Darbounouse - Purgatoire

geba
07-08-2016 13:53:52

Goupil
Reste à savoir quel itinéraire IGN a t'il voulu représenter. Montée directe au pas Morta ?
Telle que je me la pose, la question serait de connaître l'origine de l'erreur ? Les photos aériennes ne montrent rien, évidemment dans ce secteur couvert de forêt ; un cadastre erroné méconnu ; le relevé d'une trace fantasque ? Avec Scal, nous avons même imaginé qu'ils avaient envie de perdre les enthousiastes, initiés de ce coin isolé… Une autre remarque : sur le geoportail, le tracé passerait à proximité d'un cairn géant bien connu, avant d'être interrompu [ 31T 0699063 4981938 ]

Goupil
07-08-2016 12:36:02

Grand merci à vous deux, avec ton travail de vrai professionnel, il n'y a plus le moindre doute, c'est une erreur manifeste d'IGN. C'est, dois-je l'avouer ce que je soupçonnais tant ce tracé semblait improbable. L'affaire est donc entendue, vous m'épargnez ainsi une recherche pénible et dangereuse si j'en crois ton compte rendu. Reste à savoir quel itinéraire IGN a t'il voulu représenter. Montée directe au pas Morta ?


geba
07-08-2016 07:48:27

Bonjour,

Goupil
je viens de remarquer la présence sur le Géoportail, d'un nouvel itinéraire qui prolonge le "tracé bleu", il passe à proximité du Pot 2 et de la ruine redécouverte par Ced et va se perdre vers 1840m sous les Roches Rousses !
Partis hier avec Scal de la clairière de la Sarna, nous avons suivi la piste des charbonniers pour prendre la piste bleu. Après diverses reconnaissances d'autres départs de sente, nous sommes arrivés au point caractéristique qui marque le début du sentier IGN. Son tracé relevé sur le Geoportail était programmé dans le GPS. Sur le terrain, nous n'avons relevé aucune sente, même vague. Le parcours très chaotique suit une ligne de fractures complexe et dangereuse par endroit (trous et lapiaz profond). La progression et l'orientation particulièrement difficile, nous a conduit à viser le pot 2. Le trouver a été une sorte de soulagement. Le reste par les vestiges de la cabane à Jésus, celle du Pas Étoupe nous a semblé agréable et facile jusqu'à la Draye des Bergers. En forme de conclusion le sentier IGN est manifestement une erreur de report. Je ferai suivre nos informations à l'honorable institut national. À noter dans le chaos du sentier IGN, nous avons observés des arbres qui portent les stigmates de l'exploitation de la poix et d'autres avec les rejets caractéristiques en coude (Sarna). La trace relevée avec le récepteur GPS sera publiée sentier-nature


ced
02-07-2016 11:30:20

Toujours en réponse à la question de Goupil : je suis repassé là-haut avec Scal le week-end dernier et nous descendus du Pas Morta à la ruine du refuge ASV au point 1683. Il y a effectivement une bonne sente cairnée et Scal me disait que c'est globalement le sentier classique. La partie de la trace concernée :


ced
19-06-2016 22:09:30

Verco
Merci pour ces photos dont je ne me souvenais plus.. Elle avait donc brulé d'après les vestiges?!?
Un ancien de Villard m'avait dit qu'elle avait été brûlée par malveillance, à l'époque où la guerre des cabanes faisait rage.


Verco
19-06-2016 19:23:38

:oops: J'ai oublié de me connecter. Une question,sur Géoportail existe t il les coordonnées en Lambert III,je n'arrive pas à trouver... :cry:


anonynmous
19-06-2016 18:21:04

Merci pour ces confirmations Geba. Je l'imaginais plus au nord il y a quelques années mais mes recherches infructueuses ajoutées à vos témoignages font s'éteindre mes doutes.


geba
19-06-2016 17:05:30

Bonjour, Sur la photo du bas postée par ced, il me semble bien reconnaître la perspective du paysage avec les arbres derrière la cabane, dont il ne reste aujourd'hui (ou presque) que les souches (coupées hautes) noircies par l'incendie. Il est certain (ou presque) que ce sont les vestiges du refuge ASV. Et un ancien de l'ASV rencontré en descendant des Erges m'avait bien parlé de la Cabane à Jésus en parlant de la doline 1683…


Verco
19-06-2016 11:24:41

Merci pour ces photos dont je ne me souvenais plus.. Elle avait donc brulé d'après les vestiges?!?


Goupil
18-06-2016 12:16:20

[quote="ced"]Toujours en réponse à la question de Goupil : ayant regardé mes vieilles traces gps non je n'étais pas passé par le sentier mentionné sur le géoportail en fait... C'est bien la conclusion à laquelle je suis parvenu après avoir relu le récit de tes recherches, en outre la sente (si elle existe) n'apparaît pas sur ton schéma des itinéraires du Purgatoire. En revanche tu l'aurais peut être empruntée un court instant dans le secteur du Pot 2. C'est pourquoi je reste toujours perplexe quant à son existence sur le terrain. Sympa les photos du refuge ASV...surtout quand on voit ce que c'est devenu aujourd'hui. Et c'est vrai qu'il n'y a qu'une seule cabane, les autres sont des tentes avec sans doute tout au plus des alignements de pierres pour les stabiliser.


ced
18-06-2016 11:14:35

Toujours en réponse à la question de Goupil : ayant regardé mes vieilles traces gps non je n'étais pas passé par le sentier mentionné sur le géoportail en fait... En revanche il me semble bien que Geba était déjà pasé par là ; s'il passe ici il pourra confirmer... Au passage je laisse deux photos du fameux refuge ASV, qui avaient été présentées lors de l'expo sur l'ASV faite à Villard fin 2011.


Verco
15-06-2016 18:45:02

Effectivement,la probabilité est forte et l'absence d'éléments prouvant le contraire devrait finir de me convaincre... :wink:


ced
15-06-2016 18:34:25

Verco
Pour répondre à Ced,moi j'avais tout de meme un doute car le gars semblait surpris par l'appellation "cabane à Jésus"...lui parlait de cabane ASV,donc sur le coup je me demandais si on parlais bien de la meme chose.
Je ne serais pas trop catégorique cela dit, n'ayant pas fréquenté l'ASV, et encore moins à l'époque... Ce qui est sûr, c'est qu'il y avait eu une expo à la maison du patrimoine de Villard sur l'ASV il y a quelques années, et effectivement les photos et croquis où l'on voyait cette cabane mentionnaient le "refuge ASV". J'avais aussi récupéré leur journal de l'époque ("les ânes du Purgatoire") qui mentionnait le "refuge ASV" (ainsi que la combe de Fer), mais sans mention d'une autre cabane qui serait nommée cabane à Jésus. Cela étant, comme Jésus était un pilier de l'ASV et que du reste les souvenirs de Scal situaient quand même globalement la cabane à Jésus dans cette zone (si mes souvenirs sont bons, je n'ai pas tout relu), je suppose que ces cabanes ne font qu'un. :wink:


ced
15-06-2016 18:22:18

Juste en complément suite à mon échange avec Goupil : du coup je suis allé refaire le curieux sur ma vieille page web sur le Purgatoire, et j'ai retrouvé les balades en question (celle du 12 juin 2011 et surtout celle du 24 juillet 2011, mais où je n'avais pas retrouvé tellement plus que les cairns de la partie basse, dans le brouillard)... http://cedricleclercq2.free.fr/accueil_lesrandonnees_purgatoirejuin2011.htm


Verco
15-06-2016 18:13:22

Pour répondre à Ced,moi j'avais tout de meme un doute car le gars semblait surpris par l'appellation "cabane à Jésus"...lui parlait de cabane ASV,donc sur le coup je me demandais si on parlais bien de la meme chose.


ced
15-06-2016 18:07:05

Bonjour, Tiens ta remarque est intéressante ; je n'y avais pas fait attention mais la carte s'est en effet complétée de plusieurs sentiers (en plus de celui que tu mentionnes, il semble y avoir aussi une partie de la "piste rouge"). Pour le tracé qui complète la piste bleue vers le Morta, oui j'avais dû y passer en suivant une vague ligne de cairns (sur l'une de mes premières balades d'ailleurs, en arrivant du Pot 2). Je crois aussi me souvenir de l'avoir descendue depuis le Pas Morta une autre fois. Enfin, il y a aussi une ligne de cairns qui relie en gros le cirque des mouflons au bas du pas Morta, en passant légèrement à l'est du Pot 2 (j'étais passé plusieurs fois par là sans la repérer, et ce n'est qu'à mon dernier passage que cela m'avait sauté aux yeux ; je pense qu'il est possible aussi que des cairns se fassent et se défassent)... Si j'ai le temps ce week-end j'essayerai de reprendre mes tracés gps pour comparer (mine de rien ma dernière balade là-haut doit dater de 2013)...


Goupil
15-06-2016 12:12:19

Bonjour à tous les prospecteurs du Purgatoire, je profite de la relance de ce sujet, pour attirer votre attention sur le fait suivant: je viens de remarquer la présence sur le Géoportail, d'un nouvel itinéraire qui prolonge le "tracé bleu", il passe à proximité du Pot 2 et de la ruine redécouverte par Ced et va se perdre vers 1840m sous les Roches Rousses ! Sur le terrain jusqu'à présent personne ne semble l'avoir repéré, est-ce une erreur manifeste ou vraiment un nouveau tracé ? Je me pose sérieusement la question :roll: Avez vous des infos à ce sujet ?


ced
14-06-2016 22:01:31

Bon allez je dois t'avouer que mon message précédent n'était qu'une taquinerie : il y a fort peu de doutes à vrai dire sur le fait que les restes de cette cabane soient bien ceux de la "cabane à Jésus". :wink:


Verco
14-06-2016 19:23:56

Je parle bien d'une construction de l'ASV mais je ne confirme pas que ce soit les restes de la "cabane de Jésus".


ced
14-06-2016 12:59:06

Verco
Bonjour à tous,j'ai discuté aujourd'hui avec un ancien membre de l'ASV dans les années 60. Ce monsieur de 75 ans m'a éclairé sur le fait que ces ruines sont bien celles de l'ancienne cabane de l'ASV pour ce qui concernait la prospection des Erges. Celle ci avait été batie immédiatement au nord d'une glacière. On peut encore y trouver quelques vestiges du mobilier métallique.
J'ai quand même encore quelques doutes : j'en avais reparlé avec Scal il y a quelques années, et il avait encore un souvenir assez net des balades qu'il avait faites par là dans sa jeunesse, quand son père le trimballait là-haut en porte bébé. Je me souviens de quelques indices qu'il m'avait donnés, que j'essayerai de retrouver à mon prochain passage là-haut : à partir de la balise en forme de cabane à la sortie de la combe Morta, repérer un caillou qui suit un pin à crochet avec une branche cassée, lequel mène ensuite à un petit cairn peu remarquable flanqué d'un petit bout de lapiaz... A reprendre donc grâce à ces indications précises ! :wink:


Verco
11-06-2016 08:10:16

Bonjour à tous, juste un petit mot pour vous dire que des collègues remettent actuellement un coup de jeune au périmètre de la foret domaniale du Purgatoire (ce qu'on appelle ici "les deux saignées")donc si vous tombez sur ces deux énergumènes, pas de crainte à avoir,ils sont bien nourris justement pour ne pas s'en prendre aux randonneurs et maitrisent les rudiments de notre langue,alors un petit mot leur fera plaisir si vous etes dans le coin... :lol: :lol: :lol: Merci pour eux.


Verco
28-12-2014 18:33:57

Bonjour à tous,j'ai discuté aujourd'hui avec un ancien membre de l'ASV dans les années 60. Ce monsieur de 75 ans m'a éclairé sur le fait que ces ruines sont bien celles de l'ancienne cabane de l'ASV pour ce qui concernait la prospection des Erges. Celle ci avait été batie immédiatement au nord d'une glacière. On peut encore y trouver quelques vestiges du mobilier métallique.


Verco
13-11-2014 21:48:01

En fait ce sont bien les délimitations des parcelles forestières du canton de Carette,mais il se trouve que sur ses cotés Sud et Ouest elles correspondent aux limites communales visibles sur IGN.


Goupil
13-11-2014 19:52:48

Impressionnant ! je vois que le travail est bien avancé, bravo ! Je suis passé dans tous ces lieux mais je n'ai jamais fait le lien avec cette limite administrative, pour moi c'était juste des bornes de parcelles forestières.


Verco
13-11-2014 18:50:47

Bonjour Goupil. Les autres bornes jalonnant ce périmètre sont assez faciles à suivre. Elles forment grosso-modo un parallelogramme dont l'angle S/E est donc cette borne 36,l'angle S/O est un rocher gravé (42)proche du GR91 en direction d'Arbounouse,l'angle N/O est une borne gravée (1)en direction de la fontaine de la Coinchette,pour revenir aux environs de Porte Barnier au rocher gravé (7),puis passer à proximité de la baraque de Carette en direction du Rey Blanc. Mais c'est vrai qu'il serait temps d'y remettre un coup de peinture...


Goupil
13-11-2014 10:28:28

Bonjour Verco, merci pour ces informations très détaillées, si je comprends bien il nous reste du pain sur la planche avec 45 autres bornes à découvrir ! Pour ma part je ne suis pas retourné dans le secteur cette année.


Verco
11-11-2014 18:54:10

:oops: Mon message apparaît en "invité"car j'avais oublié de me connecter!


anonynmous
11-11-2014 18:46:39

[quote="Goupil"]Bonjour geba, As tu trouvé la borne 3CC cité par FABI ? Cette borne située proche de l'angle N/E du pré du Rey Blanc est en réalité gravée 36 C (C pour Corrençon et A sur la face opposée pour St Andéol. Cette borne fait partie du périmètre de la foret communale du canton de Carette qui en compte 46. Cette délimitation date de 1884. Pour ce qui est de Jésus,contrairement à ce que l'on pourrait etre amené à penser,ce n'était pas un religieux mais un architecte installé à Corrençon et passionné de découverte et de spéléologie. Je crois que son nom n'était du qu'à son collier de barbe et à sa grande simplicité de vie. Au passage j'ai parcouru le Purgatoire il y a une dizaine de jours et vos explications m'ont permises de repérer certains points qui m'avaient échappés auparavant.


geba
09-10-2014 17:47:22

Bonjour, Merci de rappeler ces activités que même le paysage finit de digérer. Pourtant, quelques vestiges poseront toujours question, longtemps encore…


ced
08-10-2014 21:43:32

Merci pour les précisions. :)


Verco
08-10-2014 18:41:48

Donc pour en revenir à ce brave homme,celui ci m'a renseigné principalement sur l'exploitation forestiére d'antan,notament du chemin de fer qui équipait la Combe des Charbonniers. Celui ci permettait l'acheminement de billons sur des wagonnets tirés par une vingtaine de chevaux jusqu'au départ du cable via la Sarna et la plateforme de dépôt au hameau de la Chabertière (St Agnan). La saignée diagonale toujours visible au nord de la bergerie d'Arbounouse témoigne du frottement des pièces de bois au sol,suspendues au cable par une extremité,en direction de la citerne qui alimentait semble t il une fendeuse à vapeur,une forge pour le ferrage des chevaux,et des écuries pour loger ces derniers. Ce cable servait au transport de bois destiné aux papeteries au début du XXeme siècle,mais un plus ancien aurait été en place pour acheminer le charbon vers la vallée. Toute une infrastructure était nécessaire à proximité de la coupe,comme une cantine (pour nourrir la centaine d'hommes que comptait le chantier à son apogée)des abris pour le materiel,pour les bœufs etc... Difficile aujourd'hui d'imaginer cette fourmilière en activité quand on parcourt la solitude de ces lieux... (Sources ONF,Cahiers du Peuil et témoignages d'Anciens)


Verco
28-09-2014 19:04:36

Merci pour ton accueil et tes renseignements,je me régale en découvrant ces photos. Le virus m'a pris quand la fréquentation des GR est devenue trop importante à mon gout,me poussant à trouver des itinéraires un peu plus sauvages ;je suis tombé sur une ruine en pleine foret a l'interieur de laquelle il y avait une chaussure à semelle cloutée. Rien de tel pour se poser mille questions... Plus tard,une discussion avec un garde ONF passionné,au sud du Pot du Rey Blanc (qui justement réouvrait le périmètre de la foret domaniale)m'a grandement éclairé,notament sur le passé historique des lieux.


geba
28-09-2014 17:53:15

Bonsoir, Merci de ton intérêt pour ces lieux particulièrement sauvages. Avec Cédric et Pascal, nous tenons un inventaire de nos (re) découvertes publiées sous la forme de billets, mais aussi de fichiers KMZ pour Google Earth. Je t'invite (sans prétention, ni promotion) à les découvrir sur sentier-nature.com. Nous tentons de les tenir à jour – nous y arrivons presque. Chaque randonnée dans le coin nous apporte son lot de (re) découverte… Soit prudent, et bonnes randonnées à la sauvage…


Verco
28-09-2014 10:59:29

Bonjour à tous,je viens de découvrir ce très interessant sujet qui me rassure quant au fait que je ne suis pas le seul à quadriller ce magnifique et mystérieux coin du Vercors. Le plus difficile pour moi est d'associer les noms des cheminements dont vous parlez avec les appelations que je leur avait donné pour me repérer. Cependant vos discussions m'ont éclairées sur plusieurs points et j'éspère pouvoir faire de meme avec mes modestes connaissances. Le secteur Est de la plaine d'Arbounouse qui peut sembler anodin au premier abord renferme d'innombrables témoignages d'activités humaines plus ou moins anciens,et ces découvertes,attisant ma curiosité m'incitent à y revenir sans cesse. Voilà,en esperant pouvoir échanger avec de plus fins connaisseurs que moi, bonne journée à tous.


ced
26-05-2012 20:01:59

Au fait si certains étaient susceptibles d'être intéressés, l'expo sur la spéléo et l'ASV à la maison du patrimoine de Villard est terminée (elle est remplacée par une expo photo qui laisse une large part à la lingerie, ce qui ma foi n'est pas inintéressant non plus)... :wink:


ced
19-11-2011 14:59:47

Pour ceux que cela intéresse, j'ai lu dans les "Anes du purgatoire" n°2 l'explication du nom : "mentionnons que le terme de Pot II, donné à ce trou, résulte du fait qu'il se trouve dans la cuvette nommée Pot II et, se trouvant sous Roches Rousses, à l'altitude moyenne de 1750 m". Pas de scoop autrement sur les cabanes. :wink: (et notamment pas de mention pouvant expliquer la ruine juste à l'est du Pot II).


Goupil
12-11-2011 14:00:25

ced
Tu parles de la photo de l'expo ? Ce sont des tentes non ?
Oui je parle bien de la photo de l'expo où j'ai bien cru voir une belle maison en dur +le refuge+ cabane sommaire et /ou une tente. Or il se trouve que j'avais repéré la présence d'une ruine à 30m au Nord de l'ex cabane du point 1683m ! Mais ça ne fait que deux, ce qui laisse supposer l'existence d'une troisième à proximité. Pour info j'ai également noté l'altitude annoncée du pot 2: 1780m.


geba
12-11-2011 09:12:45

Bonjour à tous, Il semble bien (enfin), que toutes nos hypothèses convergent. Aujourd'hui, il ne reste pas grand chose du bouquet de sapin, seulement les fûts calcinés.


ced
11-11-2011 20:57:19

Merci Goupil, c'est un sujet qui m'intéresse toujours ! Tu parles de la photo de l'expo ? Ce sont des tentes non ? Autrement je m'étonnais aussi de ne trouver mention nulle part d'une cabane à côté du Pot 2 alors qu'il y a une ruine ; l'explication serait peut-être que les sources écrites principales sont les ânes du Purgatoire or il n'y a eu que 2 numéros : l'un en 1965 et l'autre en 1969, l'hiver qui suivait la découverte du Pot 2 ; la cabane n'était encore peut- être pas construite ?


Goupil
11-11-2011 19:12:30

En effet la cabane à "Jésus" est dénommée refuge des Erges et les coordonnées affichées sont X=850,84 Y=1299,86(ou plutôt 1999,86 ?) z= 1663 (Lambert II ?) ce qui pointe bien sur le point IGN 1683m. Ce qui me surprend sur le plus c'est que sur la photo on y voit au moins deux (voire trois) cabanes côte à côte !!! Le terrain est dégagé et un bouquet de pins surplombe le refuge ! Le pictogramme bleu (voir pages précédentes) situé à proximité indiquait bien la direction du refuge et c'est d'ailleurs au point 1683 que se termine l'actuelle piste bleue.


ced
28-10-2011 21:45:39

Au fait s'il y en a que cela intéresse, il y a actuellement une exposition à la maison du patrimoine du Villard de Lans sur la spéléo dans le Vercors qui laisse une large place à l'ASV : c'est l'occasion de voir une coupe du Pot 2, des photos de la cabane à Jésus en activité, la 2CV de Jésus en progression dans la combe des Charbonniers, etc... Visite libre et gratuite du mercredi au samedi de 15h à 18h.


ced
20-09-2011 18:25:14

En fait non pas tant que ça, une après midi au plus ; comme je le disais, je suis reparti d'un croquis de l'ASV existant (je ne le publie pas pour des questions de droits ; il a dû être fait par Jésus lui-même) et j'en ai récupéré la ligne de crête et les sentiers qui étaient indiqués (hors IGN : piste bleue + draye des bergers + combe des charbonniers + sente du pas Morta) et j'ai complété les sentes redécouvertes tout en enlevant les cavités qui occupaient l'essentiel du croquis. J'ai échangé avec certains par mail mais je n'avais pas dû le préciser ici : Jésus ne mentionne pas de "cabane à Jésus" mais un "refuge ASV" (donc sans doute sa cabane) qui correspond parfaitement à l'emplacement de la ruine du point 1683 donc pour moi c'est la fin du mystère de ce côté sauf coup de théâtre... Pas d'autre scoop autrement question sentes ou cabanes...


Goupil
20-09-2011 18:15:48

Remarquable travail de synthèse, grand merci Ced, d'autant que tu as du y passer un sacré moment. :D


éric vb
19-09-2011 17:11:07

Super boulot Ced ! J'avoue avoir perdu le fil de cette discussion au bout d'un moment, qui mettait bien dans l'ambiance mais qui, à l'image du lieu, était franchement paumatoire pour s'y retrouver. Avec ces repères géographiques, tout devient plus limpide. Et bravo à tout le monde pour toutes ces découvertes. :D


geba
18-09-2011 17:21:25

Merci Cédric et bravo pour la compilation graphique de toutes ces informations glanées au fil de nos balades dans ce secteur passionnant, du Vercors sauvage.


GLaG
17-09-2011 22:15:14

Super, merci !! ça va bien aider à la fois pour suivre vos récits...et pour accompagner la carte IGN, sur place !


ced
17-09-2011 19:38:05

Allez je m'auto réponds une dernière fois pour mettre un croquis (pris pour ses grandes lignes d'un vénérable croquis de l'ASV qui a dû être fait par Jésus lui-même) que j'ai préparé pour synthétiser les éléments essentiels dont il a été question sur ce fil : Et un second croquis centré sur le Purgatoire et le Pot 2 : J'espère que cela aidera à comprendre certains récits. :wink:


ced
09-09-2011 08:12:36

Je remonte ce fil car j'ai lu hier un article dans "les cahiers du Peuil" (CP n°5, article sur les bornes d'Alain Blaise et André Aymeri) qui donne peut-être une explication à l'importance donnée à la fontaine Gravianelle sur IGN alors que sur le terrain il n'y a rien de très flagrant. La frontière Diois / Sassenage a longtemps été litigieuse (cf. champ de la Bataille) et un texte mentionne un accord trouvé entre les parties (évêque de Die et baron de Sassenage) en 1605. La frontière est ainsi définie : "les officiers reconnurent pour vraies limites du Villard avec le Vercors la croix du pré d'Arboly au dessus et près du bas Cros, de ce pré, une ligne allant droit successivement vers le levant jusqu'au plus haut rocher appelé de la Sambue, puis au serre de las Girodines, ensuite aux deux drayes des Girodines, au pas de l'Ane, au collet de la Coinchette, à la Preyte, aux Fourches, au pré du Rey blanc, à la fontaine des Granjacines, et sur la grande roche vizant en Gresse, le haut de laquelle sépare ledict Vilar, Vercors et Gresse". Les auteurs précisent le tracé en langage moderne : Arboly est très probablement Herbouilly puis l'auteur de l'article poursuit le tracé "il n'existe plus aujourd'hui de fontaine appelée des Granjacines mais plusieurs sources, dont la fontaine Gravianelle, un peu à l'est du pré du Rey Blanc. Quand à la Grande Roche, il existe une forte présomption qu'il s'agisse du rocher du Playnet". Et si finalement l'importance donnée à ce toponyme sur la carte IGN était tout simplement liée au fait qu'à cet endroit passait la frontière Diois / Sassenage ??


ced
25-07-2011 11:33:49

Juste aussi en complément quand je relis les notes de Scal relatives à la cabane à Jésus (en page 4 du fil ; message du 27/08/2010 à 22h32), je me dis que finalement ça ne correspond peut-être pas si mal que ça à l'itinéraire que j'ai suivi hier.

scal
puis :
Citation:...dés lors le sentier se perd ; il faut poursuivre dans la combe ( combe qui mène au pas Morta ) ; on arrive alors au niveau de la dépression qui précède les crêtes ( non loin du Pot II, au passage on peut aller visiter un scialet de ~50m ) ; en descendant vers la droite on parvient au fond de la dépression à la cabane à Jésus (ASV)...
La "combe qui mène au pas Morta" serait alors bien la combe que j'ai suivie hier entre le point 1671 et le Pas Morta ; tu débouches alors en effet dans une petite dépression avant les crêtes et le Pas. De là on voit bien une crevasse importante correspondant alors à ton scialet de 50m ? et qui doit aussi à peu près correspondre au gouffre mentionné sur Ign (encore qu'il y a tellement de crevasses dans le coin)... Et puis de ce gouffre, tu récupères vite sur ta droite la ligne de cairns qui mène droit en descendant la dépression à la ruine du Pot 2 et donc au Pot 2, en guère plus de 10 mn il me semble...


ced
24-07-2011 22:01:50

Petite virée ce jour dans le Purgatoire : * montée par la piste bleue depuis Corrençon * au débouché du point 1671, je suis monté droit au Pas Morta (pas de vieux chemin mais quelques cairns dans le bas et un cheminement simple et évident) * ensuite du Pas Morta j'ai fait un tour dans les lapiaz au nord ouest, j'y ai suivi un cheminement cairné qui m'a mené droit à la ruine du Pot 2 (et très vite, je ne pensais pas que c'était si proche) * puis retour par les crêtes, Playnet, pas Ernadant, Gd Pot et ranc de l'Abbé


ced
09-07-2011 07:06:55

Encore un mot sur cette sortie car nous avions remarqué sur le bord du talweg menant directement du Pot du Play au coeur des Erges un arbre assez remarquable que nous n'avions pas manqué d'immortaliser : Et bien Geba a sans doute trouvé l'explication sur un panneau à la clairière de la Sarna : "On raconte que les habitants de St Martin en Vercors venaient ici couper des arbres en hiver. Ils profitaient de la neige pour tirer les grumes plus aisément. Cependant l'épaisseur de neige ne permettait pas de couper les troncs au ras du sol. Ainsi, au printemps, les branches qui s'étaient trouvées sous la neige se mettaient à pousser vers le haut, donnant à l'arbre une forme particulière de chandelier. Le nom donné par les anciens à ces arbres est Sarna".


ced
03-07-2011 13:01:17

Et voici les éléments "archéologiques" : le mur la terrasse sous Serre Brion (repérable de haut avec le mur droit vers le dévers)


scal
02-07-2011 22:01:20

une belle sortie à fouiller les moindres diaclases ( enfin pas toutes quand même !! ) et en excellente compagnie ! un merveilleux terrain de jeux et d'investigations, ici les crêtes du Ranc Traversier avec Malaval tout au fond et le pas de Serre Brion au niveau de l'échancrure la plus importante l'histoire des charbonniers s'inscrit dans ces lapiaz cunéiformes


geba
02-07-2011 16:28:19

La terrasse de Serre Brion est bien celle que j'avais repéré sur les photos aériennes [ 31T 0698487 4979205 ] ou pour une recherche dans Google Earth [ N 44°56'18.8" E 005°30'56.5"]. On arrête pas le progrès :)


ced
02-07-2011 14:28:32

Pour ceux que cela intéresse : sortie dans les Erges hier avec Geba et Scal. Les principaux points notables : * le talweg qui part du Pot du Play (au sud du point 1441) et qui file directement plein est grosso modo jusqu'au point 1704 passe très bien et est pourvu d'une bonne sente. Il y a également plusieurs sentes transversales, une charbonnière et quelques aménagements. * à l'approche de la doline au sud du point 1704 c'est plus compliqué, nous avons bifurqué sud est vers le point 1725 en tombant au passage sur un beau muret * ensuite de la grande ruine à l'est du point 1689 (très beau site), nous n'avons pas trouvé de sente logique allant vers Serre Brion. Nous avons rejoint la crête un peu au sud du point 1958 puis suivi le sentier plein sud jusqu'au pas. * du cairn 1900 nous sommes repartis vers le nord pour voir une terrasse qui était flagrante de la crête, mais sans trouver non plus de sente digne de ce nom entre le pas et la terrasse. De là nous sommes redescendus vers le canyon des Erges pour un retour par le GR.


ced
29-06-2011 08:46:38

geba
Tu es donc passé à proximité de la ruine de jasse sous le point 1737. Pas très loin non plus des ruines et de la belle terrasse qui restent une énigme aujourd'hui encore.
Sans doute oui, mais je n'avais rien remarqué ; comme quoi !


geba
29-06-2011 06:55:49

Oui, très certainement. Cette croupe offre un cheminement facile par des pelouses si l'on reste à son bord Sud. Tu es donc passé à proximité de la ruine de jasse sous le point 1737. Pas très loin non plus des ruines et de la belle terrasse qui restent une énigme aujourd'hui encore.


ced
28-06-2011 22:18:20

Voilà Geba j'ai lu avec intérêt le récit de ta dernière balade dans les Erges ; tu as bien dû descendre du pas de Serre Brion vers Tiolache par la sente que j'avais suivie en montée (au moins je reconnais nettement le haut de la sente avec tes photos).


geba
23-06-2011 20:33:40

Plus d'infos sur le site officiel. Cette année, la charbonnière serait dressée dans la forêt de Lente, si je me souviens bien.


ced
23-06-2011 19:10:28

Un léger hors sujet par rapport à cette discussion : le week-end dernier je suis allé visiter en touriste et en famille la grotte de la Luire à côté de St Agnan. Si vous passez à côté sachez qu'ils ont fait fonctionner là bas une charbonnière à l'automne 2010, c'est assez intéressant de voir le résultat (en accès libre - notamment pour l'odeur et les marques au sol) donc si vous passez à côté n'hésitez pas à faire le détour. Et puis après toutes ces entrées de gouffres découvertes dans le Purgatoire sur les traces des spéléos, c'est sympa de partir faire une exploration... même en touristes ! :wink: Restes de la charbonnière : Parés pour l'exploration à l'ancienne :


ced
20-06-2011 13:08:57

Merci pour les précisions et la photo ; l'arbre en photo ne me dit rien en tout cas ; j'imagine que je ne suis pas descendu de la saignée suffisamment à l'ouest. La piste bleue me semble bien s'interrompre à la saignée (même si c'est difficile d'être catégorique tant il peut y avoir de possibilités). Ce que je trouve surprenant sur cette sente bleue, c'est qu'elle monte autant vers l'est pour ensuite redescendre largement récupérer le cable sur la saignée alors qu'il y a des passages plus simples et rapides allant au Pot 2 plus directement (après peut-être que les spéléos connaissaient suffisamment bien la fin du parcours pour aller directement au Pot 2 qui n'est pas très loin de toute façon)... Enfin je n'ai plus revu au-delà de la saignée des balises bleues, que ce soit au nord du Pot 2 ou au sud (sauf de façon ponctuelle et aléatoire, cf. les deux cailloux bleus de mon récit)...


scal
20-06-2011 12:27:21

ced
Du cirque des mouflons j'ai resuivi la trace bleue allant vers le Pot 2 mais malgré de longues recherches dans le secteur, je n'ai plus de trouvé de traces bleue une fois atteinte la saignée communale
Salut finalement il se peut que ces balises n’ayent pas au-delà de la saignée : en effet pendant longtemps le câble qui avait servi aux premières explorations du Pot 2 est resté déployé en surface de la saignée jusqu'au gouffre pour baliser l'accès, mais bon tant qu'à faire d'avoir balisé jusque là ça parait curieux de ne pas poursuivre jusqu'au gouffre puis jusqu'à la Piste Bleue... reliquat du câble au niveau de la saignée, qui marque le point de départ pour rejoindre le Pot 2 depuis celle-ci


geba
18-06-2011 13:29:59

Merci des précisions apportées dans ton compte rendu. Les photos sont intéressantes. Bon week-end.


ced
18-06-2011 12:26:15

Quelques photos de la ruine du clos de la Fure : 1- vue vers le sud 2- les poutres 3- vue vers le nord : la ruine et la plate forme charbonnière derrière


ced
18-06-2011 12:15:55

geba
J'ai dû manquer quelque chose, je ne comprends pas bien le deuxième § de ton message à propos d'Alex… Tu parles d'un constat que tu as fait à Carrette ?
Oui, mais je viens de supprimer le paragraphe pour ne pas polluer cette discussion (j'en parle un peu dans le compte rendu de la sortie d'hier que je viens de mettre, le mauvais temps m'ayant aidé à aller plus vite que je ne le pensais).


geba
17-06-2011 21:59:01

J'ai dû manquer quelque chose, je ne comprends pas bien le deuxième § de ton message à propos d'Alex… Tu parles d'un constat que tu as fait à Carrette ?


ced
17-06-2011 21:49:00

Certes oui il faut se dire ça... Mais bon ce soir je suis plutôt frustré quand même ! :wink: Edit : supprimé


geba
17-06-2011 20:05:26

Bravo CED, joli tricotage sauvage et tu as fait des découvertes intéressantes. Rassure toi, si chaque balade sur le secteur apporte sont lot de satisfactions et de découvertes, elle amène aussi des tonnes de questions…


ced
17-06-2011 18:29:55

Bon je rentre d'une nouvelle sortie dans le Purgatoire (je mettrai le CR et les photos en début de semaine prochaine). Sortie assez décevante à vrai dire : je souhaitais suivre autant que possible la piste bleue de l'ASV. Etant parti par le ranc de l'Abbé, je suis monté à la cne du Serre du Play mais de là j'ai suivi trop longtemps la piste bleue qui montait vers la crête alors que je pense que peu après la cabane une trace aurait mené pas trop mal au Gd Pot. Seule consolation à mon hors piste : je suis passé par une zone de gouffres assez spectaculaire (il y en avait tous les 5m) puis à une belle ruine plutôt bien conservée (avec son tas de poutres), juste à côté d'une ancienne charbonnière et son mur de soutènement. Ensuite du Gd Pot je suis monté vers le Ps Ernadant et de là j'ai pris la trace bleue qui va au cirque des mouflons (pas toujours évidente à suivre). Du cirque des mouflons j'ai resuivi la trace bleue allant vers le Pot 2 mais malgré de longues recherches dans le secteur, je n'ai plus de trouvé de traces bleue une fois atteinte la saignée communale (donc pas bien longtemps après la grotte Z23). Du coup je me suis dit qu'il fallait peut être redescendre la saignée, ce que j'ai fais, mais je n'ai pas revu ensuite de traces bleues (juste quelques balises roses discrètes + cairns menant au Pot 2 : et au passage encore quelques gouffres impressionnants)... Ensuite j'ai continué à chercher au sud du Pot 2 (trouvé en passant une nouvelle charbonnière) mais à part quelques cairns ponctuels et traces bleues sur des petits cailloux par deux fois comme pour me narguer, je n'ai pas trouvé de sente convaincante. Je suis ensuite redescendu au mieux (un peu genre talweg des charbonniers mais sans l'aspect archéologique) jusqu'à LA piste bleue que j'ai redescendue car le temps devenait très menaçant. Voilà, je pensais en avoir le coeur net et relier proprement Serre du Play à la charbonnière 1671 en suivant les balises bleues en passant en gros par le Gd Pot, le cirque des Mouflons puis le Pot 2 voire la cabane à Jésus ce qui aurait fait un enchaînement bien joli mais au lieu de ça je ne rentre qu'avec des questions : pourquoi cette portion de trace bleue en direction du Pot 2 mais sans aller au bout ? Pourquoi dans les carnets de Scal il est indiqué que la cabane à Jésus utilisée en route pour le Pot 2 est sur une piste passant en haut du talweg des charbonniers ? Ca fait un bon détour en terrain pas facile... :wink:


ced
16-06-2011 10:52:34

pmahieu
A signaler également une importante activité des spéléos dans le vallon au dessus du Pot du Rey Blanc: en plusieurs endroits (notamment dans le cirque aux mouflons), on peut voir qu'ils essayent de trouver des "trous" en déblayant des gros cailloux et en creusant! Cela doit nécessiter des outils du genre pioche...
Oui c'est vraiment l'une des choses qui m'ont impressionné : on a l'impression qu'ils passent vérifier chaque rocher... Un peu pareil pour les vestiges d'ailleurs : assez impressionnant de voir que l'on en découvre de nouveaux à chaque sortie !


Philippe Mahieu
16-06-2011 09:44:27

A signaler également une importante activité des spéléos dans le vallon au dessus du Pot du Rey Blanc: en plusieurs endroits (notamment dans le cirque aux mouflons), on peut voir qu'ils essayent de trouver des "trous" en déblayant des gros cailloux et en creusant! Cela doit nécessiter des outils du genre pioche...


Goupil
16-06-2011 08:06:22

geba
J'ai pu observer un muret au-dessus de ce qui pourrait bien être un écoulement d'eau [ 31T 0698301 4982668 ]. Car appeler Fontaine une marre d'eau sale souillée par le piétinement des animaux semble curieux. Les bords de la mare ne montrent pas le vestige évident d'un aménagement.
Tout à fait, qui dit Fontaine présuppose un minimum d'aménagement et une eau assez facilement accessible. Et ce muret n'est pas là par hasard, sinon à quoi servirait il ? De plus en plus passionnant ce purgatoire!


geba
16-06-2011 06:57:31

Pas tout à fait. Les coordonnées de la fontaine sur le cadastre sont à l'Ouest du bord de la faille. Elles sont probablement imprécises, mais il est difficile de faire une erreur aussi importante entre le fond de la faille et le versant de sa rive Ouest. Pendant que Philippe cherchait un passage vers la mare, j'ai exploré ce versant Ouest en suivant le pied du ressaut rocheux autour des coordonnées du cadastre [ 31T 0698312 4982667 ]. J'ai pu observer un muret au-dessus de ce qui pourrait bien être un écoulement d'eau [ 31T 0698301 4982668 ]. La mare de la faille montre l'affleurement d'une nappe d'eau souterraine à une altitude de 1634m, le muret observé est à celle de 1627m. Les deux points sont distants d'une cinquantaine de mètre. Alors, pourquoi pas un captage ? J'aurais dû prendre le temps de dégager le pied de ce muret… Car appeler Fontaine une marre d'eau sale souillée par le piétinement des animaux semble curieux. Les bords de la mare ne montrent pas le vestige évident d'un aménagement.


ced
15-06-2011 22:43:37

Bon je viens de lire, ainsi que le compte rendu et les photos de Philippe : encore une sortie fructueuse alors ! (et il se confirmerait bien que la Fne Gravianelle n'est autre que cette mare).


geba
15-06-2011 22:11:27

Bonsoir, La météo humide amène un changement de programme. Privés de Moucherolles, avec Philippe nous retournons sur le Purgatoire suivre les parcours déjà reconnus. Le but est de percer le mystère de la Fontaine Gravianelle. En quelques mots: Du Pré du Rey Blanc, nous avons suivi la Piste Rouge. Très attentif dans le voisinage des coordonnées (cadastre actuel) de la Fontaine Gravianelle, nous avons bien louvoyé, chacun de notre côté sans rien trouver d'évident. Un passage facile a permis de descendre dans la profonde faille près de la petite mare déjà observée [31T 0698342 4982691]. Une sente parcourt le fond : vers le Nord, un muret, peut être un enclos, et la sente débouche sur la piste rouge sans difficulté [31T 0698323 4982725]. Nous sommes repassé par la mare pour suivre la faille vers le Sud. La sente (un vieux chemin), traverse deux charbonnières. La première présente un superbe muret de soutènement. Finalement, le chemin parfois encombré de végétation qui oblige à des détours, nous a déposé sur la Piste Rouge une cinquantaine de mètres en amont de l'enclos du Rey Blanc. La randonnée s'est poursuivie par le Cirque des Mouflons et la Source du Bénitier jusqu'à la crête. Traversée jusqu'au Pas Morta, descente du vieux chemin et de la Combe Morta pour un retour par la Draye des Bergers.


scal
14-06-2011 22:59:11

effectivement, la cabane à Jésus d'après mes notes ce n'est pas là mais plutôt vers le pt 1683...
Citation:Scal dit bien avoir suivi récemment une sente bleue partant du sentier entre le Gd Pot et le pas Ernadant, passant à proximité du scialet du Pharaon et arrivant au Pot du Rey Blanc. De là on peut donc repartir sur cette sente bleue partant en gros du cirque des mouflons elle passe légèrement au dessus du Pot du Rey Blanc et assez en dessous du Pharaon ( itinéraire commun au départ ) puis coupe le canyon vers le cirque aux Mouflons pour grimper en face en rive gauche; c'est la même sente que tu as repris juste un plus loin et je pense aussi comme toi qu'elle doit rejoindre la Piste Bleue en passant au préalable au ou à proximité du Pot 2 ( nb : j'ai des photos avec coordonnées GPS de cette sente, un peu à la bourre en ce moment, mais ensuite j'enverrai les points à Gérard )


ced
14-06-2011 14:47:35

Ayant repris la trace donnée par Gérard lors de leur première balade dans le coin, il me semble même qu'ils ont peut-être abandonné la sente bleue un peu avant que je ne la quitte pour descendre au Pot 2. Je me dis aussi que si ça se trouve elle se poursuit en redescendant vers le point 1671 avec une charbonnière où Scal situait d'une façon possible la cabane à Jésus ; elle serait dans ce cas un peu au nord du point 1671 et rejoindrait en gros LA piste bleue issue du Pré du Rey Blanc ?? Bon je regrette vraiment de ne pas l'avoir suivie le plus longtemps possible tant j'étais sûr qu'elle avait été suivie par Gérard et Philippe jusqu'au Pas Morta !


ced
14-06-2011 14:31:35

Goupil
Très intéressante cette cabane aux poutres encore visibles, à l'évidence étant donné son emplacement elle a du être utilisée par les spéléos du Pot2. ..... Mais de là, à l'identifier à celle à Jésus, il y a un grand pas que je ne franchirai pas, car tout de même on est loin d'être sous le Pas Morta.
Oui c'est aussi mon avis ; enfin ayant relu au moins 3 ou 4 fois ces derniers temps le début de ce fil où il en était question, ça ne correspond pas du tout aux notes de Scal de l'époque (où cette cabane devrait être au sud ouest du pas Morta). Une chose qui m'intrigue quand même ayant relu aussi les descriptions de Philippe et Gérard ainsi que Scal au début de ce fil : Scal dit bien avoir suivi récemment une sente bleue partant du sentier entre le Gd Pot et le pas Ernadant, passant à proximité du scialet du Pharaon et arrivant au Pot du Rey Blanc. De là on peut donc repartir sur cette sente bleue partant en gros du cirque des mouflons ; je l'ai quittée pour aller vers le Pot 2 plein ouest, et Gérard et Philippe indiquent l'avoir abandonnée pour monter au Pas Morta. Donc personne ne l'a suivie jusqu'à son aboutissement ? Et c'est sur cette piste que Scal indique la cabane à Jésus il me semble. Je serais très curieux si c'était à refaire de la suivre jusqu'au bout ; si ça se trouve d'ailleurs elle aboutit bien au Pot 2 mais en tournant vers l'ouest un peu plus au sud pour avoir un terrain plus facile ?


Goupil
14-06-2011 11:57:56

Très intéressante cette cabane aux poutres encore visibles, à l'évidence étant donné son emplacement elle a du être utilisée par les spéléos du Pot2. Ainsi donc, les balises bleues qui courent du cirque des mouflons (que pour ma part je n'ai jamais vues) à la limite de commune de St Andéol devaient conduire à cette cabane. Mais de là, à l'identifier à celle à Jésus, il y a un grand pas que je ne franchirai pas, car tout de même on est loin d'être sous le Pas Morta. Merci et bravo Ced pour cette découverte.


ced
14-06-2011 09:07:37

geba
En superposant les traces GPX (celle de CED et la mienne), les tracés sont communs entre 1700 et 1775m… Avec Philippe, nous étions donc passé par la première ruine et la grotte Z23 sans rien remarquer. Ou alors notre sensibilité n'était pas la même à l'époque. C'était notre première recherche d'itinéraire au Purgatoire.
Bon cela rassure plutôt : c'est qu'il n'y a pas quand même des dizaines de traces bleues ! (en relisant ton récit laissé en lien je retrouve bien mon parcours sur cette zone)


Philippe Mahieu
13-06-2011 22:51:38

geba
En superposant les traces GPX (celle de CED et la mienne), les tracés sont communs entre 1700 et 1775m… Avec Philippe, nous étions donc passé par la première ruine et la grotte Z23 sans rien remarquer. Ou alors notre sensibilité n'était pas la même à l'époque. C'était notre première recherche d'itinéraire au Purgatoire. Cela me donne furieusement envie d'y retourner.
C'est vrai qu'à l'époque, on se demandait vraiment où on allait et nous étions assez concentrés sur la recherche de l'itinéraire (le balisage bleu n'était pas du tout évident à chercher...). Et dans ce labyrinthe, on peut passer à quelques mètres d'une cabane sans la voir! Effectivement, ça donne envie d'y retourner!


geba
13-06-2011 22:35:06

En superposant les traces GPX (celle de CED et la mienne), les tracés sont communs entre 1700 et 1775m… Avec Philippe, nous étions donc passé par la première ruine et la grotte Z23 sans rien remarquer. Ou alors notre sensibilité n'était pas la même à l'époque. C'était notre première recherche d'itinéraire au Purgatoire. Cela me donne furieusement envie d'y retourner. Autrement, je suis déjà passé par l'enclos. Il est situé sur lune liaison de la Piste des Charbonniers avec le GR, la trace de ce billet.


ced
13-06-2011 21:59:47

Tant mieux alors ; Scal je pensais justement au tracé de l'ASV dont tu avais parlé ici quand j'ai pris la piste bleue après le cirque des mouflons, mais j'étais absolument persuadé d'être sur l'itinéraire que Geba décrivait ici : http://www.sentier-nature.com/montagne/2010/08/14/284-correncon-rocher-playnet-purgatoire-direct "Au Cirque des Mouflons [ 31T 0698855 4982375 ], j'abandonne à droite l'itinéraire emprunté pour atteindre le Pas Morta. Ce jour là, j'avais pressenti la possibilité suivre le talweg boisé à l'Est du charmant petit cirque sauvage et pour sa randonnée du 4 août, Goupil a décrit son itinéraire sur le forum de bivouak.net." Cela m'intéressera quand même de savoir si c'était bien la même sente quand Gérard aura le temps de confirmer ou non. Précision aussi sur la trace : j'ai dû suivre cette sente bleue environ de la première ruine après le cirque des mouflons jusqu'au moment où ma trace part brusquement plein ouest vers le Pot 2 (hors sentier).


scal
13-06-2011 21:20:05

super ced pour ces informations très intéressantes :) depuis le cirque aux Mouflons j'avais suivi puis perdu le balisage bleu en direction du Pot 2, le voilà de nouveau et en prime avec une cabane qui vu les structures en bois semble la plus récente, hors la cabane à Jésus était encore debout en 83... en suivant tes traces je pourrais retrouver la portion manquante dans ce secteur pour la traversée Grand Pot - Tiolache, alors merci pour l'éclairage nouveau et bonnes explorations à venir au Purgatoire ou dans les Erges


ced
13-06-2011 20:41:40

scal
je suis très curieux au sujet de la ruine avec les poutres qui semble assez proche du secteur de la cabane à Jésus ?
Me revoilà, désolé pour l'attente ! :wink: J'ai transmis à Geba la trace et les points essentiels ; la ruine "à Jésus" (que j'appellerais plutôt la ruine du Pot 2) n'est pas dans le secteur où vous avez cherché mais à 100 / 150m à l'est du Pot 2 (cela dit je ne serais pas étonné que ce soit quand même une vieille cabane de spéléo comme tu disais que le gouffre était très couru dans les années 70). Autrement Geba en reprenant tes tracés GPS je n'ai pas retrouvé cette sente entre le cirque des mouflons et le pas Morta : ça correspond bien au début de piste bleue que j'ai suivi ??? Autrement quelques photos des curiosités : 1- la première ruine (je vais dire de la grotte Z23) 2- idem, vue d'un peu plus haut 3- la grotte Z23 4- la ruine du Pot 2 (vers le nord ouest) 5- vue vers le nord 6- vue vers l'est 7- les poutres (toujours de la ruine du Pot 2) 8- le "Pot 1 ??" (scialet plus au sud qui n'avait que "1" pour mention) 9- l'enclos juste avant de retrouver le GR


geba
13-06-2011 19:04:58

scal
Je suis très curieux au sujet de la ruine avec les poutres qui semble assez proche du secteur de la cabane à Jésus ?
Moi aussi, et j'espère que CED aura relevé les coordonnées.


scal
13-06-2011 18:50:28

Goupil
De jasses ruinées en plateformes charbonnières, de sentiers oubliés peu à peu redéssinés...
cette phrase chante une belle nostalgie, merci à toi de l'évoquer et de contribuer aussi à ces redécouvertes
ced
Bon voilà j'ai pu aller découvrir le Purgatoire hier
bienvenue au petit Paradis :D je suis très curieux au sujet de la ruine avec les poutres qui semble assez proche du secteur de la cabane à Jésus ?


geba
13-06-2011 16:50:05

Merci par avance, c'est surtout pour mieux comprendre ton cheminement. Bon dépouillement des données.


ced
13-06-2011 16:47:08

Si je n'ai pas fait de fausse manip j'ai dû récupérer ça et je comptais bien te les envoyer pour ton recensement (la trace n'a pas forcément beaucoup d'intérêt comme j'ai surtout fait du hors piste en dehors des endroits que vous aviez déjà parcourus ; les waypoints devraient être plus intéressants). Je suis rentré un peu plus tôt que prévu : j'aurai peut-être fini le tri des photos ce soir.


geba
13-06-2011 10:22:16

Bienvenue a Purgatoire ! Attention, sa fréquentation très contagieuse devient vite une addiction. J'ai lu ton récit avec intérêt, mais j'ai eu du mal à suivre en divers endroits. Je suppose que tu as enregistré ta trace sur le GPS (et les points d'intérêt cités que tu aurais relevé), pourrais-tu la publier où me l'envoyer en privé ? Merci par avance.


ced
13-06-2011 08:33:09

Bon voilà j'ai pu aller découvrir le Purgatoire hier, j'ai mis le compte rendu détaillé dans les sorties pour ne pas trop alourdir le fil : http://www.bivouak.net/topos/course.php?id_sortie=9350&id_sport=2 En résumé, j'ai vu deux ruines, un enclos et un bon paquet de gouffres ou grottes, mais manifestement les spéléo vont partout dans le coin ! J'ai bien galéré en revanche pour redescendre le talweg des charbonniers : grand coup de chapeau aux premiers qui l'ont défriché car il fallait le vouloir !! Edit : et il y a aussi une bonne sente cairnée qui remonte de la charbonnière 1671 par le talweg qui va droit vers le pas Morta je pense (mais je ne l'ai pas prise dans sa totalité).


Goupil
11-06-2011 08:59:17

C'est vrai le texte d'Eric VB a quelque chose de si poétique qu'il nous invite à la rêverie, ces dames blanches évoquent quelques muses ou nymphes des bois. Quel fantasme ! A propos toutes mes excuses :oops: j'avais oublier de citer Philippe parmi les "archéologues aventuriers " des Hauts plateaux du Vercors, mais sa discrétion l'honore d'autant plus, que je ne doute pas de son efficacité sur le terrain. A lui d'apercevoir les dames blanches, mais attention tout de même le soleil tape fort en Juin !! :wink:


geba
10-06-2011 22:19:19

Très belle phrase Goupil, merci. Hier, sous le ciel menaçant, alors que je traversais un lapiaz sous la cote 1737, j'ai eu une pensée pour les Dames Blanches… Décidément, ce texte nous aura marqué.


Philippe Mahieu
10-06-2011 20:50:42

Il n' y a plus qu'à trouver les Dames Blanches..... :wink:


Goupil
10-06-2011 18:16:40

De jasses ruinées en plateformes charbonnières, de sentiers oubliés peu à peu redéssinés, les trouvailles se succèdent à un rythme d'enfer, contribuant peu à peu à faire revivre la figure d'un monde sombré dans l'oubli et pourtant si proche de nous. Un véritable travail d'archéologues que voici. Grand merci à geba, scal,et maintenant Ced, on assiste là au couronnement de la randonnée sauvage certes quelquefois éprouvante mais ô combien gratifiante par ces redécouvertes !! :D


geba
10-06-2011 09:51:13

C'est prévu… Il y a aussi à visiter le coeur des Erges et tant d'autres choses à voir et comprendre.


ced
10-06-2011 09:27:01

Bonjour, Pas mal de belles découvertes encore ! :) Il resterait encore à trouver un cheminement depuis le Pot du Play par le talweg 1443/1527/1574/1704.


geba
10-06-2011 07:59:52

Bonjour, Hier, riche balade à travers les Erges, seulement un peu gênée par les nuages menaçants qui m'ont découragé de monter sur les crêtes. Alors, en résumé : • Je suis descendu sur le GR depuis le Pas de la Chèvre par un (vrai) vieux sentier absent d'IGN que j'avais déjà remarqué. • Le Jas de la Plume est bien aux coordonnées prévues [ 31T 0695592 4980551 ]. • De là, quelques recherches m'ont conduit d'abord sur la limite de commune puis dans un petit talweg à l'Est de la jasse par une sente que j'ai suivi vers le Nord jusqu'à me trouver à l'Est du point 1384. J'ai remarqué dans ce secteur de très nombreuses sentes, traces d'animaux, certainement (vu quelques chevreuils furtifs). • Une vague trace monte prendre pied dans le talweg dont j'ai pu suivre le fond sans difficulté sur 500 mètres jusqu'à une plate-forme charbonnière bien à l'abri, au fond d'un petit cirque [31T 0696378 4981041 ] presque sous le point 1485. • Sans trouver la solution pour garder le fil du talweg, je suis sorti à droite (rive gauche) où une petite cavité dans un ranc rocheux m'avait attiré. De là, d'abord à flanc, le terrain m'a amené à tourner autour du point 1504 par l'Est. Je suis descendu dès que j'ai pu pour revenir vers le Nord. Une pierre dressée a d'abord attiré mon attention, puis quelques cairns pour finalement tomber sur un vieux chemin que j'ai suivi jusqu'à retrouver le fond du talweg au niveau d'une autre charbonnière [31T 0696626 4981069 ]. Ensuite le tracé s'oriente doucement vers le Nord pour rejoindre la Draye des Berges. J'ai dressé un petit cairn pour permettre de retrouver la sente, vague à la jonction. • Montée de la draye, pour aller suivre le sentier de la doline 1689. J'ai pu voir les deux cairns dressés par Goupil… • J'ai quitté le sentier de la doline pour monter vers la jasse ruinée de Scal par le talweg déjà repéré. • Trouvée sans problème, cette ruine pose quelques questions. Elle est plus vaste que les autres, deux pièces très certainement. Une vaste plateforme a été soigneusement nivelée à proximité et sauf à un point, pas de trace noire qui ferait penser au charbon de bois. Nous y reviendrons avec les observations qui suivent. • J'ai pu observer un vieux sentier bien tracé vers le Nord. • J'ai quitté la direction de Tiolache Haut pour monter vers la pointe 1737. Le terrain m'a conduit vers une découverte surprenante : 2 ruines de cabanes (je n'écris pas jasse) et une vaste plateforme nivelée retenu par un superbe muret [31T 0697909 4979042 ] de pierres sèches construit en arc de cercle. Une cabane présente deux bas flancs de pierres… Cette découverte renforce les questions sur l'activité qui justifiait la jasse ruinée plus au Nord traversée précédemment. • Pas vraiment de chemin pour quitter ce coin surprenant vers le Sud, mais une nouvelle surprise : une ruine de jasse modeste comme les autres que nous connaissons [ 31T 0697909 4979042 ]. • Je suis allé jusqu'au point relevé sur les photos aériennes sous la cote 1737 mais là, rien de significatif – des cailloux. • Un beau cairn à l'ancienne, m'a conduit vers la descente [31T 0697909 4979042 ]. Mais je n'ai trouvé aucune ligne de cairn ensuite. Je suis descendu vers Tiolache-Haut par des pelouses et des lapiaz faciles (grosso modo, l'itinéraire de CED probablement).


ced
09-06-2011 08:16:52

Bon c'est chouette alors : il ne fallait pas rater l'occasion ! Il y a quelques années quand j'ai commencé à bien m'intéresser à la photo un photographe m'avait vraiment tapé dans l'oeil (Philippe Bourseiller) suite à un article où il présentait des photos faites lors d'une expé de découverte dans les moulins du Groenland (expés conduites d'ailleurs par Janot Lamberton, un spéléo de La Chapelle) ; j'avais donc cherché le livre correspondant mais impossible, il était épuisé. Et finalement je l'ai trouvé tout simplement et par hasard dans une petite librairie de Villard de Lans qui était orientée nature (mais qui a fermé depuis) : il n'est pas resté longtemps en rayon...


geba
08-06-2011 22:33:14

Oui, sur la marketplace amazon. Je l'ai reçu neuf, sous cellophane, pour 15 euros… Le texte de D. Pennac est vraiment très bien et les images correspondent bien au Vercors des grands espaces par opposition au Vercors des falaises.


ced
08-06-2011 22:13:18

Sans doute, c'est sûr que le mieux est d'aller sur place. Au fait tu as trouvé le livre de Daniel Pennac ?


geba
08-06-2011 11:47:15

Bonjour, Je connais ce texte intéressant mais tenter de remonter le talweg d'Ouest en Est, n'a rien de comparable avec une traversée bien hasardeuse du Sud vers le Nord. Je pense que le plus gros souci est la végétation qui pourrait être dense d'après les photos aériennes. Et puis les talwegs dont je parle évitent le coeur des Erges en presque blanc sur la carte qui serait un lapiaz complexe apparemment.


ced
08-06-2011 11:37:16

geba
Deux axes de progression Est Ouest à travers les Erges, n'ont pas encore été abordés ici (il me semble) : • Le talweg qui commence à proximité de la bifurcation du canyon des Erges avec le sentier de la Forêt du Play pour monter en direction de la doline au Sud Ouest du point 1704. Ce cheminement possible passe entre les points 1443, 1527 et 1574.
Pour ce talweg des personnes l'ont déjà traversé (sud nord) et apparemment ce n'était pas simple : "Subitement notre progression est stoppée par une faille large et au fond très touffue, c' est la faille qui descend du sommet 1704 en direction du Pot du Play. Nous sommes sur un promontoire et nous évaluons par quel endroit nous allons franchir cet obstacle. Deux mètres de désescalade sur quelques dalles instables et nous voici sur une plate forme calcaire qui sonne creux sous nos chaussures. Le sommet d' un grand conifère venant du fond du ravin va nous faciliter la descente. C' est entre son tronc et la paroi calcaire que nous descendons les huit mètres pour prendre pied au milieu d' une végétation dense. Nous traversons le fond de ce vallon ombragé et frais une odeur d' humus et de terre remplissent l' atmosphère. Ici la végétation faite de gentianes hautes et d'herbes a été aplatie par quelques animaux ayant passé la nuit ou s' étant abrités de la chaleur. Nous remontons vite de l'autre côté sans problème pour prendre pied de nouveau sur un plateau lapiazé. Devant nous le sommet 1574, nous y sommes. De Tiolache, nous avons mis une heure quinze pour parcourir mille cinq cents mètres, à vol d' oiseau." Le récit complet ici (déjà laissé en lien sur Bivouak par Eric VB c'est ainsi que je l'ai retrouvé) : http://vareverlahautsurlamontagne.blogspot.com/ EDIT : et vivement le retour du beau temps... :wink:


ced
03-06-2011 19:15:14

Geba je viens seulement de bien comprendre et télécharger tes traces et diverses marques en fichier gpx : merci c'est vraiment super ! :D


geba
03-06-2011 16:35:32

Le fond de la combe (Talweg) de Malaval présente quelques stigmates d'un vieux chemin et quelques cairns, effectivement.


ced
03-06-2011 15:11:17

Oui c'est étonnant on ne doit pas avoir la même édition ; étonnant qu'ils aient changé ceci dans la description (d'autant qu'elle est assez vague et générale et que cela reste assez anecdotique sur l'ensemble du bouquin). Il me semble que Geba disait aussi que l'itinéraire par le point 1695 et la combe de Malaval était cairné. J'avais un petit espoir d'aller me balader demain dans ces coins du Purgatoire (c'est notamment cette source qui m'intéresse) mais la négociation avec Madame est difficilement engagée... :wink:


Goupil
03-06-2011 08:07:15

ced
C'est sûr que la description n'est pas très précise mais il y a plusieurs choses qui ne collent pas avec la trace directe : * en arrivant à Tiolache ils disent de poursuivre sud en quittant le GR puis seulement après partir vers l'est. Dans mon cas il fallait partir vers l'est immédiatement sans s'engager dans la prairie.
Bizarre, je n'ai pas exactement le même descriptif au départ, je cite "remonter le vallon des Erges et à son sommet, quitter le GR91 qui continue vers le Sud pour poursuivre dans le vallon (en effet) qui fait suite aux Erges. . Suivre la direction Est..." Et dans ce cas, c'est vrai qu'il faut se diriger en direction du pt 1695m, mais comme tu le dis, en fait on peut passer partout selon ses goûts et son inspiration, toujours est il que ton itinéraire est cairné.


geba
02-06-2011 22:20:17

La montée du topo passe par le vallon de Malaval et traverse pour prendre la crête. Mais ce n'est pas clair. Il n'est pas évident non plus de "gagner" le premier ressaut du Ranc Traversier. Il est défendu par un raide affleurement rocheux… À moins de passer par la brèche 2012, ce que n'exprime pas le topo.


ced
02-06-2011 19:06:47

Goupil
je ne pense pas qu'il passait par le pt 1695, mais bien par celui que tu as emprunté, c'est à dire le plus direct.
C'est sûr que la description n'est pas très précise mais il y a plusieurs choses qui ne collent pas avec la trace directe : * en arrivant à Tiolache ils disent de poursuivre sud en quittant le GR puis seulement après partir vers l'est. Dans mon cas il fallait partir vers l'est immédiatement sans s'engager dans la prairie. * surtout ils disent de s'engager dans un vallon alors que la trace que j'ai suivie était sur une crête (enfin c'est un grand mot, disons une croupe). * puis ils disent de gagner la ligne de crête puis de partir vers le pas au nord alors que la trace que j'ai suivi mène directement au pas sans passer par la crête. A mon avis en fait cette zone ne doit pas être très chaotique du coup il y a peut-être pas mal de traces qui montent vers la crête, chacune ayant ses cairns par ci par là. :wink: Si vous repassez par là essayez les deux vous verrez quelle semble être la plus usitée.


geba
02-06-2011 16:11:16

Le point 1695 garde tout son mystère…


Goupil
02-06-2011 15:37:56

ced
Enfin aussi j'ai ressorti un vieux guide de rando sur le Vercors de la fin des années 80 édité chez Didier Richard qui ne mentionne qu'une rando dans le secteur mais c'est précisément la montée à Serre Brion : Bref j'ai bien l'impression que ça faisait passer par le vallon de Malaval et le point 1695 (qui aurait été laissé là par IGN comme repère altimétrique si c'était relativement parcouru ?)
C'est vrai et même que je réalise l'avoir fait en 84, j'avais oublié ! Mais curieusement sur la carte DR de 1987, le tracé n'y est plus. Tombé en désuétude pour cette raison, tu viens de nous rappeler son existence, mais je ne pense pas qu'il passait par le pt 1695, mais bien par celui que tu as emprunté, c'est à dire le plus direct.


geba
02-06-2011 10:16:13

ced
Je tire de "Vercors d'en haut" une autre info amusante p103 : "l'exploitation forestière intense s'est aussi traduite par la mise en place de machines facilitant la descente des bois et dont les vestiges subsistent au col du Pison, à Tussac, à Darbounouze et aux Bachassons".
À ce propos, la carte montre une saignée rectiligne (symbole broussailles) qui monte depuis la Baraque de la Sarna vers Darbounouse, deux autres sont visibles au Nord sous le point 1319 de Roybon. Je ne suis encore jamais allé voir ce qu'il pouvait y avoir. J'ai seulement entendu parler d'un mécanisme entraîné par des chevaux à la Sarna. Il faudrait discuter avec des gens du pays dans la vallée.
ced
Enfin aussi j'ai ressorti un vieux guide de rando sur le Vercors de la fin des années 80 édité chez Didier Richard qui ne mentionne qu'une rando dans le secteur mais c'est précisément la montée à Serre Brion
À la maison, j'ai aussi ce topo surprenant par le choix de mentionner cet itinéraire et celui là seulement dans le secteur.


ced
02-06-2011 09:00:49

geba
Merci Ced, je vais commander le livre, je pense que cela vaut la peine.
Oui tu ne le regretteras pas : c'est franchement un beau bouquin (surtout de photos cela dit). Pour moi c'est "ma" référence livresque sur le Vercors avec le bouquin de GLaG sur la crête. Je tire de "Vercors d'en haut" une autre info amusante p103 : "l'exploitation forestière intense s'est aussi traduite par la mise en place de machines facilitant la descente des bois et dont les vestiges subsistent au col du Pison, à Tussac, à Darbounouze et aux Bachassons". Enfin aussi j'ai ressorti un vieux guide de rando sur le Vercors de la fin des années 80 édité chez Didier Richard qui ne mentionne qu'une rando dans le secteur mais c'est précisément la montée à Serre Brion : "accès : quitter la D103, passer aux hameaux La Rivière puis les Merciers, et par le col de la Berche suivre la route forestière jusqu'à son terminus au lieu dit les Ravières (parking). Redescendre la route sur environ 500m et prendre à droite, E, une piste de vidange de bois qui monte (raide au début), traverse la forêt et débouche dans la prairie de pot du Playou, il atteint le GR91. Suivre alors vers la droite ce GR. Après 300m, celui-ci laisse en face un sentier et poursuit vers la gauche SE. Il s'engage bientôt dans le vallon boisé des Ergues ; le sentier remonte tout ce vallon encombré de rochers pour déboucher dans une prairie à proximité des ruines de Tiolache Haut. Laissant le GR91, poursuivre vers le sud, traverser E la prairie et s'engager dans le vallon qui fait suite aux Erges. A travers une forêt de pins à crochets de moins en moins dense, faisant place à des pelouses et des pierriers, gagner la ligne de crête qui limite à l'E les plateaux. Suivre la crête vers le N pour atteindre le pas de Serre Brion. Descente par l'itinéraire de montée. Obs : pas de source sur cet itinéraire. Eviter, pour la descente, de traverser le Purgatoire qui, bien qu'étant une curiosité géologique intéressante, devient vite d'une lassitude épuisante." Bref j'ai bien l'impression que ça faisait passer par le vallon de Malaval et le point 1695 (qui aurait été laissé là par IGN comme repère altimétrique si c'était relativement parcouru ?)


Goupil
02-06-2011 08:45:28

geba
Deux axes de progression Est Ouest à travers les Erges, n'ont pas encore été abordés ici (il me semble) : • Le talweg qui commence à proximité de la bifurcation du canyon des Erges avec le sentier de la Forêt du Play pour monter en direction de la doline au Sud Ouest du point 1704. Ce cheminement possible passe entre les points 1443, 1527 et 1574. • Le talweg qui du Jas de la Plume (où serait la ruine ?) passe sousle point 1384 pour filer plein Est couper la Draye des Berges vers 1500m et se poursuit au delà pour retrouver le passage de la Grotte Morta. Avez-vous essayé ?
En effet, ça semble deux axes de progression tout à fait naturels au coeur des Erges...qui sait ce qu'on va y redécouvrir ? L'aventure continue....


geba
02-06-2011 06:15:13

Bonjour à tous, Merci Ced, je vais commander le livre, je pense que cela vaut la peine. Dans les clairières du point 1737 et du dessus, il ne semble rien y avoir de bien particulier. J'espère que la lecture des billets de sentier-nature a répondu (en partie) à tes questions sur les différents passages du secteur. [edit pour ne pas multiplier les messages] Deux axes de progression Est Ouest à travers les Erges, n'ont pas encore été abordés ici (il me semble) : • Le talweg qui commence à proximité de la bifurcation du canyon des Erges avec le sentier de la Forêt du Play pour monter en direction de la doline au Sud Ouest du point 1704. Ce cheminement possible passe entre les points 1443, 1527 et 1574. • Le talweg qui du Jas de la Plume (où serait la ruine ?) passe sousle point 1384 pour filer plein Est couper la Draye des Berges vers 1500m et se poursuit au delà pour retrouver le passage de la Grotte Morta. Avez-vous essayé ?


ced
01-06-2011 23:17:28

geba
Pourrais-tu me confirmer qu'il s'agit bien du livre "Le vercors vu d'en haut la réserve naturelle des hauts-plateaux" édité chez Milan en 1996 ?
Oui c'est bien celui-ci. :) Autrement j'ai fini de trier mes photos et j'ai essayé de remettre aussi clairement que possible la montée suivie de Tiolache à Serre Brion (je ne mets qu'un lien pour les photos car je les ai laissées assez grandes et je ne voudrais pas plomber l'affichage de la page) : * photo n°1 : départ de la prairie de Tiolache ; j'ai mis le R en rouge pour indiquer la ruine et 1737 pour indiquer ce que je pense être le point IGN, et la trace que je pense avoir suivi en bleu : http://cedricleclercq2.free.fr/images/ADSC0057.jpg * photo n°2 : un peu plus vers le nord ouest, en bleu la fin du cheminement vers Serre Brion ; cerclé en rouge on aperçoit La Chapelle je pense (derrière le col de la Berche ???) (NB : les deux photos sont prises sous la crête 2042m au sud du Pas de Serre Brion). http://cedricleclercq2.free.fr/images/ADSC0058.jpg Et puis enfin juste pour la flèche rouge au point 2012m au nord de Malaval, elle est juste en bas à gauche de cette photo (mais en dehors du cadre) ; à noter la petite lucarne sur le haut de la falaise. Et enfin j'ai fini de lire ton récit sur la traversée de Rocheherbe : intéressant encore.


geba
01-06-2011 22:27:05

Cette phrase superbe exprime parfaitement ce qui motive nos (mes) recherches là haut – à la recherche de tout ce monde qui a marché là. Pourrais-tu me confirmer qu'il s'agit bien du livre "Le vercors vu d'en haut la réserve naturelle des hauts-plateaux" édité chez Milan en 1996 ? Je pense qu'on peut encore le trouver d'occasion. Les nouvelles précisions de Scal confirment donc l'importance de ces tracés. J'essaie d'imaginer un parcours logique qui emprunterait tout ces chemins pour tenter d'en faire un relevé fidèle la prochaine fois.


ced
01-06-2011 21:08:54

scal
je ne suis pas monté au point 1737, il me semble qu'il se situe sur l'itinéraire de montée de Ced ?
Je pense que ça passe à peu près par là en effet puis dans la zone blanche juste au nord du point 1781 avant de franchir la zone d'éboulis que l'on voit sur IGN juste au sud du pas de Serre Brion (il n'y a d'ailleurs que dans le passage de cet éboulis que l'on repère une sente à proprement parler car cela fait un petit lacet dans la pente puis on sort ensuite sur la sente herbeuse qui ramène immédiatement au pas de Serre Brion. Par ailleurs, toujours dans l'ambiance je relisais le fameux bouquin de Daniel Pennac sur les Hauts Plateaux et j'y lis (p48) : "Et le paysage se laisse apprivoiser. Il révèle, petit à petit, par ci par là, des signes de l'homme. Des traces de bas fourneaux par exemple, au purgatoire justement, sur les crêtes, pour que le vent active la flamme. Il y avait des forgerons donc ! Et des coupeurs de bois pour alimenter les forges ! Et des charbonniers, pour noircir le pied des arbres ! Et des marchands de poix que dénoncent encore les cicatrices des pins ! Et des traceurs de chemins... c'est à dire du monde sur les chemins... bergers, commerçants, chasseurs, collecteurs d'impôts [...] Tout un monde a marché là. " Vous voyez où sont ces traces de bas fourneaux sur la crête ? :?:


scal
01-06-2011 20:26:34


Citation:geba-->cependant à partir de Tiolache, le tracé rouge suit-il un vieux chemin ou est-ce seulement la marque d'un passage ? c'est un vieux sentier, il est peu marqué voire disparu au départ dans la prairie de Tiolache, quelques bribes sont conservée juste après dans une zone pierreuse ( normal, érosion moins importante ) après la bifurcation les traces sont nettement plus visibles ( pierriers, lapiaz et mieux protégées par cette zone boisée ) je ne suis pas monté au point 1737, il me semble qu'il se situe sur l'itinéraire de montée de Ced ?
Citation:geba-->Je viens de m'apercevoir que sous la jasse ruinée, ton tracé bleu passe par le pierre dressée localisée lors de mon dernier passage il y en a plusieurs dans le coin, dont un caractéristique près d'un arbre mort dominant le vallon, ou encore celui qu'on aperçoit ici sous l'arbre dans l'axe du sentier : cette photo est prise un peu en amont du collet, à droite la sente monte sur la jasse ruinée, tout droit ça file à la doline 1689
Citation:Goupil-->Scal ce n'est pas de cette bifurcation dont je voulais parler[...] mais ensuite j'ai suivi le pied du ranc (figuré par un trait noir sur IGN) qui aboutit pile poil au pt 1689 face à la ruine, sur une trace assez commode. je n'avais effectivement pas compris :wink: mon tracé à main levé est un peu approximatif mais la branche de gauche passe exactement comme toi sous ce ranc ( rive droite du collet )
Citation:Goupil-->Ah oui ! je vois c'est la doline en forme de trou de serrure ? il y a encore de nombreux passages clés à (re)découvrir dans les Erges/Purgatoire alors naturellement le trou de serrure doit figurer en bonne place ! :)
Citation:Geba-->il est curieux que la ruine de jasse du point 1726 sous le Pas Morta soit la seule mentionnée par IGN la jasse de 1726 occupe une place centrale entre Piste Bleue et Draye des Bergers, de plus vers le Sud elle est déclive est butte sur un ranc qui ferme le passage pouvant former un très vaste enclos naturel... c'est peut-être une explication pour qu'elle soit restée dans les mémoires...


geba
01-06-2011 18:10:24

Attendons l'avis de Scal, mais le trou de serrure, c'est pas mal ! :lol: Pour les vieux passages, nous sommes donc au moins deux. J'imagine toujours des mules, des bergers d'antan et des charbonniers dans ce coin du Vercors. Et sur ce point, l'excellente étude de Philippe Hanus, m'a un peu laissé sur ma faim. J'avais espéré qu'il s'attarde un peu plus sur ces chemins laborieux comme l'a écrit Scal. Il faudra bien que je passe un jour par la maison du parc pour tenter de glaner des informations. J'ai toujours été surpris du faible nombre de toponymes sur le Purgatoire et les Erges. Autre remarque : il est curieux que la ruine de jasse du point 1726 sous le Pas Morta soit la seule mentionnée par IGN. Elle n'est pourtant pas plus importante que les autres signalées sur ce fil de discussion.


Goupil
01-06-2011 17:05:53

geba
La grande doline allongée, présenterait deux points bas signalés par des flèches sur IGN. On pourrait aussi dire la double doline :oops: Ce qui me parait intéressant, c'est de retrouver le (ou les) vieux passages ancestraux vers Serre Brion ou autres destinations. Car sur le Vercors, il est certain que les possibilités de cheminement entre deux points sont innombrables. Après, la pénibilité est variable (lapiaz, végétation, etc.) et parfois un rang rocheux interrompt brutalement la progression.
Ah oui ! je vois c'est la doline en forme de trou de serrure ? Va pour double ou allongée mais surtout pas "grande doline" pour la clarté du récit. Pour le reste, entièrement d'accord, les passages ancestraux me fascinent également car ils ont été admirablement bien conçus.


ced
01-06-2011 14:01:47

Merci, j'ai déjà dû en lire quelques unes au fil des liens mentionnés ici mais comme ça je m'y retrouverai mieux. :) EDIT : voilà j'ai fini de lire, merci pour le travail. :) Ca reste touffus et complexe tout de même comme il n'y a quasi rien sur les cartes ; heureusement tes traces sur Google earth de la zone sont assez parlantes. Il y a d'ailleurs un truc qui me frappe en les voyant : c'est qu'il n'y ait rien qui relie à peu près directement le pot du Play à ton point jonction DBerger voire cabane 1726 ; il y a aussi une autre grosse zone vierge sous la cabane du Serre du Play (encore des choses à découvrir)...


geba
01-06-2011 13:31:05

La source des Roches Rousses (ou du Bénitier) est facile à trouver à condition d'être arrivé au Cirque des Mouflons. Tu trouveras les informations dans les descriptions (Mais je t'invite à visiter le Plan du Site, et la page GPX Localisation) : • Le Rocher du Playnet par le Purgatoire (Piste rouge) • Les Rochers de la Peyrouse par le Purgatoire (tentative) • Rocher du Playnet par le Purgatoire, trace directe, celui de la source • Le Purgatoire, reconnaissances aventureusesPar la Piste des Charbonniers – le PurgatoireAutres reconnaissances au PurgatoireLe Puy de Bois-en-Vercors, 1524mLes Roches Rousses par le PurgatoireÀ travers les ErgesPoints d'intérêt des Erges et du PurgatoireUne traversée des Erges • À ce soir en principe : Traversée de Rocheherbe et du Sommet de Malaval par le versant Ouest. La Draye des Bergers commence bien au point 1344 à l'Est de Darbounouse. Le Cirque des Mouflons [ 31T 0698855 4982375 ]. Bonne lecture…


ced
01-06-2011 12:24:16

pmahieu
Il faudra attendre un peu pour y retourner... http://www.neos360.com/villard_de_lans/pre_des_preys/ :wink:
Arf ! :shock: Dire qu'il y a 2 jours il faisait si bon... Bon j'ai pris (longuement) le temps de relire tout depuis le début avec la carte sous les yeux (indispensable)... Vraiment dommage que je ne sois pas venu récemment lire ce fil. :( Enfin normalement je devrais passer un jour ou deux à Villard pour le week-end de Pentecôte, ce sera l'occasion d'aller sur vos traces dans le purgatoire (notamment j'aimerais bien trouver cette source des Roches Rousses, en bivouac ça peut compter) ! Autrement ce que vous appelez la "draye des bergers", c'est l'itinéraire sur IGN qui part de Darbounouze au point 1344 au sud est et qui remonte d'une façon assez longiligne vers le sud est jusqu'au point 1580 voire 1816 ? Vous parlez aussi souvent du "cirque des Mouflons" : Geba peux tu me laisser le lien de ton site de la balade qui le décrit ? edit : et puis au passage bravo et merci à tous pour la connaissance, la persévérance ou l'intuition des uns et des autres c'est assez impressionnant !


geba
01-06-2011 12:21:06

Bonjour Philippe, Je pensais justement te proposer un circuit aventureux à travers les Erges…


Philippe Mahieu
01-06-2011 12:02:54

Il faudra attendre un peu pour y retourner... http://www.neos360.com/villard_de_lans/pre_des_preys/ :wink:


geba
01-06-2011 08:58:29

La grande doline allongée, présenterait deux points bas signalés par des flèches sur IGN. On pourrait aussi dire la double doline :oops: Ce qui me parait intéressant, c'est de retrouver le (ou les) vieux passages ancestraux vers Serre Brion ou autres destinations. Car sur le Vercors, il est certain que les possibilités de cheminement entre deux points sont innombrables. Après, la pénibilité est variable (lapiaz, végétation, etc.) et parfois un rang rocheux interrompt brutalement la progression.


Goupil
01-06-2011 07:47:04

Voilà qui a le mérite d'être clair, il y a donc deux itinéraires pour rejoindre le pas de Serre Brion depuis les hauts plateaux. Celui emprunté par Ced étant le plus "classique" car direct pour Tiolache Haut et le GR, cairné et bien tracé dans le haut; l'autre plus subtil qui mène à la jasse ruinée et/ou à la doline 1689 puis vers la draye des bergers. Scal ce n'est pas de cette bifurcation dont je voulais parler, mais bien de celle avec Serre Brion, là où tu as placé la flèche rouge. Mais le schéma est suffisamment clair. Une suggestion, si la doline à l'Est des points 1691 et 1684 présente une forme allongée, eh bien pourquoi ne pas la nommer la doline allongée, il me semble que ça la caractérise mieux que grande doline: qualificatif bien trop général. Pour info je suis passé au collet à l'Est du point 1729, puis la branche Est du tracé turquoise mais ensuite j'ai suivi le pied du ranc (figuré par un trait noir sur IGN) qui aboutit pile poil au pt 1689 face à la ruine, sur une trace assez commode.


geba
01-06-2011 06:41:08

Bonjour à tous, Merci Scal de tes nouvelles précisions. Le croquis est très explicite, cependant à partir de Tiolache, le tracé rouge suit-il un vieux chemin ou est-ce seulement la marque d'un passage ? Au cours de tes reconnaissances, es-tu passé par le point 1737 (mois de 500 mètres à l'Est de Tiolache) ? Les photos aériennes semblent montrer un vague rectangle – autre ruine dans une clairière ?

ced
A noter d'ailleurs que le début de la sente à partir du pas de Serre Brion est nettement marquée (je me demande aussi s'il n'y a pas une sente qui part de là et va vers le bas de Malaval au pied des crêtes).
Depuis le Pas de Serre Brion, le sentier est visible sur les photos aériennes. Il descendrait vers l'Ouest rejointe la crête au relief bien marqué. La sente qui rejoindrait le bas de Malaval pourrait bien être le sentier observé dans la zone de pierrier vers 1900m. [edit]@Scal. Je viens de m'apercevoir que sous la jasse ruinée, ton tracé bleu passe par le pierre dressée localisée lors de mon dernier passage [ 31T 0698001 4979560 ].


ced
31-05-2011 23:07:40

scal
sur les premier mètres puis ced est parti "dré dans le pentu" , j'ai aperçu un cairn dans cette direction à environ 150 de Tiolache
Oui pas de doutes en effet, je n'ai pas suivi la trace rouge sur ta carte, je suis parti nettement plus vers l'est voire peut-être sud est ; mon souci était surtout de ne pas me refourvoyer dans une zone complexe et de reperdre du temps. :wink: A noter d'ailleurs que le début de la sente à partir du pas de Serre Brion est nettement marquée (je me demande aussi s'il n'y a pas une sente qui part de là et va vers le bas de Malaval au pied des crêtes). En tout cas de Malaval, j'hésitais au début à rentrer par Tiolache ou passer par une zone de pierrier aux alentours de 1900m et il me semblait apercevoir une trace par endroits (d'autant que l'orientation est plus simple car "à vue").


scal
31-05-2011 22:48:23


Citation:geba-->tu cites la grande doline, je pense qu'il s'agit de celle qui est juste à l'Est des points 1684 et 1691. Si c'est le cas, nous conserverons ce nom puisqu'elle n'est pas cotée. Qu'en penses tu ? oui c'est bien celle-ci , elle est d'ailleurs plus allongée que grande car les pins l'ont reprise en partie et pour le nom va pour "grande" ; la relique de sente par laquelle je suis arrivé du secteur Collavet meritera un autre coup d’œil...
Citation:geba-->Son départ depuis Tiolache Haut ne m’apparaît pas clairement. Est-ce ton itinéraire suivi à la montée par Goupil, à la descente quand j'ai repris le vieux sentier depuis la Draye des Bergers ? En tous les cas, il passerait donc par la jasse ruinée ? L'as-tu déjà suivi dans son intégralité ? il s'agit bien de celui-ci ; sur le photo j'ai figuré en bleu foncé le sentier classique avec le départ vers Serre Brion et en rouge le départ direct de Tiolache puis le cheminement par la grande doline, ensuite le passage du collet ( par où tu étais passé ) et enfin le rond marque la jasse ruinée. A noter que la partie de Tiolache à la bifurcation n'est pas cairnée
Citation:geba-->Aucun signe d'activité aux alentours, seulement un point bleu sur un ranc rocheux en rive gauche du talweg… Je n'ai pas poussé de reconnaissance à partir de ce point, marque des spéléos. Qu'en penses tu ? je ne sais pas trop...à priori ça serait un repère de prospection spéléo ?
Citation:Goupil-->Qui de vous deux peut me situer avec précision (coordonnées GPS ou autre..) cette fameuse bifurcation elle est à l'Ouest du pt 1692, figuré au dessus par le croisement des sentes bleue/rouge, coordonnées N 44 56 19.22 E 5 30 11.74
Citation:Goupil-->relier le Gd Pot avec la cabane du berger 1726m ? Par le scialet du Pharaon et la source du Bénitier ou par les crêtes jusqu'au pas Morta ou encore via le Pot 2 en me basant sur les informations de Geba j'ai déjà reconnu la portion entre le Grand Pot et le cirque des Moufflons : une vieille sente balisée en bleu qui passe légèrement au dessus du Pot du Rey Blanc mais en dessous du Pharaon ( le début est commun ) je l'avais poursuivie et perdue un peu avant le Pot 2, ici il me manque quelques centaines de mètres pour arriver à la piste bleue ( vers la doline 1671 ) , je l'ai parcourue mais sans trouver de véritable sente...
Citation:Goupil-->J'ai nettement l'impression que Ced a suivi l'itinéraire que Scal vient de nous révèle sur les premier mètres puis ced est parti "dré dans le pentu" , j'ai aperçu un cairn dans cette direction à environ 150 de Tiolache


geba
31-05-2011 22:28:43

Merci CED, tes photos évoquent bien ce que j'imaginais à la lecture de tes explications. Mais est-ce le vieux chemin de Serre Brion ? En descendant sur la brèche 2012, je n'ai pas remarqué la flèche rouge de ta photo. Pour ceux que cela intéresse, la trace de la traversée d'hier Rocheherbe - Sommet de Malaval est en ligne. Le billet devrait être publié demain soir.


ced
31-05-2011 20:52:38

En complément j'ai mis quelques photos supplémentaires : * en arrivant sur Tiolache par le sud : vue (tracé en rouge) de la croupe que j'ai suivie vers Serre Brion : * montée sur la croupe relativement au début, un premier cairn : * puis la croupe arrive en forêt plus clairsemée, une courte descente avant de continuer la montée dans la prairie en face : * après la prairie vue juste avant on commence à avancer dans des éboulis ; vue de la zone de pierrier à remonter (à gauche) avant de déboucher en vue du pas de Serre Brion : * et enfin juste après avoir franchi la barre de lapiaz / éboulis sur la gauche, on débouche en vue du pas de Serre Brion En complément aussi : * la fameuse flèche rouge au point 2012m au nord de Malaval (à gauche) * les randonneurs à la Jasse du Play vers 10h ! :wink:


geba
31-05-2011 15:05:15

Je n'ai remarqué qu'un seul point bleu, celui du point 1695 dans le vallon de Malaval… Il me semble que toutes ces marques bleues sont l'oeuvre des spéléos dans leurs reconnaissances. Descendant le vallon, j'ai remarqué quelques vestiges de chemin, en particulier à l'aval du point 1695, vers 1660m [ 31T 0697726 4978648 ], pour sortir du talweg. À priori la brèche du point 2012, ne permet pas de descendre vers l'Est, alors on peut effectivement s'interroger sur ce qui justifierait un chemin, sauf une exploitation forestière, charbon de bois que nous n'avons pas encore découverte. Je l'ai déjà écrit dans un précédent message, le point 1695 m'intriguait et c'est dans ce sens que j'ai orienté ma descente du Sommet de Malaval par ce point. Ce n'est ni une doline, ni une butte, alors, c'est quoi ? Il devrait y avoir quelque chose dans le coin…


ced
31-05-2011 14:00:37

Goupil
Ced évoque des points bleus dans le final de la descente sur Tiolache Haut. Gérard les as tu remarqués ? Nouvelle énigme, d'où proviennent ils ? Du pas de Serre Brion (dans ce cas il existerait deux itinéraires de descente) ou du point 2012m ?
Juste pour préciser j'ai du voir deux points bleus et peut-être un cairn, et ça ne faisait en tout état de cause pas une sente à proprement parler car j'ai pensé avoir reperdu le fil plus d'une fois et je crois que juste avant de retomber sur le GR je n'en avais plus vu depuis un moment. S'il y a déjà un autre sentier entre Malaval et Tiolache j'avoue que je ne vois pas bien à quoi sert ce cheminement, je pense que le chemin de Scal ou celui que j'ai pris sont nettement plus logiques pour regagner Serre Brion. Ou alors cela servirait à gagner au plus court ce point 2012m sur la crête au nord de Malaval ?


Goupil
31-05-2011 13:55:13

ced
OK je crois avoir repéré : c'est le point entre le O et N de "régional" ?
Oui c'est bien ça.


Goupil
31-05-2011 13:49:29

geba
Pour la descente du Sommet de Malaval, le Vallon de Malaval, offre un cheminement assez facile quoique pénible par endroit, si l'on excepte la traversée pénible d'un pierrier. Ce dernier pouvant même s'éviter en traversant depuis le point 2012 pour descendre la rive droite (là où il y a la marque rouge).
Ced évoque des points bleus dans le final de la descente sur Tiolache Haut. Gérard les as tu remarqués ? Nouvelle énigme, d'où proviennent ils ? Du pas de Serre Brion (dans ce cas il existerait deux itinéraires de descente) ou du point 2012m ou tout simplement une piste spéléo ?


ced
31-05-2011 13:48:30

Goupil
Normal que tu n'ai rien vu, la jasse ruinée et la doline 1689 sont situées à environ 400m au nord de l'itinéraire du pas de Serre Brion. Pour moi, (Scal devrait confirmer) grande doline et doline 1689 sont une seule et même doline.
OK je crois avoir repéré : c'est le point entre le O et N de "régional" ?


ced
31-05-2011 13:47:00

geba
Tu n'as donc pas suivi le talweg qui monte par le point 1695. En descendant du Sommet de Malaval, j'ai vu aussi ce trait rouge sur fond blanc dont tu parles dans ton compte rendu. Il s'agit très certainement de la limite Sud de la RIB (rouge ONF, vert PNRV). Pour la descente du Sommet de Malaval, le Vallon de Malaval, offre un cheminement assez facile quoique pénible par endroit, si l'on excepte la traversée pénible d'un pierrier. Ce dernier pouvant même s'éviter en traversant depuis le point 2012 pour descendre la rive droite (là où il y a la marque rouge). La trace sera prochainement publiée sur sentier-nature.
J'ai un bout de carte sous les yeux et en effet je n'ai pas dû passer par ce point 1695 (on parle bien de celui situé entre Tiolache et le point 2012 au nord de Malaval ?). J'ai bien commencé à monter sur la croupe qui part du GR de Tiolache, à peu près au moment où le GR fait un coude au nord ouest pour redescendre en quittant la prairie. Ca expliquerait peut-être d'ailleurs pourquoi je n'ai vu des cairns qu'au bout d'un moment. Suivant cette croupe j'ai le sentiment d'avoir marché vers l'est mais c'était quand même relativement boisé donc je ne peux pas exclure d'être parti vers le sud est et d'être retombé sur une sente venant de ce point 1695 (le pire c'est que j'ai un GPS mais comme je prévoyais de ne rester que sur la crête du Vercors je ne l'ai pas pris pour gagner quelques grammes)... Enfin en tout cas s'il y en a qui veulent essayer par là, ça passe très bien et il n'y a aucune difficulté particulière hormis l'orientation (encore que comme la croupe borde Tiolache ça reste assez évident au départ). Pour la marque rouge au point 2012 (au nord de Malaval), il me semble que c'était clairement une flèche qui indiquait une descente quelconque sur le versant est (spéléos, vire ou passage ??). Je crois que j'en ai pris une photo je regarderai ce soir. La descente de Malaval vers Tiolache : je n'ai pas du passer par ce vallon en effet, j'ai essayé au maximum de rester en zone dégagée et de plutôt rester en direction nord ouest mais au bout d'un moment pas le choix : j'ai retrouvé le couvert forestier et rapidement je me suis retrouvé en zone compliquée avec de nombreux creux, petites barres... J'ai fait au mieux et j'ai fini par retomber sur une crête qui bordait en gros Tiolache par le sud sur laquelle j'ai trouvé quelques points bleus par ci par là que j'ai essayé de suivre comme un bien très précieux... Comme ça me semblait très raide pour redescendre directement sur Tiolache sans avoir beaucoup de visibilité avec les arbres et que j'étais chargé (donc galère pour remonter si besoin), j'ai préféré suivre cette croupe en descente qui a fini par m'amener à l'entrée sud de Tiolache le haut. En passant ensuite dans la prairie j'ai vu cette crête et je pense que j'aurais pu descendre directement quitte à finir en ramasse dans le pierrier.


Goupil
31-05-2011 13:29:04

Normal que tu n'ai rien vu, la jasse ruinée et la doline 1689 sont situées à environ 400m au nord de l'itinéraire du pas de Serre Brion. Pour moi, (Scal devrait confirmer) grande doline et doline 1689 sont une seule et même doline.


geba
31-05-2011 13:11:31

ced
quelques dizaines de mètres après avoir dépassé les ruines de Tiolache au bord du chemin, je suis arrivé au bord d'une sorte de croupe qui montait doucement en direction de Serre Brion
Tu n'as donc pas suivi le talweg qui monte par le point 1695. En descendant du Sommet de Malaval, j'ai vu aussi ce trait rouge sur fond blanc dont tu parles dans ton compte rendu. Il s'agit très certainement de la limite Sud de la RIB (rouge ONF, vert PNRV). Pour la descente du Sommet de Malaval, le Vallon de Malaval, offre un cheminement assez facile quoique pénible par endroit, si l'on excepte la traversée pénible d'un pierrier. Ce dernier pouvant même s'éviter en traversant depuis le point 2012 pour descendre la rive droite (là où il y a la marque rouge). La trace sera prochainement publiée sur sentier-nature.


ced
31-05-2011 12:07:06

Je viens d'ailleurs de relire le récit de Scal mais il y a trop d'éléments que je ne situe pas du tout : la grande doline, la doline 1689 ou la jasse ruinée... En tout cas sauf inattention de ma part ce qui est très possible car je commençais à être fatigué et pressé, je n'ai pas vu de jasse ruinée ou autres éléments insolites en remontant au pas de Serre Brion.


ced
31-05-2011 11:57:10

Goupil
Comme le hasard fait bien les choses !!! J'ai nettement l'impression que Ced a suivi l'itinéraire que Scal vient de nous révéler (à savoir la directissime Tiolache-Haut avec la bifurcation dont on parle plus haut) et qu'il venait juste de restaurer à l'aide de cairns. :shock: :D Et tout ça, sans avoir pris connaissance du forum comme il l'avoue. Je n'en reviens pas !!! Bravo Ced et encore merci à Scal pour le beau travail accompli.
Possible en effet : il y avait peu de cairns mais là où il faut. J'avoue que j'ai beaucoup galéré en revanche pour rejoindre Tiolache depuis Malaval en ayant dû franchir plusieurs petites barres rocheuses, creux, lapiaz et j'espérais que ce ne serait pas trop galère pour rejoindre Serre Brion depuis Tiolache car j'en avais ma claque ; j'avais repéré en redescendant de Malaval cette croupe qui me semblait confortable pour remonter sur le Pas autrement je ne me serais sans doute pas lancé (et pour être complet je suis repassé par là car j'avais trouvé la descente de la bosse 2090m avant Malaval pénible et je n'avais pas plus envie que ça de faire demi-tour, et puis il y avait pour moi un petit côté "pélerinage" pour repasser à Tiolache que j'avais fait avec mes parents il y a une vingtaine d'années). Je n'avais pas hélas suivi vos discussions sur Bivouak car il me semblait que cela ne parlait que des Erges où je ne crois pas être déjà allé (en dehors du GR)... Mais je relirai ça avec attention et la carte IGN. :wink:


ced
31-05-2011 11:49:17

Pour que ce soit plus simple : voici la photo dont je parle : la croupe rocheuse remontée est donc à gauche et Tiolache juste à droite.


Goupil
31-05-2011 11:45:05

Comme le hasard fait bien les choses !!! J'ai nettement l'impression que Ced a suivi l'itinéraire que Scal vient de nous révéler (à savoir la directissime Tiolache-Haut avec la bifurcation dont on parle plus haut) et qu'il venait juste de restaurer à l'aide de cairns. :shock: :D Et tout ça, sans avoir pris connaissance du forum comme il l'avoue. Je n'en reviens pas !!! Bravo Ced et encore merci à Scal pour le beau travail accompli.


ced
31-05-2011 11:44:39

geba
[edit]Question idiote, je viens de voir ton récit… Pourrais-tu préciser d'où part cette sente cairnée en direction du Serre Brion depuis Tiolache Haut ?
Ah et je viens de voir ta réponse. :wink: En allant du sud vers le nord, quelques dizaines de mètres après avoir dépassé les ruines de Tiolache au bord du chemin, je suis arrivé au bord d'une sorte de croupe qui montait doucement en direction de Serre Brion grosso modo (juste après d'ailleurs le GR quittant Tiolache pour Corrençon se mettait à descendre très sensiblement donc j'ai surtout évité de reperdre de la dénivelée) (d'ailleurs j'ai du quitter le GR juste après la balise GR rouge et blanche que l'on voit sur la photo que j'ai mise sur Bivouak, et la croupe dont je parle est sur la gauche : à noter qu'au départ il n'y a aucun cairn ni sente ; il y a juste quelques cairns quand c'est un peu plus paumatoire). Ensuite je suis arrivé à une légère dépression suivie d'une prairie dégagée qui remontait et ça se terminait en franchissant un petit pierrier sous une petite barre rocheuse assez délitée qui se franchit facilement ; tu as ensuite le Pas de Serre Brion à vue.


ced
31-05-2011 11:36:09

En fait je suis parti dimanche soir de Bourgmenu, je suis monté au pas de Serre Brion et j'y ai bivouaqué le soir. Je suis reparti le lendemain (donc hier lundi) un peu après 8h où j'ai suivi la crête en gros jusqu'au sommet de Malaval où j'ai du arriver vers 10h. Ensuite je suis redescendu à vue et en gros (ayant tricoté un peu...) jusqu'à Tiolache le haut où j'ai du arriver vers 11h30 ; de là je suis remonté au pas de Serre Brion d'où je suis redescendu vers Bourgmenu. Au final je n'ai vu personne sauf deux randonneurs ou bergers autour de la Jasse du Play quand j'étais en haut de Malaval puis j'ai croisé un couple qui montait vers Serre-Brion alors que je n'allais pas tarder à redescendre sur l'abri de la Peyrouse.


geba
31-05-2011 10:47:07

J'ai traversé la Jasse du Play vers 8h45, au sommet de Malaval vers 11h45, à Tiolache-Haut vers 13h45. Nous étions deux. Dommage de nous être manqués, qu'as tu fait comme itinéraire ? [edit]Question idiote, je viens de voir ton récit… Pourrais-tu préciser d'où part cette sente cairnée en direction du Serre Brion depuis Tiolache Haut ?


ced
31-05-2011 09:45:13

J'étais dans ce coin hier lundi (Malaval Tiolache Serre Brion), dommage que je n'ai pas lu avant vos recherches j'aurais été un peu plus curieux... :( Geba tu écris que tu étais hier à la jasse du Play : vers quelle heure ? (j'étais au sommet de Malaval hier vers 10h et j'ai aperçu deux personnes à la Jasse du Play)...


geba
31-05-2011 08:48:44

Tes deux questions sont pertinentes. Je situe la bifurcation du chemin de Serre Brion, mais attendons la réponse de Scal pour une position précise.


Goupil
31-05-2011 08:15:16

Eh bien, la science des hauts plateaux a fait un grand pas en avant. J'ai deux questions: Qui de vous deux peut me situer avec précision (coordonnées GPS ou autre..) cette fameuse bifurcation (sente Serre Brion-doline 1689-jasse ruinée supérieure), est elle au fond de la doline rectangulaire à l'Est du pt 1692m ? Scal: comment penses tu relier le Gd Pot avec la cabane du berger 1726m ? Par le scialet du Pharaon et la source du Bénitier ou par les crêtes jusqu'au pas Morta ou encore via le Pot 2 ?..pas évident ! car rien ne semble logique dans le secteur du Purgatoire. Geba, Oui bravo pour la jasse 1600m, elle est en vis à vis de la clairière de Tiolache le Haut, mais elle est bien modeste.


geba
31-05-2011 06:51:46

Bonjour, Et bien Scal, tes nombreuses reconnaissances débroussaillent vraiment nos intuitions embrumées. Bravo et merci pour ton compte rendu très détaillé ! Une précision, dans le paragraphe du secteur Tiolache-Haut, tu cites la grande doline, je pense qu'il s'agit de celle qui est juste à l'Est des points 1684 et 1691. Si c'est le cas, nous conserverons ce nom puisqu'elle n'est pas cotée. Qu'en penses tu ? À plusieurs reprises tu parles du sentier de Serre Brion, je me proposais de le relever à la descente, comme je l'avais fait pour le Pas Morta. Son départ depuis Tiolache Haut ne m’apparaît pas clairement. Est-ce ton itinéraire suivi à la montée par Goupil, à la descente quand j'ai repris le vieux sentier depuis la Draye des Bergers ? En tous les cas, il passerait donc par la jasse ruinée ? L'as-tu déjà suivi dans son intégralité ? Hier, j'ai fait la traversée Rocheherbe - Sommet de Malaval par le versant Ouest. Monté par la Jasse du Play et le Pas de Berrièves, descente par l'arête Nord jusqu'à la brèche 2012, puis le vallon de Malaval. La descente du vallon a été moins pénible que je l'imaginais. Un vieux sentier trouvé vers 1900m semblait descendre la rive droite du vallon. Le fond du vallon a été rejoint au point 1695 pour le suivre jusqu'à Tiolache Haut. Ce point m’intriguait et m'interroge toujours : pourquoi ce point coté ? Aucun signe d'activité aux alentours, seulement un point bleu sur un ranc rocheux en rive gauche du talweg… Je n'ai pas poussé de reconnaissance à partir de ce point, marque des spéléos. Qu'en penses tu ? En descendant le Canyon des Erges, je suis allé voir la jasse ruinée signalée par Goupil [ 31T 0697175 4978994 ]. Elle est située à 1600m entre la sente et le GR91.


scal
30-05-2011 22:48:30

Bonsoir weekend très agréable, beau temps et ravissant parcours du sentier découvert par Geba et Philippe : cet antique vestige a dû supporter son pesant de peines et de charbon à en juger par l'habileté à se faufiler au milieu des lapiaz chaotiques et aux reliquats de soutènement mes prédécesseurs ont eu ( merci à eux ! ) le bon goût d'un balisage cairné aussi discret que subtil, espérons que cela restera en l'état... départ base canyon des Erges ici j'ai farfouillé pas mal de temps pour trouver une sente qui tienne, peine perdue ! dans le secteur il y a moult passages mais rien de très concret ( du moins je n'ai pas trouvé ), le point le plus remarquable semble être l'intersection des limites départementale ( double balises rouges ) et de la RBI ( balises vertes ou rouges sur fond blanc ? ) au dessus il faut se débrouiller sachant que de bas en haut la limite RBI peut servir de file conducteur ; je suis passé en hauteur sur les banquettes de la rive droite, très peu de traces de sentes ni cairns... au passage du Collavet je n'ai pas vu l'entrée car un peu trop haut, juste après les bribes d'un vieux sentier m'ont conduit entre les pointes 1691 et 1684 jusqu'à la grande doline. La prochaine fois je resterai au fond du canyon depuis le bas. secteur Tiolache-le-Haut une vieille sente relie cette grand doline à Tiolache (10 mn) je l'ai cairnée jusqu'à la bifurcation avec le sentier de Serre-Brion ( geba : À l'approche de la doline, une trace arrive du Sud par un vallonnet, de Tiolache-Haut ? ) depuis Tiolache si on reste à peu prés à niveau en remontant au Nord on parvient aussi à cette bifurcation ( vieille sente ) cela évite de descendre dans le canyon pour récupérer la petite sente de la pente herbeuse qui abouti au même endroit cette bifurcation marquée par un léger affleurement calcaire dans la bordure Est de la prairie ( départ peu visible sous un Pin ou Épicéa ) conduit au Pas de Serre-Brion mais reste surtout l’accès privilégié à la jasse ruinée supérieure ainsi qu'à la doline 1689. J'ai remis quelques cairns absents dans le vallon pour prendre l'embranchement à main gauche ; au dessus j'ai cairné l’accès à la doline 1689 par le collet à l'Est de la pointe 1729 ( un passage direct par le collet, l'autre à flanc à main droite ), sinon la sente principale ( cairns ) mène à la jasse supérieure geba-->je crois bien avoir localisé la jasse ruinée [ 31T 0698153 4979733 ]. Ce qui signifie qu'elle s'atteindrait par le goulet orienté Sud Est marqué d'un cairn c'était déjà une quasi certitude, bien réelle maintenant :wink: ; au niveau de la jasse ( N 44 56 37.45 E 5 30 40.02, GPS de l'APN ) un sentier se dessine clairement en bordure Est, en 2007 j'étais remonté au dessus par de vagues traces puis avais traversé plein Nord sur la côte 1850/1900 jusqu'à la Draye des Bergers, mais à part des traces d'alpage rien de concret en fait, un peu au Nord de la jasse un ranc de 10/15m de haut ferme la dépression, ( limite de la PIB ) juste en contrebas d'un scialet ( S63 découvert par l'APARV) un passage permet de franchir la barre, c'est peut-être là que ce situe la suite du sentier mais il s'agit de banquettes de lapiaz bien crevassées et il ne subsiste pas de traces probantes... secteur des deux pointes 1744 pour gagner la jasse ruinée depuis le Nord ( Piste Bleue ) il semble logique qu'un sentier passe à ce niveau car en effet il existe déjà en rive droite de la Draye des Bergers pour gagner la cabane 1726... après quelques atermoiements j'ai mis la ... enfin le pied dessus , il débute à l'Est de la pointe Sud ( collet, ai posé qq cairns sur 300m ) remonte le canyon du point 1788 , on bute sur un cirque fermé, il y a des départs à main droite mais ils donnent sur les banquettes de lapiaz et je n'ai pu trouvé le bon cheminement ... ces deux jours ont été superbes et petit à petit se dessine une traversée de derrière les lapiaz entre Grand Pot et Tiolache... et par ailleurs le réseau laborieux des Charbonniers sort lentement de l'oubli...


geba
27-05-2011 08:12:29

Bonjour Goupil, Nous partageons les mêmes conclusions et Scal monte par là ce week-end pour confirmer. Je suis déjà impatient de lire ses remarques et découvertes. Je devrais monter début de semaine prochaine pour descendre du sommet de Malaval par la dépression 2017 sur Tiolache-Haut – vu de la ruine cela devrait passer. Les traits rouge et vert sont bien les marques de la RBI, j'ai pu échanger avec une personne du Pôle Biodiversité du PNRV (petit compte rendu dans le billet sur sentier-nature). Il y a aussi quelques pancartes "Réserve de Chasse et de faune sauvage"… Le gros point bleu est situé précisément au croisement de la limite de département avec le sentier du Canyon des Erges, c'est bien le départ vers le Scialet Collavet. J'ai trouvé l'approche du scialet plus difficile que les autres itinéraires de ce coin (en parlant d'orientation, bien sûr).


Goupil
27-05-2011 07:50:11

Bonjour Geba, Oui j'arrive à la même conclusion, cet itinéraire cairné ne peut mener qu'à cette ancienne jasse ruinée photographiée par Scal; et après vérification sur les photos aériennes, je tombe également sur le point dont tu donnes les coordonnées précises. Je le situe donc à 300m au SE de la doline 1689m. Eh bien voici l'occasion d'une nouvelle et passionnante balade. A propos de la doline 1689, j'ai bien vu un trait rouge sur fond blanc et surtout j'ai déjeuné à l'ombre d'un pin face à la jasse sur lequel on trouve un trait vert sur fond blanc caractéristique de l'ONF. Après consultation du Géoportail, je réalise qu'il s'agit probablement de la toute récente (2006) RBI (réserve biologique intégrale) du Vercors. Je précise également que j'ai vu le gros point bleu signalant l'amorce de l'itinéraire du scialet Collavet mais ce n'était pas l'objectif du jour.


geba
26-05-2011 20:33:19

Bravo Goupil ! Pas grand chose à ajouter, si ce n'est que ce matin, en analysant les photos aériennes du géoportail, je crois bien avoir localisé la jasse ruinée [ 31T 0698153 4979733 ]. Ce qui signifie qu'elle s'atteindrait par le goulet orienté Sud Est marqué d'un cairn que tu as aussi observé. Elle est à 250 mètres environ. Par ailleurs, la carte montre un cheminent possible et facile pour descendre rejoindre ma trace et l’itinéraire de Scal. Je suis furieux d'avoir manqué la jasse ruinée au début de l'itinéraire… Tu trouveras les coordonnées d'autres points caractéristiques du chemin de la doline sur sentier-nature.com.


Goupil
26-05-2011 19:44:14

geba
En conclusion, la traversée est possible.
En effet, traversée réalisée à l'envers ce jour. Beaucoup de mal depuis le canyon des Erges, à trouver l'itinéraire "Scal", il n'est pas évident et aucun cairn ne signale son départ. Il est en fait constitué d'une pente herbeuse régulière sur une vague trace, rapidement un cairn confirme l'itinéraire et surtout une jasse ruinée est présente à main droite, alors que l'on domine encore le GR91. Plus loin, ça devient paumatoire et j'ai rapidement perdu l'itinéraire suivi par Geba (je n'ai pas de GPS) et ai probablement contourné par le sud le pointement 1692; évidemment je n'ai pas trouvé la pierre dressée 1720m, mais après le contournement d'une grande doline par la gauche, dans laquelle j'ai bien cru repérer une plateforme charbonnière, j'ai pu progresser plus facilement vers le nord pour tomber sur la doline 1689 face à la jasse ruinée sise sur le flanc nord. A partir de là, muni des infos transmises par Geba, j'ai pu suivre assez facilement la sente voire le chemin qui conduit à la draye des Bergers. En bas de la pente où se situe les beaux lacets munis de murettes j'ai édifié deux cairns car le départ n'est pas évident du tout. Il faut monter en passant entre les deux cairns puis appuyer légèrement à gauche pour arriver sous les lacets. Il semble au vu des cairns qu'un itinéraire remonte un goulet au SE de la doline 1689, mais je n'ai pu l'explorer. En conclusion, la seule section galère reste celle au sud de cette doline 1689 jusqu'à la jonction de l'itinéraire "Scal". Merci à tous deux, sans qui je ne me serai jamais lancé dans cette belle aventure.


geba
25-05-2011 16:48:05

Bonjour, Un bref compte rendu de la sortie d'hier à travers les Erges. Depuis Darbounouse, après avoir remonté la Draye des Bergers jusqu'à la bifurcation du vieux chemin de la doline 1689, j'ai suivi les traces de la semaine dernière et trouvé les bons passages, là où avec Philippe Mahieu, nous avions perdu le sentier. Mes observations confirment l'existence d'un chemin malgré, quelques hésitations aux endroits clé du parcours. Ensuite en direction de Tiolache-Haut, par de belles pentes herbeuses, marchant au Sud Est dans un relief complexe sur un terrain plutôt facile, j'ai trouvé une pierre dressée à 1720m [31T 0697823 4979310 ]. M'orientant plus au Sud, puis plein Sud, je suis descendu dans le joli vallon où j'avais situé la jasse ruinée (celle de la photo de Scal) sans la trouver… :oops: La descente vers le Canyon des Erges, a été plutôt facile. Des cairns jalonnent le cheminement décrit par Scal. Remonté à Tiolache-Haut pour casser la croûte, je suis descendu tranquillement par le Canyon des Erges jusqu'au Pot du Play. En conclusion, la traversée est possible. J'avais l'espoir de retrouver un chemin reliant la doline 1689 à la combe de la jasse ruinée (située plus haut probablement ?), en vain. La trace relevée au GPS sera publiée rapidement sur sentier-nature.com.


geba
20-05-2011 11:22:54
geba
19-05-2011 15:07:43

Bonjour, Dommage d'avoir raté le puits du scialet. Je crois me souvenir que tu utilises un GPS, alors tu peux faire confiance à la trace publiée sur le site pour suivre ce sentier. Le passage du vieux chemin reste à retrouver dans le contournement de la doline non cotée au Sud Est du point 1704 et puis évidement la traversée de Tiolache-Haut jusqu'à la doline 1689. Ce que je me propose de tenter prochainement en montant depuis le Col de la Berche. Autrement, je suis entrain d'établir le fichier GPX et KML des relevés faits à travers les Erges et le Purgatoire (jasses ruinées, plateformes charbonnières, scialets, autres points caractéristiques). Ce fichier sera accessible via un billet du site prochainement. Merci à tous de vos précisions, point de départ de ces randonnées aventureuses.


Goupil
19-05-2011 09:47:59

anonynmous
geba
Aurais-tu une idée de la signification de l'inscription C861 ?
c'est l'entrée du Collavet, inventorié C861 :)
Oui et d'après mes documents, l'entrée du scialet est à 1m de l'inscription C861 mais pas spectaculaire pour autant puisque son diamètre n'excède pas 1m également. L'important reste vos autres découvertes en particulier ce vieux sentier oublié. De quoi donner envie d'aller y faire un tour.


geba
19-05-2011 05:35:49

Bonjour, Pas possible, on a rien vu :oops: Cela justifie le smiley peint… La satisfaction d'être arrivé au bord d'une longue et large crevasse… Les coordonnées que j'avais étaient donc imprécises. Alors dans WGS84 : • UTM 31T 0696998 4979576 • Lat/Long N 44.94231° E 5.49698°


anonynmous
18-05-2011 23:57:29

geba
Aurais-tu une idée de la signification de l'inscription C861 ?
c'est l'entrée du Collavet, inventorié C861 :)


Philippe Mahieu
18-05-2011 22:19:03

Drôle de journée effectivement. Nous avons passé la journée à trouver des traces et à les perdre...C'est quand même un coin particulier: on a l'impression d'être dans un désert et on retrouve régulièrement des signes de fréquentation passées ou récentes. Le coup du "smiley", ça m'a vraiment étonné: j'étais un peu perdu dans un grand lapiaz bien désert et je cherchais mon chemin. Pas un cairn, rien. Je regarde entre mes pieds...et je vois un petit "smiley" peint récemment en bleu!!!! Plus loin cette inscription à la peinture rouge. On a cherché un trou...en vain. Je ne sais pas si le sciallet était par là mais nous on a rien vu! Les dolines explorées sont magnifiques (des oasis dans le désert minéral), quelle surprise d'y trouver des traces d'activité! Le "coup" du sentier en lacets est aussi incroyable: je me demandais comment on allait rejoindre la draye des bergers, et d'un seul coup on retrouve ces restes très bien conservés d'un sentier qui devait être important. Je pense que le coin n'a pas encore livré tous ses secrets.


geba
18-05-2011 20:31:19

Bonsoir, Oui, c'est exact. Je vais publier dans l'heure qui suit le billet avec la trace sur fond de 1/25000e et tu pourras analyser précisément le relevé GPS. Le parcours pour monter aux alentours du Collavet n'est vraiment pas évident et au-dessus, c'est encore pire. Par contre la traversée jusqu'à la Draye des Bergers est plus facile, bien que nous avons perdu le chemin à plusieurs reprises. La traversée reste à confirmer lors d'une prochaine traversée depuis Tiolache-Haut, cette fois et en passant peut-être par la ruine que tu avais signalé. Dans le billet, il y a une photo de la ruine de la doline 1689 et elle est accessible aussi par la galerie d'images du Vercors. Ce n'est pas celle de ta photo. Aurais-tu une idée de la signification de l'inscription C861 ? À suivre et à bientôt.


scal
18-05-2011 19:11:18

c'est très intéressant de relancer les explorations sur ce secteur :) si j'ai bien compris vous êtes montés au Collavet puis avez réalisé la traversée au dessus en recherchant les anciennes voies charbo-pastorales la jasse que tu évoques ressemble-t'elle à celle de la dernière photo de ce message ? malgré un lien qui semblait évident entre toutes ces petites ruines formant un chapelet nord/sud, je n'avais pas réussi à trouver les reliques d'un vieux sentier pour les relier


geba
18-05-2011 07:37:30

Bonjour, Hier avec Philippe Mahieu, nous sommes montés à travers les Erges depuis le GR91 en suivant les indications de Scal. Un point bleu marque le départ. Ensuite, jusqu'à l'altitude du scialet, le parcours a été très aventureux. Les spéléos ont laissé des marques surprenantes : 3 points bleu et 1 cairn, que nous avons pu observer à deux reprises. Un joli smiley peint en bleu à proximité d'une marque à la peinture rouge C861… L'objectif était d'atteindre la doline 1689 pour traverser et rejoindre la Draye des Bergers. Cela n'a pas été évident, difficile à décrire, mais nous avons réussi. Le plus dur a été de rejoindre une bonne sente qui arrive d'une combe à l'Est du point 1729. Une ruine de jasse occupe le haut de la doline avec une plateforme charbonnière au fond. Ensuite, il s'agit d'un vrai sentier qui souvent, disparaît, mais le cheminement est logique jusqu'à la Draye des Bergers. Nous avons trouvé un passage remarquable où le sentier descend en lacets serrés toujours bien marqués, un raide couloir. Superbe ! Je publierai rapidement la trace relevée, corrigée des hésitations, sur sentier-nature.com et les cordonnées des curiosités, plateformes charbonnières, ruines, lacets, etc. Il semble donc possible qu'un chemin venant de Tiolache Haut traversait les Erges pour atteindre la Draye des Bergers. J'ai déjà l'envie d'y aller voir… J'allais oublié, nous avons remarqué, peu avant la doline, une sente qui pourrait monter en direction du Ranc Traversier ou au Pas de Serre Brion. Je partage ton hypothèse pour la Fontaine Gravianelle. À suivre…


scal
17-05-2011 20:09:15

on peut rejoindre le Pot 2 mais en "hors piste" il n'y a pas de sente ou en tout cas je ne l'ai pas trouvée au début en sortant par le haut de la prairie j'avais suivi de vagues traces vite perdues et plus haut une ou deux balises rouges très vieilles et puis plus rien... ce coin reste à fouiller, j'ai très bien pu passer à coté d'un ancien cheminement sans le voir Gravianelle est assez mystérieuse en effet, la configuration des lieux laisse plutôt penser à une activité liée au bois ( fabrication de poix et charbonnage ? ) qu'à l'élevage des brebis ?


geba
16-05-2011 22:16:37

Bonsoir, C'est bien cette ruine. Et tu confirmerais que cela monte par là vers le Pot 2, ce que j'imagine facilement. La Fne Gravianelle reste une énigme. Aménagement, accès, importance autre que topographique, etc.


scal
16-05-2011 22:08:14

Bonsoir geba-->vers où ? Pot 2 ou Fne Graviannelle j'avais fouillé dans ce coin, il doit s'agir de cette jasse ? ( le petit arbre est un érable champêtre ) en fouinant depuis le carrefour Arbounouse/ Rey Blanc j'étais tombé sur la clairière puis la jasse , ensuite j'avais rejoint le Pot 2 en remontant quelques temps une vague trace depuis le haut de la prairie mais perdue assez rapidement, il y avait aussi très ponctuellement de vieilles balises rouges que je n'ai pas réussi à suivre... :?:


geba
15-05-2011 17:40:21

La ruine est en bas de la belle clairière au-dessus d'un lapiaz. Sur la piste bleue, les coordonnées du talweg d'accès à la prairie [ 31T 0697832 4982073 ]. Et en haut de la prairie tu as un petit cairn [ 31T 0697942 4982165 ] vers où ? Pot 2 ou Fne Graviannelle, à explorer une prochaine fois. Les photos aériennes sont souvent riches en informations. Mais les relevés GPS sont aussi importants pour analyser ce que l'on a pu observer au retour.


Goupil
15-05-2011 16:46:27

Je me suis sans doute mal exprimé, je voulais parler, à propos d'IGN non pas de la jasse ruinée mais bien de la clairière; et tenant compte de tes coordonnées UTM, je tombe bien dans la clairière en question. D'ailleurs en zoomant dessus son image apparait, vaste et splendide en forme de carré à deux pas de la saignée limite communale de St Andéol. Et dire que l'on passe à côté sans même la voir ! Comme quoi, un survol en photo aérienne s'impose avant d'aller explorer tout ce secteur. Merci encore.


geba
15-05-2011 13:41:29

Merci Goupil. Je n'ai pas été surpris par les marques de la piste rouge déjà parcourue, je savais où la retrouver. La descente du Pas Morta, se divise en deux (comme j'en parle dans ma description) : une branche filerait vers le point 1683 effectivement, l'autre vers la bifurcation avec la piste bleue (image bleue d'une cabane). La jasse ruinée de la clairière n'est pas mentionnée sur IGN. Pour la situer, sur ta 1/25000e, tu peux reporter les coordonnées UTM : 31T 0697878 4982157, Si ta carte présente le corroyage UTM (bleu). Sinon je pourrais les convertir dans le système de coordonnées qui te convient. Elle est à 100 mètres au Nord Est du carrefour (Elle est aussi à 1525 mètres presque plein Ouest de la brèche 1904 des Roches Rousses). Dans les prochains jours, je tente une traversée des Erges pour rejoindre la Draye des Bergers…


Goupil
15-05-2011 13:07:38

:D Que voici de bons souvenirs ! Merci geba pour ces précieux travaux cartographiques. Je vois que tu as retrouvé la sente mini-cairnée par laquelle j'étais parvenu au pot du Rey Blanc; félicitations ! car elle nécessite un regard particulièrement attentif pour ne pas la perdre. Ce qui m'avait surpris, c'était l'apparition inattendue et soudaine des balises rouges venant de la fontaine Gravianelle. En ce qui concerne le sentier du pas Morta , il est bien marqué et conduit directement à la ruine 1683m et au pictogramme bleu. Vers le point 1671, tu as retrouvé également le beau muret qui ferme la clairière au Sud. Une question concernant la jasse ruinée 1600m et sa clairière, serait celle que l'on voit sur IGN au nord du carrefour Darbounouse-Pré du Rey Blanc vers 1590m ? Le doute plane, car autant que je me souvienne,ce carrefour se situe lui même dans une clairière !


geba
12-05-2011 10:36:19

Bonjour, Le printemps est là, les balades par le Purgatoire peuvent reprendre… Il n'est pas dans mes habitudes de faire de la pub, mais je viens de publier sur sentier-nature.com la trace de la descente du Pas Morta. J'ai suivi le vieux sentier avec soin pour relever le tracé de façon précise. J'ai aussi consigné dans ce billet quelques observations, notamment sur la visite de la doline du point 1671 et aussi sur la ruine d'une jasse dans une belle clairière vers 1600m en amont du carrefour Darbounouse - Rey Blanc sur la piste bleue.


geba
16-11-2010 22:41:56

On avait parlé du point 1671 sous le Pas Morta, il me semble. Mais avec la neige…


scal
16-11-2010 19:40:33

tu avais bien compris et cet été je comptais retrouver les ruines de la cabane à Jésus mais ces recherches ont été veines, bien qu'il reste un ou deux points à vérifier, je ne vois pas où elles pourraient être si ce n'est désormais au pt 1683


geba
16-11-2010 08:16:06

À propose des 1/20000e, il ne faut rien exagérer. J’espérerais simplement y trouver des détails absents des cartes actuelles et puis, ces cartes évoquent tellement de souvenirs (lointains) de randonnées. J'ai demandé à l'IGN une proposition pour la région qui nous intéresse. Dans un message précédent, j'avais compris que tu distinguais la jasse ruinée et la Cabane à Jésus. À suivre donc…


scal
15-11-2010 20:51:58

Geba-->Alors, que pourrait signifier l'indication de stationnement interdit peinte en vert à gauche de l'entrée ? c'est assez curieux en effet : une personne qui voit du mauvais œil la présence des autres ou un sigle quelconque lié à une structure type ONF ? pour la cabane Jésus, malgré les très fortes présomptions qu'il s'agisse de la jasse ruinée du pt 1683, il subsiste un petit doute ; je refouillerai la zone notamment vers l'abri de Goupil et puis il y a un ou deux départs à main gauche sur le sentier des Charbonniers avant d'arriver à la combe Morta ; j'en ai remonté un sur 200 m, sans trop pousser. Ils sont peu marqués : peut-être uniquement d'anciens accès sur les zones d'abattages ou vers d'autres charbonnières ? à suivre...


Goupil
15-11-2010 20:30:05

Dois je comprendre qu'il est possible de récupérer les précieuses cartes au 1/20000° tant vantées par geba ? Voilà qui est très intéressant.


anonynmous
15-11-2010 14:00:49

À propose des cartes anciennes, IGN vient de me répondre :
Citation:Je vous propose pour un service plus affiné de préciser la commune la plus proche, les années qui vous conviennent, en France ou à l'étranger? Vous avez le choix : venir si notre recherche vous satisfait ou bien nous pouvons faire un envoi sous enveloppe renforcée. Dans ce cas le prix unitaire d'une photocopie noir et blanc est de 8,99€ + frais de port 4,01€. Autrement, je partage l'hypothèse du sentier de la Morta qui emprunterait cette combe.


Goupil
15-11-2010 11:25:45

scal
c'est ce que je pensais initialement, ayant garder en souvenir un environnent avec lapiaz plus défoncé et aussi la présence d'une verticale de 40m pas très loin ; mais après les fouilles de cet été , je ne vois pas où elle pourrait être si ce n'est à la ruine du pt 1683 !
Eh bien voilà qui met fin aux recherches, ce qui n'exclut nullement qu'il puisse y avoir d'autres vestiges dans le secteur.
scal
j'ai aussi fini pas trouvé des infos sur le talweg et la " grotte des Charbonniers " , il s'agit bien ( en tout cas dans les inventaires spéléos ) de la combe Morta et de la grotte de la combe Morta ( développement 220m, profondeur -34m )
OK pour la Combe Morta, ce qui en passant conforte l'idée que le sentier cadastral y passe. Logique également pour la grotte, dont le développement ne me surprend pas après la petite visite d'avant hier. Bien sympathique cette grotte dont je recommande la visite. Curieux tout de même qu'IGN l'ignore !


geba
15-11-2010 07:03:54

D'accord Scal, merci. Je n'imaginais pas que la Grotte de la Combe Morta présente un développement aussi important. Alors, que pourrait signifier l'indication de stationnement interdit peinte en vert à gauche de l'entrée ? [@ modérateur] Deux fois, j'ai voulu ajouter une photo, mais l'opération a échoué avec un message d'erreur que je n'ai pas relevé. Seule la légende apparaît avec un lien brisé pour l'image…


scal
14-11-2010 22:40:45

Geba-->Il me semble que Scal la différencie de la jasse ruinée du point 1683 c'est ce que je pensais initialement, ayant garder en souvenir un environnent avec lapiaz plus défoncé et aussi la présence d'une verticale de 40m pas très loin ; mais après les fouilles de cet été , je ne vois pas où elle pourrait être si ce n'est à la ruine du pt 1683 ! j'ai aussi fini pas trouvé des infos sur le talweg et la " grotte des Charbonniers " , il s'agit bien ( en tout cas dans les inventaires spéléos ) de la combe Morta et de la grotte de la combe Morta ( développement 220m, profondeur -34m )


geba
14-11-2010 13:57:09

Mais pourquoi, serais tu découragé ? Tant qu'il y a de la curiosité, il y a de la vie. C'est la source de l'activité et, en cela elle parait indispensable pour poursuivre.


Goupil
14-11-2010 11:46:12

geba
Il me semble que Scal la différencie de la jasse ruinée du point 1683. Je souhaite encore approfondir le lieu-dit de la Fontaine Gravianelle en descendant dans sa large et profonde faille pour tenter de comprendre pourquoi son toponyme a une telle importance sur IGN.
Oui c'est bien pour ça, que je pense plus à l'ancienne cabane du berger. Effectivement j'avais oublié la piste rouge depuis le pré du Rey Blanc qu'en définitive je n'ai parcourue que sur le final et la fontaine Gravianelle.
geba
N'est-ce pas ce qui nous motive ?
Tout à fait ! et plus ça va, plus j'en ai besoin pour me motiver.


geba
14-11-2010 11:09:44

Il me semble que Scal la différencie de la jasse ruinée du point 1683. Pour la ferraille, le berger a peut être fait le ménage, s'il a démonté les clôtures à moutons de la cabane 1726. Je souhaite encore approfondir le lieu-dit de la Fontaine Gravianelle en descendant dans sa large et profonde faille pour tenter de comprendre pourquoi son toponyme a une telle importance sur IGN. Autrement, il reste la traversée vers/de Tiolache, le scialet Collavet et les balcons dont parlait Scal. Je reste convaincu que ces prochaines balades permettront de découvrir d'autres opportunités de reconnaissances. N'est-ce pas ce qui nous motive ?


Goupil
14-11-2010 10:53:34

geba
Et la Cabane à Jésus ?
Pour moi, elle se confond avec la ruine 1683m ou mieux tout simplement avec l'ancienne cabane du berger située à proximité immédiate de la nouvelle, comme semble le confirmer le pictogramme bleu qui donne la direction par une flèche...mais je peux me tromper. Curieusement il m'a semblé hier que toutes les tôles ont disparues. Ceci dit si tu trouves cette cabane à Jésus (ou du moins ce qu'il en reste), je ne manquerai pas d'y retourner. De toute façon, il y a encore la liaison avec le canyon des Erges à réaliser,ce qui donnera l'occasion de revenir dans le secteur. J'en profite pour remercier Thierry de ses précieux renseignements pour l'approche de la roche ceinturée qui ne va pas tarder à être prospectée....au printemps.


geba
14-11-2010 10:34:41

Et la Cabane à Jésus ? Merci de toutes tes reconnaissances et descriptions précises. Au printemps pour les Erges… Bon dimanche !


Goupil
14-11-2010 10:25:11

Saisissant sans doute la dernière occasion avant la neige, de trouver la grotte des charbonniers, je repars de l'extrémité de la piste de Roybon direction Darbounouse, puis la piste des charbonniers. Je repère au passage ce qui me semble être l'arrivée de la sente de liaison avec le GR91, puis arrive au cairn avec la balise bleue. Je file à gauche et découvre enfin à main droite l'impluvium tout à fait remarquable et bien plus grand que je ne le pensais;(depuis la sente on ne devine que ce qui semble être une doline mais qui s'avère un vrai bassin). Poursuivant la piste bleue, une sente bien marquée part au Nord et de suite à droite les deux cairns de celle des charbonniers.(tout droit c'est la piste bleue). Poussé par la curiosité, je suis celle du nord, facile à suivre, elle poursuit toujours dans la même direction pour recouper au bout de 20mn environ , le GR91 au pied d'un raidillon ! (J'y ai dressé deux cairns à titre de repère). Repartant à gauche sur le GR, je retrouve 2 mn après la sente de liaison citée plus haut qui aboutit bien là où je le pensais (j'installe un mini cairn). De retour au cairn à la balise bleue, je file au sud sur le sentier, on laisse à droite celui qui va vers la draye des bergers, pour retrouver à main gauche (cairns) la sente des charbonniers. Après une remontée, je rejoins la doline avec la mare boueuse (environ 1500m), pour poursuivre sur une sente qui m'amène dans un talweg où des traces de pas arrivent de la droite ! Je le remonte jusqu'à la limite supérieure de la forêt et réalise qu'une fois de plus, je suis la draye des bergers ! La preuve en est que j'arrive à la cabane du berger 1726m, un vrai paradis après le purgatoire ! De retour à la flaque boueuse, je rectifie mon erreur en empruntant le vallon Morta; peu après une plateforme charbonnière enneigée, je retrouve les lieux de prospection spéléo avec l'inscription COS OC 93;puis la fissure signalée par geba et enfin l'entrée de la grotte des charbonniers qu'on ne découvre qu'au dernier moment 50m après la fissure. Surprise ! elle est plus grande que prévue, un passage bas permet de déboucher dans une galerie descendante très facile à parcourir qui mène au fond de la grotte. Au passage je repère une sympathique pipistrelle et des papillons de nuit. Retour par l'itinéraire des charbonniers sans erreur cette fois ci! Ce petit circuit m'aura permis de découvrir deux sentes de liaison supplémentaires dans ce Purgatoire. La doline à la flaque boueuse constituant une véritable plaque tournante d'où s'échappent quatre itinéraires, rien que ça ! J'ai relu avec beaucoup d'intérêt, le compte rendu de geba intitulé reconnaissances aventureuses dans le Purgatoire sur son site sentier-nature.com, pour m'apercevoir que nous avons affronté quasiment les mêmes difficultés. Je crois cette fois ci en avoir fini avec le Purgatoire.


geba
12-11-2010 21:31:31

Merci, intéressant pour diminuer les approches.


Thierry
12-11-2010 21:14:12

geba
Bonsoir, La route Forestière des Charbonnières n'est-elle pas interdite à la circulation ?
Non, elle est ouverte hors période hivernale, on peut soit prendre la route à gauche à la coche (avant la barrière), soit monter par la route forestière de pré rateau (depuis saint agnan)


geba
12-11-2010 18:37:50

Bonsoir, La route Forestière des Charbonnières n'est-elle pas interdite à la circulation ?


Thierry
12-11-2010 16:03:25

Goupil
scal
oui, j'ai bien quelques idées qui me trottinent... il y a de quoi faire :)
Certainement ! De la discussion précédente avec geba me vient une idée: le tour de la Roche Ceinturée (belle ceinture côté Sud) en passant par l'ancienne jasse de la Chau, l'ancien sentier de la Combe de la Siva, suivi du chemin de la Combe Siva à Combe Muzille et enfin celui de Combe Muzille qui ramène à la plaine de la Chau. Au passage il y a deux fontaines mentionnées sur le cadastre à retrouver ainsi bien sûr que ces anciens chemins. As tu déjà fouiner dans ce secteur ? Quel serait le meilleur accès routier ?
Un point de départ possible devrait être le col des Charbonnières (point 1517 m), d'où part le sentier qui rejoint l'ancienne Jasse de la Chau en passant par le flanc sud de Roche Ceinturée (au dessus de la Combe de la Sive donc).


geba
10-11-2010 07:11:29

En reportant les coordonnées proposées par Goupil, le Collavet serait bien au Nord du point 1636, mais je mesure une distance de 328 mètres. Son altitude serait 1620 mètres. Coordonnée UTM [31T 0697072 4979667] (mesure faites sur Cartoexplorer). Ma question vient de la combe qui ne passe pas par les points 1636 et 1632, mais 180 mètres au Nord, dans l'alignement du scialet. La trace suivie et relevée sur le terrain permettra de lever ces interrogations. Mais, compte tenu de l'hiver précoce, la patience va être mise à l'épreuve…


scal
09-11-2010 21:00:52

la description de Goupil semble basée sur le tome 2 de " Spéléo dans le Vercors " où n'apparaît pas la mention des pts 1636/1632 ; sur la 227 j'avais pointé le Collavet à 250m plein Nord du pt 1636 sinon voici un extrait du tome 2 à partir de la dépression que Goupil a signalée : " Il faut alors remonter la combe, parallèle au canyon des Erges (E-W), qui l'alimente [ la dépression]. On passe en contrebas d'un pierrier bien délité. Rester sur le coté gauche (nord) de la combe, où les traces d'une ancienne sente dans la pierraille et quelques cairns indiquent l'itinéraire. Le scialet s'ouvre à 1600m, sur une banquette d'une dizaine de mètres de large dominée par un double redan de 2 m de haut " le pierrier doit se situer dans la première partie de la combe


geba
09-11-2010 08:49:44

Bonjour, Merci Scal, mais une précision : sur la carte, je n'arrive pas à placer ta remarque à propos des buttes 1632 et 1636 sur la description de Goupil. Ces deux points sont environ 200 et 400 mètres au Sud de la combe presque parallèle au canyon des Erges. A t'on une idée de l'altitude du pierrier après lequel on trouve la sente cairnée qui mène au scialet ?


Goupil
08-11-2010 21:28:36

Merci scal pour ses motivations supplémentaires.


scal
08-11-2010 19:47:12

pour le secteur Erges/Purgatoire les sentiers avaient déjà disparu de la série violette, du moins l'édition de 79 ( carte 227 ) : pas de trace de la piste ni du sentier du pas Morta sinon un petit complément pour l'accès au Collavet : "... un peu avant d'atteindre les buttes 1636 et 1632 à droite, il faut suivre la ligne d'une faille bien visible sur le terrain. L'entrée peu visible se situe sur cette faille..." ( Inventaire spéléo, B. Lismonde, J-M Frachet, ed 1985 ) Goupil-->le tour de la Roche Ceinturée (belle ceinture côté Sud) en passant par l'ancienne jasse de la Chau, l'ancien sentier de la Combe de la Siva, suivi du chemin de la Combe Siva à Combe Muzille et enfin celui de Combe Muzille je ne connais pas le secteur non plus, tout au plus un ou deux passages au Sud entre la nouvelle jasse de la Chau et la fontaine du Pichet les seules infos que j'ai du secteur Musille, Pionchenu et Pré Rateau c'est un compte-rendu très succinct de prospection spéléo daté de 1982 : la zone étant classée comme très peu "productive" et de surcroît les quelques cavités trouvées étant souvent obstruées par les anciens occupants ( bergers, charbonniers ) ; il devrait donc rester des vestiges de cette occupation


geba
08-11-2010 11:25:12

Je partage complètement ton analyse et regrette de ne pas avoir gardé ces anciennes éditions (sauf quelques unes récupérées chez mes parents, mais où sont-elles rangées ?). Exemple: la célèbre Piste Bleue est un ancien sentier, comme en témoignent les aménagements trouvés sur son parcours (en particulier, après le passage du gouffre). A t'elle été mentionnée sur d'anciennes éditions ? Même question pour le sentier du Pas Morta encore mentionné de façon erronée sur le cadastre comme tu l'as constaté ?


Goupil
08-11-2010 11:05:51

geba
Ah la jeunesse ! Je les utilisais encore dans le début des années 1970.
Hélas non ! simplement dans les années 70 j'étais comme beaucoup un malheureux parisien qui ne rêvait que de montagnes, mais qui depuis s'est bien rattrapé.
geba
Je n'ai pas eu l'occasion de comparer sur les lieux de nos investigations, mais ailleurs elles mentionnaient des sentiers aujourd'hui disparus des 1/25000e actuelles.
Ceci illustre bien ce que je pense, on assiste à une détérioration progressive de la qualité des cartes de randonnées au fil des années. D'abord les 1/20000° remarquables si j'en crois tes propos, puis la série Violette (encore fort utile car mentionnant pas mal de sentiers oubliés)(idem pour les DR au 1/50000°), puis enfin TOP 25 où pratiquement tout a disparu (et ça s'aggrave d'édition en édition), il ne subsiste que les "boulevards" ce qui ne satisfait plus du tout les amateurs de sentiers oubliés. :evil: Mais comme il faut vendre à notre époque , on ne fait donc des cartes que pour la majorité des randonneurs dits classiques, et de ce fait on sacrifie les autres ! Conclusion: gardez bien vos anciennes cartes, ce sont de vrais trésors !


geba
08-11-2010 10:36:28

Désolé ! Je n'ai pas encore retrouvé ce carton…


geba
08-11-2010 10:21:07

Ah la jeunesse ! Ces cartes ont précédé les 1/25000e IGN. Celles dites d'État Major, sont plus anciennes et au 1/80000e. Je les utilisais encore dans le début des années 1970. Je n'ai pas eu l'occasion de comparer sur les lieux de nos investigations, mais ailleurs elles mentionnaient des sentiers aujourd'hui disparus des 1/25000e actuelles. Je n'ai malheureusement pas conservé celles dont je disposais. Je devrais pourtant en retrouver rangées dans un carton que je devrais retrouver pour en numériser un extrait.


Goupil
08-11-2010 09:43:56

geba
Que penses-tu de l'idée des anciennes 1/20000e ?
Je me garderai bien de donner un avis quelconque, étant donné que je les connais pas. De quoi s'agit il ? des cartes d'état major ?


geba
08-11-2010 09:02:06

Non, je n'ai pas visité cette région, je l'ai traversée à cheval il y a longtemps mais sans m'y attarder. Le meilleur départ semble être la Maison Forestière de la Coche, peut être celle de Pré Rateau. Cependant, j'ignore si cette dernière est accessible en voiture, il faudrait téléphoner au Parc. Ton idée ouvre un peu plus encore, le champ d'investigation…


geba
08-11-2010 08:40:40

Ta remarque sur le décalage du cadastre pour le Pas Morta me parait justifiée. C'est la première fois que je fais ce constat pour le cadastre, mais il n'est pas rare sur les 1/25000e. J'ai toujours imaginé le cartographe s'endormant sur ses calques à l'heure de la sieste… Je mentionne avec précision ces décalages sur sentier-nature quand je les rencontre. Cependant il faut être prudent en analysant les relevés GPS car dans certaines conditions de mauvaise réception, la trace peut être décalée notamment au pied d'escarpements ou de pentes raides (la vue des satellites est moins bonne et le récepteur peut capter des échos). Que penses-tu de l'idée des anciennes 1/20000e ?


Goupil
08-11-2010 08:34:57

scal
oui, j'ai bien quelques idées qui me trottinent... il y a de quoi faire :)
Certainement ! De la discussion précédente avec geba me vient une idée: le tour de la Roche Ceinturée (belle ceinture côté Sud) en passant par l'ancienne jasse de la Chau, l'ancien sentier de la Combe de la Siva, suivi du chemin de la Combe Siva à Combe Muzille et enfin celui de Combe Muzille qui ramène à la plaine de la Chau. Au passage il y a deux fontaines mentionnées sur le cadastre à retrouver ainsi bien sûr que ces anciens chemins. As tu déjà fouiner dans ce secteur ? Quel serait le meilleur accès routier ?


Goupil
08-11-2010 08:17:19

geba
Ta remarque à propos du tracé mentionné sur le cadastre est pertinente. Cependant, j'ignore comment faire pour valider les constats de cet ordre.
Une preuve éclatante du décalage est apportée par le fait que le chemin cadastral n'aboutit pas directement au Pas Morta mais environ 80m plus au Nord ! Ce qui par la même occasion donne la mesure du " pas du décalage" avec la remarque que celui ci n'est pas forcément constant; il semble, si mon hypothèse est juste, que celui ci s'amplifie en se dirigeant vers l'Ouest pour atteindre les 120m dans le talweg des charbonniers. Il y a donc décalage et mauvaise orientation du document cadastral. Qu'en penses tu ?


geba
07-11-2010 22:06:59

Et oui, comme vendredi en Chartreuse. L'hiver pourrait bien être arrivé en montagne…


scal
07-11-2010 20:50:27

oui, coté plateau : un pseudo balcon Ouest en quelque sorte :) Geba-->qu'en est-il des chutes de neige d'aujourd'hui ? et dire qu'hier il faisait un temps splendide sur Glandasse : en short et torse nu au casse croûte de midi !


geba
07-11-2010 20:29:59

C'était moi l'invité… :oops: Les sentes en balcons dont tu parles, seraient dans le versant Ouest ?


anonynmous
07-11-2010 20:25:34

Merci de ces nouvelles précisions pour lesquelles il va falloir faire preuve de patience. À ce propos qu'en est-il des chutes de neige d'aujourd'hui ? Abondantes ?


scal
07-11-2010 20:04:57

oui, j'ai bien quelques idées qui me trottinent... par exemple entre le pas de la Ville et les fontaines du Play il existe une sente " en balcon " vers la côte 1750 ; on peut envisager que l'équivalent puisse exister entre le pas de Berrièves et les anciennes pâtures au dessus de Tiolache le Haut ... ? et puis tout le secteur des charbonnières des Erges/Purgatoire à fouiller, les points d'eau ou glacières à retrouver... il y a de quoi faire :)


Goupil
07-11-2010 19:14:03

Extra ! ce dernier renseignement constitue le "chainon manquant" de la traversée envisagée. Elle est déjà virtuellement réalisée. :D Tu en as d'autres idées sous le coude ?


scal
07-11-2010 16:54:18

c'est au Nord, encore dans le canyon ; mes souvenirs n'étant pas très précis j'ai figuré par les flèches rouges l'arrivée probable de la sente, et en bleu son parcours approximatif ; les premiers clichés de cette galerie montrent quelques vues de l'itinéraire, notamment l'arrivée sur le GR91


Goupil
07-11-2010 15:55:29

scal
il y a un itinéraire qui depuis le pas de Serre-Brion aboutit à la fin du canyon des Erges , 300 ou 400m avant Tiolache le Haut ( départ de sente en rive droite bien visible depuis le GR91 ) avant de descendre dans le canyon il traverse d'anciennes pâtures reprises petit à petit par la forêt
Tout d'abord un grand merci à Scal, fin connaisseur des lieux, pour toutes ces précisions qui clarifient définitivement l'affaire des Charbonniers. Néanmoins, j'aimerai avoir une précision sur le raccordement de la sente qui va au pas de Serre Brion: 300 à 400m avant Tiolache le haut, mais où exactement par rapport à la cabane ruinée ? A l'Est ou au Nord ?


geba
07-11-2010 14:23:27

@Goupil, Nous avons posté en même temps… Oui, j'ai vu les inscriptions Pas Morta et d'anciennes marques bleues. Ta remarque à propos du tracé mentionné sur le cadastre est pertinente. Cependant, j'ignore comment faire pour valider les constats de cet ordre. J'ai souvent repensé aux anciennes 1/20000e que je n'ai plus. Mais certains d'entre nous les ont peut être encore au fond d'une armoire. Il serait intéressant de les numériser et de tenter de les calibrer car, je pense que de vieux sentiers disparu des cartes aujourd'hui y sont mentionnés.


geba
07-11-2010 14:15:14

Les photos de Scal confirment le passage que j'ai descendu. Ces lacets n'ont donc pas marqué mes souvenirs et j'ai dû pourtant les suivre… Mais la végétation encore abondante à l'époque, pourrait être une excuse si ce n'est une explication :oops: Les images confirment les pots que j'ai aussi observé en amont de la plateforme charbonnière. Merci de tes précisions pour une traversée des Erges. Il reste à patienter et un hiver, cela peut être long…


Goupil
07-11-2010 14:10:36

geba
À propos du contournement de la butte, je pense que tu voulais écrire 1731.
Oui c'est exact, je rectifie en conséquence. Je pensais bien à la butte 1731m au pied de laquelle il y a le pictogramme. A proximité immédiate , as tu vu les deux inscriptions "Mortas" ? j'oubliais pour se diriger vers le habert ruiné 1683m, j'ai vu qu'il y a en réalité plusieurs vieilles balises bleues peu visibles, une seule étant récente. Je me demandais également, si les restes du vieux sentier trouvé dans les pierriers du haut du talweg des charbonniers ne correspondrait pas au dénommé "sentier de Pas Morta" apparaissant sur le cadastre du géoportail (bien évidemment mal calé sur la carte) car il s'arrête précisément à l'aplomb du replat précédant la vaste plateforme charbonnière, et effectivement sur le terrain il disparaît juste à l'amont du replat.


scal
07-11-2010 13:52:09

Bonjour à tous Goupil-->Eh bien si, je confirme, il y a un vrai sentier qui descend en laçets dans les premiers pierriers raides au début de la descente effectivement il y a une sente ; on la distingue plus ou moins au début du talweg ; dans ce secteur il n'est pas très large avec une légère pente jusqu'à une petite plate-forme : la première portion du talweg, étroite et peu inclinée vue vers l'aval depuis la petite plate-forme sur cette photo on devine qu'après une centaine de mètres il y a une rupture de pente, la pente s'accentue tandis que le talweg s'élargit encombré par un pierrier ; la rupture domine la grande plate-forme charbonnière si on reste au milieu, une trace descend le pierrier en faisant quelques lacets au début ; on peut aussi rester en rive gauche plus près du ranc et suivre une trace , j'ai laissé 1 ou 2 cairns par là à noter que ces traces sont plus ou moins visibles selon la saison, en juin la végétation ayant tendance à les masquer Goupil-->En ce qui concerne les deux pots effectivement mon attention a été attirée par la présence de plusieurs troncs d'arbre en travers du trou il s'agit de chantiers spéléos de désobstruction, qui n'avancent pas très vite vu que dans les années 80 ils étaient déjà en place :) Geba-->Avant de suivre le pied du mur (?) par le talweg qui s'encaisse, une sente à peine marquée part vers le Nord juste en arrivant sur le mur, un arbre mort obstrue le passage et on aurait tendance à prendre à gauche cette sente pour contourner l'obstacle ? s'il s'agit bien de cet endroit je l'ai poursuivie sur 300m environ : rapidement elle prend la direction NO/O et se perd dans un enchevêtrement de diaclaz/pots ; l'endroit est dangereux car la mousse recouvre le sol et forme des ponts mousseux qui masquent les cavités à noter qu'un peu avant en aval, une sente démarre en rive gauche (SE) , soit elle se perd soit elle rejoint la Draye des Bergers ( 100m après son départ on croise un marquage de cavité de l'APAV) Geba-->Pour la traversée vers Tiolache, nous avons les mêmes hypothèse pour l'itinéraire à suivre il y a un itinéraire qui depuis le pas de Serre-Brion aboutit à la fin du canyon des Erges , 300 ou 400m avant Tiolache le Haut ( départ de sente en rive droite bien visible depuis le GR91 ) avant de descendre dans le canyon il traverse d'anciennes pâtures reprises petit à petit par la forêt ; vers le pt 1692 on peut traverser au N/NE en gardant la limite pins/base éboulis, suivant un système de dépressions herbeuses avec des ruines de jasses : jasse ruinée sous les rochers du ranc Traversier vers les pt 1788/1816 (?) on butte sur les contreforts de La Peyrouse avec les hauts de la la Draye des Bergers de l'autre coté ; ce verrou n'est pas une voie de passage bien pratique, je n'y ai d'ailleurs pas repéré de traces de vielles drayes et le passage le plus logique semble effectivement se situer vers la grande dépression sous le pt1704


geba
07-11-2010 11:08:30

À propos du contournement de la butte, je pense que tu voulais écrire 1731. Si c'est le cas, on parle bien du même talweg. Merci pour les coordonnées du scialet et les précisions pour l'atteindre. C'est du Lambert III. Pour la traversée vers Tiolache, nous avons les mêmes hypothèse pour l'itinéraire à suivre. Plus qu'à… voir sur le terrain.


Goupil
07-11-2010 10:46:18

Etrange en effet; je précise que j'ai suivi au plus près le pied de la butte 1731m dans son contournement et que le départ du canyon doit se situer à l'aplomb du muret de pierres situé au sud de la dépression 1671m. (muret dont j'ai parlé en effectuant la traversée depuis le scialet du Pot2 en direction du chalet 1726m). Les coordonnées du scialet Collavet d'après les documents spéléo sont X=849,45 Y=3 298,47 Z=1600m je crois que c'est du lambert II. Il est recommandé de partir du parking du Bacha de l'Ours, au Pot du Play, de suivre ensuite le GR91 direction le canyon des Erges que l'on quitte vers 1440m sur la gauche, pour rejoindre une dépression 100m plus loin. On suit alors une combe parallèle au canyon des Erges, peu après un pierrier bien marqué sur la gauche, il faut alors découvrir une sente avec cairns. L'entrée pas facile à trouver porte l'inscription C861. Temps d'accès 1h30 si tout va bien ! Il est dit également que l'approche est très belle. En ce qui concerne Tiolache, la sente repérée devrait mener à la remarquable dépression située au SE du pt 1704m, l'étape suivante serait la dépression 1689m, de là plein Sud on devrait gagner le haut de la prairie de Tiolache en passant à l'Est du pt 1737m. C'est bien beau sur la carte, reste à voir sur le terrain !


geba
06-11-2010 20:40:54

Curieux cette affaire. Je ne me souviens même pas du pierrier dans lequel seraient tracés les lacets que tu as emprunté. Faut que j'y retourne ! J'ai aussi imaginé la suggestion de Scal (il existe d'ailleurs une sente, qui part au Sud Est depuis la Draye des Bergers vers 1600 m– pas encore visitée). Aurais tu les coordonnées du scialet Collavet ? La prochaine saison s'annonce chargée…


Goupil
06-11-2010 19:54:59

Oui bien sûr, je suis passé au nord du pt 1731. Le canyon en question se situe (quand on vient du pt 1683 via la balise bleue au pictogramme caractéristique), en bas d'une forte descente sur la gauche;(légère remontée avec 2 cairns successifs, le second étant très visible). Je précise que le premier cairn est visible depuis la piste bleue. Quant aux inscriptions spéléo, pour les voir c'est vrai qu'il faut quitter la sente de 2 à 3 m sur la gauche , se retourner et là on les voit. Il est impossible de les voir depuis la sente ! L'inscription que j'ai citée est sur le bord du pot où l'on trouve les différents troncs d'arbre. Oui il reste les Erges et le scialet Collavet par exemple; la zone semble plus aérée dans l'ensemble. scal suggère également une jonction avec Tiolache du haut avec retour canyon des Erges. Quel programme !


geba
06-11-2010 17:38:54

Le mystère me hante.
Citation:certain d'être descendu par le talweg des charbonniers au Nord de la balise bleue caractéristique. Es-tu passé au Nord ou au Sud du point 1731 ? J'ai donc bien vu les deux pots. J'avais pensé à d'anciennes glacières, à cause de la proximité de la charbonnière. Cependant, je n'ai pas remarqué les inscriptions. Les reconnaissances reprendront… Il y a aussi les Erges au Sud de la Draye des Bergers.


Goupil
06-11-2010 17:15:57

Oui geba, je suis sûr et certain d'être descendu par le talweg des charbonniers au Nord de la balise bleue caractéristique. La présence de cette sente indique une fréquentation plus suivie que prévue. J'ai effectivement remarqué le gouffre étroit mais profond de 30m environ sur le final de la piste bleue; c'est d'ailleurs la partie la plus intéressante. Heureusement on le laisse à main gauche. En ce qui concerne les deux pots effectivement mon attention a été attirée par la présence de plusieurs troncs d'arbre en travers du trou sans doute pour servir de points d'amarrage ou pour la sécurité; à proximité on trouve un entassement de cailloux provenant certainement du travail de désobstruction. C'est vrai que c'est très étonnant de constater que plusieurs personnes suivant le même itinéraire ne remarquent pas les mêmes choses. Le soleil assez bas sur l'horizon m'a assez gêné dans l'ensemble et peut être que le peu de neige dans le haut m'a aidé à repérer la sente en gommant les détails du terrain pour ne retenir que l'essentiel. Et puis après tout, n'est il pas vrai que certaines personnes trop pressées ne remarquent rien du tout et se souviennent à peine de l'itinéraire suivi. Il est inutile de souligner que le Purgatoire n'est pas fait pour eux !


geba
06-11-2010 14:10:51

Ce coin de Vercors sauvage ne fait que réserver des surprises… Pour la sente en lacets, sommes nous descendus par le même endroit ? Pour confirmer, tu pourrais regarder la trace suivie lors de ma descente du talweg sur sentier-nature.com. Mais aussi, parlons nous de la descente du talweg des charbonniers ou de celle vers la jasse ruinée du point 1683 ? Cela me parait surprenant que tu n'ais pas vu l'impluvium. Mais de mon coté, je n'ai pas remarqué les deux pots, pas vu d'inscription (Peut-être les trous encombrés de bois en amont d'une ancienne plateforme charbonnière dans une doline ?). Il est curieux de constater qu'il n'en serait pas autrement si nous parlions de lieux différents… Autrement, sur la piste bleue, as-tu vu ce gouffre très impressionnant vers 1700 m ? Cet endroit est vraiment exceptionnel.


Goupil
06-11-2010 12:56:43

Bonjour Geba,

geba
Avec l'impluvium comme repère, après 120 mètres, tu tombais sur la sente, mieux marquée cette fois. !
Certainement mais je n'ai pas trouvé l'impluvium. Par contre peu après le gd cairn, j'ai repéré une sente qui file NNE, itinéraire spéléo ?
Citation:une sente se dessine avec même des lacets cairnés !
geba
Là je ne comprends pas de quoi tu parles, cela n'évoque rien pour moi dans la descente du talweg des charbonniers.
Eh bien si, je confirme, il y a un vrai sentier qui descend en laçets dans les premiers pierriers raides au début de la descente; je n'en croyais pas mes yeux au point de me demander si j'étais dans le bon talweg ! Peut être que Scal pourra confirmer s'il s'en souvient ?
Citation:… les difficultés sont terminées. Que nenni ! c'est à partir d'ici que la galère commence Effectivement, de la plateforme, la trace à suivre est en partie cachée par la végétation. Elle monte un peu à gauche vers le pied de la barre pour arriver sous la grotte. Ensuite, il suffit de suivre le pied de la falaise encombré de blocs pour retrouver la bonne sente.
Citation:et finis par rejoindre une dépression avec flaque boueuse. À cet endroit, le chemin s'oriente brutalement NNE (le coude de la 1/25000e), laissant le point 1512 une petite centaine de mètres à main gauche. La dépression est bien mentionnée sur la carte. Dans la Draye des Bergers, j'avais repéré le départ de la sente que tu as suivi. En ce qui me concerne, je ne retournerai par là-haut, qu'après la neige. Merci de ton compte rendu.[/quote] Oui oui le raccord piste des Charbonniers/draye des bergers passe sans problème et c'est tout droit. Je m'attendais bien au coude mais je ne l'ai pas du tout vu; à propos un peu au dessus on passe à proximité de deux pots où des activités spéléo sont très nettes (marques de peinture, dont l'une porte l'inscription casiroc 93 ou quelque chose comme cà, l'as tu vu ?). Idem en ce qui concerne la neige, il est fort probable que c'était la dernière occasion à ne pas manquer !
Citation:


geba
06-11-2010 07:28:25

Bonjour,
Citation:Malheureusement elle est mal marquée et me décourage rapidement Avec l'impluvium comme repère, après 120 mètres, tu tombais sur la sente, mieux marquée cette fois.
Citation:une sente se dessine avec même des lacets cairnés ! Là je ne comprends pas de quoi tu parles, cela n'évoque rien pour moi dans la descente du talweg des charbonniers.
Citation:… les difficultés sont terminées. Que nenni ! c'est à partir d'ici que la galère commence Effectivement, de la plateforme, la trace à suivre est en partie cachée par la végétation. Elle monte un peu à gauche vers le pied de la barre pour arriver sous la grotte. Ensuite, il suffit de suivre le pied de la falaise encombré de blocs pour retrouver la bonne sente.
Citation:et finis par rejoindre une dépression avec flaque boueuse. À cet endroit, le chemin s'oriente brutalement NNE (le coude de la 1/25000e), laissant le point 1512 une petite centaine de mètres à main gauche. La dépression est bien mentionnée sur la carte. Dans la Draye des Bergers, j'avais repéré le départ de la sente que tu as suivi. En ce qui me concerne, je ne retournerai par là-haut, qu'après la neige. Merci de ton compte rendu.


Goupil
05-11-2010 22:13:19

Parti cette fois ci du parking (1345m) de l'extrémité de la route forestière de Roybon; je rejoins en 30mn la prairie de Darbounouse et m'engage suite aux conseils de Scal et Geba, sur la très agréable piste des charbonniers. arrivé au grand cairn, je décide de prendre à gauche en espérant rattraper la sente qui part un peu plus loin vers le SE et qui amène également vers le talweg des charbonniers. Malheureusement elle est mal marquée et me décourage rapidement, résultat je suis la piste bleue, très facile à suivre car bien balisée, mais, il faut bien le dire, guère passionnante sauf sur le final; une fois sorti de la forêt, je trouve enfin la balise bleue caractéristique avec la cabane, signalée par geba. Je rejoins le habert ruiné du pt 1683 pour réaliser que l'enclos que j'avais vu la dernière fois est vraiment très proche à peine 50m et non pas 100m ! De retour vers l'entrée du talweg des charbonniers facilement repérable par des cairns, j'entreprends la descente partiellement enneigée. Surprise ! l'itinéraire est assez facile à suivre, il a subi récemment un beau toilettage et la végétation ne gêne pas la progression, encore mieux les restes d'un ancien sentier se dessine avec même des lacets cairnés, surtout visible dans la partie raide d'un pierrier ! Assez rapidement je rejoins une belle plateforme charbonnière au bout d'un large replat où l'itinéraire est plus cahotique . Une sorte de mur la borde au Nord. Il doit s'agir de celle signalée par Geba et je me dis que les difficultés sont terminées. Que nenni ! c'est à partir d'ici que la galère commence, plus de cairns, des traces mal marquées partant dans tous les sens, un peu perdu je décide (ne serait ce que pour ne pas rater la grotte des charbonniers) de revenir vers la paroi rocheuse au sud; bonne idée ! car une sente réapparaît avec quelques cairns, mais plus bas je diverge encore et finis par rejoindre une dépression avec flaque boueuse. Poursuivant sur de vagues traces, je tombe sur un excellent chemin qu'évidemment je suis à la descente pour enfin déboucher dans la prairie de Darbounouse, et m'apercevoir qu'il s'agit de la Draye des Bergers ! Conclusion, j'ai du rater une bifurcation et bien entendu , je n'ai jamais trouvé la grotte. Pour me rattraper je suis rentré par le col de la Sarna avec visite de la grotte de l'Ours dont les 80m premiers mètres sont super faciles accessibles à tous si on a une lampe électrique bien sûr. En résumé il me faudra y retourner pour trouver la grotte des charbonniers et l'itinéraire jusqu'à la dernière plateforme. Ceci dit, cet itinéraire des charbonniers me paraît bien plus intéressant et recommandable que la piste bleue ou même que la Draye des bergers à condition de le prendre dans le sens de la montée. Il ne présente aucune difficulté technique, hormis la navigation. Merci à Geba et Scal pour m'avoir signalé cet accès qui pour moi reste le plus beau, pour accéder au pas Morta (ou Mortas selon les anciennes indications à la peinture trouvées sur place) via le Purgatoire.


geba
06-10-2010 21:40:11

Bonsoir, Alors que Madame cherchait des champignons aux alentours du Pas des Bouches, j'ai pu traverser le Puy de Bois en Vercors. Montée par le Sud en suivant une vieille piste qui remplace le sentier d'IGN. Elle contourne le point 1493 par l'Ouest pour se terminer au collet sous le sommet. Ensuite, les restes d'une sente (imaginaire ?) se faufilent entre quelques ressauts rocheux pour atteindre le sommet sans difficulté (cairn et borne récente). Des arbustes gâchent quand même un peu le point de vue étendu sur les crêtes des Rochers de la Balme au Grand Veymont et le versant Ouest (Purgatoire et Erges). Pour continuer à en profiter, je descends la pente herbeuse vers le NE, pour contourner par l'Est le premier point 1493. C'est la partie la plus aventureuse qui amène à retrouver une piste qui va chercher une combe (bien vu Goupil !) pour descendre à l'Ouest et enfin rejoindre la piste des 1/25000e du (Géoportail). Rapide, elle descend rattraper la route pour la suivre et filer vers le refuge de Pré Valet. Une vieille piste part vers le Sud retrouver le point de départ. La trace GPS et quelques images sont publiées sur sentier-nature.com. Il reste à concevoir une boucle plus longue depuis La Rivière, par exemple.


geba
01-10-2010 17:39:33

Étrange en effet ! La coïncidence n'est certainement conjointe qu'à la curiosité qui guide nos balades et reconnaissances diverses. La 1/25000e plus récentes du Géoportail mentionne au Nord le sentier dont tu parles qui permettrait une traversée en partant de la Gelinotte. Il rejoint la crête entre les points 1493 et 1499. Reste à savoir si les crêtes au Nord ou au Sud du Puy sont praticables (sans trop faire le sanglier). Les photos aériennes et le cadastre n'apportent rien de plus. À suivre… Le cri rauque du brame est vraiment inquiétant, c'est vrai. En forêt, je n'ai pas su apprécier la distance.


Goupil
01-10-2010 16:38:01

Comme c'est étrange ! durant ma dernière sortie au Scialet du Pot 2, j'avais précisément remarqué l'aspect dégagé du Puy de Bois et je me suis fait la même réflexion, me disant que ça devait être un beau belvédère pour une dénivelée fort modeste. Je pensais emprunter la sente passant par le pot de la Gélinotte et qui semble se perdre sur la crête vers 1450m, de là à vue vers le nord avec le secret espoir de revenir par l'arête NW qui semble la plus commode afin de rejoindre la sente qui passe à l'ouest du sommet 1493m dans la première combe, elle ramène à la route qui conduit à la baraque de Pré Valet. Oui j'ai déjà entendu le brame du cerf, je sais qu'il y en a dans le Purgatoire et j'avoue que ça me terrorise, en général je stoppe net ma randonnée.


geba
01-10-2010 12:50:21

L'enclos m'a échappé. J'ai vu aussi ce gouffre sur la 1/25000e. Bien sûr, j'ai entendu les chiens ; depuis le matin d'ailleurs. Les chasseurs sont montés avec un pickup en direction de la Fleur du Roy. Plus intéressant, à plusieurs reprises dans la journée alors que je suivais la piste bleue et ensuite sur la piste des charbonniers et vers Carrette, j'ai entendu des cerfs bramer – impressionnant ! Je n'ai vu personne dans le secteur. J'ai croisé une dame qui marchait vers Darbounouse alors que j'arrivai sur le GR91 pour le retour par Carrette. Une remarque à propos de cet endroit : je suis surpris que la carte mentionne aussi peu de toponyme dans cette région si riche en activité humaine. Une question : es-tu déjà allé à l'Ouest de Darbounouse sur la crête du Puy de Bois en Vercors. Ce modeste sommet dégagé devrait offrir une vue intéressante sur les crêtes et le versant Ouest. La carte ne montre guère de sentiers ou passages… Nous finirons bien par trouver la Cabane à Jésus. Et nous y croiserons peut-être… Fais nous part de tes impressions après le parcours du talweg des charbonniers.


Goupil
01-10-2010 09:09:03

Je pense avoir vu la jasse ruinée située dans un trou mais je ne me suis pas approché, l'enclos où j'ai fait demi tour se situe à 100m NNE. Entre 12 et 12h30 je cherchais le gouffre signalé sur IGN sous le pas Morta; il s'agit d'un puits vertical très sombre, on trouve un spit et un maillon rapide sur le côté...assez impressionnant ! Juste au sud il y a un grand scialet, attention à ne pas confondre les deux ! Au moment où j'entamais la descente vers le point 1683 sur le coup des 13h, tu as du entendre comme moi des aboiements de chiens de chasse en provenance du purgatoire ? Je suis donc passé 30mn après toi vers la jasse ruinée. D'en haut j'ai aperçu un randonneur en rouge devant la cabane du berger mais il est parti vers la draye des bergers; peut être l'as tu aperçu ? En définitive l'endroit n'est pas si désert ! Quant à l'auvent, il se pourrait bien que ce soit l'abri que j'avais porté sur la carte. J'ai le souvenir d'une vieille cabane dans le secteur mais je l'identifierais volontiers à l'ancienne cabane du berger dont on voit les débris variés à proximité immédiate de la nouvelle. La cabane à Jésus reste un mystère et c'est normal ! :wink: Merci pour les infos au sujet des charbonniers.


geba
30-09-2010 18:57:21

Bonsoir, Je suis resté aux alentours du point 1683 entre 12 et 13 heures, et toi ? La Jasse ruinée est pratiquement au point 1683 (il y a une photo sur sentier-nature.com). Je parle aussi de l'abri que tu localisais dans un message récent. Parlons nous du même endroit ? J'ai vu la marque bleue dans le dernier lacet du sentier avec d'arriver au fond de la doline. Vu aussi le cairn qui marque la direction du Pas Etoupe dont parlait aussi Scal. Sur le site, tu pourras analyser le tracé du sentier des Charbonniers. Arrivé à la plateforme de charbonnage (1580m environ), tu traverses directement vers le pied de la falaise à ta droite, une vague trace monte dans les hautes herbes (Je n'avais pas trouvé la première fois). Nous aurions pu nous rencontrer, cela aurait été vraiment surprenant en ce lieu.


Goupil
30-09-2010 18:11:31

Eh bien, nous nous sommes ratés de peu geba, car j'étais également dans le secteur hier. Mais monté par le pas Morta pour changer, j'ai précisément suivi le sentier mentionné par Scal, il est bien cairné et en moins de 30mn, j'ai également rallié la dépression du point 1683 ! Le sentier bien marqué passe dans le bas devant une balise bleue refaite récemment mais c'est la seule que j'ai vue. Elle conduit à une sorte d'enclos sur la gauche (est ce la Jasse ruinée dont tu parles ?), mais je n'ai pas poursuivi faute de temps. A droite (donc au SE) au dessus un cairn invitait à poursuivre probablement en direction du Pas Etoupe. Le sentier du cadastre me paraît totalement fantaisiste et je peux affirmer pour avoir parcouru les lieux qu'il n'y a rien d'autre que celui cité par Scal qui va directement du Pas Morta à la dépression 1683m et passant certainement à proximité immédiate de la célèbre balise à la cabane peinte. La prochaine fois je suivrai le chemin puis le sentier des charbonniers, via la grotte Morta, le point 1671 et chercherai ce qu'il reste de la cabane à Jésus et la balise associée. On en a pas fini avec ce secteur !


geba
30-09-2010 12:33:02

Bonjour, Hier pour descendre le talweg Morta (le remontant il y a quelques temps, je n'avais guère dépassé la grotte), je suis retourné à travers le Purgatoire depuis Corrençon. J'en ai profité pour visiter la jasse ruinée du point 1683. Les traces du vieux sentier sont bien visibles. Avec les indications de Goupil, j'espérais trouver la Cabane à Jésus. Je suis monté jusqu'à 1750 m en suivant une jolie combe que j'ai exploré en vain. Un encorbellement en rive gauche pourrait servir d'abri, mais rien d'autre. La descente du talweg est assez désagréable (lapiaz moussus), quelques cairns jalonnent le passage (pas de reste de sentier). Je suis resté fidèle à son fond et au pied de la falaise dans le voisinage de la grotte. La question de la sente qui part vers le Nord reste posée. À propos du sentier du Pas Morta évoqué par Scal, le cadastre mentionne un sentier que croise la piste bleue 130 mètres au Nord Ouest du point 1671. Je n'ai pu observer aucune trace visible à cet endroit. Les photos aériennes ne révèlent pas de trace de ce sentier.


scal
25-09-2010 15:45:37

sur ma vénérable " 227 " ( 30f à l'époque... ) figurent bien quelques triangulations au crayon papier, malheureusement pas celle de la cabane... Goupil--> que l'on suit jusqu'à la petite cuvette herbeuse au sud du pt 1671m. Me dirigeant vers le sud, je tombe nez à nez avec un muret de pierres sèches que je franchis pour remonter la pente herbeuse à droite... je pense être passé aussi par ce petit muret ( presque au fond de la dépression ) puis j'ai fouillé la zone entre les points 1671 et 1683, j'ai ratissé mais peut-être pas assez vers l'Est où se situe le pictogramme... dans cet article de son site, Geba évoque le carrefour figuré ci-dessous par le cercle rouge ( et repéré aussi sur le terrain par la balise de la cabane ) à l'Est la flèche verte pointe le talweg cairné où une sente conduit au pas Morta, est-ce l'ancien chemin muletier ? dur à envisager vu l'état actuel... il passait peut-être plus au Nord sous le pt 1671 ( le muret = reliquat de soutènement du chemin ou plateforme charbonnière ? ) à la base de cette sente, un ancien balisage ASV en bleu pas très évident à suivre ; au sud il passe au pt bas 1683 qui est aussi l'emplacement de la jasse ruinée ( évoquée dans ce message ) ; il poursuit toujours au sud pour rejoindre finalement la sente du pas Etoupe à la cabane pastorale 1726 au Nord, je le perds de suite : il obliquait peut-être un poil à l'Ouest pour rejoindre le carrefour et donc la piste bleue ( pointillés bleu-clair ) ? une autre hypothèse ( alléchante ! ) serait qu'il file plein Nord, passant à ton pictogramme/cabane à Jésus et, pourquoi pas, montant et poursuivant par le Pot 2 puis par le Pot du Rey Blanc et enfin le Grand Pot : ce n'est pas impossible car cet axe contient encore pas mal de vielles balises ASV repérées par chacun d'entre-nous lors de nos sorties, à poursuivre donc...


Goupil
25-09-2010 08:31:27

scal
nous avions débouché dans les dépressions à la base des éboulis des crêtes, puis visité la cabane à Jésus et enfin étions monté au pas Morta ; donc je situe les ruines de la cabane entre les pts 1671 et 1683...
:idea: Je viens de consulter (que ne l'ai je fait plus tôt !) ma vieille carte de la série violette ed2, et surprise ! j'avais noté l'emplacement d'un abri 150m à l'ESE du point 1683m, et plus précisément encore sous le pictogramme d'un conifère qui figure également sur la carte Top 25 actuelle. Mais l'avais je bien localisée ? En tout cas nos infos se recoupent.


geba
24-09-2010 18:27:29

Merci Goupil de tes nouvelles informations… Les balades au Purgatoire ne sont pas prêtes de s'arrêter…


scal
24-09-2010 18:19:58

Goupil
Scal devrait pouvoir confirmer ces indications puisqu'il s'y est rendu récemment.
effectivement, voir ce message ; les cairns doivent servir d'accès au Pharaon ( entre-autres ) mais je n'y suis pas passé car à l'aplomb du Pot du Rey Blanc j'ai suivi tant bien que mal un ancien balisage ASV (bleu) ; il devait conduire au Pot 2 ou à la cabane à Jésus mais il reste encore certaines portions à redécouvrir


GLaG
24-09-2010 17:45:48

éric vb
Le balisage "sauvage" n'est pas qu'interdit sur les Hauts Plateaux. Il y a aujourd'hui une legislation stricte sur la mise en place des marques de peinture, en accord avec la FFRP, sur toute l'hexagone.
Les balises "rouge-blanc" et "rouge-jaune" (GR) sont des marques déposées il me semble, c'est sans doute la même chose pour les marques jaunes "PDIPR"...D'un autre côté, je suppose qu'un propriétaire peut interdire le balisage sur son terrain, et pour la Réserve des Hauts-Plateaux il est certain que les balisages non-officiels (les officiels sont volontairmeent très rares : GR91 et sentier central et c'est tout) ne sont pas souhaités. Mais à part ça, je suis surpris qu'il existe une législation sur le sujet qui empêche de baliser en bleu ou en vert...Et en tout cas pas mal de commune ou d'OT utilisent encore aujourd'hui d'autres formes de balisages..


Goupil
24-09-2010 17:19:09

geba
Dans la descente du Pas vers 1750m, 2 cairns marquent un passage. Suit une ligne de cairns, fatigué j'ai abandonné l'idée de la suivre. Qui aurait l' idée d'où elle pourrait conduire ?
Bonjour geba, j'ai enfin la réponse, cette ligne de cairns mène au Scialet du Pharaon (alt 1695m) dont le fond se situe à -383m. Source document ASV je cite: Du Gd Pot suivre le chemin qui va en direction du Pas Ernadant juqsu'à 1700m et bifurquer plein Sud,en sortant de la combe sur environ 400m. Quelques cairns indiquent que vous êtes dans la bonne direction. L'entrée.....se situe à la base d'une belle dalle de lapiaz, au pied d'un petit ranc rocheux à la lisière de la forêt. C'est très certainement de là que provenaient les voix que tu as détectées lors de ton passage non loin du cirque aux mouflons. Scal devrait pouvoir confirmer ces indications puisqu'il s'y est rendu récemment.


éric vb
28-08-2010 12:38:49

pmahieu
En plus, je crois que le balisage "sauvage" est interdit dans la Réserve des Hauts-Plateaux. Il faut se méfier de la réaction du Parc...
Le balisage "sauvage" n'est pas qu'interdit sur les Hauts Plateaux. Il y a aujourd'hui une legislation stricte sur la mise en place des marques de peinture, en accord avec la FFRP, sur toute l'hexagone. Mais bon, cela n'empêche que l'on est parfois bien rassuré de voir ces balises "non conventionnées" surtout sur des terrains escarpés et dangereux comme le Néron. Pour ce qui est du Purgatoire, laissons la nature éliminer avec le temps les anciennes marques bleues ou rouges pour les remplacer ensuite par les cairns. La dénomination "piste bleue", certes, disparaitra mais c'est bien secondaire devant l'utilité d'éliminer ce type de taggage qui enlaidit le paysage. Donc, pour les personnes qui veulent participer à la préservation de ces sentes ancestrales, privilégiez les tas de cailloux que la nature nous offre en abondance, que le pot de peinture. :wink:


geba
28-08-2010 12:14:33


Citation:les plans lisses de miroirs de faille présentent les stries de frottement des masses rocheuses et ça ne semble pas le cas ici ( à vérifier ) Effectivement, il n'y a pas de traces apparentes de frottement.
Citation:c'est dommage car le balisage vieillot et très discret basé en partie sur les cairns parfois minuscules ( et emblématiques des Hauts Plateaux ) le cède à une sorte de taggage On est bien d'accord, surtout que le sentier du Rey Blanc bien marqué au sol est facile à suivre.
Citation:le balisage "sauvage" est interdit dans la Réserve des Hauts-Plateaux. Il faut se méfier de la réaction du Parc Il n'y a qu'à se souvenir des marques rouges effacées et même cachées sous des pierres…


Philippe Mahieu
28-08-2010 11:17:15

En plus, je crois que le balisage "sauvage" est interdit dans la Réserve des Hauts-Plateaux. Il faut se méfier de la réaction du Parc...


Mam
28-08-2010 11:06:17

Bien dommage en effet que la piste bleue soit rebalisée. Elle ne l'était pas le dimanche 4 juillet (avant ce fil) et donnait encore un "parfum d'aventures" au Purgatoire ! La rançon de Bivouak? Un site riche pour les échanges d'itinéraires un peu secrets mais devenant vite attractifs pour ceux qui aiment sortir des sentiers battus( cf le nombre d'échanges sur ce forum). Mais cela ne m'empêchera pas de consulter Bivouak très régulièrement, même si ma participation reste limitée(volontairement).


scal
28-08-2010 10:38:40

la semaine dernière le berger d'Arbounouse était encore à la cabane 1726, si l'un d'entre-nous le croise il pourrait éventuellement fournir des informations sur cet impluvium Grotte Morta ( combe Morta aussi ) c'est une appellation personnelle de l'époque :) c'est pas évident de retrouver la toponymie locale, le cadastre napoléonien de la Drôme ( en ligne ) s'arrête au puits d'Arbounouse et l'équivalent ne semble pas exister en Isère... restent aussi des études à fouiller, comme celles de Sylvain Billet et Vincent Tessier : " Les Activités humaines sur les hauts plateaux du Vercors aux XVIIème et XVIIIème siècle" miroir de faille : notation sommaire de ma part pour décrire les murs inclinés et lisses du talweg ; en général les plans lisses de miroirs de faille présentent les stries de frottement des masses rocheuses et ça ne semble pas le cas ici ( à vérifier ) geba-->Et je l'avais mentionné, la liaison Carrette - Pré du Rey Blanc a été jalonnée de peinture bleue depuis notre passage avec Philippe début juillet j'ai vu ça en effet... c'est dommage car le balisage vieillot et très discret basé en partie sur les cairns parfois minuscules ( et emblématiques des Hauts Plateaux ) le cède à une sorte de taggage j'espère que la piste Rouge ne subira pas le même sort...


geba
28-08-2010 07:19:14

Bonjour à tous, Et dire que ce dernier message de Scal excite encore un peu plus ma curiosité plutôt que de la satisfaire… D'accord pour l'impluvium. J'ai lu dans le livre de Philippe Hanus que les charbonniers et autres gens de la forêt faisaient preuve d'une grande imagination pour avoir de l'eau, on peut imaginer que ce trou pouvait être garni d'une bâche et qu'un seau pouvait permettre de puiser le précieux liquide. Dans mon billet sur sentier-nature.com, je parle de la Grotte des Charbonniers. L'appellation Grotte Morta est-elle personnelle ou d'usage ? Que signifie précisément miroir de faille ? un couloir entre deux murs rocheux ? Tes notes ne détaillent pas le terrain entre la grotte et la sortie entre les points 1671 et 1683. Là où j'ai renoncé. Depuis 83, presque 30 ans, la végétation a dû encore gagner du terrain. Avec ce que j'ai pu observer sur le terrain depuis l'emplacement de la charbonnière et la lecture de la 1/25000e, je pense que la sente qui part vers le Nord monte contourner le point 1596 pour poursuivre plus facilement vers le haut. Reste à vérifier… L'inscription PAS ETOUPE nous a échappé. Tous ces balisages sont surprenants et troublants quand on ignore le point de départ et surtout la destination. Et je l'avais mentionné, la liaison Carrette - Pré du Rey Blanc a été jalonnée de peinture bleue depuis notre passage avec Philippe début juillet, soit quand nous avons commencé à parler du Purgatoire sur ce fil et sur nos sites… Je pense poursuivre la découverte rapidement… Et penser qu'il y a aussi les Erges…


scal
27-08-2010 23:32:36

Bonsoir il s'agit bien de ce trou d'eau en effet, sur une de ces faces la bordure supérieure est appareillée en petites pierres taillées ; il me semble abrupt pour les moutons, peut-être destiné aux bêtes de somme ? geba-->(Je n'ai malheureusement pas retrouvé mes notes de l'époque) tu m'as inspiré avec cette réflexion :wink: je pensais ne pas avoir pris de notes, mais en fouillant dans mes carnets voilà ce que j'ai redécouvert pour octobre 83 :
Citation:... au premier carrefour délaisser la branche qui monte et poursuivre; délaisser au prochain carrefour la branche qui descend ; finalement on arrive au 3ième carrefour où il faut alors prendre le sentier qui monte et qui passe par la grotte Morta ( dans le ranc sur la droite après un beau miroir de faille )... puis :
Citation:...dés lors le sentier se perd ; il faut poursuivre dans la combe ( combe qui mène au pas Morta ) ; on arrive alors au niveau de la dépression qui précède les crêtes ( non loin du Pot II, au passage on peut aller visiter un scialet de ~50m ) ; en descendant vers la droite on parvient au fond de la dépression à la cabane à Jésus (ASV)... pas très précis... mais suffisamment pour tenter de retrouver les ruines de la cabane dans la combe le sentier s'interrompe effectivement et il faut insister pour sortir entre les pts 1971 et 1731 et tomber sur la piste Bleue; où va ta sente plein nord ? un mystère bien alléchant... c'est en 2007 que j'ai pris la photo de la jasse en ruine, un peu au sud de ce débouché mais je suis incapable de la situer précisément ( depuis peu j'ai un APN qui permet de localiser les clichés ) d'après mes notes la cabane à Jésus se situe donc dans un point bas soit à l'un ou à l'autre des points 1671 et 1683, ou encore dans un creux entre les deux... la piste Bleue qui arrive au pt 1671 se dirige effectivement jusqu'à un petit talus précédent la cabane pastorale de 1726 , à noter qu'il subsiste encore quelques balises situées après dans le talweg en direction du pas Etoupe ( ainsi qu'une inscription jaune : " PAS ETOUPE " ) une fois je venais du pas Etoupe et je crois me souvenir que peu avant ce petit talus, des balises bleues partaient plein nord vers les dépressions donc vers la cabane à Jésus ? alors oui, il y a encore beaucoup à redécouvrir dans ces anciennes zones d'activité :)


geba
27-08-2010 08:15:00

Bonjour à tous, Quand j'ai abandonné la Piste Bleue issue de la Piste des Charbonniers pour suivre le sentier orienté Sud Est qui mène au talweg (1380m). Dans la clairière j'ai remarqué le trou d'eau aux formes trop géométriques pour être naturelles. Est-ce l'impluvium dont tu parles ? La grotte est bien située à main droite dans le ranc vers 1575m. Un peu avant elle, une profonde cannelure géante caractéristique attire l'attention. La cavité est vaste et bien sûr humide, mais je n'ai pas constaté de ruissèlement significatif. C'est un peu au-delà en gardant le bord du ranc que j'ai trouvé l'emplacement d'une charbonnière (à 120 mètres) dans une sorte de cirque. La végétation très dense plantée sur le lapiaz m'a découragé et j'ai fait demi tour. En analysant la trace, je me suis arrêté au Sud du point 1596. Avant de suivre le pied du mur (?) par le talweg qui s'encaisse, une sente à peine marquée part vers le Nord (je l'ai retrouvée après avoir fait demi tour). Permettrait-elle, en passant par le Nord du point 1596 de rejoindre la suite du talweg par un meilleur cheminement ? Tu avais donc trouvé la Cabane à Jésus entre les deux points cotés ? Et les coordonnées de la ruine de ta photo ? Avec Philippe, nous étions passés par là, entre la sortie de la Piste Bleue et la cabane du point 1726. Les lieux d'activité, les abris permettent souvent d'imaginer sur la carte les cheminements qui pouvaient les relier. Il y a longtemps, j'avais fait ce genre de reconnaissances entre la Bergerie du Jardin du Roy et la Fontaine Pourrie (Je n'ai malheureusement pas retrouvé mes notes de l'époque).


scal
26-08-2010 22:07:30

merci à toi surtout Geba, qui a eu la bonne fortune de lancer ce file et de nous faire part avec précision de tes explorations :) sur le gpx je vois que tu es allé reconnaître l'arrivée de la piste Bleue sur le sentier des Charbonniers, il y avait une sorte de petit impluvium en dur dans le coin ( eau stagnante et repoussante... ) mais peut être pas exactement sur ton cheminement ?

je ne connais pas de point d'eau à ce niveau; j'ai un souvenir vague et trop lointain d'un écoulement dans une petite grottes des failles qui convergent vers les pts 1711/1731 un peu plus au nord
ce que j'écrivais concerne le secteur du talweg que tu as remonté, peut-être s'agit-il de la même grotte ? ( située à main droite dans le ranc ); as-tu remarqué un léger ruissellement à l'intérieur de la grotte ? nous avions débouché dans les dépressions à la base des éboulis des crêtes, puis visité la cabane à Jésus et enfin étions monté au pas Morta ; donc je situe les ruines de la cabane entre les pts 1671 et 1683... quelques vestiges trouvés dans les parages, mais j'avais gardé le souvenir d'une zone lapiazée plus défoncée et je ne pense pas qu'il s'agisse des ruines de la cabane à Jésus


geba
26-08-2010 11:34:58

Bonjour à tous, Je ne prends connaissance des précisions de Scal qu'aujourd'hui et le remercie sincèrement de ces informations importantes pour poursuivre l'aventure au Purgatoire. J'y suis retourné hier faire des reconnaissances en partant de la Piste des Charbonniers sur le secteur limité au Sud par la Draye des Bergers en cherchant à suivre les sentiers mentionnés sur IGN. La trace GPX relevée avec un GPS pourra être visualisée avec NewClicGPX. J'ai suivi le sentier qui s’arête dans un talweg orienté plein Est vers 1540m, je ne suis pas sorti dans les alpages ni sur la crête aux alentours du Pas Morta… J’enrage par cette belle journée au temps exceptionnellement clair. Cependant, j’ai découvert une belle grotte et les emplacements de 4 charbonnières.


scal
25-08-2010 21:59:02

Philippe-->en repartant donc vers le nord, nous sommes tombés sur un gros cairn isolé, vers 1850 m au sommet d'un lapiaz le second jour après avoir ravitaillé "au bénitier" je suis passé par là pour mieux observer les alentours du Pot 2 et ensuite gagner en légère ascendance le pas Morta , il y avait effectivement un cairn ( le même ? ) difficile de comprendre son utilité... ça peut servir autant à du repère pour prospection spéléo, que pour les bergers ( d'ailleurs les moutons était juste au dessus dans les pelouses ) ou autres chasseurs ou randonneurs... autres possibilité : pour gagner le pas Morta depuis la source de Goupil c'est commode de s'élever légèrement puis de traverser à ce niveau justement...


ced
25-08-2010 15:54:48

Intéressante cette source ! :D


Philippe Mahieu
25-08-2010 14:00:50

merci à scal pour ces précisions. Effectivement, je pense que le balisage bleu mène au pot 2. Nous l'avions retrouvé après la traversée de la saignée et, d'après nos traces gps, nous n'étions pas loin du pot 2 mais après nous avons bifurqué vers le nord. Autre question, en repartant donc vers le nord, nous ommes tmbés usr un gros cairn isolé, vers 1850 m au sommet d'un lapiaz (coordonnées UTM 699063E 4981934N); je me demande bien à quoi il servait!!


scal
24-08-2010 20:26:08

Bonjour je suis allé faire un tour au Purgatoire afin de visiter les belles trouvailles de Philippe geba Goupil, et aussi histoire de remettre en place mes souvenirs éparpillés... en montant au pas Ernadant rencontre sympathique avec un autre bivouakeur, nous avons fait un peu de chemin ensemble puis chacun a suivi sa route, qui vers le Morta puis Serre Brion ( alors c'était beau ? ), qui vers le Grand Pot avec de l'eau en plus ( finalement elle a bien rendu service :wink: ) geba-->Dans la descente du Pas [Ernadant] vers 1750m, 2 cairns marquent un passage. Suit une ligne de cairns [...] Qui aurait l' idée d'où elle pourrait conduire ? c'était un des points que je voulais éclaircir ; les cairns filent au sud et assez rapidement suivent de vieilles balises bleues presque effacées par les intempéries ( la présence de cairns de prospection brouillent aussi le cheminement ) elles aboutissent vers le cirque aux Mouflons, traversent et remontent en face en direction du Pot 2, j'ai perdu le file peu avant le double balisage de la "saignée" , il s'agit des mêmes balises qu'avaient trouvées Philippe et geba lors de leur découverte de la piste Rouge qu'est-ce qui distingue un cairn d'une banquette de lapiaz ? ce cheminement permettait certainement au spéléos de Villard d'accéder à la zone du Pot 2 voire à la cabane à Jésus depuis Corrençon en passant par le ranc de l'Abbé ; sans doute ont-ils repris un vieil itinéraire depuis le Grand Pot ? scal-->l'accès [au Pot2] peut se faire autant par la sente à la base sud-ouest du pré du Rey Blanc que par la Piste Bleue de l'angle supérieur sud-est car la saignée les recoupe toutes les deux bon là j'ai remis de l'ordre dans mes souvenirs défaillants : ma piste Bleue de l'angle supérieure est pure fiction :roll: à la place les cairns trouvés par geba/Philippe ; ils partent au sud puis bloquent quelques centaines de mètres plus loin sur un pot et repartent en ascendance vers l'est.. je n'ai guère poursuivi au delà : cairns de prospection spéléo ? en tout cas pas de traces ni de sente soulignant une fréquentation significative... mieux valait donc revenir et cheminer par la merveilleuse et discrète piste Rouge scal-->on tombe alors sur un câble de treuil le suivre, il file à main droite et au bout d'environ 300m mène à l'entrée du gouffre, le câble était encore en place au début des années 80, depuis il a peut-être disparu... le câble n'est plus en place... il en reste seulement quelques bribes autour d'un arbre au niveau de la coupe ; à la place des cairns et un balisage discret mènent au Pot 2 l'entrée assez anodine, qui domine quand même un P300 ! une classique peu fréquentée, mais là trois spéléos du club de St-Jean-en-Royans était en cours d'exploration Goupil--> si bien que je me demande s'il ne faudrait pas chercher la fontaine Gravianelle ailleurs ayant zappé la localisation de la "fontaine" par geba, j'ai fouillé la zone à l'est du talweg, en gros depuis l'intersection piste rouge/sente à Goupil jusqu'au début du Pot du Rey Blanc, rien trouvé... pourtant ceux du pot du Rey Blanc se fournissaient bien soit dans une glacière, soit à une source... voilà, superbe viron dans ces lieux rugueux ; un grand merci à Goupil pour son point d'eau inespéré et providentiel ! spéléos et randonneurs : derniers conquérants de l'inutile ?


geba
15-08-2010 20:23:37

Non je ne pense pas, car si j'ai pu la localiser facilement, c'est grâce aux coordonnées précisées sur le cadastre (voir Géoportail 2D). Mais il faudrait explorer le fond de la faille, car il y a peut-être autre chose que cette mare d'eau boueuse. Mais c'est aussi un peu comme la Fontaine Pourrie plus au Sud vers la Bergerie du Jardin du Roy…


Goupil
15-08-2010 20:08:03

anonynmous
Ce qui surprend, c'est l'importance donné au toponyme sur IGN, alors que nous n'avons vu qu'une mare difficilement accessible… Nous n'avons peut-être pas tout vu, mais un accès aisé devrait existé. Cependant, le temps, le reboisement naturel et l'érosion ont peut-être fait leur oeuvre..
Bonne remarque, cette importance accordée à une mare sans intérêt pratique me surprend également, surtout si on la compare à celle du bénitier de Roches Rousses :wink:, si bien que je me demande s'il ne faudrait pas chercher la fontaine Gravianelle ailleurs.


Rafaël Rodon
15-08-2010 18:28:48

Salut, Aujourd’hui on est passer boire à la source « de Goupil ». C’est sympa ce point d’eau pas trop loin des crêtes, merci Goupil. Le niveau d'eau etait 1cm plus bas que le trop plein et donc on a du boire directement dans le bénitier.


geba
15-08-2010 17:52:13

Et re… :oops:


anonynmous
15-08-2010 17:51:03

La faille de la Fontaine Gravianelle [ X 0850.667 Y 3301.480 1630m ] est assez facile à trouver en suivant la piste rouge. Elles est au fond d'une faille importante dans laquelle nous ne sommes pas descendus quand nous y sommes passés avec Philippe. Ce qui surprend, c'est l'importance donné au toponyme sur IGN, alors que nous n'avons vu qu'une mare difficilement accessible… Nous n'avons peut-être pas tout vu, mais un accès aisé devrait existé. Cependant, le temps, le reboisement naturel et l'érosion ont peut-être fait leur oeuvre. Ce qui est certain c'est que le Purgatoire et les Erges, ces coins sauvages aujourd'hui, sont attachants et soulèvent plein d'interrogation à ceux qui s'y aventurent.


scal
15-08-2010 15:32:19

durant l'été 2007 j'ai effectué quelques bivouacs dans le secteur ( en montant depuis la Barrière Est ) dont un en essayant de retrouver la fontaine Gravianelle depuis le pré du Rey Blanc mais je n'y suis pas parvenu, et ma progression s'était plutôt effectuée de façon chaotique parmi tous ces rancs... mais vos dernières explorations m'ont redonné l'envie d'arpenter le secteur :wink: en fait je reste persuadé ( peut-être à tort ) que depuis la cabane du Serre du Play on pouvait rejoindre Tiolache le Haut en passant par toutes ces estives disséminées du nord au sud j'ai effectué certains de ces raccords, mais pas entre le Grand Pot et Morta s'y j'avais été berger, alors que mes moutons suivaient naturellement le parcours de l'herbe par en haut ( pas Ernadant, crêtes puis descente sous Morta ) je me serais aussi réservé un accès à niveau passant par la Fontaine et le Pot du Rey Blanc...


geba
15-08-2010 14:57:31

À propos de tout cela, as-tu exploré la profonde faille de la Fontaine Gravianelle pour trouver un accès évident (plus facile que la désescalade depuis la piste rouge) ? Et celle du profond gouffre (X 0850.642 Y 3300.533 1700m qui jouxte la piste bleue) ?


scal
15-08-2010 14:49:02

les bivouacs au Purgatoire ne s'envisagent pas sans une certaine volupté :) depuis le Pot du Rey Blanc, il faut prendre plein sud sur 600m, contourner une première éminence par la gauche, puis une seconde par la droite cotée 1787, , mais je ne connais pas cet itinéraire ( qui fait accéder au Pot 2 depuis le Grand Pot )


geba
15-08-2010 14:33:47

Merci de toutes ces précieuses précisions. Mais tu ne fais qu'exciter un peu plus notre curiosité. En considérant la longueur des accès à cette région, le mieux va être de concevoir d'aller y bivouaquer (Qu'en penses-tu Philippe ?). En effet, sur la carte les lignes de progression sont nombreuses. J'ai aussi noté : • Un long talweg qui du Sud du Pot du Play monte vers l'Est en direction d'une dépression importante (presque dans l'axe des mots Rers de la Peyrouse sur la 1/25000e). • Un autre orienté vers le mot RANC (Rochers du Ran Traversier). • Ces derniers semblant ce diviser.


Philippe Mahieu
15-08-2010 14:26:41

Jésus au Purgatoire! :wink: :wink: :wink: Pfff...tout fout le camp! :D :D


scal
15-08-2010 14:10:25

geba-->Le surnommé Jésus, n'était-il pas un curé défroqué qui habitait Corrençon ? peut-être bien, mais je ne sais pas grand chose de lui ; à l'époque c'était une figure du coin ( de Corrençon ou Villard ? ), parfois lors de nos prospections nous croisions ceux de Villard mais je n'ai jamais eu l'occasion de rencontrer Jésus :wink: le talweg est praticable, il y a des cairns mais attention ne pas trop s'y fier car ils ont aussi servi de marquage pour les spéléos cette image est prise sous la pointe 1949, au fond la flèche indique l'emplacement de la cabane pastorale située entre les pts 1726 et 1683, celle du premier plan correspond à l'amorce du talweg de geba et enfin la plus à droite l'accès cairné ci-dessous : avec le Pas Morta pointé tout en haut Goupil--> le pot 2 se trouve sur le bord ouest de la grande doline située au SW du pt coté 1787m sur IGN tout à fait, l'accès peut se faire autant par la sente à la base sud-ouest du pré du Rey Blanc que j'ai indiquée plus haut, que par la Piste Bleue de l'angle supérieur sud-est car la saignée les recoupe toutes les deux la cabane à Jésus n'est pas celle du berger ; j'y suis passé à deux ou trois reprises entre 83 et 85 et n'ai gardé qu'un vague souvenir ; je la situerais légèrement au sud du Pot 2 elle était sommaire et petite, dans une zone très défoncée et à l'époque déjà dans un mauvais état de conservation ; j'ai recherché aux alentours de cet endroit : sans rien trouver de probant...


Goupil
15-08-2010 11:33:03

Merci scal, si j'ai bien compris, le pot 2 se trouve sur le bord ouest de la grande doline située au SW du pt coté 1787m sur IGN. En ce qui concerne l'accès, le démarrage à partir du pré du Rey-Blanc ne serait il pas plutôt dans l'angle SE ? Auquel cas il coinciderait avec la ligne de cairns trouvée par geba et Philippe lors de leur première dans le pré en question. La cabane à Jésus coincide t'elle avec celle du point 1726m située près du débouché de la draille des bergers ? Mais au fait, qui dit pot 2 implique qu'il existe un pot 1 ?


geba
15-08-2010 06:29:36

Décidément ! Je vais finir par ne plus me déconnecter :oops: C'était Geba


anonynmous
15-08-2010 06:27:52

Le Purgatoire est vraiment riche et passionnant ! Le surnommé Jésus, n'était-il pas un curé défroqué qui habitait Corrençon ? Il avait des chevaux et m'avait hébergé alors que je voyageais à cheval sur le Vercors, c'était dans les années 1985. Je me souviens qu'il m'avait donné quelques raccourcis praticables avec des équidés. Pour revenir au Pot 2, un talweg orienté Sud-Est monte précisément vers le Pas Morta. Serait-il praticable ?


scal
15-08-2010 00:12:51

oui, c'est du Lambert III et c'est bien en bordure ouest de la grande doline depuis le Pas Morta c'est environ à 700m, azimut 331 ; on peut aussi y accéder par la Piste Bleue car elle croise la ligne de coupe ( la saignée ) un peu avant le câble ces dernières années j'ai recherché dans le secteur ce que nous appelions la cabane à Jésus ( la piste bleue y conduisait ) , mes souvenirs s'étant émiettés je n'ai retrouvé que de vagues vestiges, ne sachant pas d'ailleurs s'il s'agissait de la bonne cabane... )


geba
14-08-2010 22:23:41

Merci de tes précisions. Mais, comme j'ai toujours du souci avec les coordonnées, elles sont en Lambert III ? Sur la 1/25000 en UTM les coordonnées du Pot 2 seraient alors [ 31T 0698670 4981915 ] ? Le puits se trouverait alors en bordure d'une doline.


scal
14-08-2010 21:04:45

les coordonnées du Pot 2 sont celles-ci : 851.03x300.73x1740 une manière de le rejoindre consiste à prendre une sente peu marquée vers la base sud-ouest du Pré du Rey Blanc ( il y a 3 ans elle existait encore );suivre cette sente qui garde grosso-modo la courbe, plein sud jusqu'à la première saignée à l'origine de cette discussion prendre la saignée ( balises rouges ) et la remonter sur quelques centaines de mètres, on tombe alors sur un câble de treuil le suivre, il file à main droite et au bout d'environ 300m mène à l'entrée du gouffre, le câble était encore en place au début des années 80, depuis il a peut-être disparu... pour la petite histoire, le Pot 2 a été découvert le 10 juillet 68 par les spéléos de Villard ( ASV ), repéré jusqu'à -30 le jour même, puis -150 le lendemain et aux échelles ! les 12 et 13 juillet JM Burlet ( 15 ans à l'époque ! ) est descendu au treuil jusqu'à -270 puis le fond !


geba
14-08-2010 16:46:39

La localisation de la source était la bonne, effectivement et félicitations. Pour le sentier qui débouche au Pré du Rey Blanc, j'avais écrit 1500, mais j'ai corrigé ce matin pour remplacer par 1535. Les coordonnées du Pot 2 seraient effectivement intéressantes à connaître pour les situer par rapport au relevé de la piste bleue parcourue l'autre jour avec Philippe (Aller, encore un petit coup de ClicGPX).


Goupil
14-08-2010 16:33:14

anonynmous
As-tu visualisé le fichier de la trace sur ClicGPX ?
Oui j'ai réussi et c'était une première qui me sera fort utile à l'avenir; j'ai pu ainsi constater que la source est bien située au dessus du R de Roches rousses comme je l'avais estimé. C'est bien l'itinéraire qui aboutit au point 1535m du Pré du Rey blanc que je souhaitais reconnaître. Je retiens donc qu'il est moins facile à suivre que celui qui aboutit à la ruine 1500m. Par ailleurs, dans le secteur, un peu au Sud dans l'enclave de St Andéol vers 1740m, se situe le Pot 2 célèbre par son puits vertical de 300m (record de France paraît-il). N'étant pas mentionné sur IGN, quelqu'un peut il fournir des renseignements sur sa localisation et son accès ?


geba
13-08-2010 17:57:46

Zut ! j'ai oublié de me connecter :oops:


anonynmous
13-08-2010 17:56:05

Bonsoir, En explorant un peu le Nord Est du Pré du Rey Blanc, j'ai trouvé la borne [ 31T 0697706 4982779 ]. Le sentier que j'ai emprunté arrive au pré vers 1535m. Attention, il est difficile à suivre mais il n'y a aucune difficulté autre que l'orientation. Celui du point 1500 ne pose aucun problème. Suivre tout droit comme a dû le faire Fabi semble possible, l'itinéraire est d'ailleurs attirant quand on est arrivé au dessus de la source, alors que comme toi, je suis monté vers l'Est. Les deux cairns de la descente du Pas Ernadant sont à main gauche. Il y a effectivement un gouffre mentionné sur IGN, mais situé plus haut vers 1800m (comme le scialet Zakapouet qui serait situé à proximité de la limite de commune vers 1835m). J'ai commencé à suivre la ligne de cairns, mais un peu fatigué, j'ai vite abandonné. As-tu visualisé le fichier de la trace sur ClicGPX ?


Goupil
13-08-2010 17:31:11

Bonjour geba, tout d'abord félicitations pour avoir trouver facilement cette source si précieuse dans un tel lieu. Merci pour les renseignements concernant l'accès au Pré du Rey Blanc au point 1500, que précisément j'envisageai de reconnaître. Il me semble, en relisant les commentaires de FABI, qu'il a lui aussi remonter le même vallon SE ( "magnifique lapiaz à gauche et mur rocheux à droite") pour continuer tout droit vers les Roches Rousses. As tu trouvé la borne 3CC cité par FABI ? Les deux cairns repérés sous le pas Ernadant, sont ils situés à main gauche en descendant du pas ? Si oui, ils pourraient éventuellement mener vers un pot pour spéléos.


geba
12-08-2010 09:40:27

Bonjour à tous, bonjour Goupil, Hier, j'ai repris l'itinéraire que tu as suivi (J'espère que Philippe ne m'en voudra pas…). Cependant, pour le départ, je ne suis pas monté suivre la faille que tu as suivie. Je souhaitais vérifier l'état de l'autre sentier qui mène au Pré du Rey Blanc (sur la 1/25000e) il s'arrête en lisière à 1535m. Très difficile à suivre (peu de trace, ni cairn, ni marque), il donne bien accès à la piste rouge. Cependant de la fin de l'autre sentier qui aboutit à la ruine de l'ancienne jasse, on peut monter facilement rattraper la sente de la piste rouge (en laissant à droite (Sud) la barre rocheuse (une borne de limite à 1400m environ porte un trait rouge). Ensuite, sans difficulté j'ai suivi la piste rouge jusqu'au cirque des mouflons. Le talweg boisé est effectivement facile à remonter, mais il est à noter qu'il n'y a plus de balisage, ni de cairn (Alors, où conduirait ce balisage rouge ? Sans pouvoir les localiser, di cirque au mouflons, j'ai entendu des voix plus haut sur la gauche…). Vers 1750m, on laisse une balme à main droite. Vers 1775, on contourne un scialet apparemment profond (je pense que tu as oublié de le mentionner). Et enfin à 1790m, on trouve la cavité au bacha et au bénitier. Il me semble que cet aménagement appartient plus aux chasseurs qu'au berger car l'endroit minéral semble sans intérêt pour les moutons. Ensuite , je suis monté vers l'Est assez facilement pour retrouver la sente des crêtes sous le point 1951. Le relevé de la trace pourra être visualisé sur l'interface ClicGPX. Retour classique par le Pas Ernadant et le Grand Pot. Dans la descente du Pas vers 1750m, 2 cairns marquent un passage. Suit une ligne de cairns, fatigué j'ai abandonné l'idée de la suivre. Qui aurait l' idée d'où elle pourrait conduire ?


Goupil
05-08-2010 17:06:45

geba
Bravo Goupil pour cette découverte. L'eau sur le Vercors est si rare et celle là n'est pas mentionnée sur IGN. En fait, si je suis ta description, tu es sorti du cirque aux mouflons, en face pour emprunter un talweg boisé et suivre sa branche Sud Est (sur IGN il se sépare en deux vers 1720m SE et NE). Ta source, est-elle au fond de ce talweg, rive droite ou rive gauche ? Avec Philippe nous étions sorti du cirque en montant à droite rejoindre un endroit moins boisé.
Oui je pense que c'est exactement ça, les cairns m'ont conduit dans un talweg boisé puis dégagé qui passe bien. La source effectivement si précieuse et pourvue d'une eau bien fraîche que je n'ai pas hésité à boire une seule seconde pour le plaisir...(un avant gout du Paradis !)...est bien située dans ce talweg peu après la séparation en deux, vers 1780m dans cette branche SE. La dépression bien visible se trouve à main gauche. Je confirme qu'elle se trouve sur le replat juste au Nord du R de Roche rousses. A confirmer par vos soins au GPS ! Du sommet du Playnet j'ai très bien vu la cabane 1726m au milieu de la clairière. Les bouquetins étaient là bien présents sur la seconde tour du Playnet. L'effet de brumes sur les crêtes faisait effectivement penser au paradis ! :D


geba
05-08-2010 12:51:51

Bravo Goupil pour cette découverte. L'eau sur le Vercors est si rare et celle là n'est pas mentionnée sur IGN. En fait, si je suis ta description, tu es sorti du cirque aux mouflons, en face pour emprunter un talweg boisé et suivre sa branche Sud Est (sur IGN il se sépare en deux vers 1720m SE et NE). Ta source, est-elle au fond de ce talweg, rive droite ou rive gauche ? Avec Philippe nous étions sorti du cirque en montant à droite rejoindre un endroit moins boisé. D'accord Philippe… Mais on fait d'abord la troisième exploration déjà inscrite au programme…


Philippe Mahieu
05-08-2010 12:41:15

Effectivement, c'est un coin étrange... :? Les trouvailles de Goupil me donnent envie d'y retourner! :D


Véronique
05-08-2010 11:54:23

Et vous finirez par arriver au Paradis, bien sûr!!! enfin pour vous le Purgatoire c'est déjà le Paradis sûrement!!


Philippe Mahieu
05-08-2010 11:42:13

C'est pas mal ça.... :D Avec Gérard, on était par là aussi hier!!! :D (topo à venir...) C'est la foule... :wink: Il y a décidément plein de choses à découvrir au Purgatoire :D


Goupil
05-08-2010 11:04:44

Hier 4 août , je me suis aventuré sur les traces de Géba et Philippe comme suit; Corrençon, cbne de Carrette,la sente du Pré du Rey Blanc qui démarre au cairn à gauche du GR91, puis environ 10mn après , un second cairn plus modeste m'a invité à suivre une sente peu visible mais ponctuée ça et là de cairns élémentaires, après un parcours vers le Sud , elle s'oriente au SE (azimuth 140°) et garde cette direction constante.Malgré tout elle reste difficile à suivre, quelques cairns rassurent puis soudainement les marques rouges décrites par Géba et Philippe apparaissent... j'ai donc retrouvé la piste rouge sans avoir modifié mon angle de marche qui suit globalement un sillon visible sur IGN (gros traits noirs alignés). En quelques minutes je débouche dans la clairière avec murets et nombreux cairns. Suivant les balises devenues oranges et quelques cairns je remonte une sorte de couloir assez large avec à droite un mur rocheux et à gauche des lapiaz inclinés, la pente s'adoucit vers 1780m, gardant la même direction une dépression à gauche attire mon attention car une entrée de grotte s'y dessine. D'accès facile,je remarque un vieux bachal et ô surprise ! dans une fissure une remarquable source d'eau claire aménagée (sans doute par les bergers) forme un bénitier....où l'on s'abreuve directement car à hauteur d'homme. Tout heureux de ma découverte et croyant être malgré tout sur le topo de sentier-nature.com, j'oblique à gauche et remontant des lapiaz inclinés faciles je débouche à la brèche 1931m qui précède le Rocher du Playnet . Descente par le Pas Ernadant, Gd Pot, Ranc de l'Abbé. A contrario, comme on est pas parfait, j'ai raté la fontaine Gravianelle et l'entrée du pot du Rey Blanc bien que des inscriptions à la peinture dénotent une activité spéléo mais tant pis, ma source est bien plus précieuse, je l'ai nommée M J car une inscription spéléo commence ainsi. N'ayant pas de GPS je ne peux donner les coordonnées mais elle se situe vers 1780m SE par rapport au beau cirque à mouflons cité dans le topo de sentier-nature.com ! et le cheminement m'a paru tout à fait naturel et évident. Je la situe au dessus du R (de Roches) de Roches Rousses sur IGN.


geba
08-07-2010 11:17:33

. La photo prise dans la traversée depuis le Pas Morta en direction des Rochers du Playnet (vers 1910m sur la limite à proximité d'un double trait rouge) met en évidence la saillie de la limite Nord de l'enclave de la réserve naturelle du parc, limite de la commune de Saint-Andéol.


anonynmous
06-07-2010 11:13:37

@MAM j'ai constaté le même comportement chez les bouquetins dans ce coin du Vercors : bouquetins 'anormalement' farouches alors qu'il y avait toujours autant de monde (Pas de la Ville)


geba
05-07-2010 20:43:31

Toujours sur les photos aérienne de l'IGN, on remarque une autre saignée sur la limite canton que borde le sentier qui monte au Pré du Rey Blanc depuis le GR91 par l'Ouest à proximité du point 1402. Je ne comprends pas non plus la description de Mam, la saignée la plus au Nord de la limite de parcelle est à 500 mètres au Sud de la piste bleue. Sud, mais jusque vers 1480m où elle disparait. Cependant pour monter au Pas Morta, l'itinéraire coupe cette limite plus haut, la suit peut-être aussi. Mais les photos aériennes ne laissent rien apparaitre. Devant parcourir la piste bleue prochainement, la trace sera relevée au GPS et en principe, nous pourrons l'analyser pour voir où ça passe précisément. Si certains sont intéressés, je tiens à leur disposition le fichier GPX des trois saillies. À ce propos, je me suis aussi intéressé à celles du versant Ouest des Rochers de l'Alpe et de Belles Ombres. Mais pour celles là, le mystère reste entier car il n'y a pas de limite administrative. Si vous avez une idée ? Merci d'avance.


scal
05-07-2010 19:54:14

Mam
La sente emprunte, au Sud du Rey Blanc, une ligne de faille, dans un axe sensiblement O->E qui correspond peut-être à cette ligne que vous décrivez.
les lignes sont situées plus au sud ; la sente au sud du Rey Blanc ( en fait " la piste bleue " ) ne les traverse qu'à la base des éboulis sommitaux, mais elles sont alors peu visibles à ce niveau, car elles s'estompent dans les lapiaz en sortant des pins merci Goupil et Geba pour la précision, je pensais aussi à la réserve mais n'étais pas sûr :wink:


Mam
05-07-2010 19:21:20

Nous avons emprunté ce dimanche la sente du Pré du Rey Blanc puis grâce au topo très précis d'Eric VB, le pas Morta et les rochers du Playnet. La sente emprunte, au Sud du Rey Blanc, une ligne de faille, dans un axe sensiblement O->E qui correspond peut-être à cette ligne que vous décrivez. Pas vu les bornes de la limite de la réserve mais un gros rectangle peint en bleu:80x40 (pas pris en photo), proche du pas Ernadant, qui nous a laissé interrogatifs. Une explication? Par ailleurs chose surprenante pour les crêtes du Vercors, les bouquetins qu'on a vus (peu farouches habituellement) étaient bien à l'abri sous une baume du flanc Est et l'ami accompagnateur qui était avec nous, évoquait une possible attaque récente du loup, qui les aurait rendus méfiants.


geba
05-07-2010 09:02:29

Exact, c'est bien les marques des limites des réserves naturelles.


Goupil
05-07-2010 08:56:20

scal
je n'ai pas aperçu de balises blanches/vertes, par contre un peu plus au nord de ces coupes il existe ce type de balise : je ne sais pas à quoi elles correspondent ?
Ces pictogrammes je les ai déjà vus ailleurs et après quelques recherches, j'ai trouvé, ce serait le pictogramme ou logo des réserves naturelles comprenant aussi bien des tourbières, des forêts, des étangs etc.... en l'occurrence, il s'agit de la réserve naturelles des hauts plateaux du Vercors. En conclusion ce n'est pas celui d'une limite de forêt domaniale ni celui du PNV !


geba
05-07-2010 06:48:33

Bonjour, Merci de ces précisions intéressantes. Avec l'interface Clic GPX en superposant la trace des saignées au cadastre, j'ai pu vérifier qu'il s'agissait bien des limites d'une parcelle de Saint-Andéol, celles aussi de cette enclave dans le parc. Quant à la marque, ce ne serait pas celle du parc ?


scal
04-07-2010 23:36:58

Bonsoir elles semblent aussi correspondre aux limites d'un parcelle cadastrale de la commune de St Andeol la saignée la plus au sud possède un double balisage rouge ( de type parcelle forestière ) ; je n'ai pas aperçu de balises blanches/vertes, par contre un peu plus au nord de ces coupes il existe ce type de balise : je ne sais pas à quoi elles correspondent ? pour l'historiette, au début des années 80 une sente conduisait du pré du Rey Blanc à ces coupes, et l'une des deux ( celle la plus au sud si mes souvenirs sont bons [edit] ) permettait aux spéléos de repérer plus facilement une cavité alors assez en vogue : le Pot 2, grande verticale de 300m découverte et explorée aux échelles puis avec un treuil, en 1968 par le club de Villard [edit] en fait celle la plus au nord


geba
04-07-2010 21:41:24

Évidemment, j'ai oublié de me connecter pour le message précédent :oops:


anonynmous
04-07-2010 21:39:32

Merci Goupil. Je n'avais pas remarqué la saignée au Sud. En la relevant sur les photos, elle se superpose aussi à la ligne verte de la carte. Très certainement, il s'agit donc de la matérialisation sur le terrain des limites de l'enclave. Déboiser et nettoyer pour matérialiser les limites est un gros travail… Comment le justifier ? À l'occasion je vérifierai les marques blanches et vertes. Toujours à ce propos, quelle serait le pourquoi de cette enclave ?


Goupil
04-07-2010 20:27:16

Bonsoir Geba, intéressante ta remarque, je n'ai pas la réponse mais je remarque que la limite N et également Sud de l'enclave de la forêt domaniale coïncident toutes deux avec les saignées; d'où ma conclusion provisoire , ces saignées ont été ouvertes pour marquer les limites de la forêt domaniale caractérisée par des balises blanches et vertes. Reste à vérifier sur place l'existence de ces balises ! Tiens nous au courant si tu y vas.


geba
04-07-2010 18:35:28

Bonjour à tous, Étudiant les photos aériennes des alentours de la prairie, on remarque une saignée rectiligne qui de l'Est de la prairie monte droit jusqu'à 1480m. Elle se situe le long du coté Nord du périmètre de l'enclave du parc autour des mots "forêt domaniale du Vercors" et "le Purgatoire". J'ai pensé à la canalisation qui amènerait l'eau d'une source, cependant cette ligne n'est pas dans l'axe du puits mais dans la direction de la bergerie. Quelqu'un a une idée de ce que c'est ?


 

© 2019 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net