Liste des articles

A la une

« Bivouac ô mon beau bivouac », concours photos 1er Juin - 31 Juillet 2022

Image

« Bivouac ô mon beau bivouac ». Partagez du 1er Juin au 31 Juillet 2022 avec la communauté votre plus beau bivouac à travers un récit et une photo. Faites-nous rêver !

Les trois plus belles publications seront récompensées par trois prix selon le podium :

  • Pour la première place : Salewa, notre partenaire outdoor, sera encore présent et récompensera la première place avec une superbe tente 3 personnes LiteTrek III d'une valeur de 360€. La grande classe !
  • 2ème place : un bon d'achat chez l'un de nos partenaires d'équipement montagne.
  • 3ème place : un bon d'achat chez l'un de nos partenaires d'équipement montagne.

La photo doit être associée à une sortie et déposée pendant la période du concours. La participation sera validée après avoir taggé l'icone de coupe en haut à droite de votre photo. 

Toutes les publications seront relayées sur le compte Instagram de bivouak

Le jury prendra en compte le nombre d’interactions sur les photos (70% de biv - le pouce sur sur la photo dans le site bivouak-, 30% de like sur Instagram) mais également la qualité des publications pour désigner les 3 gagnant·e·s.

Liste des articles

Nouvelles d'en montagne - 1 - Le mur des Jaillets

Une fois n’est pas coutume, le texte qui suit n’est pas le récit d’une balade vécue. Il s’agit d’une histoire issue de l’imagination.
Dans cette « nouvelle », donc, l’invention est prépondérante et, selon la formule consacrée, toute ressemblance avec des personnes ayant existé serait le fruit du hasard.
Toutefois, une part de réalité en constitue quand même le socle.
En effet, lors d’une sortie d’automne, je me suis retrouvé dans un lieu si particulier, dans une ambiance si puissante, que j’ai eu envie d’écrire quelque chose qui s’appuierait sur ces sensations.
Alors, pendant la marche de retour à la voiture, un début d’histoire s’est créé dans la mémoire. Puis cet embryon s’est développé, par strates successives.
C’est ainsi que sont apparus deux personnages.
L’un est un homme : il s’appelle Adrien.
L’autre est… un mur !!

Ce mur, qui existe bel et bien, m’a vraiment marqué par sa dimension inhabituelle, son implantation, et la surprise qu’il a provoquée lors de sa découverte. Les interrogations qui se sont alors manifestées ont aussi alimenté cette envie d’écrire.
Du coup, pour moi, ce mur s’est imposé comme le personnage principal.

***

Pour les randonneurs qui vadrouillent dans les hauts-plateaux, ceux qui parcourent ces lieux un peu sauvages mais ô combien prenants, ce mur sera probablement aisé à situer.
Tant mieux !
Le but n’était pas de le cacher, mais plutôt de le mettre en avant.
En tout cas, c’est mon souhait…

Balise de détresse et de géolocalisation

Image
Aventuriers, voyageurs au long cours, montagnards, skippers : Avez-vous pensé à votre sécurité ?
Lors d’une expédition ou d’une aventure engagée, la partie préparatoire est une phase importante dans la réussite d’un projet.
Que vous projetiez de traverser un désert de glace, un territoire de dunes, un océan, il vous faudra penser « Sécurité ».

Le plaisir du ski vous fait oublier de boire ?

Image
Le plaisir du ski vous fait oublier de boire ?
Gare à la déshydratation !
Il faut boire suffisamment et régulièrement lorsque le grand froid fait oublier la sensation de soif.

Régulation thermique :
Le corps humain maintient une température constante de 37°C. Pour ne pas surchauffer, la transpiration permet de refroidir l’organisme. Elle évacue la chaleur par l’extérieur.
S’hydrater est primordial pour assurer une régulation correcte du corps.

Test frontales : éclairer les mains libres !

Image
Plus légère, plus économe, plus résistante…
Ce pourrait être le slogan des fabricants se disputant le marché de l’éclairage portatif !

Dur, dur de choisir une frontale avant de partir en trekking. Pour vous aider dans votre choix, nous vous proposons d’éclairer votre lanterne.
Lire un bon bouquin, préparer le repas, planter la tente, chercher du matos au fond du duvet, partir à 3 heures du matin du refuge : elle sert à tout ça votre frontale !

S'habiller 100 % naturel en randonnée

Image
Difficile de choisir des vêtements pour la randonnée, le ski et les sports de plein air. Nous sommes de plus en plus exigeants. Le textile idéal doit être résistant, léger et sans odeurs...
Depuis des années, les fabricants de textiles dit "outdoor" s'évertuent à trouver la solution miracle avec des matières 100% synthétiques.
Et si le naturel revenait au galop ? Lire la www.skirandonnenordique.com/modules/guide/item.php?itemid=41

L'alimentation en rando

Image
Alimentation des randonneurs, skieurs, aventuriers, skippers...

Les plats précuits lyophilisés sont une solution efficace pour se nourrir tout en luttant contre l’ennemi numéro un : le poids.

A la journée, on prend un en-cas, un sandwich qui constitue les apports caloriques pour terminer son effort et se sustenter. Au-delà d'un jour, la randonnée devient trekking ou raid. L’alimentation est alors un poste qui demande réflexion et attention.

Dévoluy, l'Incomparable !! -6- Un chamois

Quelque part au fond du cerveau était resté incrustée l’envie d’écrire ce qui s’était déroulé cette après-midi de septembre.
Un déclic a enclenché la décision…
Ecrire, c’est une façon de ne pas laisser filer dans le flou définitif du temps qui a tourné, les instants magiques, survenus en quelques minutes, voire en quelques secondes.
Ecrire, c’est aussi mettre dans un cocon ces impressions fugaces et ces sensations merveilleuses éprouvées alors, comme on le ferait avec des bijoux d’or fin dans un écrin de velours…

Mi-septembre.
J’étais allé faire une visite à ces fameuses vires de la face ouest / nord-ouest de la Tête de Garnesier, dont il avait été question dans un long fil de Bivouak.
La journée de balade fut pleine, trop pleine, de sensations pour que j’arrive à les restituer toutes en un seul texte. Je n’ai pas cette facilité d’écriture-là. Cela m’obligera donc à continuer, plus tard, le récit commencé aujourd’hui.
J’ai alors choisi de préserver d’abord ce moment de l’après-midi, une heure tout au plus, pendant lequel je n’ai plus été un randonneur solitaire, dans la montagne…

Prières Polaires

Image
Jean-François Lurol, amoureux des régions nordiques et arctiques a parcouru pendant quatre ans, été comme hiver, les territoires du Grand Nord.
Pendant ces différentes aventures, il a écrit, photographié, les silences, les ambiances, les luminosités...
Le livre Prières Polaires, réunit la poésie des mots et des images fortes ramenées du Nord.

Soyez les premiers à découvrir les Prières Polaires !

Des ailes au-dessus du Groenland

Image
3 affreux jojos s’apprêtent à traverser la « Terre Verte »…

Mika, Cornelius et Thierry partent ce 30 avril pour rallier Narsaq (sud) à Qanaaq (Nord ouest)
Traversée du Groenland : 2300 km de calotte à traverser du sud ou Nord !
45 jours en kite, ski et pulka ! Retour prévu le 18 juin 2008

Diaporama de Caroline Riegel

Un petit rappel moins tardif que d'habitude,Le 2 avril, la Maison de la Montagne prend l'eau….

La Maison du tourisme aussi !!! Tout ça, le lendemain du jour du poisson, grâce à Caroline Riegel, ingénieur en constructions hydrauliques....

Concours

Suite au succès rencontré par l'évènement de l'année dernière, Mountain Wilderness renouvelle le concours "Changer d'approche".

Le principe est simple: il suffit d'aller en montagne pratiquer une activité (randonnée à skis, pieds, raquettes, alpinisme, VTT, parapente, escalade) et d'utiliser les transports en commun plutôt que sa voiture.
Une simple participation peut vous faire remporter une corde ou un harnais Béal, un casque Petzl, une polaire Patagonia, du matériel Grivel, un abonnement à Montagnes Magazine ou d'autres lots à venir.
Vous trouverez plus d'informations concernant ce concours sur http://www.mountainwilderness.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=2305

Pour toute information supplémentaire, envoyer un mail à concours@mountainwilderness.fr ou appeler MW au 04 76 01 89 08.
En espérant lire prochainement vos fiches de participations.

Le ski de randonnée nordique : une pratique peu connue

Image
Le ski de randonnée nordique est, à l’origine, un moyen de déplacement, utilisé pour la chasse dans les contrées nordiques. En 1888 Fridjof Nansen l’utilise et le démocratise lors de la première traversée est – ouest du Groenland.
Le ski de randonnée nordique ou « back country » est pratiqué en moyenne montagne, en région nordique et polaire. Il a été largement utilisé dans la course pour la conquête des pôles. Le ski de randonnée nordique est l’origine du ski.
Le ski de randonnée nordique a connu son heure de gloire au début des années 1970 après les Jeux olympiques de Grenoble en 1968. Il était pratiqué avec des planches de skis de fond. Avec la montée en puissance des stations de ski de fond, la pratique sauvage et nature de la randonnée nordique est toujours resté à la marge. Le pas alternatif, puis le skating a contribué à une pratique quasi exclusive sur piste damée et préparée. Depuis quelques années, les fabricants de planches ont innovés : les skis sont plus larges et plus maniables. La pratique en devient plus ludique.
Le ski de randonnée nordique, c’est le ski libre !
Ouverture (par Régis Cahn, membre de bivouak) du 1er site dédié à la pratique du ski de randonnée nordique !




Le tour du Jotunheimen

Un trekking dans les régions nordiques est toujours une expérience unique pour le randonneur s’aventurant dans ces contrées.
L’été, propice aux sports d’extérieur, s’étale de mi-juin à mi-août : marche, kayak, escalade, alpinisme…
[img:eb554bd6ed]http://www.raidnordique.com/images/jotunheimen/jotunheimen_18.jpg[/img:eb554bd6ed]
Le Jotunheimen est un massif qui concentre plus de 200 sommets culminant à plus de 2000 mètres d’altitude. On le nomme la maison des géants « The Home of Giant »
Le Jotunheimen se situe dans le sud de la Norvège. Il est accessible en quatre heures, par la route depuis la capitale Oslo.

Dévoluy, l'Incomparable !! -5- L'affirmation.

DEVOLUY , L’INCOMPARABLE ! - 4 -




Aller à la découverte d’un chemin inconnu, avoir le sentiment d’être le premier à passer à cet endroit, telles sont les envies qui me tiennent depuis longtemps.
Chaque balade nouvelle doit s’approcher de ces critères,
pour trouver grâce à mes yeux.
Quand elle se présente alors, cette denrée si rare est goûtée avec le plus haut degré du plaisir.

C’est de cette façon que se sont produit les évènements, en ce qui concerne le pas de l’Arche, dans le Nord-Est du Dévoluy.
Par une information laconique, affirmant que ce pas existait bien,
Pascal SOMBARDIER me donnait l’impulsion suffisante, qui m’amena à vivre une de mes plus belles sorties, dans ce massif merveilleux.

Prolongeant celui de l’année dernière en terres de Beaufin, je partais, heureux, pour un deuxième beau Voyage…

Dévoluy, l'Incomparable !! -2- Le Pas la Cavale

Ce soir là, sur Bivouak.net, je lisais avec un plaisir intense une discussion de spécialistes du Dévoluy. Il y était question de chemins encore inconnus ou presque, et de leur re-découverte possible.

Emporté par mon enthousiasme et par l’envie de participer, je me suis immiscé dans ces explications. Sur la toile, j’ai alors fait un commentaire…

A la lumière des douze heures qui ont suivi cette intervention en ligne, je crois que j’aurais mieux fait de ne rien écrire ce soir là. Et d’aller me coucher !

Plaisirs à la Grande Roche St Michel -7- Merci à Mam !

Avec les années qui passent, les capacités du montagnard ne disparaissent pas. Elles se déplacent seulement…

Si, dans les premiers temps, ces capacités sont celles du sportif, celles de l’athlète et de ses exploits, je constate qu’ensuite ces capacités deviennent celles de l’observateur, celles de celui qui perçoit d’une façon peut-être plus intime ce qui se passe dans la montagne.
Il n’y a pas de hiérarchie de valeur entre les unes et les autres, mais simplement une adaptation à l’âge des tissus musculaires.

Je suis en train d’apprendre à connaître ces capacités nouvelles, en même temps que j’apprends à les écrire.
La surprise est de découvrir l’immense monde de sensations que cela ouvre.
La joie est de pouvoir se dire que rien n’est fini…

Plaisirs à la Grande Roche St Michel -6- En haut, sur les crêtes...

Cette courte balade s’inscrit dans la suite de celles que j’ai déjà faites à la Grande Roche St Michel, falaise qui se trouve juste au-dessus de chez moi.
Pris d’un intérêt peu logique pour ces cailloux calcaires, j’en fais le tour de toutes les façons possibles pour un randonneur. Et aujourd’hui ce sera par le haut.

Un peu comme d’un bon gâteau, dont on sait qu’il n’est pas infini, je croque à petite bouchée ce menu d’exception, afin de profiter à plein de chaque instant, et aussi pour en garder pour plus tard…

Raid Nordique chez les Lapons !

Image
Présentation d'un itinéraire à ne manquer sous aucun prétexte !
Après les treks en Islande, au Groenland, bienvenue au pays des neiges d'en haut !

C'est l'histoire d'un passionné qui souhaite partager son aventure, spatules aux pieds en tractant sa petite coccinnelle rouge !!

EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE SUR LE NUNAVUT

Image
Passionnés du Grand Nord, deux vichyssois, Rachel et Jean-William CHALOPIN nous feront découvrir, du 2 Juin au 28 Juillet prochain les photos réalisées lors de leur périple en Août 2005 en Terre de Baffin.

Vous pourrez découvrir des images qui reflètent pleinement cette ambiance si particulière à l’arctique : sommets faisant une apparition fugitive dans le brouillard ou encore hommes de pierre guidant leurs pas côtoient comme un réconfort face à l’hostilité du climat, le sourire d’une enfant inuit.

Jean-Noel Urban à l'Everest

Image
Jean Noël Urban, infatigable skieur de l'extrême est reparti ce printemps en Himalaya pour réaliser l'ascension de l'Everest (8848m) par l'arête Nord puis Nord Est et tenter la première descente à ski par le couloir Norton intégral.

Plaisirs à la Grande Roche St Michel -5- Le balcon à Denis !

Toujours à la recherche des sentiers tracés par les chamois aux pieds des falaises, sur les sangles de Chartreuse ou bien encore sur les vires du Vercors, je me balade dans les moyennes montagnes de notre région. Cette idée là constitue pour moi tout à la fois un but nouveau et un moyen inédit de découvrir des panoramas enchanteurs, et d’éprouver des sensations intenses.
En particulier quand ces fameuses traces de chamois me conduisent non plus seulement aux pieds des falaises, mais bien dans leurs flancs aériens, là où le passage aurait semblé impossible à tout être humainement constitué…
Au sortir de l’une de ces balades, les souvenirs gravés un peu par force en moi, m’ont fait écrire le récit qui suit.

© 2022 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables...

Identification