Lac Blanc depuis Jean Collet (vire sup

jaron brad
12-11-2012 11:09:54

Au mois d'août 2005 le Vorz a provoqué d'importantes inondations dont les conséquences sont toujours visibles (granges détruites, importants dépôts de graviers en rive gauche, arrachements de berge...). Des travaux de restructuration du lit et d'enrochement sont en cours. Tout ça pour dire que le secteur est ravagé, par le torrent comme par les engins de TP ! En rive droite, remonter le plus haut possible en empruntant la piste de chantier le long du torrent, on peut se garer au-dessus de la cote 1000 en ayant un bon 4x4 sinon ça sera 850m environ ! La piste initialement présente en rive gauche a été recréée en rive droite. Dans tous les cas monter rive droite jusqu'à un ouvrage hydraulique (captage ?) en bas du défilé des rochers de Helot et traverser le Vorz en profitant du replat. Continuer ensuite à monter en rive gauche du Vorz dans le terrain trafiqué par les pelles mécaniques jusqu'à la passerelle indiquée sur la carte IGN (on peut rester en rive gauche en suivant un balisage point ou étoile orange, ou passer en rive droite par une passerelle sommaire !). Au fond de la combe du Pleynet tirer à gauche (balisage orange) et rejoindre le GR 549. De là plus de doute jusqu'au replat de Rafiodu où un gué a été aménagé, la passerelle ayant été emportée (suivre les panneaux). Là aussi les ravages du Vorz sont visibles... Enfin on distingue le chemin qui monte et vient buter contre une barre rocheuse. Au pied de la barre le chemin part à gauche en direction du refuge Jean Collet et à droite en direction du lac Blanc. Bien que marqué en pointillé sur la carte IGN ce sentier n'est pas spécialement vertigneux et n'offre pas de difficultés particulières. La variante supérieure est peut-être plus intéressante... Retour par le même itinéraire. Le lac Blanc se situe à la limite de la végétation, plus haut c'est des pierriers. Le cadre n'est donc pas aussi minéral qu'il pourraît l'être ; avec un rayon de soleil il peut sûrement devenir accueillant ! Par contre le chemin est sans intérêt jusqu'à Rafiodur.

Luc
21-08-2012 18:25:40

va falloir faire le ménage sur ce topo...


anonynmous
21-08-2012 12:32:52

Luc !!!!! Tu pourrais suivre un peu : http://www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=600&id_sport=2 Ca date que de 2007...


anonynmous
21-08-2012 10:29:52

Bonjour Du refuge, direction mine de fer a la baraque sous la pîerre (15 min), seperer trace au dessus a droite (1OO m, a vue) monter a travers eboulis en direction de la trace (ebouli solide) suivre trace qui devient bonne assez vite (vire expo mais assez large sauf a un endroit ou un gros bloc deborde un peu)) ensuite faut 'juste' faire gaffe et avoir les batons sur le sac !!! a la gorge BIEN descendre d'environ 3 m pour reprendre la vire faire attention a la desescalde a la fin NE PAS EMMENER des gens sujets au vertige, ou n'atant ni le pied sur ni l'habitude encordement impossible balade superbe


Luc
21-08-2012 09:22:34

Tu pourrais donner plus d'infos sur cet itinéraire ?


jean luc ravenne
20-08-2012 20:49:31

Souvent citée comme dangereuse, exposée, voire suicidaire, cette trés belle vire est en effet exposée...... comme le sont bon nombre de sangles en Chartreuse ou ailleurs ! Elle est beaucoup moins impressionnante et exposée que la descente de l'Obiou (voie normale). Le passage le plus exposé (une suite de dalles déversantes juste avant la gorge) est équipé d'un cable neuf. Il faut rester attentif, c'est évident, et veiller a ne pas remonter après la traversée de la gorge (mais la sente est bien visible en dessous) et descendre en s'aidant des mains la "dalle" terminale (II).. Il s'agit du moyen le plus beau (et le plus rapide) de monter au lac blanc.. et d'en redescendre.... A réserver aux pieds surs...


 

© 2019 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net