GILLES GUIROUX

Informations perso

Nom sur le site GILLES GUIROUX
Membre depuis 26 Aug 2009

Position géographique

Dernières photos

Todo liste

Mes courses à faire

Course Massif Cot. Orient.

Mes refuges à faire

Refuge Massif Altitude

Mes traces non associées

Mes amis

Progression

Dernières activités

  • Il fait frisquet à Vaujany, mais un peu plud haut, au départ de la rando, c'est short et tee-shirt. La montée est tranquille, dans une belle hêtraie puis sur la première croupe dégagée. Le sentier part à gauche, s'engouffre au-dessus de pentes très raides et des barres rocheuses. J'ai un doute, je ne vois pas comment récup....

  • Monté à 13h. Le couloir d'accès au sommet se trouve facilement. D'en bas il a l'air assez débonnaire, mais plus ça grimpe, plus cela se redresse, au point de devoir parfois mettre les mains. La vue en haut est superbe. La pointe de Mouchillon parait à portée de main.Pas envie de dégringoler le couloir. Je poursuis don....

  • Pour la troisième fois de l'année j'emprunte le joli sentier du col du Sabot. Le topo indique qu'il faut bifurquer à l'altitude 1950. Evident, surtout lorsque comme moi on n'a ni altimètre ni même une carte. Bah, il y aura bien un signe. Mais je marche, je marche, déjà aux deux-tiers du col, le sentier s'éloign....

  • Du grand Colon, c'est cette ascension au dessus du Crozert que je préfère. Le cheminement dans les pierriers sous les dalles du Galeteau puis parmi les blocs est "rugueux" mais sans difficultés techniques et la pente finale donne vite chaud. De plus on ne voit jamais personne, si près de l'autoroute menant au refuge de la Pra. Je suis....

  • Monté au col du Sabot puis tracé droit dans la pente jusqu'au sommet. Aller et retour, par manque de temps et crainte de s'embarquer seul et en baskets sur l'arête pierreuse. D'en haut le paysage est spendide, et comme d'habitude la foule est restée en bas, au col.

    .

  • Parti baskets aux pieds à 13h30 dans un paysage très vert pour renoncer une fois sur le monticule juste avant le col. La neige est encore épaisse et ne porte plus. Pas grave, le panorama est superbe et j'ai pu repérer de prochaines balades à faire. De jolies coulées sous les aiguillettes de Vaujany..

  • Aller et retour par le versant ouest, par crainte de rencontrer des bouchons de neige sur la vire qui rejoint le versant sud. La montée finale, juste après les gradins, sous le soleil se transforme en une boue glissante. Attention à la descente. Le bonnet est encore enneigé, mais cela passe très bien même en baskets. Une magnifique journée,....

  • Partis ce matin des 4 chemins, direction la Pra puis, à un replat, la longue traversée jusqu'à l'alpage de Saint-Mury. La brume était tellement tenace qu'on a bien cru qu'on n'en sortirait pas. Mais miracle, les crêtes belledonnesques nous sont apparues un peu avant la traversée sous la Sitre. Pique nique à la point....

  • Jolie balade pour se dérouiller les jambes. Je projetais de monter au refuge des 7Laux mais les pentes lustrées de neige (vers 2000m) m'en ont dissuadé. Montée sous le soleil mais repas dans la brume glaciale, sous les regards impassibles des vaches..

  • Superbe parcours, long, sauvage, mais facile (attention néanmoins à la traversée shisteuse sous le dernier col, c'est raide et glissant). Je ne m'attendais pas à trouver de la neige sur l'arête finale et je n'ai pas fait le fier avec mes baskets usées. Au sommet j'ai repéré le couloir qui doit servir à la descente....

  • la prose de Michel, en novembre dernier, m'avait donné l'envie de voir de plus près ce vallon perdu, source d'inspiration du poète bivouakeur; et aussi la fameuse porte de "Basquiat".En rien je n'ai été déçu. Cette promenade, durant laquelle je n'ai rencontré âme qui vive, sinon une marmotte groguenarde et quel....

  • Jour d'affluence à la station St-Honoré: 10 voitures sur le parking. Personne au sommet. Je continue par l'arête en direction du Piquet de Nantes, pour plonger à mi-parcours direct dans la pente et regagner ainsi la station. Une balade la tête couverte par un minuscule nuage, qui m'a suivi pratiquement tout le parcours, m'a....

  • C'est vrai que cette face ouest, à l'observer de la vallée, semble être un sacré obstacle. J'imagine déjà des vires scabreuses, sur des rochers branlants... Finalement çà passe très bien, si ce n'est la chaleur cuisanteet le parcours n'est jamais impressionnant. Attention: ne pas se fier au balisage bleu, apparemme....

  • Il fait presque frisquet au démarrage, à 7h. De fait durant pratiquement toute la boucle les nuages joueront avec un soleil ma foi bien timide. Personne jusqu'au sommet. Le défilé commence dans la descente au lac Merlat, puis c'est la procession. Je ne m'arrête même pas au péage du refuge de la Pra, envahi à 10h. Après, ce n....

  • Simple aller et retour au pas de l'Essaure, sur la pause déjeuner.La montée est raide, sans point de vue. Heureusement qu'au pas le paysage est resplendissant, malgré le vent fort et les nuages noirs. J'ai pris le temps de baguenauder jusqu'à l'abri 500 m sous le pas, parmi les champs de trolls, d'orchidées, e....

  • Partis des Revols. Du hameau les dalles sont impressionnates. On ne voit pas où ce^la peut passer. Finalement ce n'est même pas aérien; d'autant qu'on est resté le nez en l'air pour regarder les cordées de grimpeurs en activité. Il y avait un peu une ambiance Espace-Vertical.Le retour s'est fait par la combe au pe....

  • Absolument rien à jeter dans cette randonnée. Arrivés dans la brume dans la forêt sous le pas de Montbrun, grand soleil au pied des barres et dans un pas finalement assez débonnaire, qui débouche sur un cirque que traversent des sentes qui partent sous le piton de Bellefond. Picnic au dôme de Bellefond puis retour en arrière jusqu'au....

  • Possibilité d'un midi-2 élargie, donc mon choix se porte sur La Peyrouse. Pourquoi avoir donné le nom d'un naturaliste du 18ème siècle à ce dôme débonnaire? A cause de la vue splendide qu'il offre, et particulièrement la succession des lacs turquoises qui donnent au plateau maythesin des airs de mers du sud?Plutôt que l....

  • Tout est superbe dans cette balade sauf peut-être la montée finale au bec, grasse et encore encombrée de neige. J'ai repéré quelques mètres devant moi, dans les lacets du col de Baure, un couple de jeunes séniors. Je me suis dit qu'il n'y avait pas besoin de mettre le turbo pour les rejoindre rapidement. Et bien... Ils m'....

  • Je l'ai fait involontairement en sens inverse du topo; ainsi la montée aérienne s'est transformée en une descente assez vertigineuse, bien que sans réel danger. Des empreintes de pneus de VTT étaient bien visibles: je me suis demandé quel pouvait bien être le fou furieux qui avait ainsi risqué sa vie.Pour plus de dénivelé je....

  • Approche très intéressante d'un versant particulièrement sauvage. La grimpette finale est glissante, tellement le sentier devient gras. En observant la falaise d'aussi près, un mur impressionnant vu de la vallée, on devine que par endroits son relief pourtant s'adoucit, donnant l'impression de passages possibles, à la cond....

  • cela débute par une petite route paradoxalement très agréable, où je n'ai croisé aucune voiture, pour continuer par contre par une grimpette en forêt fastidieuse et monotone. Le point de vue (sommet) est très intéressant: on remarque notamment à quel point la route de St-Bernard serpente, sinue telle une vraie route de montagne.10....

  • Que c'est bon de remettre un pied devant l'autre, après un hiver foiré pour une entorse au genou. Mars est un mois magique: on peut tour à tour rechausser les baskets, enfourcher le vélo, se glisser dans le baudrier mais aussi jouer de l'équilibre sur les skis.Allons pour le Pal de Fer, facile et relativement court, pour aus....

  • Pause-déjeuner, avant de reprendre le boulot, au somment de Pravouta, en partant du col du coq.Beaucoup de monde, surtout en raquettes (Véronique?).La neige est assez lourde, à la descente je m'enfonce avec mes skis droits ( à moins que ce ne soit mon style à la Djamel Debbouez - dixit mon fils). Mais le soleil au-dessus d....

  • Parti de Gresse pour tracer droit dans la pente et dans la combe à gauche du sommet. Soleil radieux et froid sec. Seul au monde à faire le trace dans une neige d'abord croûtée puis lourde (de bonnes accumulations sauf aux abords des crêtes). La vue d'en haut est splendide (cela me console d'une première visite, à l'automn....

  • balade paisible jusqu'à la cabane "La Bergerie) où je me suis fait rattraper par un convoi motorisé de chasseurs. De là et jusqu'au monastère ce ne fut plus qu'une pétarade ininterrompue que l'écho répercutait d'une manière particulièrement inquiétante.Jusqu'à la quiétude du monastère qui en fut troub....

  • Merci Greg,A propos, j'ai trouvé à la librairie grenobloise "La Dérive" plusieurs exemplaires d'un bouquin de reproductions du Tokkaido d'Hiroshige, soldés à 10 euros.J'en profite pour conseiller aux Bivouakeurs la très belle expo au musée de Grenoble consacrée à Gaston Chaissac, à voir notamment ses to....

  • Devant me rendre à Mens pour le boulot, je regarde sur Bivouak s'il n'y a pas une balade pour moi dans les environs. Dans la foulée de Michel ce sera donc les rochers du Baconnet (comme quoi l'égoisme peut aussi se partager).Je pars de Grenoble sous la pluie, pour arriver au col du Fau dans un brouillard à couper au couteau.....

  • Je me suis dégonflé face à l'éboulement du sentier du diable au niveau d'une ravine. Plutôt que de revenir sur mes pas j'ai grimpé sur une centaine de mètres avant de traverser à flanc jusqu'à l'aplomb de côte Rotte. J'ai ensuite ensuite emprunté l'épaule jusqu'à l'arête sommitale. Au somme....

  • Comment puis-je être certain que la personne qui contemple à mes côtés un paysage éprouve les mêmes émotions que moi? Chaque émotion est induite par une rencontre entre un "objet" externe et mon intériorité (construite sur des matériaux très personnels, comme mes souvenirs).Contempler un paysage c'est en premier le comparer....

  • Nous avons organisé une sortie entre l'association Handicap Evasion et des personnes condamnées par le tribunal à des travaux d'intérêts généraux. Direction les cabanes de Sornin, vers lesquelles il s'agissait de faire tracter par de parfaits néophytes deux personnes handicapées en joellettes (cf site HCE 3....

  • Parti de Cordéac pour simplement monter au col de la Brêche, pressé par la montre. Je suis monté par une piste forestière très agréable malgré sa longueur: les couleurs d'automne commencent à se dévoiler.Finalement je n'ai pas pu résister à la tentation du sommet, bien qu'inquiet par les indications des topos déf....

© 2019 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net