Bernard MAZAS
14-09-2007 06:35:39

pascal sombardier
je ne sais pas pourquoi cet img se dédouble chaque fois. Donc je recmmmence :
Toi qui en sais suffisamment pour faire des trucages subtils, je te signale deux choses : 1) un bouton "prévisualisation" bien commode pour contrôler avant envoi 2) tu peux toujours corriger après A part ça, c'était génial, et la vue du sommet est vraiment à couper le souffle

GLaG
13-09-2007 22:53:15

bon, va vraiment falloir que j'y aille, dans ce pas, avant que les vaches n'aient laissé une trace trop évidente sur ce boulevard... pour les balises, il me semble que sur ton premier message tu as commencé par un \img et pas un img, peut-être la cause du problème..


pascal sombardier
13-09-2007 21:45:27

je ne sais pas pourquoi cet img se dédouble chaque fois. Donc je recmmmence :


pascal sombardier
13-09-2007 21:43:38

Bernard a encore frappé. Il y est retourné. La conclusion est que c'est vraiment, mais vraiment à vaches....... [/img]../photos/v/vraiment_a_vaches_9649.jpg[img][/img]


GLaG
05-09-2007 23:14:34

je suis finalement retourné au col des Aiguilles cet après-midi, avec dans l'idée de faire la tête de Vachères...mais une fois de plus le vallon m'a retenu : une superbe lumière apportée par les nuages poussés par le vent de nord, le troupeau qui se promenait dans le fond de vallon...et il était déjà 19h quand je suis arrivé au pied de la tête. J'ai commencé à monter les escaliers, quand j'ai commencé à trouver qu'ils seraient délicats à redescendre, surtout en vitesse avant la nuit...je n'avais pas le temps de finir par la traversée de la crête jusqu'au grand pierrier sous Rama, ni même de chercher la "descente-express" que m'avais suggérée Pascal. Donc, demi-tour vers 2200m... Un conseil : c'est un itinéraire de montée, pas de descente : les marches d'escalier sont bien marquées, mais assez déversantes. Et c'est raide ! Mais j'y retournerai bien.


Pierre Baldensperger
04-09-2007 23:27:21

François, La photo du cairn date de l'Automne dernier, quelques jours à peine après ta visite. C'est pour cela qu'il est aussi bien conservé. Mais je te rassure : je l'ai revu il y a trois semaines et il n'a pas bougé et est toujours à peu près intact.


François LANNES
04-09-2007 23:12:57

Pascal et Pierre, Vos photos sont parfaites. Je me régale ! D'abord celles dans la face de Vachères. Finalement, une fois passé le passage-clé, cela parait accessible. Par contre je me méfierais de l'aspect "itinéraire", parce que les nombreux ressauts que l'on voit, doivent gêner la vision, et poser des problèmes pour deviner la suite de l'itinérire à prendre. Je suis surpris du vert tendre de l'herbe. Elle semble bien grasse. Les photos de la sortie du Pas, ensuite. Oui, Pierre. C'est bien un caïrn comme celui là que j'ai fait. Et comme dans le secteur, il ne doit pas y en avoir beaucoup, je pense qu'il s'agit bien du même... Finalement, il a bien tenu l'hiver, et la neige, qui parfois les fait glisser et se détruire. Je suis tout ému de voir cette photo. Cela me crée une forme de nostalgie, et aussi l'envie de remonter là-haut... Au moins pour revoir ce coin, retrouver cette ambiance si spéciale, si austère. Cela fait encore deux envies de plus, de balade à faire.


Pierre Baldensperger
04-09-2007 22:39:07

Merci François pour ton récit : c'est toujours aussi plaisant de te lire, et celui-ci est remarquable par sa précision, aussi bien dans la description de l'itinéraire que du "vécu" qui va avec. Tiens, j'ai un souvenir de ton cairn (je me doutais bien que c'était toi qui l'avais fait). Et au loin on voit le lit de torrent à sec dont tout les lecteurs pourront juger que l'évocation dans ton texte est particulièrement fidèle. Sympa aussi ta variante improvisée pour rejoindre la cascade de Mougious : je n'avais jamais essayé de couper par la forêt de peur (comme toi) de tomber sur des barres, mais j'essaierai à l'occasion. Il était aussi possible de rejoindre le "sentier des gardes" beaucoup plus à gauche (en descendant au ras d'un escarpement dans une langue de pierrier qui aboutit pile sur le sentier), mais il s'agit aujourd'hui d'une zone préservée (le "permafrost de la Combe Obscure" ou le "mourre froid de Mougious" selon les sources) qui recèle un écosystème unique et qu'il faut donc s'abstenir de traverser hors sentier. Et merci aussi à Pascal pour ses belles images des pentes situées bien plus haut que ce triste "purgatoire" (il faut dire à ma décharge que la météo ne m'avait pas avantagé ;-)).


Luc
04-09-2007 12:15:51

GLaG
Luc, ta série est bien sympa même si un peu monotone :)
Mais voyons Guillaume, je ne suis pas photographe :wink: Dévoluysme? Je ne sais s'il y a besoin d'inventer un nouveau mot, mais maintenant je sais que je vais y retourner! C'est vraiment un coin magique.


pascal sombardier
04-09-2007 10:14:53

Merci François pour ce texte dévoilé. Mais pourquoi ce regret dans les 12 h qui ont suivi ?? Voici 2 images qui vont peut-être te donner envie d'aller voir au-dessus de ce pas maudit. C'est plus accueillant, non ?


François LANNES
04-09-2007 07:22:59

Je suis un peu en manque d’inspiration, en ce moment. Ou peut-être en manque de facilité… Il y a des périodes comme cela. Comment faire ? Alors Pascal, puis Bernard, qui me tendent la perche, proposent la solution de sortir de sous la poussière un texte de l’année dernière… Pourquoi pas ? Faute de grives, on prend… Toutefois, je souhaite donner quelques précisions, en préambule. D’abord, j’ai constamment hésité à publier cette balade. Je ne suis pas fier de « l’aventure » qu’elle a constitué. Ce jour là j’ai dépassé ce qui est ma limite personnelle de capacités : je me suis fait peur. J’ai alors refusé de montrer ce texte, parce qu’il raconte un épisode dont je ne tire aucune fierté. Voilà. Ensuite, pour ce qui est du texte en lui-même, il est de l’année dernière. Je veux dire par là que qu’il est plus proche de mes débuts… Soyez indulgents. Mais, et surtout, vos mouvements de gentillesse, de sympathie, de chaleur, me touchent beaucoup. Vraiment beaucoup. Et je veux en remercier chacun de ceux qui osent les écrire. C’est donc cette chaleur-là qui m’amène à changer de position ce soir. Et à mettre en ligne le texte : « Dévoluy, l’Incomparable !! - Episode n°2 - Le Pas la Cavale ».


Bernard MAZAS
03-09-2007 22:38:15

pascal sombardier
Quiconque n'a pas l'expérience unique du "dévoluisme" ne peut réaliser ce que c'est. Effectivement, on remonte des faces qui ont l'air insurmontables avec une relative facilité. Ainsi, dans la face est de Vachères, il n'y a rien de vraiment difficile. J'irai jusqu'à dire que les parties rocheuses les plus raides sont les plus faciles à remonter, parce que justement dotées de ces fameux "escaliers". Dans la face ouest, c'est pareil, sauf qu'il y a au début une traversée-clef expo de 10 m sur une margelle de 5 cm qu'il vaudrait mieux faire avec une corde et 2 ou 3 pitons...
C'est là où tu as été gêné par un bovidé ?
Citation:Comme Bernard Mazas le dit très justement (c'est un vieux sage), le pas de Paul constitue une excellente initiation à ce terrain qui n'a pas d'équivalent dans les Alpes. T'es pas obligé de rappeler que je suis vieux :wink: A part ça tu parles de "dévoluisme" et en effet il va bien falloir inventer un nouveau mot, car ce n'est ni de l'alpinisme, ni de la randonnée.


Pierre Baldensperger
03-09-2007 22:26:04

Voilà un rappel fort opportun, effectivement. Il y a des extraits dont j'avais conservé la trace ICI, mais (malgré la demande unanime) François a jalousement restreint la diffusion de ce récit à quelques privilégiés :-(... En tant que lecteur assidu et amateur "éclairé" des récits de François, j'en profite donc pour renouveler la demande, sauf si François nous le réserve pour le futur ouvrage d'anthologie auquel il devrait s'atteler avec GLaG ;-). En ce qui concerne la difficulté du passage auquel Pascal fait allusion, pour être allé me "promener" à deux reprises dans ce coin, je me permets de souligner à l'attention des purs "randonneurs" pas trop alpinistes (dont je suis, et qui doivent être un certain nombre sur Bivouak) qu'à la différence des itinéraires de la face sud-est, il s'agit là d'un passage très très exposé, extrêmement vertigineux et en mauvais rocher : réservé aux pied très sûrs et très expérimentés. Selon moi, les conseils d'assurage au conditionnel de Pascal devraient être pris très au sérieux, et même au pied de la lettre.


François LANNES
03-09-2007 21:53:41

Luc, N'écoutes pas ce que dit Guillaume !! Ta série de photos est magnifique, et notemment les 2 photos en N&B. De plus, le personnage principal tient bien son rôle, si bien son rôle que je ne trouve là que du bon !! Merci Luc de donner cette belle place à GLaG, qui la mérite tant !!!


pascal sombardier
03-09-2007 20:59:00

Quiconque n'a pas l'expérience unique du "dévoluisme" ne peut réaliser ce que c'est. Effectivement, on remonte des faces qui ont l'air insurmontables avec une relative facilité. Ainsi, dans la face est de Vachères, il n'y a rien de vraiment difficile. J'irai jusqu'à dire que les parties rocheuses les plus raides sont les plus faciles à remonter, parce que justement dotées de ces fameux "escaliers". Dans la face ouest, c'est pareil, sauf qu'il y a au début une traversée-clef expo de 10 m sur une margelle de 5 cm qu'il vaudrait mieux faire avec une corde et 2 ou 3 pitons... Comme Bernard Mazas le dit très justement (c'est un vieux sage), le pas de Paul constitue une excellente initiation à ce terrain qui n'a pas d'équivalent dans les Alpes. Message personnel pour François Lannes : ce fil aurait pu être l'occasion de relire ton texte sur le pas la Cavale, mais je n'arrive pas à remettre la main dessus...


GLaG
03-09-2007 20:38:37

Oh, je suppose qu'au final, c'est de la "rando à vaches" avec juste un ou deux passages un peu raides, non, Pascal ? Comme toujours dans ce coin...vu du Haut-Bouffet, Luc n'avait pas l'air de croire que le couloir menant à Vachères soit envisageable. Au pied du couloir nous trouvions juste cela un peu raide. Et dans le couloir, une aimable montée sur escaliers ? Luc, ta série est bien sympa même si un peu monotone :)


François LANNES
03-09-2007 20:31:32

Pascal, Quand on voit la taille de la douille que tu as trouvée dans cette pente, il n'y a pas à douter que celui qui l'a tirée était en train de chasser le "gros"... Cela m'a lancé pantois. Et impressionné à l'idée qu'un chasseur puisse espérer ramener un chamois depuis une telle zone raide, et complexe d'accès. Porter sur les épaules une charge de... ??... 40, 50 kg, ou peut-être plus, me laisse stupéfait. Peut-être aussi s'y prennent-ils autrement pour ramener leur gibier à la maison, quand ils ont réussi leur tir ?? A la corde ?? Par ailleurs, et pour remettre un peu d’humour dans ce post, je suis paniqué quand je vois l’endroit où tu as tracé ton cercle dans cette face de Vachères !!! J’aurais bien envie de pouvoir aller là-dedans, mais je crois d’avance que j’aurais trop peur… D’une part, il ne faut pas dépasser ses limites. D’autre part, il faut toujours se garder un peu de rêve. Pour demain…


pascal sombardier
03-09-2007 19:12:05

Bravo à GLag pour ces photos. Je précise que la montée à la Tête de Vachères peut se faire par l'un ou l'autre des couloirs visibles. J'ai fait le second, mais le plus à gauche se fait quelquefois à skis et semble plus rectiligne. De l'autre côté, la face ouest de Vachères vaut le coup d'œil. C'est dans ce rond rouge que j'ai trouvé la douille que j'aimerais pouvoir datée, mais apparemment, il n'y a pas beaucoup de chasseurs sur Biv'...


Luc
03-09-2007 10:06:13

L'envers du décor . . . . Par ici la sortie...


GLaG
02-09-2007 21:46:43

7- Les serpentins du vallon des Aiguilles, version verticale : 8- Et en version horizontale :


GLaG
02-09-2007 21:46:22

4- Lever de soleil sur le roc de Garnesier : 5- Le col des Aiguilles et l'improbable, mais bien réel, accés "direct" au sommet de la Tête de Vachères : c'est le deuxième couloir en partant de la gauche. 6- Un pierrier typique du massif :


GLaG
02-09-2007 21:45:49

Oui, pour Vachères un peu juste au niveau timing : photos de nuit dans la montée, lever de soleil sur l'Aiguille, et on devait rentrer pas trop tard...mais ça donne envie d'y retourner pour cette fois le lever de soleil au au pied de la Tête et la montée avec les premiers rayons...s'il y a des amateurs.... Quelques photos : 1- Montée au col des Aiguilles dans la nuit qui s'éclaircit : 2- Une petite mer de nuages recouvre l'intérieur du massif : 3- Faraut et les Ecrins :


Luc
02-09-2007 19:45:25

pascal sombardier
(...) et les gradins herbeux de la partie supérieure de Vachères n'offrent pas la sérénité de ces fameux escaliers dévoluards qui, vus de loin, paraissent infranchissables, et qui sont en fait "à vaches" :
A vaches... Nous avons tricolé de ce côté avec Guillaume ce matin, et avons laissé les escaliers aux vaches cause timing... Qu'est ce que c'est beau et que c'est impressionnant vu d'en bas... On y reviendra... Pas vu de vaches mais des champignons...


Bernard MAZAS
02-09-2007 19:00:25

balden
As-tu trouvé une variété de champignons qui font aussi effet sur les appareils photos ? ;-)
Faut demander à Pascal, mais vu le nombre d'exemplaires qu'on a trouvé sur notre chemin, je ne pense pas que ce soit ça.
Citation:Plus sérieusement, je vois une ressemblance frappante entre ce passage en escalier et le couloir qui monte vers la crête de Vachères par la face sud et que j'avais signalé dans un ancien topo. C'est du Dévoluy typique et ça a l'air assez sympa. La difficulté et l'exposition de cette ascension sont-elles vraiment comparables à l'itinéraire de Vachères, ou bien est-ce la photo qui est trompeuse ? Je ne sais pas, car je n'ai pas fait Vachères (mais on va peut être bientôt en savoir plus...). En tout cas, comme tu le dis, c'est bien du Dévoluy typique, et c'est jamais beaucoup plus difficile que ça. Comme je le dis dans ma note, le problème est plutôt dans l'approche (quelle que soit la solution retenue) qui se fait hors sentier sur plusieurs centaines de mètres dans des pentes assez raides et pas franchement confortables. Le couloir est assez long et il vaut mieux être assuré d'une bonne visibilité en haut pour ne pas se paumer sur le plateau. Cela en fait un "pas" hors sentier plutôt abordable, tous comptes faits.


pascal sombardier
02-09-2007 18:45:58

Je ne crois pas que Bernard soit allé à Vachères, à moins qu'il y soit aujourd'hui... Mais pour avoir fait les deux courses dont tu parles, je peux dire que les escaliers du pas de Paul sont plus aisés et moins raides. et les gradins herbeux de la partie supérieure de Vachères n'offrent pas la sérénité de ces fameux escaliers dévoluards qui, vus de loin, paraissent infranchissables, et qui sont en fait "à vaches" : ../photos/photos.php?id=9467&id_sport=2


Pierre Baldensperger
02-09-2007 02:35:59

As-tu trouvé une variété de champignons qui font aussi effet sur les appareils photos ? ;-) Plus sérieusement, je vois une ressemblance frappante entre ce passage en escalier et le couloir qui monte vers la crête de Vachères par la face sud et que j'avais signalé dans un ancien topo. C'est du Dévoluy typique et ça a l'air assez sympa. La difficulté et l'exposition de cette ascension sont-elles vraiment comparables à l'itinéraire de Vachères, ou bien est-ce la photo qui est trompeuse ?


 

© 2019 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net