Zwingelstein, retour à la montagne

 
Les années loin des montagnes l'entrainent loin de lui... Et finalement Zwing retourne à Grenoble, au 13 rue Bayard. Mais cet appartement ne sera qu'une simple halte entre deux courses!
Son sac sur le dos, tel un vagabond malheureux, Zwing s'en va déambuler dans les montagnes de l'Oisans ... avec sa douleur... Les mois d'été passent , pluvieux.
Printemps 1932, Zwing reprend confiance dans la vie avec sa tente sur le dos...
 
" La montagne allait être tout à coup la source de bénédictions insoupçonnées (...) je suis parti faire du ski-camping sur neige (...) je viens de planter ma tente au col du lac à 3000m depuis près de trois heures une tempête de neige et de vent fait rage autour de moi. Mais au moins dans ma tente je suis à mon aise au milieu des éléments déchaînés.
 
Zwing sillone les alpes : courses avec le Révérend, le Philosophe en juillet dans l'Oisans, mois d'août à Chamonix, la Vanoise puis l'Oisans! Au total : 4mois 1/2 de courses! Et cette question : pourquoi toujours revenir à Grenoble...?!
 
" Avoir un but, concevoir une grande chose, même disproportionnée à ses forces, surtout disproportionnée à ses forces ; se donner un but impossible, extraordinnaire, en dehors de toute raison humaine, et s'y lancer un jour à corps perdu.
"Les quatre-vingt quinze pour cent des hommes vivent sans un but. Ils s'imaginent qu'ils font quelque chose ; en réalité, ils ne sont que des pantins dont le fil est aux mains de l'habitude ou de la nécessité. Mais se créer totu à coup un objectif, n'importe lequel, le plus fou possible, et partir pour l'atteindre, en ayant plus que cela dans la tête, en détournant ses yeux de tout le reste qui pourrait le faire oublier, et s'y donnant corps et âme, avec une espèce de rage sombre, quelle affaire!
"On ne peut imaginer à quel point il est bon de ne penser qu'à une chose. On perd la moitié de sa vie à courir trente-six lièvres à la fois. Mais n'avoir qu'une seule idée en tête et s'y consacrer ; voir un seul chemin droit devant soi, avec au loin, très loin, le but, le rêve, la grande folie... Ah! voilà la vie... tout le reste, fumée, brouillard, vanité...
 
Le projet de Zwingelstein est évident : réaliser la plus grande traversée possible des Alpes, il se garde d'ailleurs bien d'en parler autour de lui, un peu au Philosophe, et au Révérend..
 

Commentaires

© 2017 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net