Pyrénées occidentales

Situation

Les topos de Rando dans le massif Pyrénées occidentales

Filtres
Cotation    Dénivelé m    Orientation
Intéressant en raquettes     avec des enfants     à cheval    Dans tous les sports
Classement

Cet itinéraire ne possède pas de description.

Bedous
3280m R2 icone randonnee

De Frenchendech, prendre la direction du refuge de l'Etang d'Araing pendant environ 1h. A la passerelle située à l'altitude 1110, se diriger vers la Chapelle de l'Isard (1340) atteinte en moins de deux heures.A partir de la chapelle, prendre plein ouest, tout d'abord, sur 10 minutes, le sentier du Tour du Biros, puis hors sentier la direction du port d'Auère. Dans la mesure du possible, rester rive gauche du ruisseau.A la cabane des Pugues (1750), monter directement, plein Nord, vers le sommet, sans sentier.Pour la redescente, on peut éviter la Cabane des Pugues : il suffit de rester en contrehaut de celle-ci pour trouver entre 1800 et 1500 un bon sentier d'animaux. Il permet d'atteindre sans difficulté la Cabane des Turmes (1492). De cette cabane, descendre directement sur la Chapelle de l'Isard et rentrer par le sentier emprunté à l'aller.

Frechendech
12km 1400m R2 icone randonnee

Prendre le vallon à gauche en sortant du tunnel. Il faut suivre le fond du vallon avant de monter en rive droite. le sentier grimpe ensuite en lacets jusqu'au col de Rius, le lac est juste derrière 

Lerida
5km 800m R2 icone randonnee

C’est une ballade qui se déroule dans des paysages typiquement pyrénéens où vous ne verrez personne de la journée !Remontez la station thermale très encaissée de Eaux Bonnes pour vous garez au dessus d’un charmant minigolf de l’établissement hôtelier au charme désuet.Le chemin démarre dans le fond du vallon et suit le lit asséché de la rivière. Il ne tarde pas à le traverser et à faire quelques lacets (4).Un chemin plus petit bifurque alors a droite dans la coume (vallon) de Balour, il est lui-même constitué de gros blocs rendant la progression pénible. Le suivre dans le vallon. A 1100 m, il part a gauche mais n’en tenez pas compte, il suffit de suivre encore le vallon pour se trouver enserré dans un canyon. Laissez une belle grotte sur la gauche et continuer sur une sente de moins en moins marquée. Il amorce un virage à gauche et on retrouve un peu plus haut le chemin original. Il monte maintenant raide avant d’atteindre une grande clairière au milieu de nulle part. Il faut traverser cette belle prairie encadrée d’arbres superbes. Le chemin redémarre en face. Une bonne série de lacets vous mènera au Cirque de Balour. Des ruines marquent le début des terres d’en haut. Nous sommes au dessus de la forêt et seules les herbes poussent ici. Par une grande courbe sur la droite on s’élève au dessus du cirque pour atteindre les hauts plateaux, et un chemin quasi horizontal à flanc de crête orienté Nord Sud. Il faut prendre à droite vers le Nord pour atteindre la brèche de Gourzy.(il est possible de faire un détour au col de Lurdé, qui offre la particularité d’avoir une vue imprenable sur le pic du Midi d’Ossau. Ajouter une bonne heure aller retour et 150m de dénivelé en plus. C’est donc à gauche, plein Sud, jusqu’au col)Le pic de Gourzy est à 5 minutes à droite de la brèche. On aperçoit juste le sommet du pic du midi d’Ossau. Descente :On va emprunter le vallon de Gourziotte. Du sommet, se diriger Nord Ouest pour atteindre une grande dépression, c’est le col de Gourzy. Le chemin commence plein nord par une descente en traversée sur la gauche les cairns sont rares. tout à coup, il descend brutalement pour rejoindre le fond du vallon. Le suivre jusqu'à la cabane de Laba d’en haut. Ici il faut traverser à plat vers la droite pour quitter cette charmante vallée et retrouver un chemin qui vous descendra à travers champs dans un premier temps, puis dans la forêt. Il y a 14 lacets. Vers 850 alors que l’on commence à voir les toits de Eaux Bonnes, il existe un chemin qui part depuis un lacet et qui file horizontalement vers le parking, il suffit de le suivre et en quelques lacets dans les buis humides vous retrouvez la voiture à coté d’une source froide dûment canalisée a l’usage des curistes.

Eaux-Bonnes
1100m R1 icone randonnee

De Gourette suivre le GR10. il démarre au bout de la route qui passe au fond du vallon de Gourette sous les immeubles hideux. Apres un petit parking équipé pour les camping-car, Le chemin serpente sur un carrossable sur 200 mètres puis dans une sapinière. Par la suite on passe dans un chaos et le col de Torte est a vue, a droite d’un énorme gendarme dont on se demande comment il tient debout tellement il semble séparé de l’arête. 10 mètres avant le col, une vire pourvue d’un chemin part sur la droite, une corde équipe le passage en été pour les vacanciers qui désirent faire un rappel sous l’encadrement d’un professionnel (c’est indiqué au début du sentier) Le chemin passe entre deux barres c’est impressionnant. La sortie de ce passage est câblée. On aborde une grande pente d’herbe grasse peu raide, il n’y a plus de chemin mais c’est simple il faut suivre l’arête. Attention c’est une arête en dents de scie, il est facile de monter sur les différents sommets qui jalonnent l’itinéraire mais il est beaucoup plus difficile d’en descendre pour continuer à toute crête. Il est donc préférable de couper par des vires à moutons. Le premier sommet se coupe à 2100 m un cairn matérialise le passage. A partir de ce cairn attention on évolue dans un terrain très raide et glissant, Le piolet est un élément qui est loin d’être superflu ici. La suite du parcours est simple il faut suivre l’arete en coupant par le flanc ouest les pointes. Le dernier passage se fait a coté d’une faille dans le rocher au milieu de la face par l’herbe et les rochers sans difficultés technique mais toujours au dessus d’un gaz impressionnant.Descente par le même chemin.

Gourette
1100m R4 icone randonnee

A partir du parking, la piste est fermée. il faut la suivre jusqu'au col d'herbe soulette et ensuite suivre la crête.Il existe un raccourci plus sympa à prendre en face une grange en bord de piste, après environ 1h de marche.

Autrech
1100m R2 icone randonnee

De Gourette passer sous la station en allant tout droite au-delà du rond-point qui fait une épingle pour aller au col d’Aubisque. Suivre le GR10 qui passe devant la cabane de Coste Goua (1850m) le chemin monte en rive gauche puis quitte le vallon par des lacets, toujours sur la même rive, pour arriver au lac d’Anglas (joli but de balade familiale). Contourner le lac par la gauche par une grande traversée ascendante en direction des mines, le chemin s’élève ensuite en virages serrés dans les barres. Il effectue en haut une nouvelle grande traversée vers le sud –est. On laisse à gauche le chemin de descente sur le lac d’Uzious. Et un peu plus haut on quitte le chemin qui lui passe à l’Hourquette d’Arre (vers 2450) soit 15 mètres sous le col mais il est loin car c’est tout plat. En fait il faut traverser des pentes raides sur une banquette assez large qui monte directement au sommet. Les névés sont présents forts longtemps, il suffit de suivre les quelques cairns et de rester sur cette combe suspendue et ascendante. La dernière pente est un couloir un peu pourri mais facile qui monte droit dans la pente.Descente :Deux possibilités soit poursuivre l’arête vers le nord puis l’ouest pour atteindre la péne Blanque (mais je ne connais pas) et descendre par les pistes de Gourette (pas folichon).Soit redescendre par le lac de Uzious. Pour cela, il faut retourner sur ses pas jusqu'à l’altitude 2280 et partir sur un autre sentier à droite. Le lac est tout de suite en vu, il est beaucoup plus grand que ses camarades. Le chemin rejoint le déversoir du lac. A cet endroit c’est très simple, il suffit de suivre une antique conduite forcée dont les joints sont en plomb ! La pente devient très raide et il faut mettre les mains. Il est intéressant de voir le travail fait pour accéder à ces vielles installations. Bientôt, il faut passer tout contre le tuyau pour éviter des cascades. On arrive alors à une grotte artificielle contenant encore tout le matériel de compression d’air, les turbines et toute la tuyauterie. On peu aller jeter un coup d’œil aux mines au delà de ce tunnel. Le chemin descend droit dans la pente avant cette grotte et suit la rivière pour finalement rejoindre le GR vers 1700.

Gourette
1300m R3 icone randonnee

De Ens monter sur le chemin carrossable jusqu’au premier virage. Il faut alors monter droit dans la pente, on remarque plus haut le chemin qui part a gauche dans une grande traversée ascendante. Il va falloir traverser trois combes assez larges, la première abrite un étang plus ou moins a sec, les deux suivantes sont pleines de bruyères. Sur l’arête de la troisième combe il faut suivre la trace et monter beaucoup plus raide en direction d’une dépression. Une fois à ce col 2179 m, on change complètement de versant. On était en face est on passe à l’ombre. Par une grande traversée descente (on perd 90 mètres au passage, on rejoint le fond du vallon de Consaterre où l’herbe est rase comme sur un terrain de golf). Une profonde entaille blanche partage la combe, le passage est dans cette faille, ce n’est pas trop difficile. On atteint ainsi un replat, puis un lac 2344m. Au dessus de ce lac, il faut monter sur la rive droite par une grande traversée ascendante, on évite ainsi les marches successives des différents lacs. Il faut atteindre une brèche tout au fond du vallon à 2623m. il faut alors piquer droit sur le sommet par une suite de petites roches moutonnées et des vires assez faciles.Descente par la même route.

Saint Lary
1750m R2 icone randonnee

Du bord de la grande route en prendre une plus petite qui grimpe vers l'ouest, elle suit le GR 10. il suffit de suivre les marques qui remontent dans un beau vallon vers l'ouest. On atteint bientôt un col où passe le petit train de la Rhune, ne pas traverser les rails mais plutôt prendre le chemin qui longue des arbres en rang d'oignons, probablement placé ici pour éviter les congères en hiver. Rejoindre un petit col sur l'arête est de la Rhune. Puis suivre l'arête jusqu'au plateau sommital, Là, il suffit de suivre vers l'ouest a travers les belles prairies pour rejoindre la civilisation du sommet puisque c'est le terminus du petit train.Descente : (GR de Pays)retraverser le plateau et quand il se termine, bifurquer par un chemin vers la droite, (vers le sud) il descend d'abord raide en quelques épingles puis se calme et traverse vers le sud sur des reliefs beaucoup plus doux et rempli de fougères. Sur un plateau, piquer vers l'est pour reprendre la descente. Vous passerez devant une très joli petite source. Il y a même des verres pour se désaltérer, ne soyez pas trop dégoutté, il suffit de laver le verre avant et après la dégustation. Rejoindre un chemin bétonné pour le suivre sur 200 m avant de bifurquer à gauche pour revenir à la voiture par un chemin qui serpente entre de superbes propriétés basques, manifestement, y a de la caillasse dans cette région !

Sare
800m R1 icone randonnee

De Gourette passer sous la station en allant tout droite au rond point qui fait une épingle pour aller au col d’Aubisque. Suivre le GR10 jusqu'à la cabane de Coste Goua (1850m) Il faut monter raide au dessus de la cabanne pour rejoindre un chemin cairné mais assez vague. Il longe les parois de gauche à droite. Rester toujours proche du ruisseau qui descend des lacs de Louesque. Il faut les rejoindre par ce chemin et à gauche vallon. Suivre encore le ruisseau bien que la pente soit maintenant beaucoup plus douce. On fait un grand arc de cercle ascendant pour arriver a un col entre le pic sanctus et les Becottes. Du col on attrape le sommet en moins de 5 minutes. Au sommet la vue est superbe sur le Pic du midi d’Ossos qui se découvre 50 mètres avant le sommet. A la descente une petite visite au pic des Becottes permet d’admirer l’horrible urbanisation de Gourette. C’est une affreuse verrue dans ce vallon si beau. Il faut préciser que cette balade se déroule loin de toute remontées mécaniques.Descente par l’itinéraire de montée.

Gourette
1100m R1 icone randonnee

Un kilomètre avant le barrage de cap de long on traverse le vallon de l’Estaragne, c’est ici qu’il faut laisser la voiture, il y a de quoi stationner et aucune interdiction n’est encore de mise à cet endroit. Le chemin commence par un panneau plein d’interdictions puisque l’on pénètre dans le parc du Néouvielle. Il y a bien quelques marches en béton, mais ensuite c’est sauvage. Le chemin se tient sur la droite du vallon. Les bestioles de tous poils ne sont pas farouches, signe que l’on est bien dans le parc. La pente du sentier est raide par deux fois avant un changement de combe. Après le deuxième raidillon très sévère, le chemin monte en diagonale à gauche. D’abord dans l’herbe, puis dans des éboulis sombres qui seront beaucoup plus agréables à descendre tout à l’heure. On longue sous une barre jusqu'à approcher l’arête éfillée de Cinte Blanque. Il faut alors suivre les cairns qui sont nombreux. passer cette barre par une escalade très facile et puis traverser en sens inverse (vers la droite) pour passer sous le sommet et éviter une arête par trop aérienne.Retour par le même chemin ou poursuivre direction sud-est vers le Campbeil mais c’est une autre histoire.

Saint Lary
930m R3 icone randonnee

Légende

icone refuge Refuge
icone sommet Sommet
icone col Col

© 2021 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net