Dénoncer la beauté du monde

Je dénonce la beauté du monde car le monde ne la perçoit pas suffisamment.
Je dénonce la beauté du monde comme on dénonce les guerres ou la pollution.
Je dénonce pour qu’on en parle et qu’on la remarque,
pour qu’on arrête de se plaindre et qu’on s’émerveille de tout.

Aurélie Cottier

C’est merveilleux d’énoncer ainsi la beauté du monde. Car bien évidemment c’est de cela dont il s’agit. Le pari d’Aurélie Cottier est de nous rappeler combien nous pouvons être happés par l’opulence et les affres de notre quotidien. La planète tourne avec frénésie. Au fil des années, Aurélie a pris la mesure de tout cela. Sur terre, dans les airs, sous les mers, dans le coeur des hommes comme elle se plait à le rappeler, Aurélie vient mettre de la lumière sur quelques enjeux de notre planète.

Dénoncer la beauté du monde pose le regard d’Aurélie Cottier sur ce merveilleux. Une façon simple, dit-elle, de se contenter de peu. Et c’est ti pas là la clé du bonheur ? 

Mais place à l’auteur qui en quelques mots va vous expliquer comment, au fil des chemins empruntés, sa vision du monde ne s’est point édulcorée mais ô contraire, combien il est important de poser un regard empli de
lumières sur le monde qui nous
entoure,

 

Pourquoi je photographie ?

Photographier, c’est à la fois témoigner et rendre hommage à la vie. Un acte intense pour sublimer l’instant. Une osmose parfaite avec son environnement. Une ouverture puissante sur les autres et un moyen de porter une attention particulière à son prochain en saisissant son étincelle de vie.

Photographier c’est apprendre à regarder différemment. Illuminons nos yeux grâce à la beauté du monde. C’est si simple. Elle est partout, en chacun de nous, dans chaque arbre, chaque animal, insecte ou rocher. Tout comme la lumière ou la musique, la beauté brille et résonne au plus profond. Elle nous purifie. Elle est un baume pour le coeur.


Pourquoi je dénonce ?

"Dénoncer la beauté du monde 1ère partie” est une sorte de pied de nez au gâchis et au négativisme de populations qui ne savent plus être heureuses alors qu’elles ont tout pour l’être… Le monde du toujours plus nous empêche de profiter

Dénoncer la beauté du monde : ce titre provocateur est une façon pour moi de mettre en avant l’incohérence et la perte de repères de nos vies matérielles, souvent dénuées du sens profond de l’important et de l’essentiel. En effet notre environnement va mal et on ne sait plus trop ce que l’avenir réserve à l’humanité. Ce constat n’est pas nouveau, je sais très bien que je n’invente rien. Ca fait des décennies qu’on nous dit tout ça et cela a donné un sens à ma vie. Je ne conçois pas une existence banale, rangée entre deux horaires. Nous pouvons choisir.

J’ai donc choisi la photographie et à travers elle, lbeauté. J’ai choisi d’en être témoin. C’est pour ça que mon travail ne se situe pas dans des effets de flous artistiques ou des reportages sur la souffrance et la guerre que de nombreux photographes dénoncent bien mieux que moi. Il est simplement en accord avec ma sensibilité, trop grande parfois pour pouvoir cadrer les côtés négatifs de la vie. Je ne ferme pas les yeux, bien au contraire. En grande rêveuse, je cherche simplement à montrer et montrer encore le côté positif. Ces photos sont peut-être les témoins d’un monde voué à disparaître. Prenons-en conscience.

Allez, rendez-vous vite à Strasbourg où vous pourrez découvrir dés le 4 juin cette exposition, qui courant 2010 se déplacera –enfin- dans le reste de la France.

et bien sûr toutes les infos sur www.aureliecottier.com

 

Commentaires

© 2017 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net