accueil  |   articles  |   matos  |   topos  |   photos  |   refuges  |   GPS  |   membres  |   forum
Connexion   

 

 ( Topos  )

Recherche avancée
Dernières sorties
Liste des destinations
Bibliographie
Ajouter un topo


 ( Ce topo  )

Ajouter une photo
Ajouter une sortie
Rechercher un
waypoint à proximité
Ajouter une route GPS
Imprimer



 

 

 

 

 

 



Belledonne | Cime de la Jasse (2478 m) par le col de la Jasse depuis Prapoutel.



photo de l'itinéraire :
Coup d'Å“il dans le retro



+ de photos...
 
Par Luc http://www.bivouak.net

Altitude de depart  1360m Orientation  Toutes
Denivele  1200m Temps de montee  3h30
Waypoint  E:6.032926, N:45.241521
Temps de descente  1h30

Cotation globale  AD+ Cotation topoguide  3.3
Cotation ski  S4 Cotation exposition  2
 
Difficulté entre le col de la Jasse et la crête qui rejoint la Dent de Bédina : partie neige/rocher sur une arête sur 150m environ.


Carte  Carte IGN n°3335 ET Bourg d'Oisans.
Ville de départ  Les Adrets (38190)
Accès routier  Station de Prapoutel Les Sept Laux

Hébergement Rechercher un hébergement.Ajouter un hébergement.

aucun hébergement n'a été associé à cette course. > ajouter un hébergement


Itineraire Ajouter l itineraire

De Prapoutel, remonter le vallon de Bédina jusqu'au Col de la Jasse. Au col on déchausse et on remonte l'arête qui rejoint la crête (avec à sa gauche la Dent de Bédina). Un peu de mixte, prévoir crampons selon état de la neige.

Sur la crête, suivre son fil en NE jusqu'à la Cime de la JAsse.

Descente :
- en W, où l'on récupère au lac de la Jasse les pistes de la station. On peut remonter là au col de Bédina (15mn) et ainsi terminer par le vallon de Bédina (hors piste de la station).
- Sud par le classique vallon du Vénetiers. Après le habert du Muret, on se laissera glisser sur la route jusqu'à 1200 où l'on prendra la route qui file sur la droite (on repeaute) pour rejoindre la station.



Trace n°1132 + d'infos (GPX) (10.72km,1033m+)

Hébergement     > ajouter un commentaire




Date de la sortie 12-02-2017 Horaire 3:30 Ajouter une photo.Ajouter une trace GPS
Auteur et participants à la sortie ben, Benoit,
Météo beau
Commentaires Départ à 9h au parking de Prapoutel.

On croise 2 skieurs et un surfeur qui descendent le couloir Nord du Jas du Lièvre. Derrière la crête, pas mal de randonneurs qui montent à la Jasse ou la Dent du Pra.

La neige n'est pas super à la descente, il fait un peu trop chaud en ce moment.

Belle sortie avec le grand Ben. La remontée dans le frigo austère de la combe de Beldina nous permet d'apprécier encore plus le moment où l'on passe la crête pour découvrir le soleil et les pics plus à l'Est.

Cette variante pour monter à la Jasse est vraiment sympa.

Hébergement     > ajouter un commentaire

  • Par Luc, le 13 Feb 2017 à 13h Répondre à ce commentaire
  • Je vous invite à la lecture de ces qques lignes de Guillaume, pris dans une coulée pourtant guère conséquente... et pourtant....
    A lire sur skitour http://www.skitour.fr/forum/read_298853.html#nonlu


    luc



    Citation:


    Pris dans une coulée vers le col du bonhomme
    Citer Alerter la modération +1Auteur : guillaume P Profil [2 posts] 194.230.159.---
    Date: 13/02/2017 11:45 [Edité: 13/02/2017 11:59]
    Bonjour à tous,

    Après avoir été pris dans une coulée dimanche 12 février vers 10h je souhaite par le message ci-dessous faire un modeste retour d'expérience. Je pense qu'il est toujours utile d'en parler et d'avoir vos réactions.

    Nous avons par ailleurs, dans la précipitation laissé une pelle à neige sur les lieux. Si quelqu'un la récupère j'en serais car elle m'au sauvé la vie...
    Enfin, est il utile de signaler aux autorités (pghm ou autres) ou sites (anena?) l'incident décrit ci-après.

    Récit :
    Après avoir passé la nuit de samedi au refuge de la croix du bonhomme , nous décidons, malgré une nuit de foehn et un vent toujours tenace au petit matin, de rentrer à la voiture, garée à Notre Dame de la Gorge, par l'itinéraire classique du col du Bonhomme.
    Conscients des risques de plaque nous progressons prudemment en respectant les distances de sécurité, équipés comme il se doit.
    Au moment de la petite remontée pour rejoindre le pylône électrique sous l'aiguille de Pennaz, mon amie Tiphaine part légèrement devant.
    J'attaque à mon tour remontée (altitude 1900m) et c'est à ce moment, que, sans rien voir ni entendre, je suis fauché par l'arrière gauche par une petite coulée venant sans doute des pentes de l'aiguille de Penaz. Malgré mes cris Tiphaine n'entend rien, avec le vent fort de ce jour.
    En moins de 3 secondes, je suis immobilisé dans le creux formé par le ruisseau, totalement enseveli (entre 50cm et 1m de neige lourde en bloc), en position horizontale, sans vraie poche d'air et incapable de bouger, ou de respirer normalement (le thorax étant légèrement compressé, et le visage dans la neige).
    Les trois premières minutes sont horribles, sensation d'étouffement, j'essaie de bouger, je respire fort et mon rythme cardiaque s'emballe. Je comprends malheureusement rapidement que mon seul salut viendra de l'extérieur et, je me dis que le dépôt n'est pas large, et la visibilité correcte. A partir de ce moment je passe en mode "méditation" et parviens à me calmer en pensant à autre chose. Ma respiration et mon cœur se calment. Heureusement que j'étais bien habillé, et que j'avais pas froid du tout.
    Après une attente semi consciente ou j'essaie de maitriser ma consommation d'oxygène, et de rejeter le co2 vers le bas, j'entends des pas puis une pelle et entre en contact avec Tiphaine en l'appelant. Je la guide pour qu'elle me dégage les voies respiratoires, le reste du corps prenant encore dix bonnes minutes. Merci à elle et tout l'énergie qu'elle à déployé, et à ses excellentes réactions. Merci aussi aux 10 cm de mon ski qui dépassaient. Merci à mes fixes plum qui n'ont pas sauté et ont permis de ma localiser :=)
    Je m'en sors indemne physiquement, un peu sonné malgré tout. Je suis quand même passé très près de la mort... Au final je suis resté 15 min la tête dans la neige... et 25 minutes le corps entier.

    Aujourd'hui, avec le recul, et au delà des erreurs commises (départ du refuge après une nuit de foehn, malgré ce passage réputé craignos), ce qui m'a le plus surpris dans l'histoire est la rapidité avec laquelle j'ai été enseveli. Même un sac ABS ou un avalung n'auraient pu être déclenchées dans les temps... Enfin, je ne sortirai plus jamais seul à l'avenir, vu la force d'immobilisation d'une coulée, même mineure...

    Ci-dessous une photo du dépôt avec un reste de bâton, et la pelle. Comme vous le voyez cela n'est pas impressionnant mais ca a suffi...



    Soyez prudents.

    Guillaume

    Nivologie Altitude de chaussage : 1360m
    Altitude de déchaussage : 1360m
    Risque d'avalanche : 2/5
    Dent du Pra depuis la Cime de la Jasse20170212_111332Cime de la Jasse depuis la crete de Bedina


    Date Auteur Commentaires Photos
    20-01-2017 Loïc GAUDRY La Belle * c'est ce wd alors je propose ... 0
    04-12-2016 Loïc GAUDRY Avec un départ en début d' ... 0
    18-03-2015 Luc http://www.bivouak.net Mini créneau ce matin, on part de ... 7

     

    copyright © 1999-2017 bivouak.net - tous droits réservés - contact : Administration Ski de Rando

    Avertissement : bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident.
    Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables.