Gaspard Pierre

1834-1917
 
Gaspard Hugues, berger de Saint-Georges d'Entraunes, rejoignait chaque été la vallée du Vénéon pour la transhumance. En septembre 1932, Gaspard épouse une 'Christoline"...
Il laisse la Provence derrière lui, et pose ses bagages dans cette belle vallée au hameau de Saint-Christophe en Oisans.

27 mars 1834, naissance de Pierre. Une erreur dans la rédaction de la déclaration de naissance fait que Pierre Hugues s'appellera Pierre Gaspard!

La vie est très simple au fond de ces beaux vallons, mais rude et sévère... quelques brebis, quelques champs, et la chasse aux chamois...

Dans cette discipline, Pierre devint le plus dégourdi des chasseurs de Saint-Christophe. Habile et bon grimpeur, Pierre Gaspard se retrouve à emmener des touristes en montagne : en 1873, au Col de la Lauze ; en 1874, à la Barre des Ecrins...

En 1875, les alpinistes sont plus nombreux. La STD (Société des Touristes du Dauphiné) fait appel à P. Gaspard dans le but de créer une compagnie de guides...


A partir de 1876, E. Boileau de Castelnau fait cordée avec Gaspard, ils ouvriront ensemble quelques premières...
21 juillet 1877, Gaspard réalise la première ascension du Dôme de neige des Ecrins ; et un mois plus tard, le 16 Août 1877, ils seront au sommet de la tant convoitée Meije...
La Meije est un véritable succès pour Pierre Gaspard!
Tous les grands noms de l'alpinisme se disputeront alors ses services! Sa vie de guide est ensuite bien remplie avec plus de trente premières :
• Le Pic Gaspard, Est , 3883 m, 6 juillet 1878
• L'Olan, arête nord, 5 août 1880
• Face sud des Ecrins, 2 septembre 1880
• L'Ailefroide, sommet central, 3928 m, versant sud-est, 8 août 1889
• Le Pelvoux, 3946 m, versant ouest de la Pointe Durand, 10 juillet 1891.

A soixante-dix sept ans, P. Gaspard réalise une énième fois la Meije. Il fait sa dernière course en 1914, il a quatre-vingt ans! Il décède quelques mois plus tard.
Il laisse derrière lui quinze enfants dont des garçons qui seront aussi dignes que lui : Maximin, Pierre, Casimir, Joseph, Alexandre, Devouassoud feront en effet quelques belles premières...
 
" Avant tout ce fut un grand caractère : obstiné, courageux, prudent, flegmatique, il était capable de devenir un magnifique boute-en-train, de discuter sur quantité de sujets, et d'égal à égal, avec ses compagnons de course ; son humour est resté légendaire et maints traits montrent la finesse de son esprit et de son jugement ; l'attachement que lui montrèrent tous ceux qu'il accompagna honore et lui-même et ceux qui en firent preuve... [A.G]
 
" La terre d'Oisans avait mis au monde un très grand guide, mais Pierre Gaspard fut bien plus que cela : un seigneur de la montagne... [ André Georges]
 

Commentaires

anonynmous
18-12-2003 22:55:59

bonsoir luc merci, pour la correction sur la date de la Victoire sur la Meije par le Père GASPARD. colette

© 2017 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net