide) l'inconfort de l'hiver est quand même limité, on peut même trouver du plaisir à faire des efforts dans la neige. Et puis photographiquement, c'est quand même beau, la neige :-)

ced
30-10-2012 22:37:41

Si je me décide à braver mon hibernation je te ferai signe ! :wink:


GLaG
30-10-2012 21:01:50

ced
Merci aussi Guillaume pour tes suggestions de rando raquettes comme je ne connais rien aux avalanches et que ça me fait toujours un peu peur (en plus de l'inconfort de la rando hivernale)...
Moi aussi je suis très très peureux par rapport aux avalanches (surtout que partant souvent seul, il n'y aura personne pour me sortir d'une avalanche éventuelle), et je cherche plutôt des balades sans trop de risques : les rochers du Playnet c'est pas mal pour ça, la pente n'est jamais forte. Je précise que mes exemples ci-dessus ne sont pas des sommets que je ferais par toutes conditions ; mais la limitation sera le risque d'avalanche, pas le fait d'être en raquettes, qui était le sujet de la discussion. Si tu veux des balades sans trop de risques (bien sûr pas risque 0...), avec pentes modérées, altitude modérée mais beau point de vue, j'ai aussi en stock, comme ma rando au pic de l'Aigle d'hier même si là la motivation était de voir des nuages sans être dedans plus que le risque d'avalanche, nul en l'occurence par manque de neige.


K-lys
30-10-2012 20:52:24

[quote="GLaG"]

K-lys
La pente du col de Bellefond doit être à la limite de ce qui est raisonnable en raquettes : la pente doit être autour de 30° sur 200m. Mais beaucoup de sommets des préalpes seront accessibles par des pentes moins raides. Mais quand tu décris ta progression apocalyptique, tu compares par rapport à quoi ? Tu y serais allé à pied sans raquettes ? Dans mon expérience, sauf quand la neige est assez dure pour supporter ton poids, les raquettes aident beaucoup, que le terrain soit plat ou pentu. Par rapport à des skis : c'est sûr que les skis seront en général (sauf cas très particulier genre pente "moyenne" que l'on peut prendre de face à raquettes contre conversion à skis) plus efficaces, mais c'est pas le même temps d'apprentissage : n'importe quel randonneur peut mettre des raquettes et avancer, alors qu'il faudra pas mal d'entrainement et de randos à ski pour être efficace dans les conversions, et pour arriver à redescendre entier. Et même à ski, dans 60cm de poudreuse, on fatigue...
A la base, j'avais abandonné le ski à 11 ans pour passer au Snowboard... et les raquettes servaient à monter... Résultat, je ne sais plus skier et la peau de phoque sur une seule planche, ce sera encore plus fatiguant qu'en raquette... Va falloir réapprendre...


ced
30-10-2012 20:47:46

A vrai dire j'ai peu vu le coucher de soleil car j'étais en sous bois ; mais pas de regrets pour moi je ne serais pas arrivé là-haut ! Tu as raison pour le chien d'arrêt : mais je la garde car la pose est assez pifométrique comme c'est fait au trépied, et c'est donc bien comme ça que j'avançais dans cette poudreuse (d'ailleurs c'est peut-être ma technique de raquettes qui est à revoir)... Merci aussi Guillaume pour tes suggestions de rando raquettes comme je ne connais rien aux avalanches et que ça me fait toujours un peu peur (en plus de l'inconfort de la rando hivernale)...[/quote]


montagne-a-vaches
30-10-2012 19:22:28

ced
Caramba, encore raté... :roll:
Arf, dommage, hier y avais un coucher de soleil à se taper le cul par terre. Bon comme j'étais en réunion avec des gens sérieux j'ai évité. Imagine Belledonne enneigée toute rosée avec une petite écharpe de nuage à mi hauteur et quelques couleurs d'automne en premier plan... Sinon j'aime bien ton sapin de noël tout givré ! En revanche je trouve la pose de celle juste avant pas très naturelle, on dirait un chien d'arrêt aux aguets ! (faudrait lever la pate avant) :P


GLaG
30-10-2012 18:32:18

K-lys
J'ai souvenir l'hiver dernier de plusieurs sorties au col de Bellefont par le sentier du Prayet... Dans ce dernier, quand la neige est lourde ou molle, on s'enfonce, ça s'écroule sous le poids et pour gagner 3 pas, on recule de 2... Quand la neige est dure, on se vrille la cheville et les genoux parce que le tamis épouse la pente et que le corps reste toujours à la verticale (Newton, je te déteste!)...
La pente du col de Bellefond doit être à la limite de ce qui est raisonnable en raquettes : la pente doit être autour de 30° sur 200m. Mais beaucoup de sommets des préalpes seront accessibles par des pentes moins raides. Mais quand tu décris ta progression apocalyptique, tu compares par rapport à quoi ? Tu y serais allé à pied sans raquettes ? Dans mon expérience, sauf quand la neige est assez dure pour supporter ton poids, les raquettes aident beaucoup, que le terrain soit plat ou pentu. Par rapport à des skis : c'est sûr que les skis seront en général (sauf cas très particulier genre pente "moyenne" que l'on peut prendre de face à raquettes contre conversion à skis) plus efficaces, mais c'est pas le même temps d'apprentissage : n'importe quel randonneur peut mettre des raquettes et avancer, alors qu'il faudra pas mal d'entrainement et de randos à ski pour être efficace dans les conversions, et pour arriver à redescendre entier. Et même à ski, dans 60cm de poudreuse, on fatigue...
Citation:J'ai l'impression que la raquette, c'est super sur terrain (presuqe) plat uniquement. Mais les montagnes sont tout le temps en pente... Pour les préalpes, c'est très exagéré :-) Entre autres Chamechaude, le Pinet, le Grand Som, le Moucherotte, le Pic Saint-Michel, les rochers du Playnet, les Veymonts, ... se font bien en raquettes une grosse partie de l'hiver.


K-lys
30-10-2012 16:40:55

GLaG
Bah pourquoi ? Par rapport à "baskets sur cailloux", c'est sûr que ça va moins vite, mais c'est la faute à la neige, pas aux raquettes. Avec 60cm de poudreuse sûr que marcher ça fatigue.
C'est pas forcément le fait d'en chier plus pour aller moins vite... J'ai souvenir l'hiver dernier de plusieurs sorties au col de Bellefont par le sentier du Prayet... Dans ce dernier, quand la neige est lourde ou molle, on s'enfonce, ça s'écroule sous le poids et pour gagner 3 pas, on recule de 2... Quand la neige est dure, on se vrille la cheville et les genoux parce que le tamis épouse la pente et que le corps reste toujours à la verticale (Newton, je te déteste!)... J'ai l'impression que la raquette, c'est super sur terrain (presuqe) plat uniquement. Mais les montagnes sont tout le temps en pente...


GLaG
30-10-2012 14:00:45

K-lys
Jolie sortie, dommage qu'elle n'ait pas eu la fin escomptée... Dans l'ensemble, les raquettes, c'est quand même pas terribe, non?
Bah pourquoi ? Par rapport à "baskets sur cailloux", c'est sûr que ça va moins vite, mais c'est la faute à la neige, pas aux raquettes. Avec 60cm de poudreuse sûr que marcher ça fatigue. Personnellement, 60cm de poudreuse, à pieds j'y vais pas...à raquettes j'y vais avec plaisir :-) Pour répondre à Greg : beaucoup beaucoup moins. Au pic de l'Aigle il y avait 5-10cm, à vue d'oeil pas beaucoup beaucoup plus sur le Grand Ferrand. Et rien du tout sur le gapençais qui est resté au soleil tout le week-end.


ced
30-10-2012 12:28:33

K-lys
Dans l'ensemble, les raquettes, c'est quand même pas terribe, non?
Dans un sens j'ai assez peu de pratique de la rando hivernale, donc je n'ai certainement pas un avis très affuté sur la question. Mais effectivement, à chaque fois que j'ai des raquettes j'ai l'impression que ça ne sert à rien : soit la neige est dure et gelée et on ne s'enfonce pas, soit elle est pulvérulente comme hier et de toute façon on s'enfonce, il faut juste ajouter le poids de la neige sur la raquette quand tu fais le pas suivant (sans compter que la zone brassée est plus importante ; hier par exemple au bout d'un moment je n'arrivais plus vraiment à faire passer la raquette au-dessus de la neige pour le pas suivant). Après j'ai eu la flemme de les enlever pour les raccrocher au sac, j'aurais peut-être senti la différence (en bien ou en mal d'ailleurs). :wink:


Greg_
30-10-2012 10:49:45

GLaG
Fallait descendre un peu plus...au dessus de la Jarjatte c'était royal ! Et je n'ose pas imaginer ce que ça aurait donné sur les crêtes du Dévoluy, si j'avais eu la forme pour y monter...
Salut, a-t-il autant neigé dans le Devoluy qu'en Vercors ou Chartreuse ? Une balade du côté de la Pierre Baudinard ce weekend sans équipements hivernaux te parait-il jouable ? Merci !


K-lys
30-10-2012 08:54:10

Jolie sortie, dommage qu'elle n'ait pas eu la fin escomptée... Dans l'ensemble, les raquettes, c'est quand même pas terribe, non?


ced
29-10-2012 22:46:12

Ca faisait bien loin pour moi, et il fallait que je passe par Villard... Un petit retour sur la balade : Caramba encore raté donc : pas de belles photos aux lumières vespérales, mais une balade agréable malgré tout ! Dimanche soir en rentrant de Bourgogne, le ciel était parfaitement dégagé sur le Lyonnais mais je voyais de bons amoncellements de nuages noirs sur les Alpes ; pas très bon signe, confirmé un peu partout : ce dimanche 28 c'était la cata dans le Dauphiné... Donc tant pis je ne pars pas le dimanche soir et je remets ça au lundi matin, selon la météo et les dernières nouvelles. Lundi matin le beau temps semble revenu donc je tente le coup. En descendant la côte de l'A432 je vois néanmoins que le Dauphiné semble encore bien dans les brumes mais j'ai confiance, ça va se lever ! Passé Bourgoin et au départ de l'A48, la campagne est blanchie, sans que ce soit monstrueux. Enfin je quitte Sassenage pour monter sur le plateau du Vercors : ça se complique un peu avant Engins avec la neige en abondance sur la route, mais ça roule. Il ne devait pas en être de même hier car bon nombre de voitures abandonnées jonchent les bas côtés, et parfois même directement sur la route ! Arrivé à Lans il faut franchir le rond point : c'est technique ! La suite jusqu'à Villard est sur une couche de neige assez épaisse et compacte, creusée de trous... Enfin j'arrive au parking du golf de Corrençon, que je n'ai jamais vu aussi désert... Je pars dans l'idée de monter au Pas Ernadant pour le coucher de soleil. Il y a pas mal de neige en effet et dès que je bifurque vers le ranc de l'Abbé, me voilà dans la neige vierge ; plutôt sympa, ça doit être le rêve de tous les gosses ! Je tombe sur deux chevreuils, il y a du reste pas mal de traces d'animaux mais Scal n'est pas là donc difficile de reconnaître leurs propriétaires ! J'essaye de marcher au milieu du chemin pour éviter les chutes de paquets de neige qui tombent des arbres. Qu'est ce que la neige dans le fond ? C'est de la pluie en attente mais j'ai de la chance, pas d'"averses" neigeuses de la journée, le froid y aura sans doute contribué... Une fois la piste terminée, il y a un bon passage en forêt assez roulant et je débouche sur la côte Gy et là ça devient nettement plus galère : même avec les raquettes je m'enfonce au-dessus du genou et la progression demande beaucoup d'efforts. Je me tâte à enlever les raquettes car j'ai l'impression qu'elles ne m'empêchent pas beaucoup de m'enfoncer, en revanche ressortir le pied couvert de neige et monter la jambe demandent beaucoup d'efforts ; c'est un peu une progression pas à pas. A force je parviens tout de même au Grand Pot mais il est déjà assez tard ; je monte me mettre à l'abri pour grignoter le repas. Tout de suite, à l'arrêt, le froid devient très sensible et je ne sens plus les doigts... Je réalise que j'aime bien faire de belles photos mais je ne suis pas complètement maso pour ça non plus : l'idée de progresser dans ce merdier jusqu'au pas Ernadant, d'y patienter jusqu'au coucher du soleil puis refaire ce long chemin exténuant de nuit et seul a raison de ma volonté : je fais demi-tour sans attendre ! Un petit regret tout de même en repassant au Gd Pot car la scène est belle mais je me raisonne : même si j'attends là le coucher de soleil l'avant plan de la prairie sera dans l'ombre donc demi-tour sans (trop) de regrets. La descente est finalement bien plus facile : j'apprécie vivement ma trace !! En repassant au golf la trace devient un boulevard, et la brume rosée enveloppe le début de nuit. J'arrive en même temps qu'un chasseur qui était en repérage et qui est épaté par la quantité de neige. Pour ma part il me reste à redescendre prudemment et regagner mes pénates : il va être temps que je me mette en hibernation côté rando... 10 ans autrement que je n'avais pas mis de raquettes, et vraiment j'ai eu du mal à apprécier une fois encore... En quelques images : Le golf est bien calme... Chouette ambiance au départ Une neige de carte postale ! Drôles de traces d'animaux : ça devait être un petit jeunot... Il doit faire encore bien froid sur les crêtes... Passage en forêt plutôt agréable. Sculptures de neige : Elle est pas belle ma trace ? Ce qui est sûr c'est qu'elle commence à me demander des efforts franchement pénibles... En montant un peu au-dessus du Grand Pot Le Grand Pot. Stalagtites éphémères. Retour : la neige n'a guère fondu... La pénombre s'installe en revenant au départ, accompagnée de brumes. Je suis bien content finalement de ne plus être là-haut !


GLaG
29-10-2012 20:53:48

Fallait descendre un peu plus...au dessus de la Jarjatte c'était royal ! Et je n'ose pas imaginer ce que ça aurait donné sur les crêtes du Dévoluy, si j'avais eu la forme pour y monter...


ced
29-10-2012 20:45:08

Caramba, encore raté... :roll:


ced
29-10-2012 05:51:14

Justement je file tenter ma chance pour un coucher de soleil du côté du Pas Ernadant... Disons que cette fois ce sera d'y accéder qui risque d'être difficile (apparemment l'Isère a bien souffert hier : arbres tombés, congères, etc...)


GLaG
28-10-2012 21:50:25

ced
Merci pour les conditions en live, ça confirme ce qu'ils annoncent... Impossible donc sans doute de rallier le Vercors drômois à partir du Vercors isérois par Herbouilly... Décidément cet automne n'aura pas voulu de moi pour faire de belles photos de coucher de soleil...
Tu ne devais pas être au soleil des Hautes-Alpes, en ce moment ? C'est la semaine prochaine ? Demain soir ça devrait être beau même en Isère, non ?


ced
28-10-2012 19:32:23

Merci pour les conditions en live, ça confirme ce qu'ils annoncent... Impossible donc sans doute de rallier le Vercors drômois à partir du Vercors isérois par Herbouilly... Décidément cet automne n'aura pas voulu de moi pour faire de belles photos de coucher de soleil...


montagne-a-vaches
28-10-2012 19:19:18

J'ai pas tenté le diable vu que le ciel était totalement bouché. A mon avis c'était bien le bazar ce matin, par contre ça a déjà un peu fondu par rapport à ce matin donc ça devrait s'arranger rapidement. La D73 E en direction du col de Parménie vers 500m (mais que fait la DDE ?!) :


ced
28-10-2012 19:01:22

Ah oui à 400m quand même, j'imaginais que ta photo était prise à la croix de Belledonne... ;-) Itinisère indique des conditions de circulation très difficiles, tu as bougé un peu et c'est dur à ce point là ?


montagne-a-vaches
28-10-2012 18:49:35

Voui c'est ça, je te présente 0325 (à gauche) et 6578 (à droite donc). Ce matin dans la campagne vers 400m...


K-lys
28-10-2012 18:44:48

c'est ou? réunion de famille?


montagne-a-vaches
28-10-2012 18:28:36

Y a plus de saison ma pauv' dame !


montagne-a-vaches
28-10-2012 11:34:04

Vouaip quelques cm en plaine, une petite dizaine vers 500m et 40cm sur le plateau du vercors... Le tout avec un vent à décorner les boeufs !!


K-lys
28-10-2012 10:43:31

Bon, ben comme ça, il y en a pour la semaine


Philippe Mahieu
28-10-2012 10:16:27

ced
Demain Caplain semble annoncer une belle fenêtre météo et vu qu'il a neigeotté un peu sur les collines lyonnaises hier mais sans aucune intensité, je commençais à me dire que ça serait peut-être enfin la belle occase pour le Fouda Blanc mais je viens d'aller regarder la webcam de Corrençon et ça calme... http://www.trinum.com/ibox/correncon/Images/haut_plateau/correncon_plateau_MEGA.jpg
D'après la balise nivose du col de Porte, il y aurait 40 cm de neige au col ce matin: :shock: :shock:


K-lys
28-10-2012 09:42:58

Voilà....


ced
28-10-2012 09:38:02

Demain Caplain semble annoncer une belle fenêtre météo et vu qu'il a neigeotté un peu sur les collines lyonnaises hier mais sans aucune intensité, je commençais à me dire que ça serait peut-être enfin la belle occase pour le Fouda Blanc mais je viens d'aller regarder la webcam de Corrençon et ça calme... http://www.trinum.com/ibox/correncon/Images/haut_plateau/correncon_plateau_MEGA.jpg


K-lys
22-10-2012 11:49:16

Oui, râté à cause du ciel gris... Rien de dramatique, mais râté quand même... Le plus surprenant, c'était la douceur des températures...


GLaG
21-10-2012 22:09:19

Un peu succint quand même, raté à cause de quoi cette fois ? Juste le ciel gris ?


montagne-a-vaches
21-10-2012 21:13:03

J'avoue que moi aussi ça m'a fait marrer quand j'ai lu ça... :oops: Pauvre Klysmero !


ced
21-10-2012 20:58:14

Ce qui est bien avec tes comptes rendus, c'est qu'ils me font vraiment toujours exploser de rire, même quand ils sont aussi succincts que celui-ci... :wink: Mais si, si, tu arriveras à avoir ces belles photos du sangle !!



  • Horaire : 2h10
  • Dénivelé : 920 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
01-11-2016

Journée magnifique, couleurs splendides et une mer de nuages en bonus...

1 K-lys
27-08-2015

Circuit Varvats - pre de Practel - Sangle du Fouda Blanc - Sangle d...

2 yougs
12-04-2014

En réalité, c'était une simple sortie jusqu'au pas du Fouda Blanc d...

K-lys
16-11-2012

Caramba, c'est réussi ! ;-) K-Lys a fait un beau compte rendu auq...

2 ced
05-10-2012

Le but était simple : suite à notre dernière sortie de reconnaissan...

K-lys
23-09-2012

Depuis pas mal de temps, j'éprouvais l'envie de me confronter aux fam...

K-lys
16-09-2012

Un peu plus de 11h ce samedi matin, je retrouve Gaëlle au parking des...

3 ced
25-07-2012

SUPERBE Topo impeccable, on ne peut pas se tromper. Départ à l...

declicchartreuse
13-08-2011

Ce matin rendez vous avec Stéphane qui vient de la gare de Chambéry...

montagne-a-vaches
26-06-2011

Alan G

20-09-2010

Un temps superbe aujourd'hui, pas de brouillard comme ma dernière ven...

9 patrice.v
01-08-2009

Nous ne sommes pas montés au sommet du Pinet mais seulement au Fouda...

Renarde1
29-06-2008

joli sangle, idéal par grosse chaleur car on reste bien à l'ombre....

4 Jdid
21-09-2007

Vraiment superbe: une belle journée (avec un petit air d'automne...),...

6 Philippe Mahieu
25-08-2007

Superbe randonnée !!! Le plus beau sangle parmis ceux que j'ai parcou...

Nicolas GIRAUD
13-05-2007

Le Pinet par les sangles de Fouda Blanc et du Pinet, trés beau itiner...

emmanuelfc
28-10-2006

joli parcours sur le sangle...

5 poyo
26-05-2006

Quelle belle sangle, du brouillard ce jour là, mauvaise visibilité j...

4 patrice.v

Identification

( ) bivouak.net

Social Media