Traversée de la Chartreuse du Mont Granier
à Grenoble.

Traversée de la Chartreuse du Mont Granier
à Grenoble.

  • Altitude départ : 830
  • Altitude sommet : 2062
  • Dénivelé : 2980
  • Distance : 50.6 km
  • Temps de montée : 2/3 jours.
  • Temps de descente : No retour! traversée oblige...
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : Le GR 9 et marques jaunes, bleues, rouges pour l'étape Granier-Col de l'Alpette. C’est la rando de l'arc-en-ciel!
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Il existe évidemment d’autres variantes de départ et de cheminements pour traverser la Chartreuse du nord au sud (ou du sud au nord). J’ai choisi celui-ci par son côté esthétique et direct au cœur des hauts plateaux de Chartreuse : une belle ligne qui part du Granier tout au nord et traverse l’ensemble des hauts plateaux jusqu’à la Dent de Crolles pour descendre ensuite via le Col du Coq jusqu’à Grenoble. Cette première étape Granier-Col du Coq est d’ailleurs déjà une très belle traversée et mérite à elle seule le déplacement si vous n’avez pas assez de temps pour poursuivre sur Grenoble.
Une belle variante consiste à faire cette même étape en passant par les crêtes. A suivre...

Si vous avez d’autres idées, des questions, noté des erreurs que j’aurais indiquées, alors, à tout de suite sur le forum. Bon voyage en Chartreuse!

De la cabane forestière du Granier, suivre le sentier qui mène au Pas de la Porte. L’arrivée au Pas de la Porte est superbe et laisse présager des futurs panoramas. A cette porte, on pose donc le pied sur les hauts plateaux chartrousiens… Y’a plus qu’à !!!
On laisse à sa droite l’accès au Mont Granier pour se diriger sud entre lapiaz et petites prairies. A 1750m, le sentier fait une patte d’oie, on prend sur la gauche (Est) afin d’aller vers le Pas des Barres qui, comme son nom l’indique, va vous demander de poser les mains sur les rochers. Il y a des cables et quelques marches.

A la Porte de l’Alpette, on se dirige sud-ouest vers le Col de l’Alpette. Entre les deux, il y a une source (faites le plein d’eau, toujours faire le plein d’eau… conseil!). Quelques minutes plus tard on arrive au refuge de l’Alpette. Suivre le fameux GR9 et ses marques blanches et rouges. Quarante cinq minutes plus tard, vous arriverez au Chalet de l’Alpe après avoir traversé ces fameux lapiaz si caractéristiques et quelques verts patûrages où sifflent les marmottes. Je vous invite à quelques explications géologiques www.geol-alp.com/chartreuse/_sommets_ch/alpette.html.

Et l’on continue plein sud dans ces mêmes paysages. Au Pas de l’Echelle, je n’ai pas vu d’échelle, un sentier vous fait perdre deux cent mètres de dénivelé en quelques minutes pour arriver dans le vallon de Pratcel, un mini canyon bien sympathique!

Au pré de Pratcel, un joli panneau vous indique le habert de la Dame, l’Aup du Seuil, le Col de Bellefond… On passe donc le Habert de la Dame à 1554m (nommé ainsi sur IGN, et rebaptiseé cabane de l’Alpettaz sur la cabane ou Alpette de la Dame sur un panneau?! Le bazar quoi!)

Après les forêts de l’Aup du Seuil, on débouche dans un large et long vallon dominé au fond par le Dôme de Bellefond. Marmottes à profusion! Faire le plein d’eau au Habert de l’Aup du Seuil. Puis plein sud jusqu’au Col de Bellefond où l’on aperçoit les pentes nord de la Dent de Crolles ainsi que le passage du Trou du Glas. Grenoble se rapproche…

Du col, rejoindre la Cabane de Bellefond et puis poursuivre par le GR9 vers le chaos de Bellefond. Toujours ces lapiaz et ces quelques prés bien verts. C’est bô!

De Bellefont, variante en longeant les crêtes et en passant par la Cheminée du Paradis. (cf la sortie de www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=940&id_sortie=3134&id_sport=2).

Au Trou du Glas, soit monter jusqu’à la Dent de Crolles et redescendre par le Pas de l’Oeille, soit passer par le Trou du Glas. Difficulté sensiblement identique, quelques cables sont là pour les passages plus techniques. Mais ça passe bien. Interdit de trébucher…

On rejoint ensuite le Col des Ayes où l’on trouvera de l’eau en-dessous. Poursuivre sur la cabane de Pravouta, ou directement sur le Col du Coq.

Au col du Coq (il y a une source, ravitaillement donc, vous l’avez compris), continuer sur le GR 9 qui contourne par le nord-ouest le Bec Charvet. On arrive dans la belle prairie de l’Emeindras de Dessus (c’est là où j’ai posé le bivouac).

On se laisse glisser ensuite sur le Sappey-en-Chartreuse. A la patte d’oie du hameau des Combes, sur la gauche, une belle pancarte vous indique la marche à suivre. Et c’est parti sur les pistes de skis au milieu des lapins et des écureuils. C’est trop… choupignon ! On arrive sur la crête du Mont Saint Eynard et là l’ambiance change. Faites gaffe, il y a des falaises qui ne vous pardonneront pas un mauvais pas ou une trop grande curiosité sur le Grésivaudan. Pour les photos sur le Grésivaudan, profitez des « fenêtres » en de nombreux endroits le long du sentier et évitez d’aller direct en bordure (vous ne savez pas comment est le terrain, peut-être miné…) Attention, attention…

On arrive au Fort du Saint-Eynard où sept cent mètres de descente permettent de rejoindre le Col de Vence.

Au Col de Vence, on traverse vite la route pour continuer le cheminement sur le GR 9. Une belle pancarte vous dirige vers une large piste forestière qui traverse les pentes Est du Mont Rachais. A 900m environ, c’en est terminé des grimpettes! Il n’y a plus qu’à se laisser glisser jusqu’à La Bastille dans des sous-bois forts bienvenus. Ombre oblige!

A La Bastille, vous pouvez terminer votre périple par le téléphérique mais, attention, vous n’avez pas le même parfum que les promeneurs qui sont autour de vous… Alors profitez plutôt de la belle descente vers les rives de l’Isère par les jardins de la Porte de France où vous pourrez même prendre un verre et fermer les yeux… Une petite sieste bien méritée, non?!
A voir sur le web

Précautions

Ravitaillement eau : on trouve de l’eau à proximité de toutes ces cabanes. Ravitaillement possible aussi entre la porte de l’Alpette et le col de l’Alpette, au col du Coq, au Sappey-en-Chartreuse...


Commentaires difficultés

D+ de 2980m / D- de 3550m. Distance de 50.6km d'après Ign Rando Horaire total de 13 heures en ce qui concerne ma sortie. D+ 2165m et D- 1380m pour la partie Granier>Col du Coq (qui constitue déjà une ou deux très belle(s) journée(s). Cette traversée des hauts plateaux serait à faire au départ du Col du Coq... Partez sur le classique 300m/h auquel faut rajouter la distance kilométrique. Du coup, les horaires vont être un peu rallongés. En marche classique, je pense qu’il faut compter deux très bonnes journées. On peut aussi envisager l’affaire en léger et la réaliser au pas de course dans la journée. L’itinéraire est plutôt bien balisé. Néanmoins, de bonnes notions en lecture de carte et orientation vous éviteront quelques gros ennuis! En cas de brumes et brouillards, je pense que les hauts plateaux de Chartreuse sont vraiment paumatoires… Un Gps serait alors le bienvenu. Par ailleurs la marche dans les lapiaz déjà pas très évidente le sera encore moins ;-(

Commentaires

maddeneur
21-07-2012 19:14:27

Merci pour ce topo, je m'en suis grandement inspiré pour faire moi aussi la traversée de la chartreuse, mais avec quelques petites variantes quand même ! Je vais essayer d'en faire un petit résumé si cela peut aider : Jour 1 : départ de la cabane forestière dans la montée du col du Granier par Chapareillan à 17h, de là je monte au Mont Granier par le Pas de la Porte et pose mon 1ér bivouac non loin de la croix. Compter 2h30. Jour 2 : je traverse le plateau du Granier, direction le Pas des Barres, puis le col de l'Alpette. Après une courte descente par le GR9, je prends à droite direction le Mont Pinet (ou le "truk"), que j'atteins à 8h30 (compter 45' de montée). La vue est splendide, et l'endroit très peu fréquenté. Je décide ensuite de poursuivre par les crêtes jusqu'au Fouda Blanc (le balisage est un point bleu). Il est possible d'emprunter pendant quelques temps un chemin qui passe à la droite des crêtes, mais il est assez aérien, et devient vraiment difficile au bout de quelques minutes, heureusement on peut repasser sur l'itinéraire principal assez facilement entre chaque barre en coupant par les champs. Je redescends ensuite du Pas de l'Echelle puis je prends quelques minutes le GR en contre sens pour me ravitailler en haut au chalet de l'Alpe. Je poursuis ensuite sur le GR9 en direction de l'Alpette de la Dame via le Pré de Pratcel (compter 1h). Ensuite cela se gâte pour moi. Je suis le tracé du GR qui monte légèrement sur la gauche jusqu'à la cabane de l'Alpettaz, puis je débouche sur 4 chemins, sans aucun balisage...Je tente le chemin le plus bas, mauvaise pioche il me mène à une cabane abandonnée. Je reviens sur mes pas, et tente celui du haut, de nouveau c'est une erreur, il se termine au bout de 500m par un abreuvoir. Un peu énervé, et vu que la direction du col de Bellefont est facile à suivre dans ce Vallon de Marcieu je décide de prendre tout droit à travers la forêt. Grosse erreur ! Ce fut 1h30 de devers permanent, au milieu d'herbes hautes et parsemé de crevasses. Je finis par retomber sur le GR au niveau de la bifurcation avec le passage de l'Aulp du Seuil. Là, il y a une bergerie pour se ravitailler. Je poursuis ensuite sur le GR et j'atteins le col de Bellefont 40' plus tard. Je quitte alors le GR, en poursuivant sur la crête direction les crêtes de Bellefont. Je pose mon 2éme bivouac sur un des pics aux alentours de 20h. Jour 3 : Je poursuis sur les crêtes de Bellefont via la Cheminée du Paradis (attention balisage existant jusqu'à la cheminée, grosse flèche bleue et rouge, puis plus rien, il faut suivre les stèles de pierres) jusqu'à la Dent de Crolles que j'atteins vers 8h30. Attention la Cheminée du paradis est vraiment pas évidente, surtout en descente et avec un gros sac...Le mien ne passait pas et j'ai du le vider puis faire plusieurs allers retours !! Je passe ensuite par le Pas de l'Oeille et je rejoins le Col des Ayes, ainsi que le GR (que je ne quitterai plus). Je poursuis la descente via la "Fontaine"(ravito) puis je prends à droite le col du Coq. A partir de là changement radical d'ambiance, on rentre dans la forêt et je en la quitterai plus jusqu'à Grenoble. Arrivé sur la route il faut prendre sur la droite et continuer sur le bitume jusqu'au 1ér virage en épingle dans lequel il faut prendre tout droit (encore un ravito possible 200m plus loin). Cela remonte un peu jusqu'au col de la Faïta puis petit enchainement de montées/descentes jusqu'à l'Emeindra du dessus. Je traverse un petit alpage puis je continue direction habert de Chamechaude. A la bergerie, je conseille de prendre à gauche direction les Combes, car montée au Habert de Chamechaude pour redescendre ensuite au Sappey n'apporte pas de grand intérêt (sauf si vous voulez vous posez dans un hamac) et rallonge de plus d'1h. Au habert de Chamechaude, je continue direction La Charmette via Montjarlat, le Bruchet, puis je continue direction (à gauche dans le Sappey) col de Vence via le Fort du St Eynard. La montée est rude, dans un grand chemin caillouteux, plutôt pentu et prend environs 50' jusqu'au Pré du Plat. Je continue ensuite sur la crête jusqu'au Fort du St Eynard, puis longue descente jusqu'au col de Vence. J'emprunte un petit bout de route avant de prendre à droite direction La Bastille, légère remontée pendant 3km par un gros chemin de gravillons, et enfin la dernière descente avant d'arriver à Grenoble...Il est 19h, juste à temps pour l'apéro ! En résumé 2 et 1/2 environs pour cet itinéraire, assez varié, mais pour ma part la dernière partie entre le col du Coq et Grenoble m'a parue interminable et peu intéressante (surement aussi mon avis est biaisé par les magnifiques panorama vus juste avant).

Steve LE BRIQUIR
12-09-2009 18:28:53

Merci pour ce topo qui présente l'une des plus belle partie de la Chartreuse. Pour ma part, avant de venir bosser en Isère, je me suis offert la traversée du massif de la Chartreuse où Grenoble allait être mon point d'arrivée pour pouvoir passer mon entretien d'embauche le lendemain :D . Je suis donc parti 5 jours plus tôt de Chambéry pour traverser le massif en essayant de passer par tous les 2000m (sauf de Grand Som celui-ci étant trop excentré compte tenu tu temps disponible à ce moment). Mon parcourt a donc suivi globalement les étapes suivantes : Chambery - Pointe de Gorgeat - Col du Granier - Station du Granier - Granier - Hauts plateaux de Chartreuse jusqu'à la Dent de Crolle (2062m) et via les Lances de Malissard (2045m) - St Pierre de Chartreuse - Charmant Som - Chamechaude (2082m) - Crête du Saint-Eynard - Mont Rachais - Grenoble. Pour voir les détails du topo RDV : http://envirando.free.fr/pages/rando/traversee%20de%20la%20chartreuse.htm

0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Pontcharra > Chapareillan > Col du Granier. On s'arrete quelques kilomètres avant le col à la cabane forestière.


Situation




Sortie du 29-07-2012

Monte  la Dent de Crolles

Nous avons effectué dans la journée l'itinéraire suivant: Col du Coq, Dent de Crolles par le Pas de l'Oeille, GR classique (Bellefont, Alpette de la Dame, Pratcel, Pas de l'Echelle, Alpette) puis le Pas des Barres, Granier, Pas de la Porte, et retour à la Cabane forestière où nous avions laissé une voiture.
C'était un très vieux projet, enfin réalisé malgré une météo médiocre.
Compte tenu de la météo, nous partons assez tard du Col du Coq. Montée rapide à la dent de Crolles. Trop rapide sans doute, je le paierai plus tard! Le sommet est dans le brouillard hélas, nous ne nous attardons pas. Nous rejoignons le GR au dessous du Trou du Glas, la visibilité est médiocre et je dois sortir le GPS! En dessous, la longue traversée vers la cabane de Bellefont est cassante et relativement fatigante.
Une halte à la cabane où je reprends de l'eau, et nous montons rapidement au col par le bon chemin qui ne fatigue pas trop.
La descente du Vallon de Marcieu est splendide: il n'y a personne et le vallon est rempli de chamois et de marmottes. Nous restons un long moment à observer deux jeunes chamois qui jouent dans un pierrier. Je ne me lasse pas de cet endroit...
Nous finissons par repartir et dévalons le chemin qui est bien roulant; Les jambes sont bonnes, tout va bien...
La traversée montante vers l'Alpette de la Dame est pénible: chemin mal tracé, lapiaz, brouillard et nous progressons assez lentement...La descente sur Pratcel est un peu plus facile. Le Pré de Pratcel est toujours aussi bucolique, il y a des fleurs partout; nous attaquons la montée au Col de l'Echelle. Ce sera très dur pour moi, je "coule une bielle": je n'ai plus d'eau, je n'ai sans doute pas assez bu. J'arrive en haut assez entamé, je suis inquiet pour la suite!
Je descends tranquillement le superbe vallon de l'Alpe, Pierre-Yves doit m'attendre souvent...Les jambes commencent à être lourdes!
A l'Alpette, nous faisons une longue pause: je bois beaucoup, je m'alimente, la forme et le moral reviennent. Nous repartons par le Pas des Barres, les marches sont parfois bien hautes mais ça passe tranquillement; la montée finale au Granier me semble encore plus longue que d'habitude, mais en mode "rando tranquille", je progresse facilement. Le sommet du Granier est dans le nuages, il fait froid et nous commençons la longue descente du Pas de la porte. Mes jambes sont bien dures, j'ai du mal dans les cailloux et dès que la pente est raide, mais la fin de la descente est facile et ludique et je peux courir (doucement!) sans problème.
Le parking semble loin mais on finit par y arriver, ravis de cette belle journée. Un seul regret: la météo moyenne et le manque de vue sur les sommets. A refaire sans doute, avec un temps plus clément et une meilleur gestion de l'effort pour moi...
Pour les chiffres: 35 km environ, 1950m de D+ et 2550 m de D-.

Photos de la sortie

Commentaires

Philippe Mahieu
01-08-2012 10:09:24

lOÎC
c'est sur que la 1ère partie est peu intéressante. pour les courbatures >>> à coup sur c'est le sac à dos et les bâtons. Tu ne dois pas utiliser les dragonnes :?:
le sac, je n pense pas, il était léger... C'est plutôt les bâtons, je ne mets pas les dragonnes effectivement! J'ai utilisé beaucoup les bâtons dans la montée au Granier pour économiser les jambes.... :wink:

anonynmous
01-08-2012 09:55:01

c'est sur que la 1ère partie est peu intéressante. pour les courbatures >>> à coup sur c'est le sac à dos et les bâtons. Tu ne dois pas utiliser les dragonnes :?:


Philippe Mahieu
01-08-2012 09:30:49

Oh, c'est pas un exploit... Je pense même que c'est accessible à un mon "marcheur" sur une grosse et longue journée d'été... Quant à partir de Grenoble, j'y avais pensé (il y en a plusieurs qui l'on fait dans la journée), mais il aurait fallu avoir plus d'entraînement aussi... :wink: Et je pense que la partie Grenoble-col du coq est moins intéressante que la partie nord! Sinon, curieusement, j'ai bien récupéré: peu de courbatures sauf aux bras et aux épaules!!! :evil: :shock: C'est le bâtons! Je ne m'attendais pas à ça! :D


anonynmous
31-07-2012 10:27:25

Philippe, t'aurais pu faire un effort et partir de Grenoble :wink: A la lecture de ton cr, belle gestion globale (effort - motivation - dépassement de soi...) Bravo


geba
30-07-2012 21:40:06

Super Philippe ! Bravo pour ce long périple. Demain, départ vers le 74. À bientôt.



  • Horaire : 8h
  • Dénivelé : 1950 m
  • Participants : Pierre-Yves

Autres sorties

Date Titre Auteur
08-08-2012

Sam se prépare pour le GRP (Grand raid des Pyrénées) qui aura lieu...

6 Loïc GAUDRY
17-07-2012

Je vais essayer d'en faire un petit résumé si cela peut aider : J...

maddeneur
15-07-2007

Evasion garantie !! Premier Jour Nous voila partis pour la grand...

6 Michel Pila
07-10-2006

Traversée de la Chartreuse en marche rapide. La Plagne - Grenoble Q...

3 REGIS CAHN
07-07-2006

Belle traversée, on peut raccourcir en eliminant le Pinet et les Lanc...

5 Jérôme Poizat
04-09-2005

Et c'est parti de la cabane forestière en version légére : baskets,...

herve
06-08-2005

Départ de La Plagne, montée au col de l'Alpette, puis direction le p...

Thomas Salvan
04-07-2005

Sortie magnifique réalisée sur 3 jours très bien remplis. Bivouak...

Dwieth
11-06-2004

En guise d’intro. Le bonheur aux portes de Grenoble... Je serais b...

18 Luc

© 2020 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net

Social Media