La neige, structure éphémère


LA NEIGE, UNE STRUCTURE EPHEMERE, EN CONSTANTE EVOLUTION

La neige = mélange composite d'air et d'eau
> de l'eau solide = de la glace = de fin cristaux de glace.

Les cristaux ont toujours six branches, ils sont extrèmement fragiles.

C'est dans l'atmosphère que le cristal de neige prend naissance. Il en existe plusieurs centaine de sortes.

source anena - cristal de neige

Lorsqu'il neige, il se forme ce qu'on appelle un manteau neigeux. Celui-ci est constitué de différentes couches : c'est-à-dire qu'à chaque nouvelle précipitation se forme et se juxtapose une nouvelle couche.
C'est sur ce blanc manteau que nous nous régalons, mais, nous ne devons pas oublier de prendre connaissance de son histoire. Ainsi, nous en savourons mieux la course, ou, nous l'annulerons si les strates de ce manteau sont fragiles.
Au cours d'une randonnée, la neige évolue.
Par de bonnes conditions printannière par exemple, on aura une neige dure le matin, puis dés que les rayons du soleil réchaufferont la surface, la neige se ramollit et sera un délice à skier. En début d'après-midi, on peut avoir de la "soupe", et le risque de coulées être fort.

Différentes neiges : neige fraiche poudreuse, neige croutée, neige de printemps, gelée, lourde, collante...

 
LE VENT
Le vent brise, transporte les cristaux pendant les chutes de neiges. C'est ainsi que l'on peut découvrir des neiges granuleuses : des grains sans cohésion entre eux. Mais aussi des neiges très compactes parce que le vent a compacté les cristaux entre eux.

Les congères, les corniches et les plaques sont créées par le vent. Sur des surfaces assez planes, on trouvera des congères, sur un relief plus accidenté, les vallons seront plus chargés de neige tandis que les crêtes seront dégarnies.

Après une chute de neige, si le vent se lève, il va transformer la surface et peuvent apparaître des sastruguis (indique d'ailleurs le sens du vent), sorte de champignons.

En faisant lecture de toutes ces données au sol, le skieur évaluera au mieux la trajectoire de son itinéraire.
 
ENFIN, LA TOPOGRAPHIE

En étudiant la carte à la maison, et en complêtant cette étude par le bulletin neige et avalanche de météo-france, on se rendra vite compte que le choix de la course ne pose pas de problème ou qu'au contraire il faut envisager autre chose...

Si toutes les faces nord sont chargées et doivent se purger dans les prochains jours, préférez des orientations Sud si vous avez la bougeotte! Ou changez de région... Choisissez aussi des pentes douces plutôt que de longs couloirs à 40°...

L'étude du terrain est déterminante. On verra les conséquences d'importantes chutes de neige assez rapidement dans des pentes supérieures à 45°, tandis que des pentes débonnaires resteront assez stables.



Commentaires

© 2017 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net