pascal sombardier
15-08-2006 20:33:12

En évoquant cette vire, je parlais d'un itinéraire différent : depuis le haut des Charances de Ferrand, en traversant à gauche sur la vire sous le sommet du Grand Ferrand, on peut aller entre le Grand et le Petit et sortir, mais c'est chaud. Quant au passage au nord, j'ai dû renoncer à cause de la pluie et du brouillard (une chose est sûre, il faut une corde), mais ça passe de la Fétoure au col et si chemin il y a eu, c'est vraiment du passé. Je suis allé le lendemain plus au sud où il faisait beau et j'ai reconnu la brèche de Faraut côté Champsaur en montant à la croix de Queyrière. Ce versant est dantesque. Quelqu'un aurait-il déjà traversé la brèche ?

Pierre Baldensperger
15-08-2006 01:45:46

Si je lis entre les lignes (et même entre les interlignes), cela signifie-t-il, Pascal, que tu es finalement allé reconnaître les pentes du Petit Ferrand au-dessus du col de Drouillet ? Si oui, peux-tu nous en dire un peu plus ? Il me tarde de retourner sur place pour aller y jeter un oeil moi-même (peut-être fin Septembre / début Octobre si tout va bien). Pour patienter, j'ai même commencé à scruter la zone sur la photo p.105 de ton livre en faisant des corrélations avec les photos aériennes du "géoportail" IGN que j'ai patiemment recollées carreau par carreau à partir de captures d'écran de leur petit hublot à la plus fine résolution... J'ai bien une petite idée de l'endroit par où ça pourrait passer (cf. aussi un message de GLaG il y a quelques temps sur le forum), mais a priori sans utiliser à proprement parler de vire dans la face Ouest (qui me paraît bien raide pour receler un tel passage, mais qui sait...). De toute façon, c'est vraiment l'archétype de la zone où il faut être sur place pour savoir si c'est franchissable... En passant, une autre question plus "basique" : pour monter au col de Drouillet depuis Tréminis, je suppose que ça commence par le sentier de la Fétoura, mais après : y a-t-il un reste de sentier qui bifurque à un moment (j'ai de lointains souvenirs d'une ou plusieurs traces qui quittaient les larges lacets dans la casse du Ferrand) ? Ou bien n'y a-t-il que la solution de tirer "bêtement" tout droit vers le col au-dessus de la cascade ?


pascal sombardier
14-08-2006 19:36:51

[quote:897c19efc5]'ai entendu parler de deux itinéraires montant au Ferrand par la face ouest: l'itinéraire du col du Drouillet qui était asez parcouru autrefois et celui passant par la source sur loup et les Charances: il y avait autrefois des traces de sentier.... Malheureusement les personnes qui m'en ont parlé sont mortes (un chasseur et un bon copain mort en parapente en sautant du Ferrand.....) Les chasseurs de chamois de Tréminis utilisent encore ces passages, il faut leur tirer les vers du nez........ [/quote:897c19efc5] Les Charances de Ferrand sont décrites dans mon book. Quant au fameux passage depuis le col de Drouillet, on le devine assez bien sur la photo p. 105, mais ce n'est pas vraiment une classique... Je sais aussi que certains sont passés par la vire sous le Grand Ferrand en haut de sa face ouest depuis l'arête qui vient de Vallon Piera et sont sortis entre Grand et Petit Ferrand, mais ils se sont fait peur... Quant à l'escalade, il y a une vieille voie Charbonnier dans la face : c'est du sérieux bien pourri ! Le pilier du Petit Ferrand a aussi été fait au-dessus du col de Drouillet plus récemment. C'est encore plus dur. Ce ne seront jamais des escalades classiques au sens moderne du terme, c'est sûr...


Philippe Mahieu
12-08-2006 22:02:02

J'ai entendu parler de deux itinéraires montant au Ferrand par la face ouest: l'itinéraire du col du Drouillet qui était asez parcouru autrefois et celui passant par la source sur loup et les Charances: il y avait autrefois des traces de sentier.... Malheureusement les personnes qui m'en ont parlé sont mortes (un chasseur et un bon copain mort en parapente en sautant du Ferrand.....) Les chasseurs de chamois de Tréminis utilisent encore ces passages, il faut leur tirer les vers du nez........ Quant au "Tréminisous " qui s'exprimait sur C2C, c'est pas très compliqué de deviner qui il est en regardant son adresse mail.....Je l'avais contacté et il m'avait donné quelques infos. Petite précision: il y a eu aussi des tentatives d'escalade dans la falaise en face ouest sous le sommet, je sais qu'il y a eu beaucoup d'accidents là-dedans!! Y a t'il un itinéraire????


pascal sombardier
12-08-2006 15:51:03

ça ne m'étonne qu'à moitié....


GLaG
12-08-2006 14:46:17

Concernant l'accès au Ferrand par le col de Drouillet, j'avais lu ce message il y a quelques temps sur un autre forum ([url]http://alpinisme.camptocamp.com/forums/read.php?f=21&i=12603&t=12583[/url]) : Extrait d'un des message de la discussion : "D'autres itinéraires sont vertigineux comme monter au Grand Ferrand par la face Nord Est (via le col du Drouillet) amenant au petit Ferrand puis au Grand par traversée ! L'itinéraire n'est, à ma connaissance, pas mentionné sur les topos de bouquins quels qu'ils soient ! De nombreux itinéraires ne sont pas mentionnés et méritent d'être connus ! De véritables merveilles (réservées aux pieds sûrs !)..." Mais mes demandes de précisions n'ont pas reçu de réponse...


pascal sombardier
11-08-2006 19:57:27

Ouais, enfin, le "chemin de Ronde" inférieur n'est plus du tout praticable et il aurait été intéressant de le retailler lui... La remarque d'un intervenant sur la liaison du col des Aurias est tout à fait justifiée ( Ceci dit, je suis passé là en montant un peu dans les pentes herbeuses au-dessus du chemin effondré...). Et puis, comme ce long chemin de ronde était mis en valeur sur la carte Didier-Richard au 1/50 000, je crois que beaucoup de randonneurs viennent encore par ici en croyant le trouver. Dans ce cas, je crois que c'est dommage de laisser un tel itinéraire dans un tel état (voir la discussion sur les sentiers abandonnés qui vient de démarrer sur le site). En ce qui concerne la face nord du Ferrand, c'est le gardien du gîte de Tréminis qui m'avait mis sur la voie en me montrant un guide bleu de touristes, lesquels montaient apparemment tranquillement par là au début du xxe siècle, ce qui étonne même les habitants du coin car personne ne connaît ce passage... Mais Fred a eu des problèmes familiaux et je ne voulais pas y aller sans lui. Affaire à suivre. Qu'est-ce qui est arrivé exactement au Petit Obiou ??


rupicapra
11-08-2006 11:36:38

17 années de pratique "privilégiée" des terres rupicapriques de saint baudille et de treminis m'ont permis d'explorer tous les coins et les recoins de ce massif incomparable. il reste encore des endroits préservés des traumatismes de la surpopulation randonneuse (cf sentier ordinaire de la tournette!) pourvu que cela dure en trièves-dévoluy. bien sûr, il faut savoir partager et permettre à d'autres de découvrir, ce à quoi contribue le livre de sombardier . quant à ré-ouvrir les sentiers qui avaient un interêt pour les alpagistes de l'ancien temps, je n'en vois pas l'utilité puisque le terrain reste néanmoins accessible à des randonneurs aguerris ayant le pied sûr. que chacun choisisse ses randos en fonction de ses dispositions. il ne me viendrait pas à l'idée de demander à voir équiper la face nord des grandes jorasses d'une monstrueuse viafet' pour me permettre d'y accéder alors que je suis évidemment incapable de me hisser sur ce sommet par mes seuls moyens ! félicitations à pascal pour son superbe ouvrage très documenté et admirablement iconographié. il m'a donné l'envie d'aller à la face nord de l'obiou que j'ai gravie le 30 juillet dernier alors que l'hélico tournait sans cesse pour retrouver le malheureux qui était tombé la veille dans le secteur du petit obiou. reste le face nord de ferrand, mais le livre de pascal est muet sur cet itinéraire qui emprunte le col de drouillet et suit un cheminement rejoignant le petit ferrand semble-t-il. 1ère semaine de septembre, soit avant la chasse, je suis partant pour la grosse "bambée". jp


pascal sombardier
10-08-2006 11:52:30

J'avais proposé les Petites Charances à Régis, mais je ne vois que le silence (!). ça t'impressionne autant que ça ??


pascal sombardier
06-08-2006 19:48:13

À propos de Dévoluy, j'étais ce dimanche à la montagne de Saint-Gicon (chapitre 22 de mon bouquin), seul endroit où il faisait beau apparemment. Je suis monté par une bonne piste dans le bucolique vallon (un rêve pour le bivouac !) au nord du hameau des Hauts-Gicons jusqu'au col entre le Grand Bréchon et la Tête de la Tune. J'ai ensuite suivi la crête de la Combe des Chèvres jusqu'à buter contre le pilier nord-ouest du Gicon. Là, on traverse tranquille (bonnes traces de moutons) les pentes raides sous la falaise nord jusqu'à rejoindre l'arête nord-est qui vient du col de l'Aup. On peut gagner le beau plateau sommital par un passage évident situé un peu à gauche en haut de celle-ci. Il suffit de redescendre par les pentes sud que je décris à la montée dans le bouquin. Fait ainsi, c'est presque mieux et on fait une vraiment belle boucle (4 h). Le panorama sur le Dévoluy d'un côté et le Champsaur de l'autre est époustouflant. À noter qu'on peut aller au sommet des falaises des Gillardes sur la crête du Grand Bréchon en passant. Avec un peu de chance, on peut voir des Base Jumpers sauter dans ce qui est une des plus raides et des plus hautes falaises de France. Mais là, il y avait un fort vent du nord bien glacial...


pascal sombardier
05-08-2006 09:43:35

c'est bien le problème : déjà à Grenoble, certains libraires demandent "Trièves-Dévoluy, c'est où ça ?". Alors, le bouquin se vend beaucoup sur place, et même dans des endroits qui ne vendent habituellement pas de livres, comme au gîte de Tréminis, village perdu où il s'en est est vendu plus d'une cinquantaine. Ceci dit, les grands libraires de Grenoble, comme Gaia, l'ont en général.


Philippe Mahieu
05-08-2006 08:54:01

Concernant le bouquin sur le Dévoluy, je pense qu'il y a aussi un problème de distribution! Moi je ne l'ai jamais vu dans mon coin (Nord-Isère).... Hier j'étais dans une librairie près de chez moi, il y avait plusieurs bouquins de la collection: Mont-Blanc, Chartreuse inédite, Léman, Belledonne et même Pyrénées mais pas Dévoluy! Faut dire que ce massif ne doit pas être très vendeur..... Mais il va falloir que je le trouve quand même, vous m'avez mis "l'eau à la bouche".... Concernant la fréquentation de l'est du Trièves, je suis complètement d'accord avec Pascal: on est loin de la surfréquentation. Je dirais même que ces villages sont en train de mourir à petit feu et qu'un peu de tourisme en plus leur ferait du bien!! L'ouverture future du nouveau tronçon de l'A 51 ne leur a pas profité contrairement au Nord-Ouest du Trièves....


pascal sombardier
04-08-2006 09:07:20

Oh, je ne me plains pas des ventes de mon livre sur le Trièves/ Dévoluy. Il a dû s'en vendre 2000, ce qui est bien pour un livre de montagne sur une région en dehors des grands axes touristiques (les livres sur la Haute-Savoie se vendent toujours mieux que les autres). De toute façon, l'édition de montagne reste un petit secteur et la parution d'un livre n'a jamais déclenché un mouvement de masse vers une région quelle qu'elle soit. Ce qui est à redouter, c'est le tourisme organisé de masse : entre les 70 000 touristes/jour à Chamonix, et les 2 ou 3 pèlerins qui seront allés aux Petites Charances grâce à mon livre ou à une autre source d'info encore plus confidentielle, y a pas photo... Ceci dit, le Trièves oriental ne serait pas fâché d'avoir un petit coup de main pour développer un minimum son tourisme. Il y a beaucoup de gîtes fabuleux qui se sont montés dans ces coins, mais aussi beaucoup de difficultés et de faillites et c'est un vrai problème social. Cette forme de tourisme-là, qui n'est pas dévastatrice, mérite pourtant d'être encouragée.


Pierre Baldensperger
03-08-2006 23:24:37

Certes, le Dévoluy est un des massifs les plus généreux pour les randonneurs qui ont gardé un peu l'âme d'un explorateur hors des "sentiers battus". Certes, Pascal Sombardier a su magnifiquement bien en capter l'essence en trouvant dans son livre les bons itinéraires et aussi les mots justes pour communiquer au lecteur l'ambiance particulièrement envoûtante de ce massif. Peut-être même mieux qu'il ne l'a fait dans "Chartreuse inédite" (je dis ça pour lancer le débat ;-). Mais je dirais presque tant mieux si le livre se vend moins bien... car en le lisant j'ai aussi été pris par la crainte qu'une telle publicité attire une nuée de nouveaux randonneurs dans cet endroit (finalement pas si étendu que ça) où le calme et la solitude participent aussi aux sensations d'aventure et d'infinie liberté dans l'exploration. Alors désolé Pascal qu'un aussi remarquable travail ne soit pas couronné par un immense succès éditorial, mais voyons aussi le bon côté des choses et chut... arrêtons de faire tant de publicité et de faire germer dans l'esprit de certains l'idée d'un tracé "autoroute" sur les Petites Charances ;-). Finalement, la meilleure façon de succomber aux charmes de ce massif n'est-elle pas de les découvrir un peu par hasard (et non parce qu'on a été attiré là par une forme ou une autre de publicité, aussi réussie soit-elle) ?


GLaG
03-08-2006 22:09:03

Sont-ce les arches qui font vendre plus le petit dernier, ou bien la proximité de Grenoble ? Arches exceptées, le livre sur le Dévoluy me semble vraiment plus intéressant : itinéraires ayant bien plus d'ampleur, paysages grandioses, meilleures photos, ... Et j'entend beaucoup de monde, sur les forums internet ou "en vrai" dire que ce livre sur le Dévoluy leur a fait découvrir ou redécouvrir un massif splendide.


scal
03-08-2006 21:45:13

c'est tritounet la disparition d'un tel sentier, témoignage de la pratique des anciens ainsi que de leur bon sens... entre la source du Loup et le col des Aurias il m'a fait l'effet d'un périmètre qui permettait à la fois aux hommes et aux bêtes de passer d'un alpage à l'autre, tout en economisant sa peine. même si cet usage a disparu, aujourd'hui le sentier fait aussi défaut : par exemple après avoit gravi Ferrand par les Charances, plutôt que de descendre au col de la Croix, il est plus naturel de vouloir rester à niveau et de traverser par l'Auria et perdre petit à petit du dénivellé jusqu'au point 1169m...


pascal sombardier
03-08-2006 21:02:31

ce chemin de ronde, je l'ai fait en 2003 (s'il sagit bien du balcon inférieur sous les Petites Charances. Il est indiqué sur les vieilles Didier-Richard au 1/50 000 avec plein de croix). Comme je le dis dans mon bouquin, nous avons dû franchir des passages abominables dans de la marne à coups de piolets sans pouvoir s'assurer. En tout cas, je peux te rassurer : les Petites Charances à côté, c'est le GR 20....


Philippe Mahieu
03-08-2006 20:52:00

Je me fais peut-être des idées fausses sur ce sentier des Petites Charances et ça passe peut-être mieux que je pense...ou alors j'ai été influencé par les commentaires de certaines personnes que je connais :? il va falloir que j'aille y faire un tour la prochaine fois que j'irai par là. Ce qui est sûr c'est que beaucoup de sentiers du coin qui étaient bien parcourus et entretenus il y a une vingtaine d'années sont tombés à l'abandon et ne sont plus entretenus, ce qui est dommage (c'est un peu du patrimoine du coin qui s'en va...) Le "chemin de ronde" par exemple qui parcourait tout le cirque du Ferrand n'est plus utilisable en de nombreux endroits (à ce qu'il paraît...) alors que c'était un itinéraire magnifique (que malheureusement je n'ai pas fait quand c'était encore possible....)


pascal sombardier
03-08-2006 20:34:01

il n'empêche que ce bouquin se vend 2 fois moins que "Chartreuse inédite", qui est pourtant plus récent d"une année, arches obligent..........


scal
03-08-2006 20:26:37

modestie du mineur de fond ! car encore a-t-il fallu en extraire les richesses et les exposer au grand jour :)


pascal sombardier
03-08-2006 19:59:32

Ce n'est pas mon livre qui est une mine, c'est ce massif....


scal
03-08-2006 19:11:42

je ne connais qu'une petite partie du sentier, mais il serait vraiment dommage de le retailler, faut pas toucher à ce genre d'itinéraire ça fait parti du patrimoine ! ( espérons juste qu'il n'y ait pas d'éboulements comme dans le balcon inférieur...) dernièrement j'ai fait une jolie boucle dans le coin, grâce au travail de défricheur de Pascal ( ton livre est une mine ! ) : au départ des Granges, col de l'Aiguille, Rattier, Bonnet de l'Evêque, Tête de la Cavale, col du Portail, fin sentier de la Baronne, Rochassac et descente aux Granges. C'est superbe, un beau parcours d'arête avec de l'engagement, du sauvage et de l'ampleur ; en plus ça permet d'aller évaluer de prés le passage de Malpasset avec l'Obiou en arrières pensées...


GLaG
03-08-2006 14:15:39

Que reprochez-vous à l'état du sentier des petites Charances ? La sente est certes étroite, mais ne présente aucune difficulté (un ou deux passages avec les mains dans des petites gorges, mais avec une exposition faible) et il en reste assez pour que l'orientation soit facile (je me suis perdu bien avant, vers 1300m. A partir du petit replat vers le croisement avec le sentier inférieur des Charances, la sente est tout à fait visible) !)...le sentier était-il bien plus large quand des chasseurs passaient encore par-là ? Quand au "truc sérieux" de Pascal, je suis bien partant fin août ou en septembre, mais pas avant :-(


Philippe Mahieu
03-08-2006 13:42:51

A propos de petites Charances: cet itinéraire était autrefois bien entretenu et assez fréquenté par les chasseurs de Tréminis. Maintenant c'est vrai qu'il faut oser, je l'ai observé aussi depuis le chateau des chèvres, je ne n'irai pas... Terrain d'aventures oui, mais là il faut vraiment aimer le risque.... C'est vrai qu'il y aura toujours le vide mais c'est dommage de voir tous ces sentiers, qui étaient autrefois bien entretenus, être complêtement laissés l'abandon :evil:


pascal sombardier
03-08-2006 12:18:57

Ah non ! Les Petites Charances sont très bien comme ça. C'est probablement l'un des terrains d'aventure les plus fabuleux qu'il nous reste. Et vous aurez beau retailler le "chemin", il y aura toujours 1000 m de vide constamment dessous. À ce propos, Régis Kahn voulait faire un truc "sérieux" avec moi : je propose l'Obiou depuis Tréminis par les Petites Charances, le Portail, la Tête des Cavales, le Malpasset... Grrrrande journée ! C'est quand il veut ! http://www.bivouak.net/forum/viewtopic.php?t=1946&id_sport=2


pascal sombardier
03-08-2006 09:33:33

Comme quoi cela sert de pousser un coup de gueule de temps en temps (j'avais même été un peu sec à propos de ce sentier très fréquenté et laissé à l'abandon). Merci en tout cas de ton intérêt pour mon bouquin sur cette région magnifique, qui reste pour moi une des plus intéressantes et des plus attachantes des Alpes.


Luc
02-08-2006 15:20:37

[quote:9c00829eba="mick"]Posté le: 01 Aôu 2006 09:20 Sujet du message: Trièves >> Chatel -------------------------------------------------------------------------------- Je reviens de quelques jours passés dans le Trièves où nous avons effectué quelques randos avec notre petite. C'est vraiment un coin superbe et très peu fréquenté (beaucoup de randos sans voir personne !). Bravo aussi à Pascal S pour son livre magnifique... Je laisse simplement ce petit message pour signaler que depuis la parution l'accès au Chatel est légèrement modifié. Si le sentier versant ouest est inchangé, la vire de Pomaray a été retaillée depuis. Elle est maintenant très large et facile et se parcourt sans la moindre difficulté. Les cables sont toujours là ensuite et même si ce genre doit inciter à la prudence, il est très court et plutôt débonnaire (même à la descente). La boucle sud >> ouest me semble donc à nouveau très recommandable. [/quote:9c00829eba]


 

© 2022 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient être tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables...

Identification