Saussure Horace Bénédict

1740-1799 : Savant, voyageur et écrivain
 
Horace Bénédict de Saussure est né à Conches près de Genèves le 17 février 1740.
Sa famille s'y était réfugiée au XVIIème à l'époque de la réforme de Calvin et fut reçue à la bourgeoisie en 1635. Son père était un agronome distingué tandis que sa mère prenait grand soin de la progéniture.

Les Alpinistes célèbres, Editions Mazenod 1956.

A six ans, HB de Saussure entrait au Collège, et à quatorze devenait étudiant à l'Académie. A dix-neuf ans, il termine des études de philosophie, et soutient une thèse.

En 1760, il se rend, seul et à pied, à Chamonix. C'est une date cruciale : pour Saussure, en effet, c'est un choc et décision est prise que le Mont-Blanc doit être gravi!

Saussure offre alors une récompense au premier qui atteindrait le sommet...

Pour Saussure, cette ascension allait lui permettre d'aborder de nouvelles questions relevant de la physique, la biologie, la géologie, la glaciologie, l'étude sur les effets de l'altitude [> Voir détails ci-dessous].

En 1762, H.B. de Saussure est nommé professeur de philosophie à l'académie de Genève.

 
Il poursuit également des recherches dans le domaine scientifique. Il inventera en effet l'hygromètre (appareil servant à mesurer l'humidité de l'air).
1765 : H.B. de Saussure épouse Albertine Boissier. Le couple aura trois enfants.
En 1786, enfin, Balmat et Paccard foulent le sommet du Mont Blanc. L'année suivante y verra Saussure.
Après cette victoire au Mont Blanc, H.B. de Saussure effectuera un séjour au col du Géant, seize jours à 3350m dans un abri en pierre en guise d'observatoire.
1793 : Saussure est nommé membre de l'Assemblée nationale et de l'instruction publique.
H.B. de Saussure décède le 22 janvier 1799, après quatre années d'une grave maladie.

La conquête du Mont Blanc par H.B. de Saussure :
Pendant un quart de siècle à partir de 1760, date à laquelle Saussure est l'instigateur et en quelque sorte le "sponsor" de cette ascension, guides et clients tenteront d'aller poser le pied sur cette cime inviolée.
1786 voit la fin de cette conquête. Et H.B. de Saussure se rend l'année suivante au sommet emmené par Jacques Balmat.
Départ est donné le 1er Août 1787 : dix-huit guides dont Balmat, chargés de matériels et d'instruments scientifiques se dirigent vers le sommet et en réussissent la prouesse!
Jour 1 : bivouac au Gîte à Balmat, au sommet de la Montagne de la Côte.
Jour 2 : Jonction, Grand Plateau, bivouac à 3900 m avec l'immense crainte que le glacier ne s'ouvre pendant la nuit. Ce sont là les premiers bivouacs sur glaciers... et les premiers maux de tête aussi!

Jour 3 : sommet en passant par les Rochers Rouges - Rochers des Petits Mulets - et enfin le sommet où Saussure fait des expériences pendant plus de quatre heures. Il calcule l'altitude du sommet à l'aide de son baromètre : 4775 m, prend le pouls de ses coéquipiers, la température d'ébullition de l'eau. Puis, c'est la descente et bivouac à 3700 m aux Rochers de l'Heureux Retour.

Jour 4 : Descente à Chamonix!
 
Bibliographie et liens
Ouvrage > Les Alpinistes, Yves Ballu, Editions Arthaud 1984.
Ouvrage > Les montagnes de la terre, volume II, Roger Frison-Roche, Editions Flammarion 1964.
Ouvrage > Les Alpinistes célèbres, Henry de Ségogne, Editions Mazenod 1956.
Site internet > Document réalisé au Collège de Saussure en 1997. Une mine d'infos sur la vie et l'oeuvre de Horace Bénédict de Saussure. Incontournable!
 

Commentaires

© 2017 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net