geba
03-07-2014 15:50:31

Bonjour Johnny, Il n'y a pas de quoi et profitant de quelques jours passés à Romans, j'étais content de parcourir un peu ce coin de Vercors, vraiment trop éloigné de mon domicile. N'hésite pas à partager d'autres découvertes à propos des Rochers de Treillaras et de Pierre Chauve sur ce fil.

anonynmous
03-07-2014 14:23:58

Non je ne les ai pas testés. J'en garde toujours de coté pour avoir un prétexte à y retourner. En tous cas encore une fois merci de toutes tes infos :)


geba
01-07-2014 18:40:31

Johnny
Le truc c'est qu'à la montée je me suis laissé "aspirer" par le très beau pierrier qu'on voit à la sortie du parcours boisé (où il faut prendre à droite et ne pas continuer tout droit pour aboutir entre les deux gendarmes). J'ai donc traversé le grand pierrier et ai tenté de continuer au nord de celui-ci, puis en obliquant à l'est vers des strates pierro-terro-foireuses assez expo en suivant de vagues traces (ça devient du R3).
Bien d'accord avec toi, ce coin du pierrier est splendide. Et le Pas Baume reste un mystère. Apparemment, tu n'as pas testé l’enchaînement de sentiers qui évitent la pénible montée quand on a sa voiture à la Gardiole. Note le en cas de besoin, cela rend le retour de la traversée agréable.


JeunouKiKrak
01-07-2014 15:39:48

J'y ai été voir. Effectivement le sentier aboutissant aux 2 gendarmes au nord du point du Touet est évident et bien tracé depuis le GR93, je l'ai emprunté à la descente après être monté sur un des gendarmes. Le truc c'est qu'à la montée je me suis laissé "aspirer" par le très beau pierrier qu'on voit à la sortie du parcours boisé (où il faut prendre à droite et ne pas continuer tout droit pour aboutir entre les deux gendarmes). J'ai donc traversé le grand pierrier et ai tenté de continuer au nord de celui-ci, puis en obliquant à l'est vers des strates pierro-terro-foireuses assez expo en suivant de vagues traces (ça devient du R3). Après avoir fait le sanglier dans une forêt de buis j'ai trouvé un pierrier avec des strates herbeuses et rocheuses sortant directement sous le point 1098 : il faut mettre les mains et cela ressemble à un mini passage de Picourère (3 Becs). J'y retournerai "jardiner" un peu car ce passage est somptueux. En ce qui concerne les panneaux de propriété privée :roll: le dit panneau ne se voit pas lorsqu'on vient du sud (de dos) ... et du nord non plus car vu le tas de bois minutieusement posé pour boucher le passage, on se voit obligé de passer par les cotés dans les buis donc on loupe le panneau :lol: Il devait y avoir une belle promo chez Casto pour les barbelés à moins que ce ne soit pour empêcher les chamois de monter dans le champ depuis la falaise :wink: On voit par contre un splendide panneau vert parlant de la présence éventuelle de gros chiens blancs (subventionnés en grande partie) avec un mauvais caractère. (Savais pas que maintenant il fallait des patous pour garder les vaches ...) Bon ! Il vaut mieux en rire qu'en pleurer et tout cela n’empêche pas les randonneurs de passer quand même, le passage se trouvant à peu prés à l'endroit où les clôtures sont les plus aplaties ... (promis ce n'est pas moi !, je les ai trouvées comme cela) :) @ Véro : je n'ai pas vu de taureau, juste des vaches et pourtant j'étais en rouge !


geba
27-06-2014 15:01:29

Bonjour, Ce matin, profitant de quelques heures, je suis monté au Pas de Saint-Vincent pour tenter d'éclaircir les questions posées. . La montée par le point 804 (le Soufflot des Crapaudes) et la crête sous les Rochers des Drayettes est un itinéraire varié et très agréable, à conseiller comparé au PDIPR. Le passage de la barre rocheuse par des marches taillées dans le rocher ne pose pas de difficulté. . Je suis descendu par le sentier découvert l'autre jour (variante du Pas du Touet). J'en ai profité pour visiter le chaos pierreux sous le point 1098 des Rochers de Treillaras – curieux, minéral et intéressant. . Ma tentative de suivre le sentier qui commence dans le lacet 857 du Chemin des Moines a échoué après 120 mètres, déjà très sanglier. Je ne suis pas le seul à avoir tenté (branches coupées, vagues traces de pas) ! . Mais plus bas sur le Chemin des Moines, ma curiosité a été récompensée en trouvant un sentier marqué d'un cairn vers 700 mètres qui part plein Nord en montagnes russes retrouver un sentier mentionné sur IGN qui monte par le point 713 pour descendre retrouver la piste dans le virage, après sa pénible remontée. Par ce bon sentier bien plus court, le D+ inférieur à 50 mètres est peu pénible en forêt. La question d'éviter la piste est donc résolue. . Ces variantes au topo d'origine rendent l'itinéraire plus agréable, pittoresque et aventureux. Il reste à résoudre le problème de la traversée de la propriété privée sur la crête des Rochers de Treillaras…


geba
25-06-2014 17:09:31

Merci de votre intérêt pour ces quelques remarques. Combinées avec l'arête NW par le point 804, les deux variantes permettraient de définir un itinéraire plus sauvage que la classique. Il resterait à résoudre cette histoire de propriété privée.


Véronique
25-06-2014 15:39:06

J'avais effectivement déjà fait état de ces panneaux propriété privée là-haut, mais il n'y avait que des clôtures non électriques...et j'étais passée quand même... Par contre, une fois où j'avais passé une clôture.....je m'étais retrouvée dans le champ d'un taureau!!!Je n'avais pas trainé!!!


anonynmous
25-06-2014 11:23:41


Citation:Cependant, il n'est plus possible de suivre la crête au niveau de la ferme Gagnol, le passage entre les buis est bouché par des branchages morts. Un panneau propriété privée précise les choses. Alors descendant le long d'une clôture jusqu'à un passage dans les buis, j'ai contourné la doline 1099 par l'Est pour rattraper la crête, bravant l'interdiction. Face à une clôture 4 fils (barbelés et électrique sous tension), je suis allé la contourner par un pas exposé au-dessus des falaises, au niveau du dernier piquet, pour retrouver la suite de l'itinéraire. Tiens donc ! J'y suis passé cet hiver, il n'y avait pas de panneau ... Ça devient pénible dans dans ce coin de la Drôme où les propriétaires se sont donné le mot pour faire "haro sur le randonneur". Je m'était fait aussi reprendre sur un autre site internet pour avoir longé la falaise de la Raye voisine de ce secteur : j'avais d'ailleurs répondu assez sèchement. Étant Drômois je ne peux que me désoler de ces comportements qui virent à l'extrême.
Citation: Plus intéressant, environ 200 mètres au Sud du point 1098, un passage se dessine entre deux gendarmes caractéristiques détachés de la falaise. Descendant par le Pas du Touet, j'ai repéré dans son lacet vers 975 mètres, le début d'un sentier montant vers le Nord. En le suivant, mon intuition s'est vérifiée. Il monte très agréablement vers la crête pour déboucher au niveau des deux gendarmes. Le passage absent des cartes est pratiqué (branches de buis fraîchement coupées, quelques cairns, etc.). Connaissiez-vous cette alternative au Passage du Touet, qui offre un bon raccourci ? Le pas a t'il un nom ? L'info est intéressante, je vois très bien les deux gendarmes en question, mais j'ignorais la présence d'un sentier démarrant sous le Pas du Touet. J'irais voir un de ces matins.
Citation: Une question pour finir : sur la carte, un vieux chemin descend depuis le point 857 retrouver l'itinéraire de retour après sa remontée bien pénible en haut du Ravin des Chichats. Son départ et son arrivée sont bien visibles sur le terrain. Mais est-il praticable dans les pentes boisées plutôt denses ? J'irai voir aussi. Merci de toutes ces infos en tous cas.


geba
22-06-2014 16:09:43

Bonjour à tous, Ce matin, j'ai repris l'itinéraire du topo, et je souhaite partager quelques remarques et questions. . Depuis les Condamines, souhaitant monter par le point 804, je n'ai pas choisi le bon réseau de pistes et me suis retrouvé coincé dans une végétation impénétrable - mauvais choix. J'ai rejoint l'itinéraire classique du Pas Saint-Vincent. . Malgré les nombreuse clôtures à franchir, la crête des Roches de Treillaras est très agréable. Cependant, il n'est plus possible de suivre la crête au niveau de la ferme Gagnol, le passage entre les buis est bouché par des branchages morts. Un panneau propriété privée précise les choses. Alors descendant le long d'une clôture jusqu'à un passage dans les buis, j'ai contourné la doline 1099 par l'Est pour rattraper la crête, bravant l'interdiction. Face à une clôture 4 fils (barbelés et électrique sous tension), je suis allé la contourner par un pas exposé au-dessus des falaises, au niveau du dernier piquet, pour retrouver la suite de l'itinéraire. . Plus intéressant, environ 200 mètres au Sud du point 1098, un passage se dessine entre deux gendarmes caractéristiques détachés de la falaise. Descendant par le Pas du Touet, j'ai repéré dans son lacet vers 975 mètres, le début d'un sentier montant vers le Nord. En le suivant, mon intuition s'est vérifiée. Il monte très agréablement vers la crête pour déboucher au niveau des deux gendarmes. Le passage absent des cartes est pratiqué (branches de buis fraîchement coupées, quelques cairns, etc.). Connaissiez-vous cette alternative au Passage du Touet, qui offre un bon raccourci ? Le pas a t'il un nom ? . Une question pour finir : sur la carte, un vieux chemin descend depuis le point 857 retrouver l'itinéraire de retour après sa remontée bien pénible en haut du Ravin des Chichats. Son départ et son arrivée sont bien visibles sur le terrain. Mais est-il praticable dans les pentes boisées plutôt denses ? Toutes mes excuses pour cette lecture un peu longue.


 

© 2019 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net