accueil  |   articles  |   matos  |   topos  |   photos  |   refuges  |   GPS  |   membres  |   forum
Connexion   

 

 ( Topos  )

Recherche avance
Dernires sorties
Liste des destinations
Bibliographie
Ajouter un topo


 ( Ce topo  )

Ajouter une photo
Ajouter une sortie
Rechercher un
waypoint proximit
Ajouter une route GPS
Imprimer



 

 

 

 

 

 



Grandes Rousses - Arves | Aiguille du Goléon (3427 m) par le couloir Sud-Est



Le couloir

+ de photos...
 
Par Chastagnol Didier

Altitude de depart  1800m Orientation  Sud-Est
Denivele  1600m Temps de montee  5 heures
Waypoint  E:6.3261, N:45.1033
Temps de descente  1 heure

Cotation globale  D Cotation topoguide  4.2
Cotation ski  S5 Cotation exposition  3
 
Court 45° dans le couloir sud-est.
les 100 derniers mètres se font sans skis.


Carte  Carte IGN n°3435 Est
Ville de dpart  La Grave (5320)
Accs routier  Depuis Briançon, passer le Lautaret. Avant la Grave, tourner vers les Hières, passer le Pré Rond, départ des chalets.
Depuis Grenoble : Bourg D'Oisans, La Grave, ensuite même itinéraire.

Hbergement Rechercher un hbergement.Ajouter un hbergement.

aucun hbergement n'a t associ cette course. > ajouter un hbergement


Itineraire Ajouter l itineraire

p>Depuis les bergeries, prendre la direction du Cruq des Aiguilles, passer face nord et rester &agrave; la cote 2900 par l'est pour redescendre au pied des Rochers du Vallon, que l'on rejoint par un collu aux gendarmes &agrave; l'entr&eacute;e, puis remonter l'ar&ecirc;te en direction de l'Aiguille.<br /><br />En cas de manque de neige sur le haut du couloir, on peut le rejoindre par un passage facile 100m sous le sommet.</p



Trace n1148 + d'infos (GPX) (12.84km,2554m+)

Hbergement     > ajouter un commentaire




Pourquoi le couloir sud est à l'est ?

Date de la sortie 20-03-2017 Horaire 5 heures Ajouter une photo.Ajouter une trace GPS
Auteur et participants à la sortie montagne-a-vaches, Personne. (sauf en bas)
Commentaires
Oun compte rendouch s'il vous plaîch... quémandait le luc dépité...


Ca faisait un petit moment que je n'étais pas sorti seul en montagne et des fois ça fait du bien ! (bouhh taisez vous les moralisateurs !).
J'avais repensé à cet itinéraire que j'avais vu la dernière fois que j'avais fait le Goléon (par le looooooong itinéraire normal) et qui se prête bien aux conditions printanières. Manque de pot on m'a piqué l'idée sur skit... skik... skrrrrik... (Ah... il doit y avoir des mots qui sont banis dans les CR !! Luc ??) il y a quelques jours.
Bref. Je prends la route après un réveil plus que matinal et je manque de me rendormir au niveau de l'interminable alternat sur la route de secours du Chambon.
Départ à 7h20 un peu avant Valfroide quand la Meije s'illumine.
Hum... je me demande où est la neige. C'est franchement sec dans le coin, que ce soit le verrou du lac, la face nord de la Meije (la descente du Tabuchet n'est plus fréquentable) ou évidemment les prés mènent en direction du cruq des aiguilles où je suis sensé aller...
Je mets donc les skis sur le dos et monte patiemment... J'espère que le fond du vallon de la ch(i)asse sera enneigé mais le torrent apparaît par endroit et les berges sont raides, c'est un coup à s'en coller une. Du coup je traverse, passe le chalet de la celle, grimpe encore dans le versant raide (raide et sud, donc déneigé !) et fini par chausser vers 2300m !!!
Il y a deux traces de descente dans le vallon du vallon qui m'incitent à le remonter sans me poser de question. C'est vers 2600 que je regarde le GPS pour savoir où se situe le fameux Cruq : au fond à gauche ou tout droit ?? Eh bien il est déjà loin derrière ce qui fera marrer la quinzaine de chamois qui me nargue depuis là bas.
Rétrospectivement je ne vois vraiment pas l'intérêt de passer par le Cruq parce que ça passe très bien par le point 2937 indiqué pour la descente dans certains topos (j'ai mis les couteaux sur les derniers mètres mais j'aurais pu passer sans) et c'est plus direct.
En contournant la bosse 3058 je tombe sur des traces de montée que je suis. La crête des rochers du vallon présente un passage pelé (déchaussage sur qq mètres). Ensuite il n'y a plus qu'à se laisser guider. La remontée du plan incliné se fait sur une petite poudre dense. Je commence à en baver sur le haut, je manque franchement d'entraînement. La trace traverse ensuite vers le nord en direction du pied du couloir qui est complètement ravagé par les boules et les passages précédents (!!). La neige est déjà molle, je remonte la moitié à skis puis fini le reste à pieds jusqu'au collu sans mettre les crampons que j'aurai portés pour rien...
Je me suis quand même demandé en montant si j'étais au bon endroit parce que coter ça 4.3 (4.2 sur skit... skik... skrrrrik...) alors que c'est à peine plus raide que le couloir sud de la belle étoile me semblait exagéré. Bref.
Pensant trouver le départ d'une hypothétique branche de gauche moins trafolée j'ai emmené le sac (skis sur le dos évidemment) sur l'arête finale jusqu'au sommet.
11h45 en haut pour contempler le panorama, une petite pause photo et redescente en direction du couloir sous les rotations d'un coucou qui ne posera finalement pas sur le glacier.
Après réflexion vu d'en haut c'est plus raide que la Belle Etoile !! Mais à peine...
Pour respecter ma tradition dans le 4.x je foire mon premier virage. Il faut dire que c'est mou, y a du relief, je ne sais toujours pas skier et j'ai plus de jambes. Mais je m'en fous il n'y a personne à perte d'horizon du Mt Blanc au Viso (d'ailleurs en fait j'ai skié comme un dieux, je me demande pourquoi je vous dis le contraire).
Plus bas je pense que ça doit être sympa d'enchaîner sur la descente du Verdillon mais il faut reconnaître qu'il était un peu verruqueux avec toutes ces boules et puis ça m'aurait fait remonter ce qui n'était pas possible.
La descente du haut de la crête des rochers du vallon est très sympathique (poudre dense) puis au lieu de suivre les traces de mes prédécesseurs dans les rochers exposés SE (peu de neige !!) j'ai préféré descendre du point 3029 avec un court déchaussage pour franchir la crête. En versant sud une bonne moquette m'attend, d'abord un chouia épaisse puis de plus en plus agréable au fur et à mesure que la pente diminue.
Très bonne descente jusque vers 2400 où j'aperçois deux silhouettes qui filent en dessous (?!).
Flûte j'étais pas seul et ... bonjour, ah oui, c'était peut être moi la luge à foin dans le couloir... Voila pourquoi ça ne servait à rien que je vous mente !!!
Il faut plus bas déchausser sur une centaine de mètres (verticaux) pour rejoindre le fond du ruisseau vers 2200 et descendre sur sa rive droite (attention neige molle, trous...) jusque vers 2030. Encore un peu de bricolage et déchaussage final à 1970.
En conclusion cet itinéraire me semble être le meilleur pour faire l'aiguille du Goléon, c'est beaucoup plus efficace que le soporifique tour par la voie normale. Il manquait juste un peu de neige sur le bas...



Hbergement     > ajouter un commentaire

  • Par Luc, le 22 Mar 2017 12h Rpondre  ce commentaire
  • p>Haaaaaaa plaisir de te lire apres ta parenth&egrave;se de 35000m d+ sans que tu nous fasses de comptes rendus!</p
    </p" TARGET=\"_blank\">p>Manque la petite bi&egrave;re de Fin De rando icon_wink.gif</p

    Nivologie Altitude de chaussage : 2300m
    Altitude de dchaussage : 1970m
    Risque d'avalanche : 2/5
    vallon du vallonCrête des rochers du vallonLa vue
    La vue (bis)Le couloirNeige correcte
    Neige correcte (bis)


    Date Auteur Commentaires Photos
    26-11-2007 Chastagnol Didier Belle journée avec énorm&e ... 0

     

    copyright © 1999-2017 bivouak.net - tous droits réservés - contact : Administration Ski de Rando

    Avertissement : bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident.
    Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables.