Pic du Mas de la Grave (3020 m)

Situation





2 jours1/ 1h30 du chazelet jusqu'au refuge (tout au fonds du vallon), remontant le torrent sur la rive gauche, neige collante sous un soleil de plomb.2/ 3h30 jusqu'au sommet en passant par le col sur la gauche du refuge, les derniers 100m sont plus raides (en particulier si la neige n'est pas encore transfomée !! mais les couteaux n'étaient pas nécessaires). Descente superbe, on peut enchainer le retour par l'ascension du Gros Têt(1h30), S-O à partir du col pour retomber directement sur le Chazelet et éviter le retour par le vallon pas suffisement pentu.Hébergement : possibilité de dormir au chalet de BuffeATTENTION IL N Y A PAS DE BOIS POUR LA CHEMINEE !!

Le Chazelet
1250m PD/S3 - 2.2Phys/Tech icone ski de rando

Du parking du Chazelet, descendre vers le pont (1735 m) du ruisseau du Gâ. Avant le pont, prendre à droite la piste des Rivets (panneau de randonnée). Traverser le pont du Pertus, et juste après, prendre à droite une vague piste herbeuse qui recroise la piste principale et mène à l'entrée du Rivet du Pied (1845 m). Prendre hors sentier à droite, monter à vue dans les herbes vers une petite barre schisteuse, qui se surmonte facilement par la gauche. Enfiler toute la longue et belle arête herbeuse qui suit. L'arête se redresse et il faut surmonter une pente de blocs assez raide et désagréable, au mieux, pour déboucher au replat de la Petite Buffe (2683 m). Suivre par la longue et très belle arête minérale avec plusieurs petites bosses, jusqu'au sommet Sud de la Buffe d'en Haut (2878). Atteindre le sommet nord (2933 m) par une partie sérieusement redressée, un peu désagréable (3h30).Basculer dans la facette ouest, en restant souvent au plus près de l'arête. Sur 100 m, la pente est très raide (35/40°) en terrain pierreux instable. Dès que la pente se calme, poursuivre l'arête plus facile mais toujours effilée sur le fil ou juste à gauche. Remonter sur un replat herbeux (2780 m) où le terrain redevient facile. Descendre à vue le grand replat du col de l'Infernet (2656 m), remonter à vue vers le point 2856 m de l'arête de la Recoude (point triple Isère/Savoie/Hautes-Alpes), traverser la cime de la Recoude et redescendre l'arête ouest assez raide vers la basse sud de la Recoude (2782 m). Attaquer l'arête ouest. D'abord facile, elle se fait de plus en plus raide, jusqu'aux premières difficultés rocheuses. Contourner la toute première par la droite, puis poursuivre en escaladant le plus vite possible sur le fil (plus facile au début juste à gauche, mais le terrain y est très malsain). Passer deux gendarmes prudemment en escalade/désescalade. L'arête se couche à proximité du sommet du Pic du Mas de la Grave que l'on atteint (3020 m, 7h).Descendre par le sentier de la voie normale, qui passe juste sous l'antécime 2979 m, puis assez raide dans les pentes schisteuses puis herbeuses qui font suite. Descendre une curieuse dalle orangée puis arriver dans les grands prés plats où la trave se fait plus discrète (quelques cairns. Quand le sentier se rapproche du ruisseau du Rachas, venir le traverser à gué et traverser à vue sur sa rive droite. Arriver au col 2271 (panneau de randonnée), et prendre à vue l'arête qui mène au Gros Tet. Remonte cette paisible et longue arête herbeuse par des traces de moutons jusqu'au Gros Tet (2613 m). Redescendre la vague croupe herbeuse très douce jusqu'au vaste replat de Serre Bernard. Redescendre à vue pour rejoindre le GR surfréquenté du plateau d'Emparis, descendre jusqu'au pont 1735 et remonter au parking (11 h).

La Grave
2100m R4Phys/Tech icone randonnee

Au Chazelet, se garer au parking du téléski du plateau (cote 1735). Suivre le GR 50 / 54 jusqu'à la cote 2300. Laisser le Col du Souchet à droite pour rejoindre (balisage jaune) le Lac Lérié puis le Lac Noir. Très bel emplacement de bivouac avec vue panoramique sur la Meije... mais pas d'eau "sûre" à proximité... Voir peut-être sous le Col du Souchet...Descendre en suivant le balisage jaune jusqu'au GR50/54. A/R possible jusqu'au chalet du Fay pour trouver de l'eau.Au carrefour avec le GR, suivre le Rif Blanc (E/N-E) jusqu'à contourner une "bosse" et trouver une trace pas très marquée à suivre vers le N-O jusqu'au Refuge du Rif Tort (fermé). Suivre alors le Rif Tort jusqu'aux ruines du Rachas.Très bel emplacement de bivouac pour un coucher de soleil flamboyant sur le Meije, ou les Aiguilles de la Saussaz et les Aiguilles d'Arves. Sources à proximité en remontant N juste sous l'Agnelé.Suivre N puis N/N-E une trace évidente sur la croupe d'abord herbeuse de l'Agnelé puis dans un univers minéral où les androsaces sont reines. Quelques caïrns bien placés vous éviteront des passages plus pénibles que difficiles. Vous gagnez d'abord l'antécime sud (2979). De là, continuer en suivant une trace facile sur le versant O jusqu'à un petit col sous le sommet. Il reste quelques dizaines de mètres un tout petit peu aériens mais pas trop techniques pour arriver au sommet. Large dalles inclinées pour poser les mains.Prendre le temps de faire trois fois le tour pour admirer les plans successifs des arêtes jusqu'au Mont Blanc, à la Vanoise, au Mont Viso et au Grand Rochebrune... Agneaux et Arsine (?), Meije, Râteau, Girose, Mont de Lans, Vercors (Grand Veymont, 2 Soeurs), Grandes Rousses.Sans oublier l'étrange oeil sur la Basse Nord de la Recoude...Maintenant, les choses sérieuses commencent. La descente de l'arête jusqu'à la Basse Sud de la Recoude m'a semblé périlleuse. Mieux vaut donc retrouver le petit col et descendre versant Est dans le pierrier en s'arrêtant à la hauteur de la Basse Sud (2782), et la rejoindre pour gravir la Cime de la Recoude (2882). Une fois là haut... marche confortable d'abord Nord puis (2856) Est /Sud-Est pour rejoindre le col de l'Infernet (2656) et ses ravines désespérément noirâtres. Presque comme une lave solidifiée. Continuer sur l'arête, facilement jusqu'au point 2780. A partir de là, insister encore jusqu'à franchir un chaos dans des dolomies (?) claires.Pour avoir insisté un peu trop sur cette arête tout en éboulis raides, je pense qu'il vaut mieux partir en traversée dès que la pente se redresse après ces roches claires. On évite le sommet Nord, noir à l'ouest, clair à l'est, en rejoignant les bancs rocheux qui nous guident tout droit sur le col entre le Sommet Nord et le Sommet Sud des Pics de la Buffe d'en Haut.Là, on peut souffler. Un casse croûte au sommet Sud (2878m) s'impose ! Le temps de se rendre compte que des moutons montent jusque là haut, suivre plein Sud la crête maintenant très arrondie, jusqu'à la Petite Buffe (2683).Immédiatement sous le sommet, repérer quelques caïrns, et un abri au loin près d'un reposoir à bétail. C'est là-bas qu'il faut aller. Contourner le début des ravines par le haut en suivant des drayes qui vont vous amener à une probable ancienne piste totalement recouverte d'herbe, mais encore marquée. La suivre le plus possible jusqu'à une sorte de casse au-dessus du lieu dit "les Orliers". Descendre au mieux dans l'herbe et rejoindre la piste qui vous ramène au parking par les hameaux du Rivet.Une autre idée consisterait à rejoindre le Col de Martignare, puis le chemin en rive gauche qui passe par le Signal de la Grave et la Côte Rouge. Un peu plus long, mais évite la descente parfois pénible au dessus des Orliers.

Le Chazelet
30km 1500m R3Phys/Tech icone randonnee

Partir de Besse par un bon sentier qui mène au col Nazié (1900m) puis à proximité du Rif Tort. Poursuivre alors en montant au Plateau d'Emparis à côté du Lac Noir (2400m environ) : bivouac magnifique en face de la Meije.Descendre au lac Lérié puis au col du Souchet (2365m), poursuivre en montant légèrement sur le flanc sud du Petit Têt jusqu'à rejoindre la crête que l'on suit jusqu'à la Cime du Rachas ou Gros Têt (2613m - vue magnifique). Redescendre pour rejoindre le sentier en provenance du Pont du Pertus (env. 2300m,) puis remonter sur l'Agnelé (petite épaule au sud-ouest du Pic du Mas de la Grave).On suit alors une trace évidente jusqu'en haut du Pic du Mas de la Grave (3020m) dans une ambiance très minérale (voire "lunaire" : pente de schistes). Il est préférable je pense d'encorder les enfants. L'arête finale nécessite de mettre les mains sur des gros blocs (R3).Redescendre par le sentier de montée jusqu'à l'Agnelé où on redescend alors plein ouest dans la pente herbeuse jusqu'à proximité du ruisseau du Rachas pour un nouveau bivouac sympathique (env. 2400m), où vous serez réveillés au petit matin par le sifflement de marmottes très farouches (si vous n'avez pas de problème d'eau, l'Agnelé offre sans doute un bivouac bien plus spectaculaire).Repartir plein nord vers le col des Trente Combes (2455m) en suivant un sentier qui va disparaître peu à peu en amenant en bordure de ravins le long du Pic du Mas de la Grave. On se demande un peu où passer au départ, mais en fait on voit vite qu'il n'y a pas trop le choix ! Passer au mieux ces ravins avant de retrouver un plateau herbeux (env. 2250m) plus serein à l'ouest de la Roche de la Recoude. Reprendre alors la marche au mieux en traversant de nouveaux ravins en bordure du Grand Agnelin (l'un d'eux est particulièrement impressionnant peu avant le chalet de Tirequeue - un passage (R3) où il est sans doute très utile d'avoir un vieux piolet pour tailler des marches dans la pente raide dont on ne voit pas le fond). Encore un ou deux ravins qui paraissent tranquilles et vous arrivez au col de Tirequeue (2339m). Vous appréciez de retrouver un sentier que vous suivez jusqu'au col des Prés Nouveaux (2292m) en suivant les bornes frontière Dauphiné/Savoie, puis vous continuez en balcon jusqu'au Col de la Valette (où vous croiserez sans doute les premiers humains depuis le Pic du Mas de la Grave). Allez jusqu'aux chalets de la Valette (vallon très beau en bordure du ruisseau) puis un sentier raide va vous faire remonter jusqu'à la crête des Sauvages (2480m). Si vous avez encore assez de réserves, vous pouvez continuer au mieux à flanc jusqu'au lac des Quirlies. Autrement, vous redescendez par le sentier balisé jusqu'à la Pierre de l'Oiseau. Suivez alors le magnifique vallon du Ferrand (passerelles amusantes à passer) jusqu'à la cascade du Ferrand (magnifique également mais attention au dernier passage à descendre : bien tenir les enfants éventuels). Il est temps de faire votre dernier bivouac au mieux (mais il ne vaudra pas le bivouac au bord du lac Noir du 1er jour !).Redescendez alors par un sentier bien balisé jusqu'à Clavans le Haut, puis à Clavans le Bas (1285m) vous remontez par le sentier en sous-bois jusqu'à Besse (1564m).***Boucle à réaliser aussi depuis le Chazelet.Avec des enfants, l'aller/retour Le Chazelet / Lac Noir / Plateau d'Emparis avec un bivouac face aux glaciers de la splendide Meije devrait laisser un souvenir mémorable aux petits chérubins...

Besse
60km 2600m R3Phys/Tech icone randonnee

Longue marche d'approche sur une piste carrossable sur la rive gauche du torrent du Gâ (à droite donc), dir. Nord-Ouest. Traverser 2/3 hameaux et passer plusieurs bergeries, puis arriver au bout de cette piste vers la Baraque de la Buffe (panneau près du Gâ). Franchir le torrent, puis grimper (bon sentier) de belles pentes herbeuses avant d'attaquer le sommet sur la droite. Une arête rocheuse soutenue mène au sommet.

La Grave
1220m R2Phys/Tech icone randonnee

D1 -> Les 700m de D+ de portage pour rejoindre le Pic du Mas de la Grave sont durs, mais il nous a ouvert la porte à une descente FR qui ne s'oublie pas !D2-> La descente en surplomb du lac du Chambon est technique, étroite, gorgue d'épingles piégeuses bien raide ! Un bonheur, tout simplement !D3 -> La descente par le GR54 pour rejoindre Besse, en fin de journée, est facile, ludique, et permet d'affiner son sens de la trajectoire. En effet, pif-paf rapide et épingles très propres s'enchaînent sur 700m de D-.Comme vous pouvez le constater, je n'ai mentionné que les descentes, mais les 2600m de D+ sont "faciles", car empruntant des pistes bien entretenues !! (mis à part les 700m de portage bien sûr !!!).

Besse
55km 2600m 5/5Phys/Tech icone vtt

© 2021 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net