Mont Grêle en boucle au départ de la Pissoire


Mont Grêle en boucle au départ de la Pissoire

  • Altitude départ : 870
  • Altitude sommet : 1425
  • Dénivelé : 560
  • Distance : 9 km
  • Temps de montée : 2h00
  • Temps de descente : 1h30
  • Orientation : Ouest
  • Balisage : Jaune
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

Sac sur le dos, prêt au départ, mais juste derrière on peut remarquer une petite cascade devant laquelle ont peut faire un petit échauffement... Ensuite prendre le chemin en cailloux qui poursuit la route goudronnée. On arrive tout de suite aux premiers panneaux du parc pour les randonneurs, et on monte directement à droite dans la forêt, une pente bien raide qui passe de droite à gauche de la Pissoire. La montée est très bien balisée pendant 30 minutes environ, et le premier croisement débouche sur une pente plus douce un peu avant 1200m d'altitude.
Encore bien 30 minutes sur ce chemin large mais complètement défoncé et boueux. Et enfin quelques minutes plus tard l'arrivée sur le plateau sur lequel se trouve un beau point de vue. Mais la table d'orientation n'existe plus. Après, petite pause panorama, sans oublier de regarder dans notre dos (de jolies sommets sont visibles).
Ensuite une petite heure de marche s'annonce dans une forêt magnifique avec une hêtraie superbe où vous aurez peut être la chance de croiser chamois, chevreuils ou sangliers si vous restez discret. De l'ancienne table d'orientation jusqu'au belvédère du Mont Grêle, le dénivelé est très faible.

Une fois arrivé, il n'y a plus qu'à en prendre plein les mirettes... A noter qu'une table d'orientation avec des explications géologiques a été installée je pense cette année. Ceux qui sont passés en 2010 confirmeront ou pas, mais elle a l'air toute neuve.
Le détour sous les pylônes ne vaut pas vraiment le coup, c'est assez moche, une belle vue est gâchée. Pour avoir une vue sur la vallée de Chambéry, je pense qu'il vaut mieux revenir et monter par l'autre face.

Redescente donc par la Rousse, une descente rapide et assez raide qui part quelques mètres après l'ancienne table d'orientation.
Des lacets serrés, des passages entre les rochers sur un sentier étroit avant d'arriver sur une piste large qu'on descend un peu jusque après un grand virage. Là on retrouve de nouveau sur la gauche un petit sentier sinueux, qui permet de raccourcir le parcours avant de retomber une nouvelle fois sur la grande piste.
Ici ne pas suivre le balisage qui fait continuer la descente par un nouveau sentier raccourci, et prendre directement à gauche puis tout de suite à gauche (un coup d'oeil sur la droite pour apercevoir 100m plus bas les panneaux d'indications, on a donc évité une petite montée au milieu de notre descente^^). On suit donc la piste forestière, en très bon état pendant environ 1 kilomètre et demi, et on rejoint notre parking en 20 bonnes minutes.
A voir sur le web

Commentaires difficultés

A éviter par temps de pluie, certains passages peuvent être glissants.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Arrivé par l'A43 ou par la D1006 (ex N6), se rendre au "Gué des Planches" (commune de La Bridoire), prendre la D921 direction "Les Echelles", "Attignat-Oncin". Suivre "Attignat Oncin", traverser le village et à la sortie du bourg prendre une petite route indiquant le hameau "Morotiot", avec un panneau "Chaînes à neige obligatoires". Continuer jusqu'à la fin de la route goudronnée, un peu après un panneau "Circulation interdite", il y a un peu de place pour stationner. On passe de 600m à 850m en quelques minutes.


Situation




Sortie du 28-02-2012

La Route  la monte

Comme d'habitude je suis pas en avance, j'arrive vers 11h à Attignat-Oncin, je décide de tenter le départ à la Pissoire, ça monte tranquille jusqu'à 700m, on arrive à l'ombre et à partir de là la neige fait son apparition, chasse neige jusqu'à la dernière maison à 770m, ensuite ça à l'air de monter, il y a des traces, j'ai la flemme de mettre les chaines je tente le coup, ça se passe plutôt bien dans 5 à 10 cm avec la trace gelée, mais à la première grosse épingle à 830m c'est plus épais et les traces partent dans tous les sens, je décide de me garer là y'a un peu de place mais j'arrive pas à stationner correctement du coup demi-tour je redescend bien jusqu'à environ 810m ou je me pose sur le bord. En fait en prenant de l'élan j'aurais pu tenter plus haut, ça monte moins en haut...
Bref je raconte ma vie...

Donc départ vers la Pissoire 810m sur du goudron enneigé et glacé, je sors tout de suite les Yaktrax (Merci Véro le premier vrai teste est concluant, sont très efficaces ces petits ressorts), et monte tranquille, puis j'attaque les choses sérieuses, le sentier bien raide avec des passages de neige dure et d'autres de terre, calme, fraicheur, je traverse la Pissoire, très peu glacée, un peu plus délicat cette deuxième partie avec de vieilles coulées, et de gros dévers mets en allant doucement c'est tout bon sur cette neige dure. Encore une traversée de Pissoire et on se retrouve dans une pente exposé Sud, du coup la neige ramollie déjà un peu plus pénible mais beaucoup de terre aussi. J'arrive au carrefour de la piste des amateur de Quad et 4x4, j'y vois de trace de raquettes qui montent et qui on fait demi tour apparemment, bizarre.
Montée par la piste, il faut trouver la trace dure, car certains passages sont déjà profonds, puis enfin arrivée au soleil, évidement déjà 12h30 la neige se ramollie 50/60cm environ, parfois plus, c'est nettement moins que samedi soir à la Croix du Signal à la même altitude. Du coup je descends les raquettes du sac et c'est parti pour une dose de soleil, il fait super bon, belle vue sur la Chartreuse mais brumeux sur la vallée. Raquettes sur toute la crête un peu de vent à l'approche du belvédère, je m'habille bien pour le casse croute, 15min, Pilat, lac d'Aiguebelette, Massif de l'Epine et Monts du Chat, Grand Colombier, Chambéry, un peu le lac du Bourget, et quelques sommets derrière les pylônes. Ce serait bien qu'ils enterrent les lignes en creusant le tunnel pour le Lyon/Turin...

Déjà 14h, retour, ça commence à faire la souplette par endroit, descente par la Rousse, très très chaud sur le début (avant même de descendre mais en longeant les escarpements), j'ai enlevé les raquettes mais ça glisse cette soupe, je me prendrais une bonne branche dans le bras en glissant dans la boue! C'est pas le moment de se blessé, mon portable rends l'âme et par manque de batterie je l'ai déjà éteint. Une fois la descente amorcée dans cette face Ouest ombragée la neige redeviens dure et le sol gelé donc en allant doucement sur les rochers ce ne sera qu'une formalité! Les pistes forestières habituellement pénible deviennent agréable avec 5 à 20 cm de neige molle. Beaucoup de bête au dessus de la piste reliant la Rousse à la Pissoire, un chevreuil me coupera la route ainsi qu'un écureuil plus bas sur la route. Sinon j'ai vue énormément de traces d'animaux, apparemment il suivent bien les balisages, d'après les traces et les déjections j'identifie: Chevreuils, Chamois, traversée de sangliers, Renard, Chien aussi^^
Croisé un couple avec un chien sur le plateau, c'est tout, apparemment très peu de passage par la Rousse, heureusement qu'il y a pas mal de balisage sur les arbres.
Je pense que j'ai pris pas mal de couleurs avec ce joli soleil, environ 2h30 pour la montée et 2h pour la descente pause photo et équipements comprises

Photos de la sortie


  • Horaire : Montée 2h30 Descente 2h00
  • Dénivelé : 620 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
24-08-2016

Et on continu la rééducation active par un sommet proche en express...

3 giraudre
26-06-2012

Temps incertain, les nuages sont resté toute l'aprèm accroché sur l...

3 giraudre
25-06-2011

Magnifique soleil d'été, vue bien meilleure que lors de ma dernière...

4 giraudre
26-04-2011

Temps idéal, grand soleil mais pas trop chaud, un peu déçu qu'en ar...

7 giraudre

Identification

( ) bivouak.net

Social Media