Chemin des Chartreux - Combe Laval

Samobivouaknet13
02-05-2018 14:19:21

24 Avril 2018 

Environ 3h de montée aller ( approximativement 700m de dénivelé), la rando commence à la centrale hydraulique, au niveau du pont des Chartreux sur la commune de St Laurent en Royans.

Traversez le pont sur la rive droite du Cholet, remontez ce chemin très agréable, quelques mètres plus tard vous pataugerez dans le ruissellement de la cascade du Frochet.

C'est une cascade de tuf. Cette roche à alvéoles a été formée grâce à une eau à forte teneur en calcaire qui se dépose sur la végétation. Les débris végétaux disparaissent ensuite par fermentation, mais il reste leurs moulages dans la roche. De la grotte du Frochet émerge une source, dont l'eau est captée pour alimenter la commune de Saint Jean en Royans. Des fouilles archeologiques ont dévoilé que cette grotte aurait été occupée par des hommes préhistoriques.   

Un point d'intersection une fois reposé sur le plat vous questionne? prenez tout droit en montée.

Là se présente un chemin pavé de bonnes intentions pour le randonneur inquiet de se perdre sans marquage ni panneau indicatif.

Après une succession de longueurs nous élevant doucement vers les 1011m du col de la Machine. L'aventure, plus sauvage vous engage sur un sentier évident mais malgré tout encombré par une végétation tourmentée par le temps et les intempéries qui rendent la progression, comment dire, plus intuitive.

L'objectif vous fait évoluer vers le fond de la combe Laval, vous pourrez admirer votre hauteur en contemplant les barres rocheuses d'en face et tenter d'apercevoir la seule entrée ou sortie, le pas du pas (985m) qui vous permettrez de remonter en direction de la roche des Arnauds ou de redescendre à notre point de départ.

Plus en contrebas, le monastère orthodoxe de Saint Antoine le Grand qui se visite, c'est une dépendance (un métochion : communauté, territoire dépendant d'un monastère orthodoxe) à celui de Simonos Petra au mont Athos en Grèce. Il a été fondé en 1978 par le Révérend Père Placide Deseille et son compagnon d'ascèse le Père Séraphin.

Vous arrivez au Riou Blanc? il faut le franchir, rien de bien difficile, observez votre point de sortie, mettez vous en ligne, et une fois engagé laissez-vous une chance d'aller plus loin...

La suite est une rando sauvage où vous pourrez déambuler sur les vestiges de ce mythique chemin qui fût la première route de Combe Laval construite entre 1805 et 1807. 

Cette route est appelée La route impériale de Combe Laval ou grand chemin de Lente par ceux qui veulent restituer une certaine vérité sur l'origine de la construction de cette besogneuse entreprise proposée par La Compagnie Ling qui s'installe aux forges en 1804. Elle a pour but d'approvisionner celle-ci en charbon de bois en grande quantité en rapport avec les ambitions des nouveaux propriétaires. Les eaux et forêts y voient l'opportunité d'acheminer les grumes de bois de la forêt de Lente vers l'Isère et les ports de Marseille et Toulon, ce qui, jusque là, était pratiquement impossible faute de l'existence de cheminements. Une adjudication est faite au profit de La Compagnie Ling et l'autorisation est donné par décret de Napoléon 1er, d'où le qualitatif "impériale" affecté à cette route. Victime des éboulements, des difficultés d'entretien, de contestations de responsabilités, la route, pour sa partie traversant la combe, sera assez rapidement abandonnée ce d'autant que le haut fourneau des Forges, gros consommateur de charbon de bois, est arrêté. (Archives de l'association Royans d'hier et d'aujourd'hui)

Nous voilà donc sur les 4 kilomètres de descente (mais pas pour vous) sur 4 mètres de largeur, quelques murs impressionnants par sa construction nous permet de réaliser avec un peu d'imagination, la difficulté de ce chantier titanesque. Une suite de traversées de pierrier nécessite une certaine vigilance, avec un casque c'est plus rassurant!

Nous pouvons voir de temps en temps les hauts murets de la route de Combe Laval tout près de nous, il faudra encore un peu de patience pour trouver la sortie officielle tout près du tunnel dit des moines.

Et voilà, c'est fait! vous pouvez aller jusqu'à l'hotel du col de la Machine pour profiter d'un peu de répit au bord d'une fontaine potable? nous ne savons pas, et pour les plus chanceux, se faire un menu local bien appétissant avant de reprendre la route... 

Pour le retour quelques options:

1/ Faire le chemin inverse c'est facile vous connaissez le coin comme votre poche maintenant...

2/ Longer la Départemantale D2 et replonger dans les gorges de Laval sans avaler en passant par le pas du pas...

3/ Faire du stop par cette même route jusqu'à Saint Laurent en Royans, pas très sport..

4/ Faire du stop dans le sens inverse D76 en direction de Saint Jean en Royans, se faire déposer au belvédère de Laval (antenne) pour redescendre jusqu'au point de départ..

Perso nous avons choisi l'option 5, oubliant la reconnaissance stratégique du retour, nous nous sommes fait déposer au hasard d'un chemin qui laissait à première vue une bonne impression... c'est pas dingue ça?!

Et là se fût une autre histoire!

Bonne randosauvage à tous,

Les Casques Bleus du Royans

 

anonynmous
01-09-2006 17:48:53

C'est exactement la boucle que je voulais faire au départ ! Comme je me suis douté connaissant la Combe Laval qu'il y aurait peut-être des problèmes dans ce Chemin des Chartreux, j'avais choisi de commencer ma boucle par le haut. La carte IGN étant très imprécise sur le départ, j'avais cru que ça démarrait d'au-dessus du tunnel routier, et j'avais perdu 1h30 à monter et descendre dans le maquis de buis pour trouver une trace. Puis j'avais longé la route goudronnée mais de là ce n'est pas très engageant de se lancer à l'aveugle (précipices impressionnants vus du haut) et je n'avais pas vu de trace nette depuis le bord de la route. J'avais été voir en face et ça m'avait confirmé que la trace du chemin existait toujours. J'étais donc retourné côté ouest et j'étais descendu par Gaudissart et les Grottes de Frochet, puis remonté du bas. Toutes ces péripéties m'avaient fait perdre beaucoup de temps, et quand je suis arrivé à la première vraie difficulté (le Riou Blanc, ou peut-être un peu avant), il commençait à être un peu tard, et ne sachant pas si ça passait j'avais préféré faire demi-tour et j'avais dû refaire tout le chemin à l'envers jusqu'à Gaudissart :? . Ca m'avait quabd même fait une bonne ballade en définitive, et maintenant que je sais que ça passe je recommencerai quand j'aurai l'occasion :P


anonynmous
01-09-2006 16:29:51

Loïclv
Super ! Merci Math-Robert. Comme quoi l'observation d'en face à la jumelle peut être trompeuse en accentuant la raideur apparemment. Ce chemin va devenir un classique maintenant :wink:
En fait ,c'est quand même raide par endroits ,par exemple la traversée sous une petite cascade où les herbes nombreuses et hautes cachent le relief ou bien la traversée du cirque où il n'y avait plus la moindre sente....à beaucoup d'endroits ,la chute est interdite mais c'est aussi ce qui pimente le parcours :wink: (C'est bien un boulon m8 et non un écrou qu'il faut pour utiliser le spit ...et au lieu d'une sente ,j'aurai du parler de "marches" pour traverser le Riou blanc ...) Ce serait bien que le chemin devienne classique ,il permettrait en outre de réaliser une jolie boucle autour de Combe Laval en passant par le "pas des Pas" à la montée par ex. , et le chemin des Chartreux à la descente (ou l'inverse peut être...sans doute moins fatiguant ) ,magnifique ... En tout cas c'est grâce à toi que j'ai accéléré les recos ;je me serai longtemps contenté de mon aproche initiale (jusqu'au Riou blanc)mais ça devenait "exitant" de savoir ce qu'il y avait derrière :wink: Le parcours semble difficile à coter puisqu'il n'y a pas de difficulté technique mais plutôt des passages trés expos ;il faudrait l'avis d'un spécialiste pour le qualifier ... Sinon il reste quelques arbres (évitables) à nettoyer et une sente à parfaire ,alors autant s'équiper d'un sécateur :wink:... A+


anonynmous
01-09-2006 08:29:05

Super ! Merci Math-Robert. Comme quoi l'observation d'en face à la jumelle peut être trompeuse en accentuant la raideur apparemment. Ce chemin va devenir un classique maintenant :wink:


anonynmous
31-08-2006 23:44:56

Jerome 26
j'ai moi aussi tenté par le bas de remonter c'est ancien chemin au départ de la centrale électrique malheureusement je n'ai pu aller jusqu'à son terme après avoir passé deux trois passages un peu chaud où le chemin n'est plus marqué il y a un passage vraiment exposé en dessus de la chartreuse (il faut traverser le ravin (voir photo) on se rend bien compte du problème vu d'en bas (2eme photo) le passage est juste au dessus de la petite tache blanche sur la photo (petite cascade) et la chute est absolument interdite est ce que quelqu'un aurait déjà réussi à remonter ce sentier ???
J'ai remonté le chemin des Chartreux tout à l'heure dans sa globalité en partant de l'usine electrique; Les trois couloirs un peu "chauds" ne parpinaient pas aujourdhui,pas de serpent non plus . J'ai pu tracer ,au piolet ,une sente pour descendre dans le Riou Blanc et pour ressortir de l'autre coté en traversée sur la gauche sur la même ligne de crête à peu prés...ça passe sans les mains mais c'est assez expo... (J'ai placé un spit sur le rocher au milieu du cours d'eau ,ainsi il est possible de s'assurer et de fractionner la traversée en 2 fois 30 mètres ,mais ça passe facilement sans corde ;emporter alors un écrou M8 et une plaquette ,le premier relais se faisant sur l'arbre (départ de la sente ;sangle de 60) 4 mètres à gauche du cairn en arrivant ;le dernier relais (troisième) peut se faire sur des buis ,à la sortie de la traversée finale... ) Ensuite on retrouve le chemin ,de l'autre coté donc ,en remontant sur 15 mètres à droite ,c'est tout tracé ,sans problème Le reste du sentier est parfois bien tracé ,parfois pas du tout ,il y a eu de nombreuses coulées de pierres qu'on traverse sans difficulté technique particulière ;on passe sous quelques toits et autres bombés , au pied de deux minuscules cascades ,puis une petite falaise en forme de cirque...etc Plus loin ,on voit clairement les "fondations" du chemin sur lesquelles on progresse parfois ,lorsque ça n'est pas éffondré ou recouvert de pierriers C'est incroyable de voir cet empilement parfait de grosses pierres sur des hauteurs proches de 7 mètres parfois ,un travail magnifique réalisé par ces Chartreux ! Je suis arrivé au terme de la rando ,avant le tunnel (vers le départ du muret qui longe la route, qui semble le meilleur endroit pour attaquer le chemin par le haut). J'ai posé des cairns régulierement ,couper des branches et creuser des marches quand c'était nécessaire ,du coup la redescente se fait rapidement (moins de deux heure de "sous" la route ,à l'usine electrique) Bref une petite rando super, en pente douce,avec quelques passages "aeriens" ,que je vous conseille vivement ; J'ai des photos mais je ne sais pas comment les inserer voilà a+


Randosavoie
17-08-2006 22:42:51

j'ai moi aussi tenté par le bas de remonter c'est ancien chemin au départ de la centrale électrique malheureusement je n'ai pu aller jusqu'à son terme après avoir passé deux trois passages un peu chaud où le chemin n'est plus marqué il y a un passage vraiment exposé en dessus de la chartreuse (il faut traverser le ravin (voir photo) on se rend bien compte du problème vu d'en bas (2eme photo) le passage est juste au dessus de la petite tache blanche sur la photo (petite cascade) et la chute est absolument interdite est ce que quelqu'un aurait déjà réussi à remonter ce sentier ???


Vivagel
17-08-2006 17:14:25

Quelqu'un a-t'il des informations sur cet ancien sentier du Vercors qui descend dans la Combe Laval depuis le Tunnel des Moines, et qui figure sur la carte IGN ? J'ai observé sa trace d'en face à la jumelle. Il a visiblement été partiellement détruit (en haut) et abandonné depuis la création de la route (il y a donc 110 ans !) Savez-vous s'il est encore possible de le parcourir ? Je n'ai pas trouvé le départ du haut, et depuis le bas j'ai été bloqué 250m sous la sortie par les éboulis et la végétation, et voyant l'heure tardive je n'ai pas trop insisté. Certains passages semblent extrêmement raides et exposés vus d'en face, suite aux éboulements, qu'en est-il ?


 

© 2019 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net