Le Pinet par les sangles de Fouda Blanc et
du Pinet

Le Pinet par les sangles de Fouda Blanc et
du Pinet

  • Altitude départ : 1042
  • Altitude sommet : 1867
  • Dénivelé : 1000
  • Distance : 14 km
  • Temps de montée : 2h10
  • Temps de descente : 1h50
  • Orientation : Ouest
  • Balisage : se déroule toujours sur sentier
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Des Varvat, prendre la large piste qui monte en direction du Vallon de Pratcel. Prendre gauche à un moment vers une partie plus raide (l'autre chemin part en direction du Habert de la Dame).
Une fois passée la Clairière du Pré de Pratcel, le chemin part sur la gauche (tout droit il continue vers le col de l'Alpe)
Lorsque débute le pas de l'Echelle, une sente apparaît sur la gauche, sur une partie horizontale facilement identifiable (cf photo) (environ 1 h de marche). La prendre. Ce chemin se dirige vers la base de la Roche de Fitta. Le sangle de Fouda Blanc débute alors et c'est toute la vallée des Entremonts qui s'offre à nos yeux.
A environ mi chemin, on coupe le sentier de descente qui part de la crête et qui se dirige vers la grotte à l'échelle.
Le sangle continue toujours sur une partie plus ou moins horizontale, mais les marques se font moins marquées. Il s'agit dès lors du Sangle du Pinet. On aperçoit la Croix érigée au sommet du Pinet.
Le sangle se finit lorqu'on découvre le Granier (sous la croix). Faire quelques mètres en arrière pour gagner alors la crête à environ 100-200 m au sud du sommet.
Le retour peut se faire par la crête : sentier pépère qui nous mêne au Pas de l'Echelle via les Rochers de Fouda Blanc. On reprend alors le sentier de montée.
Il y a aussi la possibilité de basculer dans la pente pour passer par la grotte à l'echelle (cairn visible sur la crête qui marque le départ). Après la grotte, on débouche alors dans un vallon d'éboulis pas très agréable pour ensuite atteindre le point de départ.
A lire
  • Chartreuse, Vercors Les randonnées du vertige par Pascal Sombardier. Référence : proposé par poyo

Précautions

ne pas s'écarter du sangle


Commentaires difficultés

certains diront que c'est plutôt un R3 en raison de l'exposition du moment que l'on reste sur le sangle, aucun souci
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

se garer aux Varvat au dessus de St Pierre d'Entremont


Situation




Sortie du 23-09-2012

Depuis pas mal de temps, j'éprouvais l'envie de me confronter aux fameux sangles de Chartreuse (je ne savais pas encore lequel). J'avais même acheté "Randonnées du vertige" de Pascal Sombardier, que je feuilletais souvent, mi-ambitieux, mi-liquéfié...

Différentes raisons, parmi lesquelles la plus conséquente est ma fiottitude du vide, me retenaient. Par ailleurs, ce n'est guère le genre de sentiers qu'il est judicieux de découvrir en solo et aux horaires correspondant à ma pratique. La semaine dernière, Ced, m'avait proposé de me joindre à lui pour une petite sortie mais j'ai du renoncer à l'avant-dernier moment. Ce week-end, Julien était dispo, enthousiaste pour un sangle et devait également rentrer avant la nuit à Lyon.

Départ programmé à 10h00 de Lyon. Julien aura un peu de retard (on ne change pas une équipe qui gagne)

Nous arrivons aux Varvats et sommes prêts à démarrer vers 12h30 . Nous débutons la marche par la piste 4x4 qui devra nous conduire au Vallon de Pratcel. Les parties en forêt ne sont pas celles qui me passionnent le plus. Nous croisons le concessionnaire de l'alpage qui redescend quelques charolaises (Mon Dieu, comme elles ont l'air bonnes). Je ne pensais pas qu'elles étaient capables de tant d'agilité sur des chemins escarpés. Je repense alors à ce connard de Bison, nôtre âne-rental du Vercors, qui nous aura moulu les génitoires pour bien moins que ça. Julien propose que nous louions une vache la prochaine fois.

Arrivé à la clairière de Pratcel, nous nous engageons vers le pas de l'Echelle où nous trouvons aisément la sente en direction du Rocher de Fitta (après une petite digression). Le chemin est agréable sous les encorbellements rocheux. Nous arrivons au pied du pilier qui marque le départ du sangle et nous offrons une pause sandwich. Le temps est assez venteux et c'est quand même assez impressionnant : le repas nous offre un temps de réflexion avant que nous nous engagions. Seul, j'aurais fait demi-tour, mais Julien insiste à raison. Le départ du sangle (le premier mini-cirque) est en fait le plus intimidant. Ensuite, le sentier se glisse dans de larges cirques. La trace est bonne, mais il faut quand même être TRES vigileant.

En avançant, je regarde en bas. C'est pas rassurant... Je regarde donc en haut. Je vois alors de bonnes fissures de 1cm découpant de bons gros blocs prêts à se détacher... C'est pas rassurant non plus. Je regarde donc devant. Nous envisagions initialement d'enchaîner Fouda Blanc + Pinet mais avec le vent, nous décidons de couper par le pas du Fouda Blanc au milieu. Nous arrivons à l'entrée du dernier cirque avant le pas et faisons demi-tour. Je ne suis pas convaincu d'être très à l'aise en escalade, surtout avec ce vent et je préfère refaire en sens inverse ce que je viens de faire, parce que je suis sûr que ça passe. Pour une défloration, ça me suffit. Julien me rappelle qu'il s'oppose philosphiquement aux aller-retours et qu'il préfère les boucles. Je préfère pour ma part les aller-retours aux aller-simples.

Nous reprenons notre trajet à l'envers et la première portion me semble plus facile qu'à aller. Est-ce parce qu'on dédramatise et s'habitue à cette verticalité?

Au final, cette première rando du vertige me laisse un sentiment mitigé. Le vide et la verticalité confèrent à la vue et au panorama une incroyable beauté, une véritable impression d'isolement et d'ailleurs... Toutefois, il s'agit d'une randonnée sous-pression : quand on marche sur ces sangles, on n'a spécialement le droit d'avoir la tête ailleurs : l'émerveillement et la rêverie sont donc quelque peu altérés par la consicence d'être là dont dépend globalement votre survie. J'imagine qu'avec l'habitude, ce second volet semble moins prégnant...

Nous regagnons le pas de l'Echelle et suivons les marques bleues du sentier de crête. Le but serait d'atteindre le pas du Fouda par le haut pour préparer la prochaine fois. Nous avançons en longeant la crête alternant herbes et lapiaz... Il est 17h30, le temps est médiocre et nous devons revenir à Lyon vers 20h30 : nous décidons donc de redescendre. Nous arrivons aux Varvats à 18h40 et regagnons Lyon en express. Au total; 13km et 1000 m de D+

Commentaires

montagne-a-vaches
24-09-2012 19:20:05

En même temps on se demande ce qu'un doigt aurait à faire là...

K-lys
24-09-2012 18:16:10

Je pense aussi qu'il y a l'illusion de la pente herbeuse.... Ca donne le sentiment que c'est moins près du vide Pour ma part, j'ai parfois le bonheur de me promener de temps en temps sur des échafaudages... et dans un escalier d''échafaudage de cathedrale, avec lisse haute et lisse basse, je serre tellement les fesses que je pourrais couper un doigt...


Rafaël Rodon
24-09-2012 17:49:10

A la limite ok la vane est nule, mais pour le fond tu a entièrement raison, et l'abitute est même fondamentale. Sur la plupart des sangles et vire il y a pas ou peut de passage vraiment technique, mais c'est bien vrai l' apréansion pour par dire la trouille peuvent vite nous faire perdre nos moyens.


anonynmous
24-09-2012 14:48:54

C'est vrai qu'à force on s'habitue à la pente (ou au vide), c'est pareil à skis. Donc faut persévérer pour passer de la fiottitude à la Fittattitude ! (oui ok c'est nul).


ced
24-09-2012 14:25:37

Dans le fond je suis assez d'accord avec toi : c'est aussi le tout début après la roche de Fitta que j'ai trouvé le plus impressionnant, peut-être car après on s'habitue... Si tu y retournes un soir préviens moi, on ne sait jamais si je suis dispo, et je ne serai pas contre le fait de faire des jolies photos au bon moment !


K-lys
24-09-2012 14:19:16

Et quand même, j'ai envie d'ajouter un grand merci aux différents intervenants de bivouak... Contrairement à bcp d'entre vous, je ne suis pas lié à la montagne par un processus d'appartenance géographique à un milieu ou de transmission culturelle... Sans ce type de sites communautaires ( et autres vidéos d'antoine salvy) où l'information se diffuse et s'adapte, la simple acquisition de bouquins de la collection Glénat ne m'aurait sans doute pas permis de faire ces itinéraires...


K-lys
24-09-2012 14:10:56

Exactement... on trouve toujours de nouveaux terrains d'expression pour sa fiottitude... En fait, pour être tout à fait honnête, le truc qui m'a le plus effrayé, c'est sans doute le tout premier passage, sur quelques mètres, tout de suite après avoir contourné le pilier du rocher de fitta... Je ne sais pas si c'est parce que c'est le préliminaire, ou parce que la pente y semble réellement plus marquée que dans le reste du sangle... Dans son ensemble, c'effectivement, c'est moins impressionnant quand on est dedans que d'en bas... j'irai pas non plus dire "débonnaire" comme ced Je vais essayer d'y retourner rapidement un soir quand les lumières seront flatteuses... PS : pour relancer le débat sur les cotations, R2, c'est quand même un peu faiblard si on considère que le sangle de la barrère est R 2 aussi...


anonynmous
24-09-2012 13:50:35

Mouais mouais mouais, t'as fait ta fiotte du vent ! :P


ced
24-09-2012 13:35:01

Bon bon, c'est chouette donc ; tu n'as plus qu'à y retourner le soir ! Mais c'est vrai qu'hier il y avait du vent... (et pour le Pinet c'est plutôt moins impressionnant que Fouda Blanc de toute façon).


K-lys
23-09-2012 22:53:02

En fait, c'était juste pou reconnaissance aujourd'hui... Sur le Fouda Blanc, on a fait les deux premiers cirques (le premier sous le pilier ne compte pas)... mais c'était assez venteux, on a donc renoncé assez vite à l'idée de faire le pinet ensuite. Il nous restait un cirque avant d'arriver au pas du Fouda Blanc... et plutôt que de remonter par là (avec l'appréhension de ce pas aussi), on a fait demi-tour pour aller se promener sur les crêtes... Voila...


ced
23-09-2012 22:14:39

Oui finalement il est trop long et détaillé ce CR : on n'y comprend plus rien... :lol: Edit : ah et puis finalement Mav était de l'autre côté de la crête...


montagne-a-vaches
23-09-2012 22:07:06

tu l'as fait en aller-retour pour mieux en profiter ?? :?:



  • Horaire : 2h10
  • Dénivelé : 1000 m
  • Participants : Julien

Autres sorties

Date Titre Auteur
01-11-2016

Journée magnifique, couleurs splendides et une mer de nuages en bonus...

1 K-lys
27-08-2015

Circuit Varvats - pre de Practel - Sangle du Fouda Blanc - Sangle d...

2 yougs
12-04-2014

En réalité, c'était une simple sortie jusqu'au pas du Fouda Blanc d...

K-lys
16-11-2012

Caramba, c'est réussi ! ;-) K-Lys a fait un beau compte rendu auq...

2 ced
20-10-2012

Caramba! Encore râté... Edit : Après un cycle de randonnées...

K-lys
05-10-2012

Le but était simple : suite à notre dernière sortie de reconnaissan...

K-lys
16-09-2012

Un peu plus de 11h ce samedi matin, je retrouve Gaëlle au parking des...

3 ced
25-07-2012

SUPERBE Topo impeccable, on ne peut pas se tromper. Départ à l...

declicchartreuse
13-08-2011

Ce matin rendez vous avec Stéphane qui vient de la gare de Chambéry...

montagne-a-vaches
26-06-2011

Alan G

20-09-2010

Un temps superbe aujourd'hui, pas de brouillard comme ma dernière ven...

9 patrice.v
01-08-2009

Nous ne sommes pas montés au sommet du Pinet mais seulement au Fouda...

Renarde1
29-06-2008

joli sangle, idéal par grosse chaleur car on reste bien à l'ombre....

4 Jdid
21-09-2007

Vraiment superbe: une belle journée (avec un petit air d'automne...),...

6 Philippe Mahieu
25-08-2007

Superbe randonnée !!! Le plus beau sangle parmis ceux que j'ai parcou...

Nicolas GIRAUD
13-05-2007

Le Pinet par les sangles de Fouda Blanc et du Pinet, trés beau itiner...

emmanuelfc
28-10-2006

joli parcours sur le sangle...

5 poyo
26-05-2006

Quelle belle sangle, du brouillard ce jour là, mauvaise visibilité j...

4 patrice.v

Identification

( ) bivouak.net

Social Media