scal
20-08-2012 23:12:34

déjà le couloir Dérobé c'est un nom prometteur et discret qui augure de belles choses... ensuite tu l'as superbement mis en valeur par le récit ( ça fait plaisir de relire ta prose sur biv ! ) ou par les photos ; donc sûr, il n'y a qu'un pas à franchir pour venir apprécier ce nouveau Pas ! Improbable initialement son coté pratique et l'élégance qu'il dégage pourraient bien le rendre incontournable ! actuellement je vais m'éclipser quelques temps ( 1 séjour suivi de quelques semaines d'itinérance) mais en octobre la saison sera idéale et tu auras certainement encore parfait cette belle œuvre de défricheur :)

François LANNES
20-08-2012 22:14:42

Scal, Je n'attendais que ça : que tu viennes un peu sur le versant est, et quittes quelques minutes tes Erges et autres Pots du versant ouest. Viens par là. J'aimerais bien que tu me dises ton avis sur cette alternative au pas Étoupe, toi qui l'as fréquenté quelques fois déjà ce pas "pas parfait". Je suis curieux de t'entendre donc sur le sujet de ce couloir Dérobé. Quant à ne pas trop descendre, pour traverser d'un pas à l'autre, c'est bientôt prêt. Ne reste qu'un petit détail à régler et tout sera fini (bientôt). Je vous tiendrai au courant.


scal
20-08-2012 22:01:16

François est un fin gourmet, il a bien du se ménager une fin de tablette tout en délectation :) vu des Erges ça devrait être bien sympa une sorte de traversée de l'Etoupe à la sente de Serre Brion sans trop redescendre...


François LANNES
20-08-2012 21:50:32

T'as bien raison : la tablette est pas mal entamée... Mais il en reste encore. Et je te promets que, si tu trouves le "prolongement" , il y aura un autre (gros) carreau à sucer ! Tu verras : ce n'est pas encore fini...


Rafaël Rodon
20-08-2012 21:44:32

François LANNES
C'est comme avec le bon chocolat : il faut faire durer le plaisir.
exactement, mais pour ça soit tu suce ton carreau tout doucement, soit tu reprend un morceau.... Mais dans le coin tu a bientôt bouffé toute la tablette :lol: Mais bon tu va bien en entamer une autre. :wink:


François LANNES
20-08-2012 21:21:14

Salut Raf, Bien content que cette vire te tente ! Tu vas voir : elle est si agréable qu'elle en est trop courte. On a à peine le temps de s'y mettre, qu'on l'a déjà "toute croquée" ! C'est comme avec le bon chocolat : il faut faire durer le plaisir.


Rafaël Rodon
20-08-2012 19:13:08

Elle est vraiment attirante cette vire :shock: ça ma l'aire d'être une vrai merveille. Plus que la vire c'est l'itinéraire complet qui semble une merveille. A coup sur l'alternative de descente aux desagréables (même si praticable) couloirs Etoupe et Peyrouse. j'irai voir ça sous peu. Sans doute à la montée.


François LANNES
20-08-2012 18:45:11

Bonsoir Ced, Je vais répondre à ton commentaire (qui m'a fait bien plaisir), et vais essayer de clarifier ma position. Ben oui, le texte est gentillet, comme tu le dis. Je n'allais tout de même pas faire un texte à la mode 1960, comme ceux racontant les pires conditions possibles, dans les pires parois et les pires difficultés qui soient. D'abord je n'ai pas les moyens pour aller faire de telles sorties, et puis cela ne m'intéresse pas d'écrire de telles choses. Pour moi, la montagne est belle, et mérite qu'on lui fasse des paragraphes où se sentent le plaisir et la joie d'y être. C'est plutôt cela qui me guide quand j'écris à son propos. Mais c'est vrai que cette balade reste quand même une randonnée du vertige. Et puis une qui, malgré une trace très correcte, n'est pas à prendre à la légère. J'ai choisi la cotation R5 (même s'il ne s'agit plus là de randonnée au sens propre du terme) pour avertir de suite de la situation dont il s'agit. J'ai indiqué aussi que l'exposition y est plus importante qu'à la vire de Serre-Brion, pensant que cette vire bien connue pouvait donner un point de référence à pas mal de personnes. J'ai signalé enfin qu'il fallait de servir des mains à un endroit, sans que cela puisse vraiment se qualifier d'escalade. Tout cela pour permettre, à qui lit ce topo et le compte-rendu de balade, de comprendre où il envisage d'aller. Les photos sont là, heureusement, pour compléter le texte et visiblement elles semblent bien rendre cet office. Elles sont là aussi, et peut-être surtout, pour mettre en valeur les lieux et tâcher d'en restituer l'ambiance. C'est sûr que cette trace passe sur des balcons bien penchés vers le vide. Il faut s'habituer à cela, si l'on veut pouvoir marcher ici sans problème. L'expérience m'a montré que l'on arrive à s'y acclimater, tout en veillant à rester prudent bien sûr. Mais je regrette ces aspects un tout petit peu trop techniques dans cette vire. Cela empêche qu'elle puisse être vraiment empruntée par les randonneurs. Elle aurait pu constituer un magnifique retour à tous ceux qui montent sur les crêtes par le pas de Serre-Brion, plutôt que d'aller jusqu'au pas Morta. Mais voilà, elle est un peu plus difficile que le Serre-Brion, et ne permet pas cette alternative pour tout le monde... C'est dommage. Ce qui reste, et je ne m'y attendais pas en envisageant d'aller sur place, c'est que ces passages sont vraiment magnifiques. Ils méritent un "coup de projecteur", même s'ils sont moins aériens que ceux de la vire Haute du Ranc Traversier. Je trouve qu'ils sont aussi beaux que ceux de Serre-Brion (et ce n'est pas peu dire), et un peu plus longs : on a donc le temps d'en profiter plus !


ced
20-08-2012 10:06:15

Bonjour François, A lire le texte ça me semblait presque gentillet, mais les photos sont tout de même impressionnantes !


 

© 2020 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net