jplou
28-08-2013 14:10:03

sisi ils passaient par la brêche depuis la faita, eimendras jusqu'à dimanche matin où ils ont craint (à raison) l'orage... d'ailleurs jy retournerai bien vendredi soir....

anonynmous
27-08-2013 18:54:42

Tiens je suis tombé la dessus par hasard (facebook) [url]http://transports.blog.lemonde.fr/2013/08/27/vous-naimez-pas-les-trails-en-montagne-faites-plutot-la-sieste/[/url] ca m'a fait rire !


kaiser38
27-08-2013 10:18:35

@JP, en fait il ne passait pas par la Brêche Arnaud, cela m'étonnait quand même. En fait, il montait par le Sappey, puis le Habert de Chamechaude et faisait le tour jusqu'à la cabane des Bachassons. Ils faisaient ensuite un aller-retour au sommet avant de redescendre au Col de Porte. Pour le balisage, c'est surement aussi pour éviter que des mecs prennent des raccourcis. En cas de coupe sauvage, c'était la disqualification. Pour éviter que des personnes de mauvaise foi coupent et contestent en disant : "y'avais pas de balise je me suis perdu", ils ont sur-balisé... La clairement tu pouvais pas tricher... Et avec le live tracking big brother en plus... Après tu as raison sur le fait que nous ne sommes pas des exemples pour le bilan carbone... On mazoute pas mal en tant que parapentiste, surtout quand on va voler sur site et que ca vole pas... Mais c'est par sur ce point que le concept me gène, mais plus sur le fait qu'on se demande ce qui motive ces "gros" sportifs à aller en montagne participer à ces machins. Est-ce pour le plaisir d'y être, ou est-ce uniquement pour l'effort, le dénivelé... Après chacun en effet son point de vue. Mon avis très personnel, c'est que la vitesse en montagne, ca n'a un intérêt uniquement sur des courses d'envergure en alpi, ceci pour la sécurité. Pour le reste, Chamechaude en 30 minutes, 1h, ou 2h... C'est que de l'égo. a++


jplou
27-08-2013 09:37:11

Soyez pas si aigris, il en faut pour tous les goûts... le principal c'est de laisser le moins de trace possible....et dans ce domaine prendre sa bagnole pour aller voler à quelques dizaines de km, on n'est pas forcément mieux.... concernant les balises rapprochées je pense que c'était surtout pour la nuit, j'imagine même pas passer la brêche Arnaud de nuit sans repére... en tout cas j'étais inquiet sur le débalisage , yavait plus rien dimanche à 8h...


kaiser38
26-08-2013 23:48:49

@luc : merci ! j'espère qu'on aura l'occasion de se faire une rando, pour que je prenne quelques photos ! :D J'en fait malheureusement pas assez à mon gout, mais en parapente, c'est toujours un peu la course pour décoller, on prend pas bien le temps. Bien d'accord avec toi, Michel, sur ces courses de trail. Ça va bien dans le sens de la consommation de la montagne sous toutes ses formes. Un peu à l'image de la "station de trail" de Saint Pierre de Chartreuse. Tout est cadré, il n'y a plus de place pour l'imagination, aucune aventure, y'a qu'à suivre les panneaux. C'est devenu comme ca en VTT. Fini l'exploration pour découvrir des sentiers. On y va avec le GPS et les topos. Ce qui me plait le plus finalement aujourd'hui, avec le parapente rando, c'est qu'à chaque décollage, c'est un plaisir renouvelé. On est jamais sur que ça marche et tant que l'aile n'est pas dépliée face à une belle brise, prête à décoller, on est dans l'incertain. Puis il faut le dire, le nombre de pratiquant est encore suffisament restreint pour avoir l'impression d'être un peu tranquille. C'est pas les Vans en ski de rando un samedi d'hiver ! a++


anonynmous
26-08-2013 22:43:22

Sont jolies tes photos sur ton blog monsieur Kaiser38 ;-) Quant au trail, vaste question... M'sieur Gaudry est où ? :roll:


Michel Pila
26-08-2013 18:39:04

Ben à vrai dire je trouve regrettable que ces courses extrêmes prennent une telle tournure. Il y a des balises tous les 50m (voire moins), pour que les concurrents n’aient pas à réfléchir sur l’itinéraire. L’organisation modifie le parcours en fonction des intempéries, les coureurs n’ont pas à se soucier de la météo. Les points de ravitaillement permettent aux coureurs de ne pas avoir à gérer leur alimentation. Une armée de médecins surveille tous les bobos. Etc Etc Etc…. Bref je ne vois là que le triomphe de l’assistanat pour des champions qui n’ont plus qu’une seule chose à faire : courir… C’est un peu réducteur comme activité dans la montagne Heureusement il reste la Xalp, l’airtour et toutes les organisations de ce type qui sont des courses hautement stratégiques (mais qui posent tout de même des problèmes de sécurité qui me semblent insolubles)


kaiser38
26-08-2013 17:02:44

Salut Michel, Je me rends compte après avoir fait mon CR pour chamechaude, que tu t'es fait la même reflexion que moi pour l'ut4m... Ils délirent un peu quand même ! A bientôt !


 

© 2021 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net