accueil  |   articles  |   matos  |   topos  |   photos  |   refuges  |   GPS  |   membres  |   forum
Connexion   

 

 ( Topos  )

Dernières sorties
Liste des sorties
Liste des topos
Liste des destinations
Liste des massifs
Bibliographie
Rechercher
Ajouter un topo


 ( Ce topo  )

Ajouter une photo
Ajouter une sortie
Ajouter une route GPS
Imprimer



 

 

 

 

 

 



Grand Galibier Par le clos Julien (3228m)


Au sommet du Gd Galibier

+ de photos...
 
Massif  Cerces - Thabor - Mont Cenis Par 996carrera2
Topo affiché 6099 fois
Sommet  Grand Galibier
Waypoint  aucun waypoint n'a été associé à ce sommet. > ajouter un waypoint

Altitude de depart  1933m Orientation  Sud-Ouest
Altitude sommet  3228m Temps de montee  2 h 30
Denivele  1300m Temps de descente  1 h 30
Distance  15

Difficultée  R3
 
Itinéraire hors sentier dans la première partie .
Quelques passages exposés.
Pente globale forte .

balisage  
remontée du Clos Julien : néant, puis caïns et marque rouge . A partir du lac Termier : sentier, caïrns et marques (VN)

Carte  Carte IGN TOP 25 VALLOIRE
Ville de départ  Valloire (73)
Accès routier  Accès par la RN 91 . Garer la voiture à coté du tunnel du Rif Blanc, cote 1933 m, à 2 km environ du Col du Lautaret coté Briançon .

Hébergement Rechercher un hébergement.Ajouter un hébergement.

aucun hébergement n'a été associé à cette course. > ajouter un hébergement


Itineraire Ajouter l itineraire

***************

>  à voir sur le web (plus d'infos, variantes...) :
Hébergement     > ajouter un commentaire




Date de la sortie 11-08-2004 Horaire 2 h 30Ajouter une photo.Ajouter une trace GPS
Auteur et participants à la sortie 996carrera2
Commentaires
Balade assez sportive, réalisée en un temps très court (3 h 30 AR).
La montée dans le clos Julien s' éffectue à travers champ: il est important de repérer assez tôt le couloir d' accès au lac Tremier .
Pour le couloir, bien suivre les marques rouges . Ailleurs, c' est du rocher pourri .
Vue magnifique au sommet .
Hébergement     > ajouter un commentaire

  • Par gargantua38, le 04 Aug 2008 à 15h Répondre à ce commentaire
  • je suis allé tenté le sommet par ce coté ac ma copine mais jété assez sceptique sur la cotation R3 , en effet ce cheminement mérite largement les r4 vu les pierrier , la demi escalade sur 150m de dénivelé.. alors méfiance!!

    • Par Goupil, le 04 Aug 2008 à 15h Répondre à ce commentaire
    • Même avis, c'est du R4 exposé.

    • Par anonynmous, le 05 Aug 2008 à 19h Répondre à ce commentaire
    • Je suis d'accord, c'est un R4.

      En outre, la cotation du topo sur le pic de la Grande Valloire par le col de l'Arguille est aussi sous cote et dangereusement dilettante (je l'ai fait il y a quelques annees). Je m'explique:

      Le col de l'arguille necessite des crampons. Mention de ceux-ci n'est faite que dans les commentaires sous une photo, pas dans le topo.

      Il y a de nombreuse chutes de pierres de tous les cotes mais souvent du cote du Pic de la Grande Valloire, qui surplombe la sortie au col. Il y a eu un accident a cet endroit il y quelques annees cause par une chute de pierre. Le casque n'est pas superflue, meme juste pour ce court passage.

      Finalement la montee au Pic par les dalles, bien que pas trop technique, est exposee et ne releve plus de la randonnee. Vu l'altitude et l'exposition, une corde et assurance appropriee ne sont de nouveau pas superflue. C'est par example equivalent ou peut etre superieur en exposition et technique aux barres rocheuses dans la montee au refuge de l'aigle aux Ecrins. Beaucoup de gens s'encordent a ces endroits et les guides n'hesitent pas a le faire avec leurs clients.

      Ne meme pas recommender une corde pour cet endroit expose (comme on le voit bien sur la photo) est pour le moins negligeant.

      A mon avis, ce topo doit etre serieusement edite pour donner une vraie mesure des precautions a prendre pour cette randonnee superbe et sauvage mais pas a la portee de tous.

    • Par 7-laux, le 05 Aug 2008 à 21h Répondre à ce commentaire
    • L'acces au Grand Galibier par le Clot Julien est un bel itinéraire, plus court que celui du Pont de l'Alpe.
      Voici quelques infos en plus du bon topo de camptocamp qui précise

      Citation:

      Gravir ce couloir raide: choisir son chemin (avec des passages d'escalade plus ou moins faciles selon ce qu'on a choisi) ou alors suivre les marques rouges (rive gauche du couloir). On débouche alors sur l'arête un peu au-dessus du lac Termier.

      Le couloir raide est un mixte de terre et de rocher très très moyen (cela passe - c'est plutôt R3/R4 mais il faut savoir grimper dans ce genre de terrain délicat). A déconseiller à la descente.
      Le lac Termier est décevant, c'est plutôt une mare vite assèchée.
      A la descente bien suivre effectivement les marques rouges ou le risque réside essentiellement dans les chutes de pierre venant du dessus !
      Ce chemin est pratiqué puisque c'est aussi le chemin de descente des grimpeurs des voies de droite de la Tour Termier.
      A noter J-P Bonfort le cote R3.

  • Par frédo, le 06 Aug 2008 à 18h Répondre à ce commentaire
  • Bonjour Anonynous,

    Je ne comprends pas pourquoi ton intervention à propos du pic de la grande valloire a été mentionnée sur la sortie du grand Galibier par le clot Julien.
    Néanmoins, je reprends certains de tes propos:
    Au sujet des crampons: dans ma sortie du 23/07/08, je mentionne les avoir aux pieds ...parce que les conditions les conditions le recommandaient mais ce n'est pas parce que l'on gravit un couloir à 35° qu'il faut absolument mettre les crampons aux pieds. Il ne sont pas forcément une garantie de sécurité (risque de bottage selon les conditions, risque de trébucher en se crochetant dans les lanières pour les non initiés ...la démarche crampons aux pieds est une technique qui doit être maitrisée.) Je dirais que le piolet avec la dragonne fait aussi partie du matériel de circonstance. La technique pour enrayer une chute doit aussi être maitrisée. De toutes façons quand on envisage un couloir de neige en été, il est évident que crampons et piolet doivent faire partie du "fond de sac", nul besoin de le mentionner dans le topo.
    Au sujet du passage des dalles: ce passage est non seulement court mais contournable. On n'est pas dans le domaine de l'alpinisme qui impose un encordement en permanence. On est bien dans le domaine de la rando alpine d'un certain degré, R4, où chacun juge en fonction de facteurs personnels (technique, entrainement, psychisme), et de facteurs objectifs du moment s'il doit ou non prendre des dispositions de protection. Il est vrai qu'il faut mieux trop utiliser la corde que pas assez.
    Au sujet de "le R4 n'est pas à mettre entre toutes les mains": C'est bien évident, ces itinéraires de cette cotation ne s'adressent pas aux non initiés à moins qu'ils soient encadrés. C'est d'ailleurs bien par là que débute l'expérience.
    Au sujet des chutes de pierres dans le couloir: Elles sont fonction des conditions, bien sûr. Une chute de pierres dévalant un couloir de neige molle n'aura pas le même impact que si elle dévale un couloir de neige dure voire de glace alors recommander le casque, oui mais c'est surtout à chacun de juger s'il doit le prendre ou pas. Evidemment dans le doute, il faut le mettre dans le sac. Pour ma part, lors de ma sortie, je peux dire qu'il était inutile ou du moins je l'ai jugé inutile.

    Pour terminer, en matière de sécurité, sur un itinéraire, je me pose souvent la question: " et là, maintenant, où je suis, d'où peut venir le danger ?" Une question, à mon avis, à garder en permanence en fond de sac.

    Sur ce, bonnes randos. icon_wink.gif

    SimpleViewer requires JavaScript and the Flash Player. Get Flash


     

    copyright © 1999-2014 bivouak.net - tous droits réservés - contact : Administration Randonnée

    Avertissement : bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident.
    Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables.