Pas de Sambardou par la vire supérieure


Pas de Sambardou par la vire supérieure

  • Altitude départ : 780
  • Altitude sommet : 1670
  • Dénivelé : 900
  • Distance : 6 km
  • Temps de montée : 3h
  • Temps de descente : 2h
  • Orientation : Est
  • Balisage : aucun
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

A lire
  • Chartreuse, Vercors Les randonnées du vertige par Pascal Sombardier. Référence : n° 31 proposé par Luc
  • Chartreuse-Vercors Les randonnées du vertige 2009 par Pascal Sombardier. Référence : Topo 30 page 122 proposé par Luc

Commentaires difficultés

3 passages très gazeux, le dernier est en plus très étroit, ce pourrait être de l'escalade, sauf qu'on marche debout sur 10cm de large de rocher avec 100m de vide en dessous

Commentaires

moudujeunou
11-06-2012 09:47:08

Quelques précisons sur l'accès au pas depuis la bergerie de Laval d'Aix (parcouru le 10/06/12): Depuis le plateau, le pas n'est pas évident à trouver. Il se situe bien au dessus de son inscription sur la carte IGN, et ne correspond pas au point côté 1660m. Le départ se trouve sur un des deux prolongements formant le vallon issu du pt 1734m, à droite en descendant. Après son amorce signalé par un cairn, la sente descend dans une petite cuvette en quelques virages (j'ai fait un cairn 2 pierres sur un gros rocher dans un virage puis un autre au départ au fond). Pour prendre la vire supérieure, il suffit de suivre la trace montante évidente vers la vire que l'on aperçoit. Sinon pour la vire normale, il faut redescendre encore sur la droite, franchir un petit collet orné d'un beau cairn, descendre en oblique un pierrier et le retraverser à flanc pour rejoindre la vire.

0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble --> Clelles --> Col de Menée --> Menée --> Archiane ou Valence --> Die --> Menée --> Archiane


Situation




Sortie du 11-12-2011

Pas des Clos

Ce week-end j'avais la chance de faire une visite guidée du jardin de Scal : le Glandasse.
Départ samedi en début d'après-midi de Menée, et montée par le pas des Clos. Une chasse est en cours mais nous passons entre les balles...
Le pas élégant franchi, nous remontons une sorte de garrigue faite de petit buis et nous repérons quelques chamois qui nous observent. Nous continuons la montée jusqu'à Font Froide, la neige fait son apparition. Les derniers rayons du soleil éclairent joliment le cirque d'Archiane en face.
Nous poursuivons la montée et débouchons au nord du Royou et cette fois le soleil se couche.
La montée se poursuit plus tranquille et la lune, presque pleine, guide nos pas jusqu'à la cabane de Chatillon ; la neige est devenue plus épaisse. Deux randonneurs sont déjà prêts pour la nuit à la cabane, le poele chauffe, c'est bien agréable. Enfin notre point de chute pour la nuit est plus loin donc nous repartons.
Il fait maintenant nuit noire, mais avec la lune on voit bien. Nous entendons dans le lointain vers le nord des hurlements et de vagues aboiements. Scal qui a l'oreille me dit "pas des loups, mais des chiens de chasse perdus".
Nous commençons la montée qui contourne le Pie Ferre et là j'ai un gros coup de pompe : plus moyen de faire 3 pas, même à plat, sans reprendre mon souffle. Scal, en plus de faire la trace pénible dans la neige, me prend quelques affaires : encore un grand merci !
Nous poursuivons par les creux et bosses de la crête et aux environs de Jencourt les hurlements sont très près et nous distinguons vaguement la scène avec le clair de lune : deux ou trois chiens de chasse aboient et hurlent dans la nuit, et un sanglier, cerné et peut-être blessé, hurle à son tour... L'ambiance est à la fois lugubre et irréelle, d'autant que des volutes de brume passent.
Enfin, il faut continuer à mettre un pas devant l'autre et au bout d'un moment, nous distinguons enfin les toits de la bergerie de Laval d'Aix : ouf ! Je crois que je n'ai jamais été autant crevé en rando. Il est près de 21h : le réchaud se met en marche, le dîner est rapide et enfin c'est le bonheur de se glisser dans le duvet. Le spectacle nocturne valait sans doute quelques photos mais je n'ai pas eu le courage d'en refaire.
Dimanche matin le réveil est tranquille, nous continuons à suivre la crête vers le nord en regardant les nombreux vautours puis aux environs du pré Imbert nous obliquons vers l'est pour rejoindre le haut de la vire du Sambardou. Nous la suivons tranquillement, en regardant les divers animaux et en regardant où l'on met les pieds car il reste encore de la neige et la descente se fera sans histoire jusqu'au retour à Menée.

Photos de la sortie

Commentaires

ced
22-06-2012 17:09:44

Bonjour, Merci ! oui c'est un joli coin. Les photos ont dû être prises avec un reflex grand public capteur APSC et l'objectif devait être le plus souvent un 16-85.

anonynmous
22-06-2012 14:02:58

Les photos sont superbes, j'aurais bien aimer savoir qu'elle est l'objectif utilisé. C'est un lieu superbe. J'invite tous les randonneurs à s'y rendre à la journée ou sur 2 jours en bivouac. Il y a un site sur le glandasse qui est pas mal pour ceux qui souhaite avoir quelques infos: http://www.glandasse.fr


François LANNES
14-12-2011 07:01:39

Oui, merci Ced pour cette belle série de photos ! L'ambiance devait être vraiment magnifique, bien que frisquette... Bravo !


giraudre
13-12-2011 23:33:43

Vraiment magnifique, je connaissais pas! Le coin est splendide...!


ced
13-12-2011 22:56:04

Et voici la fin de la balade en photos : 10- la montagne se réveille 11- Nous partons ; le Mont Aiguille trône 12- quelques chamois sont en vadrouille 13- ambiance 14- des vautours ne vont pas tarder à décoller 15- le rocher d'Archiane se détache 16 à 19- la traversée se poursuit 20- Scal scrute son jardin... 21- le bel enclos du pré Imbert, il y a une autre ruine un peu au dessous 22- le début de la vire de Sambardou : vite dans l'ambiance ! 23 à 28- sur la vire, on débouche au bout d'un moment sur un cirque magnifique !! 29- belle vue sur le rocher d'Archiane 30- dernier regard sur la combe et le chemin parcouru avant de redescendre vers la civilisation...


scal
13-12-2011 19:57:17

François LANNES
[...] Scal reste identique. Pas de changement ! Y a donc plus de saison ???[...]C'est par les pieds que l'on s'enrhume... .
bien vu François, mais si j'ose dire il n'y a guère ici qu'un simple pied de nez adressé à l'hiver ; et puis tu sais bien : je ne peux pas m’empêcher d'honorer cette devise de fainéant : " moins je porte, mieux j'me porte ! " :D :D la dentelle rose du Dévoluy et puis cette lune si particulière, superbe Cédric !


ced
13-12-2011 09:17:34

Ha ha, oui François on sent que Scal a une tenue qui est le fruit de pas mal de réflexion et d'expérience. Enfin j'espère avoir le temps ce soir de mettre quelques photos du lendemain, tu verras que la tenue avait changé quelque peu tout de même ! En plus sur la vire Scal a pensé à toi en prenant en photo quelques arbustes...


François LANNES
13-12-2011 07:44:11

Quand on voit ces jolies photos, on se demande tout de même si l'hiver est bien arrivé sur le Glandasse, comme ce fut le cas sur les autres massifs cette semaine...??? Oui... Oui, la question se pose car, que ce soit en été ou au mois de décembre pour cette sortie, la tenue de combat de Scal reste identique. Pas de changement ! Y a donc plus de saison ??? Si, peut-être... en y regardant de près... C'est vrai, oui. Les chaussures ne sont pas les mêmes ! Mais oui ! Pourquoi n'y avais-je pas pensé plus tôt ! C'est par les pieds que l'on s'enrhume... .


ced
12-12-2011 23:09:15

Merci pour les photos Scal ! :wink: En voici déjà quelques unes du premier jour. 1- Scal dans le pas technique du pas des Clos (ou des Clots ?) 2- la sortie du pas des Clos 3 et 4- Vers Font froide, superbes jeux de lumière sur le cirque d'Archiane et ses falaises jaunes en dentelle 5 et 6- puis le Dévoluy se pare de couleurs douces avant de sombrer 7- le Royou, l'un des derniers remparts du Vercors 8- Scal remarque que la Lune est étonnante sans nuages : il y a en effet une éclipse totale 9- en route pour la cabane de Châtillon, puis pour la dure nuit jusqu'à Laval d'Aix La suite... dès que possible mais pas avant demain ! :wink:


scal
12-12-2011 22:16:33

ça y est, les premières rigueurs sont arrivées et Glandasse a pris son visage de solitude austère le ventre creux de Ced lui a joué un mauvais tour, plus loin les cris déchirants de la bête traquée se sont heurtés à la clarté immobile de la lune et nous avons continué notre progression laborieuse la gorge un peu plus serrée... et puis la nuit a peu à peu étouffé les cris et hurlements le lendemain le soleil a pointer de nouveau, honorant la beauté sauvage du monde d'en-haut qui, égal à lui-même, a poursuivi son cours immuable Ced à la sortie du pas des Clos magie des Hauts Plateaux



  • Horaire : 15h
  • Dénivelé : 1730 m
  • Participants :
    scal

Autres sorties

Date Titre Auteur
30-05-2015

Itinéraire de toute beauté durant lequel il faut rest...

2 yougs
13-07-2010

Parcours fait par la vire normale. L'accès à la vire nous a paru pl...

1 JeunouKiKrak
06-06-2010

L'idée était de monter au dôme du Glandasse par la vire du Pas de S...

22 babas38
20-11-2009

Nous avons remonté tout d'abord la combe de l'Aubaise et au dessus de...

7 Véronique
09-11-2008

Très belle vue sur le rocher d'Archiane. La sente bien que très aér...

micha
29-09-2006

Bon, alors pour commencer, on n'a pas suivi les indications de Pascal...

7 Cisou

Identification

( ) bivouak.net

Social Media